Fraudes et surfacturations : Comment les banques ont échappé à l’arnaque

15

  Fraudes et surfacturations : Comment les banques ont échappé à l’arnaque Ils étaient appelés à sortir leur pauvre pays d’une crise sans précédent. Leur arrivée rimait avec espoir, pour leur peuple. Mais, comme l’habit ne fait pas le moine, il a suffi juste un an pour que, grâce au Fmi, les Maliens découvrent le vrai visage des nouveaux maîtres des lieux : des arnaqueurs intouchables !

 

Une fois installés, les ministres du régime IBK, avec pieds et mains libres, se sont comportés comme des termites qui grignotent le bois en lequel ils habitent. Et pourtant, leur objectif principal était: de rééquiper l’armée en reconstruction après sa débandade de 2012, et de doter le haut commandement militaire d’un aéronef (Boeing 737-700), à les en croire sur parole et papiers. Mais, à s’y intéresser, l’argumentaire ne tient pas débout.

 

Deux mois après leur arrivée aux affaires, sans même prendre connaissance de la faiblesse économique du pays, ils contractent des prêts bancaires asphyxiants. Comment se trouvent les finances publiques ? Qu’est-ce qui est faisable, qu’est-ce qui ne l’est pas en matière de dépenses ? C’est quoi la priorité ? Ces questions on été foulées au sol. Tout ce qui les intéressait était d’arriver à débloquer des fonds. Après tout, c’est l’Etat qui paie non ?

 

D’entrée de jeu, les courtisans (créent une situation de mangement) convainquent le Chef de l’Etat de la nécessité (supposée) de rééquiper l’armée afin d’entreprendre la conquête du nord, même si le dialogue est envisagé.

 

Le « oui » du Président acquis leur est apparu comme une autorisation légitimant le ‘’laisser-aller’’.

 

Le marché de fourniture d’équipements militaires

 Novembre 2013, le ministre de la Défense et des Anciens combattants use de son titre d’ordonnateur de son budget qu’il n’a jamais alimenté pour conclure le contrat de 69 milliards FCFA avec Guo-star. Mais avant, il a fallu que, de la Présidence, une note du Chef de Cabinet du Président, vienne requérir le ministre de la Défense qu’il octroie le marché en toute discrétion à la société Guo-star. Ce qu’il a fait dans l’immédiat. C’est le début de l’arnaque.

 

Marché conclu, maintenant, où trouver les fonds ?

Guidée par la même motivation, la ministre de l’Economie et des Finances, « appelée Fily la bazardeuse par les doyens à l’époque», accepte par la demande d’accompagnement de son collègue de la défense, de délivrer une lettre de confort à la banque Atlantique où la société Guo-Star avait déposé sa demande de prêt à hauteur de 100 milliards FCFA. La Banque Atlantique refuse de jouer légèrement au jeu. Pas question de prêter banalement108 milliards à la société Guo-Star, avait murmuré prudemment la Banque. Elle prend le temps de traiter le dossier tout en enquêtant sur le capital de la Société prestataire de l’Etat.

 

Non convaincue de la capacité de Guo-Star à pouvoir lui rembourser à moyen terme ses 108 milliards demandés sur trois ans (novembre2013-novembre 2016), la banque insiste auprès du Ministère de la Défense qu’il aille plus loin en s’engageant sérieusement. Pour cause ? La lettre délivrée en premier temps par le ministère de l’Economie et des Finances n’avait rien d’engageant l’Etat au cas où Guo-Star n’arrivait pas à rembourser la somme empruntée dans le délai convenu. En fait, le motif de la première lettre du MEF ne servait qu’à confirmer les inscriptions budgétaires au titre du ministère de la Défense pour l’exercice 2014 et pour les exercices 2015 et 2016. « Insignifiant», a fait savoir la Banque qui veut plus du sérieux.

