Focus : L’image d’IBK…

79

La mauvaise gouvernance, sur fond des pratiques scandaleuses, est en passe de devenir la marque de fabrique du régime en place. En effet, les surfacturations, les détournements à la pelle de deniers publics, les magouilles financières et foncières, la  dilapidation des ressources de l’Etat, les dépenses de prestige pour le confort des princes du jour ; tels sont entre autres maux qui minent actuellement le Mali. Or, les mêmes pratiques profitent au clan, à la famille et à une poignée d’alliés conviés à la table. Au même moment, le malaise social reste toujours aussi perceptible à Bamako. A la  paupérisation grandissante, réplique l’arrogance d’un luxe ostentatoire du clan. D’où l’idée émise par des citoyens de porter plainte contre le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita. Celui-ci devient du coup, le premier Président de la République du Mali à être l’objet  d’une plainte en justice de la part de citoyens maliens. Ce qui traduit en réalité la rupture entre IBK et les Maliens. L’acte posé par le Biprem a suffisamment ébranlé le clan et la famille (qui tremblent) et leurs alliés (qui s’agitent). Ceux-ci sont conscients (malgré la fausse assurance qu’ils affichent) de la gravité des accusations portées à l’encontre du chef. Aussi, la plainte de cette association vient s’ajouter à un autre scandale (l’affaire Michel Tomi) qui continue d’alimenter la chronique en France et qui n’a pas fini de révéler tous ses secrets. L’instruction de ce dernier dossier se poursuit encore. C’est dire qu’en terme d’image, IBK n’est assurément pas au bout de ses peines. Dommage pour le Mali !

C H Sylla 

PARTAGER

79 COMMENTAIRES

  1. Ça se voit qu’il y a des gens qui ne veulent pas avancer dans notre pays. Certes la gouvernance d’IBK a connu des bas mais du moment où ceux formellement reconnus font l’objet d’enquête; on doit pouvoir avancer au lieu de toujours remettre cela sur la table comme si nous n’avons pas d’autres chats à fouetter. Voyons des perspectives d’un futur meilleur pour notre pays car toujours s’attarder sur ces bas nous éloignent de plus en plus de l’essentiel.

  2. Ce sont les adversaires du président IBK qui veulent le voir mort politiquement parlant. Après la presse, ce sont des organisations qui ne savent pas ce qu’est la gestion de la vie d’une nation comme ce fameux BIPREM qu’ils manipulent pour assouvir leurs soifs de vengeance. Les actions du président IBK permettront de prouver que toutes ces allégations à son endroit ne sont que pures machinations pour ternir son image.

  3. Le camp présidentiel ne peut aucunement se laisser ébranler pas des attaques de certains groupuscules manipulés par des opposants malhonnêtes pour salir le président car la vérité ne peut pas se cacher…

  4. Les attaques de ces opposants malhonnêtes par le canal de journalistes véreux ne pourront jamais atteindre le président IBK.
    Ce qui peut compter c’est le bilan et son bilan à mi-mandat est en sa faveur.
    Merci président,nous vous soutenons!!!

  5. Je le dis toujours et je le dirai encore, la gestion du pouvoir d’IBK a toujours été transparente ; Il a hérité d’un pays gangréné par des maux qui ne favorisent pas l’essor du pays et ces maux sont à tous les niveaux de la société.
    Ce n’est pas à coup de bâtons magiques qu’IBK changera le pays. Il faut avoir un esprit citoyen et républicain pour comprendre cela au lieu de toujours monter des coups pour crier au scandale. On doit tous se battre pour construire notre pays.
    Aussi je me pose la question de savoir quel est l’intérêt de la presse en voulant toujours faire croire qu’IBK est le plus mauvais président de la république ou qu’il a échoué dans sa mission tout en sachant que c’est tout à fait le contraire.

  6. IBK cherche toujours le bonheur des Maliens pour renforcer cela, il doit se débarrassé de certains collaboration.

  7. Les seules difficultés auxquelles IBK est confronté c’est le fait d’avoir placé sa confiance en des personnes qui ne le méritaient pas. Mais puisque le voile est tombé je pense qu’il atteindra ses objectifs. Il l’a déjà fait sous d’autres régimes où ils était acteur secondaire. Raison pour laquelle je ne doute pas qu’il puisse pas encore le refaire là où lui même tient les reines du pouvoir. WAIT AND SEE!

