Financement public des partis politiques au titre de l’exercice de 2015 – 56 formations politiques déclarées éligibles sur 62 postulants – Le Mali compte 174 partis politiques légalement constitués

4

De nos jours, ce sont 174 formations politiques qui sont enregistrés au ministère de l’Administration territoriale. Sur ce nombre, seuls  62 partis ont déposé dans le délai requis leurs dossiers au niveau de la Section des comptes de la Cour suprême pour pouvoir bénéficier de l’aide publique aux partis politiques au titre de l’exercice 2015. Après vérification des dossiers, les comptes de  6 partis n’ont pas été certifiés et ne bénéficieront pas  du financement que l’Etat accorde annuellement aux formations qui animent la vie politique malienne.

C’est un secret de polichinelle : de nos jours nombreux sont les partis politiques maliens qui n’existent que sur papier, incapables d’animer non seulement l’arène politique, mais aussi de tenir une comptabilité fiable et régulière. Alors que pour prétendre l’aide publique, ces formations doivent répondre à un certain nombre de conditions. Au nombre desquelles : avoir un siège au nom du parti différent d’un domicile privé ; la tenue rigoureuse des instances statutaires du parti ; avoir un compte dans une institution financière malienne ; faire l’inventaire chaque année des biens meubles et immeubles du parti ; présenter chaque année des comptes certifiés à la Section des comptes de la Cour suprême, au plus tard le 31 mars de l’année considéré ; justifier la provenance des ressources financières, entre autres conditionnalités.

Cependant, malgré qu’on assiste à une pléthore de formations politiques, rares sont celles qui cherchent à postuler à ce financement. Elles savent bien qu’elles ne remplissent pas les conditions. C’est pourquoi,  en  2012, seulement 47 partis ont postulé. En 2013, 47 ont déposé leurs dossiers. En 2014, 58 partis ont postulé. Pour 2015, 62 partis politiques ont déposé leurs documents. “Sur ce nombre, 6 ont été recalés car  ne remplissant pas les conditions définies par la loi “ nous a confié une source proche de la Section des comptes de la Cour suprême du Mali.

Il faut rappeler que pour le financement public des partis politiques  de la part de l’Etat pour l’exercice 2014,  47  partis politiques se sont  partagé le pactole de  1 milliard 888 millions   F CFA.

                        Kassoum THERA

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. C'est tres facile de contrarier certaines pratiques par rapport à la politique au Mali. Il faire preuve en s'imposant par l'implication à la chose.

  2. JE SUIS CONTRE LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES PAR L’ETAT!!! C’EST PRENDRE L’ARGENT DU CONTRIBUABLE ET LE DONNER A’ DES PARTIS POLITIQUES QUI NE LE REPRESENTENT PAS!!!!
    CET ARGENT PEUT ETRE UTILISE’ POUR DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT!!!!

Comments are closed.