 

Pour la Banque Atlantique, il faut une garantie autonome en vue de se prémunir du risque de déclassement de la créance au regard du dispositif prudentiel de la BCEAO. Deux mois après (en février 2014), les ministres de la Défense et de l’Economie et de Finances ne désarment toujours pas. Il faut vaille que vaille y arriver. C’est ainsi qu’en date du28 février 2014, le ministère de l’Economie et des Finances délivre une garantie autonome. L’Etat est donc engagé jusqu’au cou, au risque même que Guo-Star ne parvînt pas à s’acquitter vis-à-vis de la Banque.

 

Plus clairement, si au départ, la lettre de confort de Fily ne servait qu’à confirmer les inscriptions budgétaires au titre du ministère de la Défense pour l’exercice 2014 et pour les exercices 2015 et 2016, celle de la garantie, bien que dans la même veine, vise à sécuriser le dénouement du marché jusqu’à la dernière échéance. Ridicule ? Dans sa réponse au rapport du Vérificateur,  Fily  jure que «pas un franc des ressources publiques n’a été décaissé » dans l’exécution dudit protocole. De qui se moque-t-on lorsque le prêt a dû être garanti par l’Etat avant d’être octroyé au fournisseur ? L’Etat n’est-il pas engagé au cas où son prestataire ayant contracté le prêt disparait dans la nature (risque) ?

 

Gageons qu’au regard de la garantie autonome octroyée par madame la ministre, l’Etat est engagé à 108 milliards au même titre que Guo-Star, et jusqu’au terme des échéances. Pour la Banque Atlantique qui n’y a rien à perdre, inutile de crier. Elle dispose d’une garantie et les va- et vient reviennent à ceux qui sont passés par mille chemins pour l’atteindre. Pauvre contribuable!

 

L’acquisition de l’aéronef (avion civil ou militaire?)

 

Concernant le marché d’armements, il nous revient que ce sont les proches d’IBK qui l’ont convaincu, vu l’état de l’Armée qu’il a héritée de Sanogo. Par contre, l’acquisition de l’aéronef provient bel et bien de son initiative. En tant que Chef d’Etat, « les Maliens ne m’ont pas élu pour aller me faire tuer », avait-il dit pour justifier l’acquisition de l’aéronef pour sa sécurité personnelle. Pour IBK qui ne veut rien savoir de l’avion légué par son prédécesseur, ATT, il faut vite un autre appareil. Très vite, IBK qui louait un Falcon appartenant à son « frère et ami »Tomi Michel, n’a point besoin d’aller fouiller loin.

145.350.000 FCFA comme frais de recherche, ont été payés par l’Etat à Marc GAFOJOLLI, proche du « parrain des parrains». L’avion recherché a été trouvé sur le marché, mais où trouver les fonds ?

 

L’Etat va cette fois-ci, vers la BDM-SA pour emprunter une somme de 17.5milliards FCFA dans le cadre du financement du déficit budgétaire. C’est donc, sans arrière pensée, que le régime a orienté dessous destinés à financer le déficit annuel pour s’en acheter un avion. Le risque était périlleux. Mais comme ça n’appartient qu’aux pauvres contribuables qui n’ont rien à dire après les élections, il n’y a rien en face.

 

Au départ, la BDM acquiesce pour le prêt et le demandeur lui demande de virer la somme sur le compte d’une société-écran créée par l’Etat. La société s’appelle ‘’AKIRA INVESTISSEMENT’’. Sa création n’avait pour but que d’amener la Banque du Développement du Mali à virer la somme empruntée sans que des indiscrets ne puissent s’en apercevoir des faits et gestes.

