Front social : l’opposition bat encore le pavé

0
Front social : l’opposition bat encore le pavé

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est tenue une marche de protestation de l’opposition. Cette marche de grande envergure avait pour but de dénoncer les dérives gouvernementales. Pour ce faire, l’opposition et ses alliés ont choisi le samedi 1er octobre 2016 pour prendre d’assaut la tribune de la Bourse du travail.

 De la Place de liberté à la Tribune de la Bourse du travail, l’opposition malienne a procédé à une démonstration de force. Plus de 100.ooo mille personnes sont sorties massivement pour prendre d’assaut l’itinéraire de la marche. Sur des pancartes que brandissaient les marcheurs comme des «trophées de guerre», on pouvait lire : «Non à la nouvelle loi électorale, non à la censure de l’Ortm» ; «Oui à une Concertation nationale ; «Oui au retour d’ATT au Mali»…

 Après avoir respecté l’itinéraire de la marche, le chef de file de l’opposition, honorable Soumaïla Cissé, entouré de plusieurs chefs de partis politiques, a rappelé aux marcheurs qu’ils seront là, à chaque fois, pour dénoncer les dérives de l’Etat. Avant d’ajouter que la marche du 21 mai dernier et celle de ce 1er  octobre visent le même but, c’est-à-dire «qu’il s’agit de dénoncer, toujours dénoncer, afin que l’Etat ait une bonne vision pour le pays».

Pour Soumaïla Cissé, la force de l’opposition est dans la jeunesse, qui est consciente pour prendre en main son destin. «Depuis 3 ans, aucun acte concret n’a été réalisé. Le gouvernement divague dans les affaires», a-t-il déclaré.

Il faut noter que cette  marche pour la démocratie, selon l’opposition, a regroupé plusieurs partis politiques, notamment : Urd, Paréna, Fare, Pids, Pdes, Parti Lumière, Ancd Mali, Fcd, Psp, Afp, Prvm Fasiko, Fdm, Mnj et Ep Fasso Ngneta Kanu.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here