  8. IBK est incritiquable car, il sait ce qu’il fait. Alors essayons de lui soutenir pour un bon déroulement de son travail.
    Vive IBK, vive MANDEMASSA
    Vive le gouvernement

  9. Le président IBK a toujours œuvré pour le bien de sa population.
    Inventer donc des scandales pour essayer de le salir relève vraiment de la sorcellerie.
    Heureusement que le peuple malien soutient encore son président.

  10. Le président Ibrahim Kéita est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays c’est pourquoi il met celui qu’il faut là où il faut. Mais certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.

  11. Il faut qu’IBK fasse très intention car, il est entouré par des bandits qui veulent seulement nuire son gouvernement.
    De toutes les façons, nous sommes convaincus qu’IBK est l’homme que nous cherchons depuis des années.

  12. La population a la conscience tranquille car IBK cherche le bonheur des Maliens.
    Il fera de toute en sorte que le Mali ne soit pas trébuché dans la main des individus mal intentionnés.

  13. IBK incarnait et incarne toujours le chef de l’état atypique. Mais quand on sort d’une traversée de désert; il faut bien assez de temps pour se remettre.
    Avec le désordre qui a régné après le départ d’ATT, la conjoncture et autres problèmes d’ordre institutionnels on ne pouvait pas attendre des miracles.
    Les obstacles dans les avancées des choses due au fait que les ptf ont pris des engagements qu’ils n’ont pas encore honoré et aussi certaines personnes à qui il a confié des responsabilités qui ont trahi sa confiance mais on doit chercher à évoluer et toujours tirer le pays vers le haut car c’est aussi ça le patriotisme.

  14. Nous sommes persuadés qu’IBK et son gouvernement cherche le bonheur des Maliens c’est pourquoi, il fait tout pour faire sortir le Mali dans une situation de crise.

  15. L’image du président IBK n’est du tout ternie par quoi que ce soit.
    Ce sont les opposants qui souhaiteraient voir cet état de fait.
    Mais malheureusement pour eux il n’en sera jamais ainsi.

  16. Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK, mais certains de ses collaborateurs veulent rendre la situation plus compliqué.
    Le président IBK, est un président légitime et légalement élu avec 77,61% de voie, cela prouve que la population est avec lui.

  17. Le président IBK connait nos aspirations parce qu’il a été à nos cotés pendant assez de temps et doit pouvoir y répondre. Mais je crois que sa priorité c’est la paix qui peine à venir mais il y arrivera. Et s’il nous donne la paix; il nous aura tout donné car la paix est la base de toutes autres activités.

  18. Je crois que les seules difficultés auxquelles IBK est confronté sont des difficultés d’ordres financiers. On ne peut pas toujours appeler l’aide extérieur mais quand on vient de si loin c’est la seule option pour que des actions de développement puissent être menées pour notre bien-être. Notre pays il faut le reconnaitre n’a pas les mêmes potentialités économiques que les autres.

  19. Le président de la république est venu au pouvoir pour le bonheur des Maliens, alors tous ceux qui cherchent à rendre la situation plus difficile vont tous payer selon les degrés de leurs actes.

  20. Les Maliens doivent se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert. IBK est aujourd’hui comme quelqu’un qui travaille sous la pluie comment peut-on apprécier sa sueur? Le pays était dans une mauvaise posture lors sa prise de pouvoir alors comprenons-le
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  21. Quand est ce qu’on arrêtera cette histoire de famille dans ce pays. C’est devenu une chanson pour quiconque veut se donner un peu d’importance. Le président IBK encore moins son premier ministre n’accorde de l’importance aux questions d’appartenances. Chez eux ce sont les compétences qui comptent. Je voudrais bien qu’on puisse énumérer le nom de ces personnes qui font que le pays ne peut pas évoluer.
    Notre pays sort de crise. Il faut que nos journalistes soient des acteurs de réunification et non de division.