Pour la première fois, la BDM répond au ministère de la Défense par la négative: « Les références bancaires de la société ‘[AKIRA INVESTISSEMENT’] dont les traces n’existent nulle part, ne sont pas fiables ». Les ministres concernés ont été déçus par cette réponse et comme ils le savent : la BDM a déjà accordé le prêt à l’Etat par leur demande et pas question de l’annuler. Pour s’en débarrasser, la BDM vire les 17.5 milliards au compte du Trésor public malien. Quelques temps après, c’est un député de l’Assemblée qui découvrira la transaction de 14 milliards (reliquat de la somme empruntée) sortant du Trésor pour l’avion. Ce qui permet d’établir les raisons, comme quoi, les banques évoquées dans les rapports du Vérificateur et de la Section des Comptes de la Cour Suprême, n’ont rien à craindre car elles ont bien passé leurs opérations en se méfiant de la magouille. Mieux, à l’instar de certains prestataires dont les contrats ont été annulés, ces deux grandes banques auraient pu se retrouver devant les Tribunaux si elles acceptaient tout ce qui leur était demandé. Mais, celui qui sort perdant comme toujours, demeure le silencieux pauvre contribuable.

 

Issiaka M Tamboura et Haby Sankoré

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. First of all, I am female. Secondly plasee read our commentary guidlines below for what is acceptable language for this website.Hello Y! community,Welcome to our commenting guide!Part of Y!’s ethos is being all about conversation and debate; we strongly encourage all our readers to contribute their thoughts. We know that some may have reservations on how to go about commenting on this website, so we have set a few guidelines to usher dialogue along in a way that is positive and meaningful.We want: You to contribute. Your voice is important to us as well as to the other readers; we want to hear what you think. Really. Think and read before you type, though; we like thoughtful and interesting comments. Add to the conversation. You have access to information and viewpoints that could paint a broader picture to others visiting or to the writer, so share it with us. Clever and funny. You know you got it, so bring it. Clarity. We can’t see your facial expressions or hear your voice—which means we have no idea whether you are being serious, sarcastic or irreverent. Use emoticons or other information to tell us the true spirit of your comment. Call us out. Spot a factual error? A grammatical slip-up? Tell us in the comments.We do not appreciate: Profanity. Of any sort. While we understand strong emotions and the need to express one’s self, any idea can be expressed without resorting to swear words and curses. Personal attacks. We are a community, and respect is a huge pillar that supports the idea. Attacks on the contributors or other commentators are severely frowned upon. Dissect the story/writing, but personal attacks (e.g. name-calling) are a no-no. Random comments. Please stay on topic. Avoid straying or having a conversation with other commentators that do not concern that particular posting.ABSOLUTELY NO TROLLING. And do not feed the trolls by engaging them in any way.We have some of the best and brightest young minds from all over the nation, writing on topics across the board. Y! asks the opinion writers and contributors to engage in dialogue with our readers, so on some stories you will see responses from the writer. If you have something genuine to add to the conversation, jump in! Respect for the contributor and the other commentators is essential. We at Y! have no expectation that they will respond to all comments on their stories, neither should you.We believe intensely in free speech, but also believe in personal responsibility even as you exercise that fundamental right.Need to say something in particular to the Y! editors? E-mail us at and we will do our best to respond.

  2. Justement, ce sont ces maîtres arnaqueurs qui ralentissent l’économie du pays.

    ____________________________________________________________________
    emploi au Mali

  3. N’accablons pas Ibk à tous propos!… Tout n’aura pas été négatif au cours de son mandat, il ne faut pas non plus exagérer! 🙄 🙄

    L’histoire retiendra par exemple qu’Ibk aura été LE SEUL ET UNIQUE PRESIDENT DU MALI à avoir offert à chacun de nous un Boeing! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    (Du reste moi, en toute franchise, avant Ibk je n’avais JAMAIS possédé de Boeing! Wallaye: JAMAIS!) :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Au même titre, l’histoire retiendra aussi qu’Ibk aura été LE SEUL ET UNIQUE PRESIDENT DU MALI à avoir offert à ses soldats des chaussettes spéciales “défilés de mode”, et à leur avoir aussi fourni 35 imperméables par soldat!

