Front Uni pour la sauvegarde de la Démocratie et de la République FDR: Déclaration

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Alors que la coalition jihadiste composée d’AQMI. d’AnsarEdine, de MUJAO et de BokoHaram multiplie les provocations  et menace de marcher sur des villes du sud du pays une coalition hétéroclite de partis politiques et de groupes extrémistes a choisi d’organiser des manifestations violentes à Bamako et Kati  dans le dessein de déstabiliser la Transition et le pays, et de créer les conditions d’un second coup d’Etat militaire.

Iba N’Diaye: Le 1er vice-président du FDR

Alors que la situation au Nord exige davantage de cohésion nationale et l’union sacrée de tous autour des forces de défense et de sécurité, la coalition du 8 janvier tire aux flancs du pays en exigeant la tenue immédiate d’une concertation nationale souveraine dont l’objectif clairement affiché est de renverser la Constitution et les institutions républicaines.

En ces heures graves où l’existence même de notre Nation est menacée, il est clair que l’objectif des tenants de la  Concertation n’est pas la tenue de concertations nationales inclusives, mais plutôt l’instauration d’un régime d’exception qui plongera le Mali dans le chaos et l’anarchie.

Le FDR condamne énergiquement les manifestations violentes qui ont eu lieu à Bamako et Kati ce jour  9 janvier 2013.

Il dénonce l’instrumentalisation des scolaires.

Il encourage le gouvernement à prendre des mesures appropriées que la situation exige pour préserver l’ordre public et assurer la quiétude des citoyens.

Le FDR invite toutes les forces démocratiques et républicaines, à l’extérieur comme à l’extérieur du Mali à s’unir, en ces heures graves, pour défendre la Patrie, la République et la Démocratie menacées.

Bamako le 9 janvier 2013

Pour le FDR Le 1er Vice-Président

Ibrahima  N’Diaye

 