  22. Le président IBK est venu au pouvoir pour satisfaire l’intérêt général de la Nation, par contre il est au trône a moins de deux ans, il a plein de chose a réglé. IBK porte un fardeau très lourd en ce moment, il a besoin du temps pour résoudre certain chose.

  23. Si cette plainte étais pour cette association d’ignorants un test pour voir si le président IBK était encore aimé par ses compatriotes,je pense qu’ils ont compris qu’on peut rien contre ce président dans ce pays en ce moment.
    En effet la population malienne s’est levée comme un seul homme pour dire non à cette plainte qui n’honore pas notre pays et montrer son attachement à son président.
    Merci peuple malien!!!

  24. IBK est l’homme de la situation, alors il fait tout le bonheur des Mali, mais de tout cela certain cherche à rendre la situation plus difficile.

  25. De toute façon, quel que soit les situations, quel que soit les circonstances et quel que les rumeurs des ignorant, IBK restera toujours fort et solide.

  26. “C’est dire qu’en terme d’image, IBK n’est assurément pas au bout de ses peines.”
    C’est cela votre souhait.Mais sachez que ce n’est pas le cas car le président IBK est encore aimé par sa population et elle l’a prouvée en se montrant indignée par cette plainte sordide.

  27. Cher pseudo journaliste,ne cherchez pas à distraire le peuple.
    Nous avons tous constaté la levée de bouclier de la population malienne dans toute sa composante contre cette plainte.
    Alors,cette plainte ne fait rien au camp présidentiel.

  28. Je pense qu’il est important de recadrer le débat.
    La plainte posée par cette association ne concerne pas les maliens car cette association ne peut pas être représentative de tous les maliens.
    Leur action est donc sans aucun effet pour l’image du président image.

  29. Les maliens doivent prendre en considération une chose, IBK a hérité d’une patate chaude, si je peux me permet d’affirmation. Les séquelles de la mauvaise gouvernance des régimes passés font effet sous le régime. Que les détracteurs arrêtent les critiques absurdes, ce n’est pas la solution. Le pays n’a pas besoin de cela. Pour la bonne marche du programme de société, nous devons tous soutenir le Président de la République seulement pour l’intérêt générale de notre pays.

  30. Je juge que la gouvernance des 2 ans et quelque mois passés résulte à bilan très positif, parce que lentement et surement, commençant par la base étape par étape IBK mène un travail très remarquable. Les détracteurs essayent de tromper la conscience et l’opinion publique en leur faveur dans le seul but de nuire au régime en place.

  31. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent face à cela.

  32. Le Mali n’a pas eu un président plus déterminé, plus responsable, plus optimiste, plus disponible et dévoué qu’Ibrahim Boubacar KeÏta, même dans l’avenir il sera difficile d’en trouver comme lui. Par toutes ses potentialités, son n’expérience et son bon sens de patriotisme, il est au four et au moulin. Il se donne corps et âme pour ressortir notre patrie de cette crise existentielle et multidimensionnelle

  33. “Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013″. Qui dit mieux! Personne ne pourra dire le contraire car la vérité est irréversible.

  34. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’à dire aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne.

  35. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié pour sortir notre pays de cette crise.

  36. IBK est l’homme de situation, l’homme qui faut à la place qu’il faut. Il est à féliciter de sa bonne gouvernance, tous les maliens doivent soutenir et garder une grande confiance en lui. J’invite la population malienne à d’avantage soutenir IBK dans sa bonne politique de gouvernance.

  37. Comme on le dit si bien la population malienne est une population qui veut tout et en même temps. Cela n’est raisonnable. IBK étant l’homme de la situation et même par miracle, il ne pourra pas totalement redresser le pays à mi-mandat. La population doit commencer par soutenir tous les actions gouvernementales car c’est ensemble que nous vaincrons comme IBK l’a toujours dit.

  38. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours vérace puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  39. Souvent je me pose la question à savoir si les journalistes sont nouveaux ou c’est parce qu’ils n’ont pas reçu la formation de journaliste. Ne voyez vous pas le travail colossal que fait le monsieur le président, le dénouement que prend l’accord de paix. Nous sommes fatigués de nos tentatives de désinformation du peuple.

