Cité Administrative : ‘’Le Mali dans lequel on transporte les urgences en charrette n’est pas ce Mali qui gare des V8’’, dixit le Dr Landouré

9

Lors d’une visite de routine dans la cité Administrative, Dr Guida Landouré a été marquée par un fait qui tape à l’œil . Il s’agit de ses nombreux véhicules à l’abandon dans les parkings des différents ministères.

Selon Dr Guida, on se croirait dans le garage de son excellence M. le très grand président démocratique du Gondwana. ‘’On brade nos ressources, on achète tous les jours des véhicules pour qu’ils finissent tragiquement dans le parking de la cité ministérielle’’, a-t-il reproché. Sur une distance de moins de 200 mètre, Dr Landouré confirme avoir compté au moins 28 véhicules à l’abandon. A l’en croire, ça c’est ce qu’il a scruté sans pour autant compter les autres nouvellement garés qui sont en forme avant qu’on ne les sacque.

Il va ensuite s’interroger si c’est ça c’est une image d’un Mali qui avance, comme l’affirme les plus hautes autorités, un Mali qui gère bien ses ressources, un Mali qui n’a pas assez de ressources pour assurer une santé et une éducation digne de ce nom.

Le Mali dans lequel les populations transportent les urgences en charrette n’est pas ce Mali qui gare des V8. Le Mali dans lequel il n’y a pas de source d’eau potable pour de milliers de personnes n’est pas ce Mali qui gare des Passat. Le Mali dans lequel le médecin et l’enseignant ne vivent pas dignement n’est pas ce Mali qui renouvelle son parc auto comme s’il achetait des bonbons.

‘’Bon, comme c’est le Mali d’un Président Gucci et qui écoute Pavarotti, il est normal que ça soit comme ça. Et dire que M. le Président ose encore chercher 5 autres années. Mais va-t-on laisser faire? Tous laisse à croire que oui tant on reste statique’’, a-t-il conclut.

 

Dr Guida Landouré

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Je me demande les contrôleurs d’ état ils font quoi juste ? les vérificateur généraux ils sont pays pour faire quoi ?
    Maintenant tout le monde sait que Mali
    La corruption existe , pour ce simple il faut commencer par le président lui même , après tout ce qui sont en bas ils ne vont pas se échappé, le seul personne qui peut changer c’est le président de la république si, il veut
    Quand il y a les concours des les fonctions public il des listes même dans l’ armée il y a des listes tout les monde le sais , Ras -Baht à tout à fait reson

  2. C’est ecoeurant de voir tout ce gachis dans le pays qui est dans les derniers cinq au monde en matiere de developpement humain. Chez nous on roule dans des mercedez alors que nos bailleurs roulent dans des peugeot. Pourquoi eleve notre rythme de vie alors qu’on est des pauvres? Merci Mr. le Journaliste de faire passer la voix des sans voix.

  3. Cela relance le problème de mauvaise gouvernance dans quelques pays africains dont le Mali. Ailleurs, 5% de toute la population s’approprient 95% des richesses du pays. Dans ce même pays certains directeurs provinciaux ou régionaux sont des infirmiers-majors parce que le personnel médical qualifié en nombre insuffisant reste dans la seule capitale du pays.

    • Mobilisons-nous pour la décontraction et la décentralisation suivant l’Article 25 de la Nouvelle Constitution et la libre administration des Collectivités territoriales définie dans ces principes fondamentaux à l’Article 71 et les Articles 135 et 136. Dans ces conditions, le médecin se trouverait à kadiolo car cette Communauté de Localités passerait de 0 kg d’or de Siama à 25 pour chaque 100 kg.
      Bonne fête à vous. Plus de tolérance pour ceux qui ne partagent pas les mêmes idées.

  4. La Presidence de la republique doit donner toutes les voitures non-utilisees ou qu’elle n’a besoin aux regions et aux collectivites territoriales.Les ministeres doivent en faire de meme.

  5. Quand l’impunité règne au sommet de l’Etat, il n’est pas étonnant de voir des comportements délictueux à tous les niveaux.
    La Présidence ne fait aucun compte-rendu de ses dépenses faramineuses. Des milliards dilapidés dans des futilités pour le plaisir du Roi Ubu qui se dit bourgeois dans l’un des pays les plus pauvres au monde. Bourgeois au frais du trésor malien.
    Les ministres, Directeurs et sous-directeurs qui volent les véhicules de service savent qu’ils ne risquent rien. Ils suivent l’exemple du sommet.
    Nous sommes dans une république bananière où l’ignorance des masses favorisent une impunité généralisée. c’est au nom de cette impunité que tout petit fonctionnaire se croit autorisé de se livrer au vol systématique des biens de l’Etat.
    La majorité des Maliens ne dispose tout simplement pas d’eau potable.
    Cela indiffère nos dirigeants en boubou-bazin qui paradent dans des vehicules de luxe. Le Chef de la meute, lui, se contente d’un avion, un boing 737 à l’interieur aménagé en suisse pour le luxe suprême.
    Des mères perdent leur nouveau-né faute de couveuse à Bamako.
    En dehors de Bamako, la catastrophe sanitaire fait froid dans le dos.
    Cataracte, appendicite, infection dentaire, accouchement non assisté, fracture qui s’infecte, hernie intestinale et discale qui handicapent et tuent. Bref, une hecatombe dans une indifference généralisée.
    Et on se dit musulman et pieux. on préfère construire des mosquées plutôt que des écoles ou des dispensaires.
    Malheureusement, Dieu ne nous vient pas en aide.
    Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas que ça à foutre

