Forum des leaders : Boubèye lance un appel pour soutenir un candidat issu des partis politiques

0
0

L’Association des amis de Soumeylou Boubèye Maïga (Asma) a organisé le Forum des leaders, samedi dernier, dans la salle archicomble des 1000 places du Centre international de conférence de Bamako.


C’était en présence des représentants de partis politiques, des élus, des conseillers communaux, des personnalités et des secrétaires généraux des sections de l’Adéma-pasj des régions du nord de notre pays et de plusieurs militants d’associations. L’ambiance était assurée par les artistes Tialey Arby, Neba Solo, Babani Koné et Sidiki Diabaté. Une projection vidéo a été faite sur le parcours de Soumeylou Boubèye Maïga, rappelant son itinéraire politique et professionnel. Ensuite d’autres images ont été diffusées, pour expliquer les objectifs de l’Association des amis de Soumeylou Boubèye Maïga, entre autres, dans les secteurs de l’humanitaire, de l’éducation, de la santé, de la démocratie et des infrastructures. Raki N’Diaye, représentante des femmes, a remercié Soumeylou Boubèye Maïga pour ses aides, en l’occurrence dans le domaine des œuvres religieuses.
Ousmane Kola Daou, représentant des jeunes au Forum des leaders,  a indiqué que l’Asma est un outil de solidarité et d’émancipation des jeunes maliens. Il a exprimé l’engagement des jeunes aux côtés du président d’honneur de l’Asma, Soumeylou Boubèye Maïga. Mamoudou Kéita représentant des élus a fait état de leur gratitude envers Soumeylou Boubèye Maïga qui a contribué à l’amélioration des conditions de vie des populations dans le cadre de la démocratie locale. Le président de l’Udd, Tiéman Coulibaly, a témoigné de son amitié avec Soumeylou Boubèye Maïga basé sur l’idéal commun : l’amour du Mali. Il a ajouté que le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale a obtenu des résultats diplomatiques éloquents.


Le président d’honneur de l’Asma, Soumeylou Boubèye Maïga, a remercié les membres de l’association dont certains sont venus de l’étranger. Il a confirmé les propos du président de l’Udd dans l’idéal commun qui les unit, à savoir leur volonté d’ouvrer pour la liberté, la solidarité, la démocratie et le progrès. Il a, de ce fait, cité des personnalités qui lui sont chères et qui symbolisent cet attachement commun, entre autres, Daniel Konaté, homme d’église, Moussa Balla Coulibaly, ancien président de l’Udd et Drissa Traoré, 2ème vice président du Mpr. Il a tenu à faire des mises au point, en rejetant toute idée de trafic d’influence au cours de ses activités. L’association, a-t-il dit, est créée en 2003 afin de fédérer tous les actes d’assistance et de soutien contre la détresse (éducation, santé, eau potable…). Bref, a-t-il résumé, c’est pour être utile aux gens.


 C’est un cadre de mobilisation des forces démocratiques, a-t-il ajouté, pour le rassemblement des citoyens. Après avoir exprimé son étonnement d’entendre des gens dire qu’ils sont les héritiers d’ATT, Soumeylou Boubèye Maïga a fait remarquer que personne au Mali n’est plus proche d’ATT que lui. Il a remercié l’ancien président Alpha Oumar Konaré et le président ATT pour l’occasion qu’ils lui ont donné de servir le pays dans des positions éminentes. Il aussi rappelé son parcours de conseiller spécial d’ATT, de premier chef de cabinet d’Alpha Oumar Konaré, de directeur de la Sécurité d’Etat, de ministre de la Défense et de ministre des Affaires étrangères. A propos de ces deux personnalités, il a affirmé : ‘’ je suis leur camarade, leur compagnon, leur frère d’armes, leur frère tout court. ‘’ Soumeylou Boubèye Maïga a signalé la continuité de cette proximité avec Att et Alpha, au cours des prochaines échéances électorales et indiqué qu’il restera dans la logique de préserver, persévérer et construire. Il a souligné que nous devions promouvoir la République unie et indivisible. Il a toutefois lancé un appel sans équivoque à l’Asma pour soutenir un candidat issu des partis politiques.  ‘’Nous nous battrons clairement, a-t-il dit, pour que le prochain président soit issu des partis politiques. ‘’ Il n’a pas passé sous silence les problèmes du pays : insécurité au nord, emploi des jeunes et l’école.
  Baba Dembélé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.