  40. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.
    Le problème d’emploi des jeunes est à un niveau appréciable avec plus de 81.486 sur 200.000 promis en 2012.

  41. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  42. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.
    Lorsqu’il prenait le règne du pouvoir en 2013, notre économie était à 2% mais 2016 nous sommes à 6 % un effort très bien apprécié par tous.

  43. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali.
    La region de Kayes est heureuse de l’accueillir pour le remercier pour les nombreux qui se passent dans toute la localité.

  44. Un bon journaliste se doit d’informer son peuple mais celui là il me semble qu’il est passé à coté de l’école du journaliste. Je ne peux pas comprendre qu’un journaliste puisse fermer sur les actions que posent le président de la république pour le développement et le bien être de son peuple.

  45. Monsieur parle de quelle mauvaise gestion? Peut être un autre pays. Si tel était le cas, le FMI n’aurait pas donné plus de 2.4 millions d’euros pour notre relance économique car la gestion est apprécier de tous.

  46. Je demande à SYLLA de changer de disque car les maliens ont assez lire ces articles qui ne parlent que de la même chose. Vous n’avez rien à dire? Alors retournez au champ. Il y’a beaucoup de faits à travers le monde pour s’acharner sur la seule personne d’IBK dont le peuple admire tant?

  47. Qui peut accorder une importance à la plainte des ces ignorants qui n’ont aucune connaissance de nos textes de lois. Le BIPREM est une association de politicards qui font une querelle d’intérêts. Ils ont été mis à l’écart par le président car ils pensaient que le pouvoir était un gâteau à partager

  48. Je me demande la vraie motivation d’un tel journaliste contre le président de la république. Voilà des journalistes qui sont payé son ternir l’image du président. C H Sylla n’a rien à dire

  49. Le président IBK a toujours eu une bonne image et cette vision du président que le peuple malien a n’a point changé.Il y’a des gens qui veulent salir l’image du président IBK pourtant ALLAH l’a rendu bonne.Ils veulent ainsi cacher avec une main ce soleil que le président représente et que le seigneur a élevé.Ils ne pourront jamais nuire à ce que Dieu a établi.

  50. Quand on est bête c’est pour la vie. Les responsables de cette plainte contre IBK pour haute trahison n’est qu’un simple tract, selon la Haute Cour de Justice. Maintenant que la plainte a été rejetée, je me demande quelle autre stratégie prendra l’opposition qui se cache derrière cette association.

  51. Si c’était contre l’ancien président que cette plainte avait été portée, elle aurait quelques chances d’aboutir. Mais vu la période dans laquelle IBK a pris fonction et la manière dont il est en train de gouverner, je crois que cette plainte est irrecevable pour vice de motif d’argumentation et de procédure.

  52. La Haute Cour de Justice n’est pas une juridiction ordinaire comme les autres. Elle ne peut pas être saisie par tout le monde et n’importe comment. Pour qu’elle statue sur une affaire, il faut que ce soit l’Assemblée Nationale qui porte l’affaire devant elle. Cette association est composée des politiciens bornés.

  53. La gouvernance actuelle du Mali est comparable un peu à celle du premier président du Mali démocratique, Modibo Keïta. Seulement que la crise qui frappait le pays quand IBK arrivait au pouvoir a fait qu’il avait du mal à faire ce qu’il avait promis aux maliens. Il garde toujours la même image qu’il avait quand il était premier ministre sous Alpha Oumar Konaré.

  54. Le président de la nation malienne, ladji Bourama, est un patriote fait. Sa croyance en Dieu a fait qu’il n’oublie jamais de remercie celui-ci à travers ses actes. La gestion d’un pays qui traverse une crise n’est pas du tout une chose aisée. Surtout quand ce sont des terroristes qui réclament leur indépendance. La famille d’IBK n’est pas associée à la gestion du pays, comme tu le martèle cher journaliste.

  55. Depuis l’arrivée d’Ibrahim Boubacar Keïta au pouvoir les attentes des maliens sont en train d’être toutes comblées à moins de 3 ans de gouvernance. Je crois que la gestion d’IBK et sans reproches pour le moment.

