Ce que dit l’Harmatan : Voici la dépêche de la panapress reprise par les agences et les sites internet

0

Le livre "ATT-cratie : la promotion d’un homme et de son clan" mis en vente à paris (Le Devoir 03/10/2006), un pamphlet contre le régime du président malien, Amadou Toumani Touré (ATT), a été mis en vente à Paris par les Editions l’Harmattan.

Intitulé "ATT-cratie : la promotion d’un homme et de son clan", le livre dresse sur 150 pages un véritable réquisitoire contre le président malien accusé "d’affairisme, de népotisme, de régionalisme et d’opportunisme".
"Quinze ans après avoir suscité l’espoir chez les Maliens, le président Amadou Toumani Touré dit ATT, de par ses dires, ses actes et le choix des collaborateurs, a imprimé un coup de frein à la démocratie malienne", écrit l’auteur du livre qui se cache derrière le pseudonyme de "Sphinx".

"Le pouvoir de ATT, qui repose sur le culte de la personnalité, le laisser- aller, l’impunité, l’intimidation et l’irresponsabilité, a contribué à la promotion de l’homme et de son clan. Toutes choses qui ont entraîné la faiblesse de l’Etat, des institutions de la République et des formations politiques et sociales crédibles", a-t-il ajouté.
"C’est un ancien ministre qui l’a écrit. Il connaît bien le système et le raconte de l’intérieur. Le livre fait actuellement partie d’une de nos meilleures ventes", a déclaré à la PANA un des responsables de l’Harmattan.
Général à la retraite, ATT, 58 ans, avait dirigé le Mali pour la première fois de 1991 à 1992, après le renversement du président Moussa Traoré.

Il est revenu au pouvoir en 2002 après avoir été démocratiquement élu lors de la présidentielle pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. (pana). »

Comme, nous l’avions toujours écrit, le Sphinx est connu du régime ou devrait l’être en toute logique. En tout cas, ce n’est pas votre serviteur encore moins IBK sur lequel Koulouba a pointé un gros doigt accusateur. Mais, des excuses, boff, on ne les aura jamais. Mais l’important, c’est qu’il y a un Dieu la-haut qui connaît tout. Et comme le Dieu Ladji : Allah Ka tignè demè, halissa !

Par Sambi TOURE

PARTAGER