Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence : Alou Keïta de Kayes porté à la tête du secrétariat exécutif national de 35 membres

1

C’est la salle Union Africaine de l’hôtel Sofitel de l’Amitié qui a abrité l’assemblée constitutive des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence. C’était dimanche 3 mars, en présence de tous les représentants venus des 8 régions du Mali et du district de Bamako. Ces assises devaient valider les documents statutaires et règlementaires et doter les Fare d’un bureau provisoire avant le congrès, qui est prévu en mars prochain.

Alou Keita
Alou Keita

L’assemblée générale constitutive des Fare -An Ka Wuli- a commencé par une minute de silence en la mémoire des soldats tombés sur le champ d’honneur au nom de la défense de la liberté.

Abou-Bakar Traoré, en sa qualité de président de la commission d’organisation, a alors indiqué que la tenue de ces assises est l’aboutissement d’un long et patient processus, entamé depuis plusieurs années, dans lequel chacun d’eux a joué sa partition, avec la même conviction et la même détermination à aller jusqu’au bout de l’engagement. Il a ajouté : «En dépit du scepticisme ouvertement affiché par certains, en dépit aussi, il faut le dire, des tracasseries de toutes natures destinées à détourner de l’objectif le nombre de plus en plus croissant de membres de nos clubs et associations, nous avons tenu bon et n’avons, en aucun moment, douté  de notre choix».  Selon Abou-Bakar Traoré, la création des Fare répond au souci de déterminer la meilleure forme d’organisation à donner à leur action. Laquelle action ambitionne de «construire avec les Maliennes et les Maliens, une société créative et solidaire, une République dont les Maliennes et les Maliens soient fiers, une démocratie exigeante, responsable et juste, un pays qui renoue avec l’espérance».

Après les travaux qui ont duré toute la matinée de dimanche, le comité préparatoire et les délégués ont doté les Fare des textes  réglementaires et d’un secrétariat exécutif national de 35 membres. Il est dirigé par Alou Keïta, opérateur économique. Soumana Mory Coulibaly est le premier vice-président, alors que deux anciennes ministres sont dans le bureau, en l’occurrence Diallo M’Bodji Sène et Gakou Salimata Fofana. Elles sont respectivement 5ème et 6ème vice-présidentes. L’autre dame de fer des Fare n’est autre que Traoré Oumou Traoré, elle est 2ème vice-présidente. Le poste de secrétaire général des Fare est revenu à Faroukou Camara, ancien ambassadeur du Mali en Angola. Alors que le jeune Amadou Cissé, transfuge de l’URD, hérite du poste de secrétaire chargé des questions de jeunesse. Cissé Djita Dème est à la promotion du genre et des questions de femmes. Attayer Ag Bazet, l’un des grands partisans de Modibo Sidibé, originaire de Kidal, est 4ème  secrétaire à la mobilisation.

À la fin des travaux, le 1er vice-président, Soumana Mory Coulibaly, a exprimé, au nom des membres du secrétariat exécutif, ses vifs remerciements pour la confiance placée en eux. D’autant que selon lui,  «être désigné membre de l’instance dirigeante d’un parti est déjà en soi un challenge. Être désigné à la direction d’un tout nouveau parti à l’issue des travaux de son Assemblée constitutive, revêt le caractère de véritable mission sacrée». Il a ensuite invité les femmes et les hommes investis de la confiance du parti, à se mettre au travail le plus vite. Il les a par ailleurs rappelé que l’union fait la force et que seul «on ne réussit rien».

C’est donc une étape nouvelle qui vient d’être franchie dans la marche pour le changement dans la gestion des affaires publiques au Mali, a expliqué Soumana Mory Coulibaly. Avant d’indiquer : «Au moment où se joue le sort du pays et que légitimement, ceux qui ont souci du Mali, ceux-là qui sont les vrais amis du Mali à travers le monde se posent des questions sur ce que sera demain pour ce pays, la création des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence, FARE An Ka Wuli, est une bonne nouvelle. Faire de cette bonne nouvelle, non plus une belle promesse, mais un projet concret de changement pour notre peuple et pour notre pays,  cela est l’engagement solennel que tous dans cette salle, au nom de l’amour que nous avons tous pour le pays, nous prenons au nom de nos militantes et de nos militants, devant le peuple du Mali».

Après l’assemblée constitutive, les Fare se sont retrouvés à la maison bleue, siège du parti, pour lâcher des colombes de la paix pour le Mali.

Kassim TRAORE

PARTAGER

1 commentaire

  1. vous vous pensez k la politique c’est un marché c’est une continuité la et on vous connaissez même pas toi tu es ki ?

Comments are closed.