  56. Le président IBK a une très bonne image aux yeux du peuple malien qui l’a choisi comme président au détriment de ceux qui aujourd’hui corrompent ces journalistes indignes à dire des mensonges sur le président et ses collaborateurs.Mais le peuple malien n’est pas dupe par ce que dans ce pays on sait qui est qui et qui vaut quoi.

  57. Conscient des défis qui l’attendaient à la présidence de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, n’a pas une seule minute cachée sa volonté de mettre un terme à la crise avant de passer à autres choses. La crise ne laisse aucune chance à la réalisation de certains projets de société. C’est pourquoi on peut le constater, il est en train de tout faire pour que la paix revienne dans ce pays.

  58. Ibrahim Boubacar Keïta est une personne de foi. Il croit en Dieu et en ce qu’il fait. C’est cette croyance qui lui sert de force contre les attaques de ses ennemis. Récemment une association politique du nom de Biprem s’est permise de porter plainte contre le président de la république pour haute trahison devant la Haute Cour de Justice.

  59. L'image d'Ibrahim Boubacar Keïta est toujours la même. Ce n'est pas cette fausse plainte qui salira l'image d'un homme connu par son patriotisme. Le Biprem voulait juste s'afficher sur la scène politique. Les attaques contenues dans sa plainte sont toutes des diffamations.

  60. La bonne volonté d’Ibrahim Boubacar Keïta de mettre un terme à la mauvaise gouvernance est apparente. Le gouvernement actuel est celui du mérite. Les anciens ministres responsables de dérives ont été tous renvoyés et une éventuelle poursuite peut être engagée contre eux. Les hauts cadres des forces de sécurité responsables de détournement de primes ont été relevés de leur fonction et certains ont même été arrêtés. Il reste quoi d’autre, Monsieur C. H. Sylla?

  61. Ibrahim Boubacar Keïta est un homme de parole. Il avait promis de trouver une solution à la rébellion dès son accession à la magistrature suprême du pays. Avec la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger, nous pouvons songer au retour de la paix et de la sécurité dans ce pays. De la même manière où il a tenu cette promesse, il tiendra toutes ses promesses. La plainte du Biprem avait une seule intention, nuire au régime d’IBK. Malheureusement pour les apatrides cela n’a pas marché.

  62. Vous les journalistes qui avez vendu l’objectivité de vos plumes à l’opposition et qui pour ce fait ne faîtes qu’intoxiquer les populations avec des contrevérités,êtes aussi dangereux que les djihadistes du nord Mali.Parce que à force de vouloir vous rendre utiles aux yeux de cette opposition vous êtes devenus nuisibles pour la population malienne.

  63. Les maliens sont unanimes sur le faite que le président IBK a apporté une nette amélioration au niveau de la qualité de vie des populations maliennes.Comme il est de coutume dans ce pays où des opposants n’ayants pas de projets constructifs pour le pays s’adonnent à des critiques sans fondements.

  64. Ces propos mensongers de cette photocopie de journaliste ne changeront en rien l’estime que les populations maliennes portent à leur président.Vos multiples tentatives pour discréditer le président IBK ne sont donc que vaines.

  65. Les personnes bien avisées et de bonne foi sont toutes d’accord que le président IBK a fait en deux ans plus que l’on ne pouvait espérer.On n’accorde donc pas d’importance à ce que dit un journaliste corrompu par l’opposition.

  66. Les 77% de la population qui ont élu IBK comme le président de la république sont toujours avec lui.L’Amertume ne se situe qu’au niveau de ces journalistes achetés par l’opposition pour intoxiquer la population malienne.Mais les maliens ne sont pas dupes.

  67. Ce sont les ingrats qui ne reconnaissent jamais le bien fait.Nous les 77% de la population qui l’avons élu savons tous le travail que le président IBK fait pour notre pays.C’est le plus important.

  68. Le biprem n’a agit que pour le compte de l’opposition ainsi que ce marionnette de journaliste.Le peuple malien unanimement à condamner cette plainte idiote.Nous sommes avec notre président.

  69. Il faut que le commun des maliens comprenne que ces journalistes qui ne font que dire des ragots sont au service de l’opposition.Tout ce qu’ils disent donc n’a aucune crédibilité donc aucune importance.

