Forte tension au sommet du RPM : Vers un clash entre Mahamane Baby et Bocary Tréta ?

11
Forte tension au sommet du RPM : Vers un clash entre Mahamane Baby et Bocary Tréta ?
Mahamane Baby, Bocary Treta (G-D) (Photo montage maliweb)

Tellement longues qu’il n’arrive plus à les cacher malgré le sourire qu’il affiche chaque jour. Et le vieux loup de la scène politique nationale, M. Bocary Tréta, Ministre du Développement Rural et baron du parti RPM, n’a pas tardé à comprendre le jeu trouble du jeune Ministre, un jeu qui consiste selon son entourage à lui chiper sa place au sein du parti. Les deux hommes font partie du cercle très fermé du président de la république, M. Ibrahim Boubacar Kéita, mais aussi de grands responsables du Rassemblement Pour le Mali (RPM), parti au pouvoir.

Au lieu que tout finisse ces deux hommes, les réalités de la politique et le contexte difficile du parti au pouvoir semblent créer entre eux une sorte de tension qui ne dit pas son nom. Le Ministre Bocary Tréta, considéré par certains comme le «Boss» du parti d’IBK depuis un certain moment se trouve en face de lui le jeune Mahamane Baby, l’un des plus fidèles compagnons et dévoué serviteur du président IBK qui semble lui voler la vedette à travers des actions d’éclats au sein du parti. Présent dans le gouvernement depuis les premières heures du pouvoir d’IBK, M. Mahamane Baby n’a pas cessé de conquérir le cœur du président IBK qui n’a pas hésité à le bombarder au porte-parolat du gouvernement, cumulé à son poste de Ministre dans le précédent gouvernement. Et profitant de cette confiance folle du président, Baby s’est lancé dans une véritable entreprise de ramener tous les cadres des autres partis politiques sous les couleurs du RPM. De Kayes à Kidal, l’homme a mis sa machine de conquête et de séduction partout dans le pays. Toute chose qui a commencé à apporter ses fruits.

En effet, cette campagne de renforcement du parti d’IBK a commencé dans son fief à lui avec l’adhésion de M.Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara, président du Haut Conseil des Collectivités et 15 sous-sections de Goundam au RPM en provenance du parti Adema. Le Ministre Mahamane Baby ne s’est pas arrêté en de si bon chemin. Son influence a fait venir beaucoup de cadres de son département ministériel au RPM. Ces cadres qui militaient dans d’autres formations politiques ou qui n’étaient pas du tout dans un parti politique se disent fièrement venir au RPM à cause des liens particuliers avec le Ministre Baby.

Pendant ce temps, le Ministre Tréta, le patron autoproclamé du RPM peine à imposer sa marque au sein même de la direction du parti qui semble l’échapper jour après jour. Nommé dans l’un des plus grands ministères du gouvernement, le développement rural, M. Bocary Tréta bénéficie d’une grande confiance du président IBK. Mais sa gestion du parti RPM et l’implication de son entourage pour gérer tout ce beau monde semble jouer en défaveur du «paysan du gouvernement».

Ces derniers jours, nous avons assisté à la mise en place ou le renouvellement difficile de certaines structures de base du parti. Parmi les problèmes soulevés, revenait plusieurs fois la partie prise des envoyés du Bureau politique national soit au niveau des jeunes ou celui des sections mêmes. Et toutes ces personnes qui sèment des troubles à la base sont liées d’une manière ou d’une autre au «Boss» du parti. Est-ce un signe de perte de vitesse ou une manière d’imposer ses hommes malgré la volonté des militants ?

En tous les cas, les deux hommes sont sur une dynamique de renforcement de position personnelle dans le parti. Et tôt ou tard, l’influence et la montée en force du jeune Ministre Mahamane Baby dans le cœur des militants et autres sympathisants créeront des ennuis entre lui et le «vrai boss» du parti, Bocary Tréta qui semble régresser dans les sondages au sein du parti.

Après les secousses et le tourbillon des négociations d’Alger, l’avenir sera-t-il favorable à la bonne cohabitation entre les deux hommes au sein du directoire du RPM ? Les faits et les rumeurs, quand à eux, prédisent autre chose, mais comme c’est la politique, attendons donc de voir…

Moussa KONDO

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Baby est un imposteur et le plus nul des ministres. Mais il va se casser les dents dans ce combat ave trĂ©ta, ingrat qu’il est. Si tu es ministre de l’emploi c’est grâce Ă  trĂ©ta.Sache que mĂŞme si tu as fait venir un marabout de Tombouctou en lui donnant 3 millions comme frais d’installation, la justice divine va te rattraper. Jeune hou ake magni deh, tu as trahi la jeunesse en nommant aux directions qui relèvent de toi que des incompĂ©tents rĂ©unis surtout le cas du DG de l’APEJ qui considère ses cadres comme ses ennemis et qui est un ancien fou, mais parce que vous bouffez l’argent ensemblle. Va au diable

  2. Le “Boss” dont il est question, bien sĂ»r Treta, doit comprendre son jeune frère co-partisan Baby. Nous sommes en politique oĂą chacun cherche Ă  s’afficher et ĂŞtre visible. Si le petit frère lutte pour le renforcement du parti RPM en terme de popularitĂ©, cela ne va que de l’intĂ©rĂŞt du parti. Si le grand-frère se met Ă  garder dents contre son petit, oĂą est alors la politique de la promotion des jeunes tant criĂ©e? Les deux doivent Ă©viter ces querelles intestines ou ouvertes pour faire face aux dĂ©fis de l’heure.

  3. honnêtement c'est un non évènement pour le nordiste que je suis et d'ailleurs pour les ministres qui ont plus le souci des parents de Goundam qui et de djonjori qui ne dorment pas à cause de l'insécurité qui sévit dans cette partie du Mali, que des querelles de leadership pour la direction des tisserands.

  4. Est ce que les vrais politicien doit démoli le partie pour la place. Une place pour deux personnes: Soit par consensus ou par votez . Arrête de casse les choses construit pendant vingt temps, pour intérêt personnel .

  5. Est ce que les vrais politicien doit démoli le partie pour la place. Une place pour deux personnes: Soit par consensus ou par votez . Arrête de casse les choses construit pendant vingt temps, pour intérêt personnel .

  6. On s’en fout de ces politicailleries inutiles pour le Mali. Au moment oĂą le pays a besoin d’union sacrĂ© ces politiques malsains se livrent Ă  la danse du vautour autour du “cadavre du pays” cherchant Ă  qui un gros morceau. On s’en fout du RPM et de ces guĂ©guerres. Le peuple malien donne 5 ans et on verra après si notre boulot est fait ou pas. L’ADEMA a fait son temps et nous l’avons congĂ©diĂ©, le tour du RPM qui s’apparente dĂ©sormais Ă  Rassemblement Pourrir le Mali est tout proche. Travaillez et oubliez vos personnes. Sinon ce n’est mĂŞme pas vous, c’est votre patron que nous allons dĂ©barquer illico presto.

  7. Vraiment ils pensent qu’ils ont gagne les paries mais Mais qu’ils se dĂ©trompe on verra si Dieu le veux dans peu de temps au maxima-me 2 ans. Nous allons les boudes hors du territoire

Comments are closed.