    Alors un peu de clémence! 🙄 🙄

    Ces mesures HISTORIQUES méritent quand même d’être saluées comme il se doit! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Houbien? 😛

      • Bougo

        ‘zactement! 😆 😆 😆 Gloire à lui!… 😆

        Ose me dire qu’avant lui tu possédais déjà un Boeing! 😆

        Alors? Tu vois bien… 8)

    • nfp, si tu as eu ta part, fais-moi signe car les milliards c’est bien partageable…

  4. Que faire des chaussures de Boubey,de l’avion de Filly et des documents de Camara? Avec mon Kinkeliba chaud et sucre’,je n’aime pas les questions.Je bois et marche droit au but.Au lieu d’Iyad Ghali comme CALIFE GENERAL du MALI pour couper les mains et les pieds qui volent, nous avons prefere’ le Mandemassa connu par les anges sous le nom de SAINT PATRON DE LA CORRUPTION.
    Pour sanctionner, il faut avoir un scandale qui donne naissance au crime. Chez nous , le crime n’est crime que si la couverture du DJAMANA TIGUI N’EST PLUS ICI POUR PROTEGER LE CRIMINEL. Nos petits prisonniers seront tous libres des que la couverture magique PASSERA DEVANT LEURS PRISONS.D’ici la’,contentons-nous de regarder les anciens saints patrons de la corruption accuser les nouveaux saints patrons de la corruption d’etre des corrompus!C’est bien cela le scandale. Quand l’ignorance,la cupidite’ et la dignite’ monnaye’e decident de financer une invitation, ce sont les droits des pauvres qui sont vendus!

    • Capi
      “Au lieu d’Iyad Ghali comme CALIFE GENERAL du MALI pour couper les mains et les pieds qui volent”

      Les PIEDS qui volent??? 😯 😯 😯 😯 😯 😯

      Mon frère, sache que même dans le gouvernement d’Ibk, grand spécialiste reconnu du VOL en tout genre, ni nos ministres ni Ibk n’ont encore jamais réussi à voler…avec les pieds!…

      Et pourtant, en matière de vol, leur compétence n’est plus à démontrer! 🙄 8)
      En fait, ils sont certes VOLEURS, mais quand même pas EQUILIBRISTES! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Même avec des chaussettes spéciales à 30 000 Fcfa la paire! 😆 😆 N’exagère pas, toi aussi! 😆 😆 😆 😆 😆

  5. Vous savez, dans cette affaire, IBK est le premier responsable de cette delinquance financiere. Mais le peuple malien a ete tres déçu. Inch Allah 2018 n’est pas loin, IBK a trahi le peuple malien. Nous n’avons jamais vu un President aussi arrogant et corrupteur que lui. Mais l’histoire le jugera.

    • Kebe
      ” Inch Allah 2018 n’est pas loin,”

      Pas loin??????? QUATRE ANNEES de plus ça ne te paraît “pas loin”? 😯 😯

      Regarde un peu le DESASTRE TOTAL auquel il nous a amenés en seulement UN AN!… Ibk ne finira même pas l’année qui vient, j’en suis convaincu!

      Si le peuple s’est montré jusqu’ici incroyablement passif (! 🙄 ), la marmite maintenant est prête à exploser, et elle va INEVITABLEMENT EXPLOSER pour mettre un terme à ce gouvernement de la honte et à cette véritable DEFERLANTE de magouilles, de vols, et de gaffes en tous genres! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

      Tu verras: Il ne finira même pas l’année qui vient à Koulouba… 8)

  6. Les hommes politique n ont pas de fierté comment des chefs de famille hommes et femme peuvent détourner des sommes aussi faramineuse d’un pauvre comme le notre sans avoir une arrière penser pour le peuple qui soufre de la vie cher il est temps que le peuple malien se réveille le pays appartient a tout ses enfants tout les crédits au nom de l’état qui est dilapider par nos dirigeants voleurs sera remboursé par le contribuables malien

    • Mon ZAMI Sikasso, il faut lire!!!! LOOTING STRATEGY est un phemene bien connu!

Comments are closed.