  70. Ce que moi je ne comprends pas des maliens, chacun reste dans son coin pour croire que c’est au président de changer les choses, il faut la participation de tous, ce n’est pas à IBK de changer le vrais comportement des maliens, il faut que ce changement soit venu des maliens eux-mêmes.
    Une chose, Le Mali est un pauvre pays, Mais les maliens font le contraires.

  71. IBK a besoin de soutien des maliens, il doit être soutenu pour le bien de la nation, Jamais l’Etat malien n’a été face à un péril aussi imminent. Les Maliens font face au plus grand défi de leur histoire : vaincre l’ennemi qui menace de détruire leur identité. Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’Amérique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a été frappée par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a été frappée dans son cœur, tous les Tunisiens ont parlé d’une seule voie… Quand un pays est menacé dans son intégrité, sa liberté, sa culture, les fils/filles de la nation se doivent de se donner la main.
    Le Mali est frappée par le terrorisme, le néocolonianisme, l’intégrisme religieux, la guerre géopolitique des grandes puissances…, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour périr.
    La menace qui plane au-dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « néocolonianisme » va détruire notre identité et transformer nos vies en enfer.
    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali. Soutenons le président de la République et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.
    :pintade: :mouton: 😀 😀

  72. Un adage bamanan propre de chez nous au Mali, ne dit- il pas, que celui qui travaille sous la pluie, n’a aucune chance de se faire apprécier valablement ? Les deux ans du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à la tête du pays, sont à l’image de celui qui sue sous la pluie.
    Mais un jour viendra que l’effort de notre président sera connu de tous…
    :shutmouth: :shutmouth:

  73. Le Mali est en train de traverser un moment très difficile de son histoire. L’heure est de se donner les mains pour montrer à l’ennemi combien de fois nous sommes unis, car seul l’union fait la force. Ces conditions de vie sont dites à la crise et à ses inconvénients.
    Mais si dieu le veut avec la bonne volonté du président IBK, des changements serons faites.
    IBK n’abandonnera jamais le peuple et il est toujours présent pour le Mali.
    smile smile smile

  74. La patience est un chemin d’or.
    L’économie du Mali ira comme ça se doit d’être.
    A chaque chose en son temps et à chaque temps a ses choses….

  75. Il n’est jamais possible d’apporter une réponse à 100% parfaites pour un pays en deux ans de gestion, mais de ce qu’on a vie, le pays avance en des bonnes conditions de fonctionnalité. IBK en ces deux ans à fait son mieux, car toutes les l’essentielles ont été touché. Si dieu le veut bien, en ses restes des ans le Mali connaitra le bonheur… grin grin

  76. de toutes les façons beaucoup des choses ont été faites et beaucoup sont en train d’être faire.
    Cela permet de comprendre qu’IBK est un bon président qui se soucis de son peuple.

  77. « Ne demandez jamais un bilan que vous souhaitez acceptable à des opposants ou à des gens qui voudraient voir tout s’écrouler, sinon, beaucoup a été fait et le meilleur est devant. »
    IBK est malheureusement très mal entourer, en âme et conscience c’est un bon président des maliens…
    😕 😕 😕

  78. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.
    Une chose est sure : c’est lorsqu’on fournit des efforts ensemble qu’il est important de prendre soin du suivis des travaux. Les maliens doivent accompagner le président dans ses difficiles tâches de la république.
    wink wink wink wink wink wink wink

  79. En réalité IBK fait son mieux, et comme on le dit, qui fait les choses en cachette fini par faire apparaitre par surprise.
    Si la crise malienne n’as pas connu un avancement envers un mauvais sens,
    C’est grâce à IBK,
    Si la confiance des partenaires financer ont regagné la confiance de réinvestir au Mali, c’est grâce à IBK,
    Si le Mali continue d’être respecté malgré toutes les grandes difficultés qu’il a connu, c’est grâce à IBK,
    En ce peu de temps, IBK a beaucoup fait pour cette nation, ce n’est pas facile de changer un pays d’un jour au l’an-demain.
    Il faut du temps pour que le Mali soit un pays envié comme il le faut. IBK par sa bonne leadership à pu produire des raccourcies pour que le malien puce s’épanouir.

Comments are closed.