  6. Kassoum DENON n’est pas le seul ministre sortant qui emporte des véhicules à des fins personnelles. Dans ce cas, les enquêteurs ont l’obligation d’étendre leur champ à tous les anciens ministres à partir du premier gouvernement de Oumar Tatam LY , il y aura des surprises désagréables. On trouvera que certains se sont transformés en concessionnaire tel que Tiéman Hubert Coulibaly. Pour lui ce n’est même pas caché, son magasin de vente de véhicules se situe juste après la Malienne de l’Automobile, route Koulikoro.

  7. C’est ça le Mali. Pour un billet de cinq mille francs, les gens oublient qu’ils compromettent leur avenir quinquennal. Ils hypothèquent cinq années de leur vies à cause d’un simple billet de cinq mille qu’ils auraient fini de dépenser avant même les résultats du vote. C’est cette leçon qu’il va falloir inoculer aux populations. Il faudra instiller dans les esprits, les conséquences de l’encaissement de cet argent. C’est dans ce sens qu’il faut battre campagne aux prochaines échéances. L’analphabétisme aidant, les gens trouvent normal qu’on leur distribue de l’argent pour voter. Il n’est pas rare d’entendre de vieilles personnes s’exclamer en des termes qui font froid dans le dos, comme” s’ils ne nous donnent pas d’argent, nous ne voterons pas “. Et malheureusement, c’est ainsi que ça se passe un peu partout sur le continent. Le cas Malien est beaucoup plus grave, puisqu’il s’agit d’éviter la survenue d’une perspective qui ramènera I.B.K au pouvoir pour cinq autres années. L’argent dépensé dans ces véhicules pouvait acheter des ambulances et bien d’autres besoins vitaux pour les populations. Voilà des véhicules surfacturés à l’achat, utilisés quelques mois, puis bons pour la casse après un an d’exploitation. Chaque Ministre entrant exige une voiture neuve, sans compter qu’il a droit à quatre ou cinq véhicules dont le carburant, la vignette, les réparations et l’assurance, sont à la charge de l’état. Le gaspillage est aussi un facteur d’appauvrissement de l’état. Comment pouvez-vous imaginer que des voitures coûtant 20 millions soient facturées le double, et qui seront abandonnés un ou deux ans après. Avec 20 millions, l’état peut équiper les hôpitaux d’ambulances Chinoises comme l’ont fait certains pays voisins. Chaque groupement de villages bénéficie d’une ambulance disponible à toute heure pour l’évacuation des malades vers les centres de santé. Pourquoi ce pays ne prendra t-il pas exemple sur le Rwanda, où chaque citoyen sait que s’il y’a un problème, il suffit d’appuyer sur un bouton de l’appareil que l’état a mis à leur disposition pour appeler les médecins. Quelque soit la distance, l’ambulance commandée est là dans moins de vingt minutes en zones rurales. Pourquoi avoir honte de singer sur le voisin? C’est ainsi que les pays se développent ensemble. Mais faut-il avoir de la volonté politique pour expérimenter une telle chose. Au Mali, même si l’ambulance transporte un malade, il mourra en route ou à l’hôpital faute d’argent. Alors qu’il est plus simple d’instaurer la C.M.U pour les couches les plus défavorisées. Au Rwanda, chaque citoyen sait qu’il sera soigné, qu’il possède ou pas de l’argent. Ce sont de tout petits montants qui sont prélevés sur leurs récoltes pour constituer une assurance maladie. Ils ne sentent même pas le prélèvement de cet argent sur leur épargne, tellement la somme est minime. Avec des Chefs d’état de l’acabit d’I.B.K, ce n’est pas de sitôt que les Maliens connaîtront ou bénéficieraient d’un tel traitement pourtant à la portée de la bourse de l’état. Mais, puisqu’elle n’apporte pas de voix aux élections, cela n’intéresse pas nos dirigeants malhonnêtes et corrompus. Le Sénégal et la Côte d’Ivoire voisins ont tous instaurés la C.M.U pour le bonheur de leurs populations. Dans ce domaine, le Mali restera à la traîne pendant de nombreuses années encore.

  8. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Les véhicules de moins de 05 ans sont reformés et repris par les chefs sans rendre compte à qui que ce soit. Tous les ministres qui partent de même que les directeurs généraux emportent les véhicules. Dès fois un ministre peut prendre trois véhicules en reforme ensemble. Et dire qu’on ne peut pas améliorer le salaire de ceux qui se tuent au travail. Quel dommage. Que Dieu ait pitié du Mali. Amen.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here