3 Réactions à Front Uni pour la sauvegarde de la Démocratie et de la République FDR: Déclaration

  1. nonalinertie

    Encore des diversions. Des diversions. Et du dilatoire. Des touaregs ont compris qu’il faut prendre les armes pour obtenir des postes juteux, de l’argent, etc. Comme des politiciens et syndicalistes à Bamako ont compris qu’on est récompensé en fonction de son pouvoir de nuisance. On dit qu’il n’est pire ennemi que les ennemis de l’intérieur. Ces COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON me font penser à ces stars de musique ou du cinéma, Charlie Hebdo, Salman Rushdie et autres tueurs en série prêts à tout pour que l’on parle d’eux. L’exercice favori de Satan est de se présenter sous les couleurs du Bien. Ainsi en fut – il de Kaddafi, Sadam Hussein et j’en passe. Nous ne pouvons que compter sur notre armée, surtout que les troupes de la CEDEAO ne viendront pas pour l’éternité au Mali. Mais le représentant actuel de l’armée ‘’le CNDERRIERE’’ n’a rien posé comme acte pour le mériter, à part s’attaquer aux civils désarmés. Si des anarchistes et des traitres de COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON soutenus en sous-main par le CNDERRIERE se moquent éperdument de la libération du Nord et de la tenue des élections, au gouvernement de prendre ses responsabilités EN METTANT AUX ARRETS LES FAUTEURS DE TROUBLES JUSQU’A LA LIBERATION DU NORD ET A LA TENUE DES ELECTIONS. Chieck Modibo Diarra (CMD) n’étant plus là pour servir d’épouvantail, la nouvelle équipe au pouvoir n’a qu’à justifier sa nomination ou démissionner. Tout se passe comme si les bandits armés du Nord (MNLA/ANE SARDINE/AQMI/BOKO HARAM/MUJAO/ANESARU…) et les bandits armés du sud (CNDERRIERE/COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON) s’entendent ET S’EVITENT PRECAUTIEUSEMENT et mettent tout en œuvre pour S’OPPOSER A L’ARRIVEE DE TROUPES INTERNATIONALES. Ayant rêvé hier avec les évènements de KONA que la libération au Nord pointait à l’horizon, voilà qu’immédiatement que COPLAN monte sur ses grands chevaux pour crier, menacer et réclamer sur les antennes la tenue des concertations nationales, condamner l’approbation de la feuille de route par l’Assemblée Nationale. Et comme par hasard, le lendemain, des voyous brûlent des pneus, bloquent la circulation pour exiger la tête de DIONCOUNDA, en définitive, nous divertir de l’essentiel, à savoir la libération du Nord, la préparation et la tenue d’élections libres et transparentes. COMME POUR DIRE QU’ILS SONT LES COMPLICES LOGIQUES DES DJIHADISTES. Comme pour nous dire clairement : CREER L’INSTABILITE A BAMAKO POUR QUE NOUS NE PENSIONS PAS AU FRONT ET AUX ELECTIONS (on peut comprendre qu’IBK et Mariko s’en fichent du Nord Mali, mais qu’un HAMEY DICKO ressortissant du Nord et AMION GUINDO originaire du pays dogon sous occupation se renient à ce point !). CEPENDANT, IL FAUT QUE DJANGO SABATA TRINITA LE SACHE : SON PREDECESSEUR A ETE HONNI PARCE QUE SUR LES DEUX QUESTIONS DE LA LIBERATION DU NORD ET DE LA TENUE DES ELECTIONS, IL N’Y AVAIT AUCUNE AVANCEE.
    ALORS QUE LES MILITAIRES ONT DIT, REDIT QUE CMD N’A RIEN APPORTE A L’ARMEE (bizarrement, ce sont des armes commandées par un ATT honni qui ont été reçues), ALORS QUE NOUS SAVONS TOUS QUE MEME LA CEDEAO DECLARE NE PAS AVOIR LES MOYENS FINANCIERS DE TENIR LA GUERRE. ALORS, QUELLE SOLUTION MIRACLE CES CONCERTATIONS NATIONALES VONT NOUS APPORTER ? ET LA MAJORITE SILENCIEUSE (FDR, COREN et autre société civile) SE TAIT, LAISSE FAIRE, AUCUNE PROTESTATION DE MASSE, JUSTE DES COMMUNIQUES LACONIQUES…
    Donc, espérons alors que de sa virée sous-régionale, DJANGO SABATA TRINITA parviendra simplement à : i) trouver les 200 millions de dollars avec une diplomatie plus efficace pour financer notre guerre ; ii) disposer des 3300 soldats de la CEDEAO, , iii) obtenir les appuis aériens de la CEDEAO, des drones américains, de l’OTAN, des Russes, des Chinois ou des Arabes amis du Mali pour pourchasser les fuyards du désert ; iv) encadrer les brigades d’autodéfense déjà utilisées par le passé avec succès par l’armée malienne, car nous savons que toutes les armées du monde ne pourront pas protéger les villages et villes dégarnis de la ligne de front; v) préparer concomitamment les élections; vi) tenir les élections immédiatement après la libération des 3 capitales régionales du Nord pour qu’enfin; vii) le nouveau gouvernement démocratiquement élu puisse s’atteler à donner de l’emploi aux jeunes du Sud et du Nord surtout, pour qu’ils ne retombent pas dans les activités criminelles du MNLA/AQMI/ANE SARDINE/BOKO HARAM/ANESARU…

  2. malieni

    Si je comprends bien l’interview

    on veut nous convaincre que c’est tout les ministères qui sont entrain de travailler sur la stratégie des militaires au front.

    Si c’est cela l’état major fait quoi comme job?

    pour aider le Mali, chacun doit jouer pleinement sont rôle là ou il se trouve en responsabilité.

    Donc organiser des concertations ne dépens pas de l’action des militaires au front.

    D’ailleurs cela confortera, leurs actions car il sera soutenu par une décision souveraine émanant de la volonté du Peuple dans les résolutions de la concertation.

    Donc que les démons arrêtent de nous distraire.

    Et que Dieu nous sauvegarde.

  3. Bougobalini

    Les memes causes vont produire les memes effets.

    Des voyous sont rentres dans notre palais presidentiel pour aller chicoter comme un malpropre notre president de la republique interimaire.

    Avec notre sale habitude a toujours tout regler a l’amiable, les gens qui devaient etre en prison actuellement jouissent de leur liberte. HERE CHIRA, HERE KLENA.

    Ce qui est entrain de pousser certains cretins dans la rue (se croyant intouchables) pour faire du vandalisme et de l’anarchisme.

    Que la police commence a sevir comme il se doit pour couper court a cette indiscipline qui fait legion dans le pays.

    Attrapez les fauteurs de trouble et que la justice fasse d’eux un exemple pour les futurs candidats au ridicule.

    A croire que certains maliens ne valent pas mieux qu’un bon ane, car ne sachant plus marcher droit qu’avec l’aide d’un bon fouet.

    Nous occupons la 1ere place AU MONDE dans la rubrique « STUPIDE », a croire que meme cela ne nous satisfait pas.

    Quelle honte!!!