Le président ATT a remis les clés de la nouvelle cité administrative au Premier ministre : L’imposant édifice a coûté plus de 53,5 milliards de FCFA

0

Le Président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé, le lundi 5 août, à la remise officielle des clés de la nouvelle Cité Administrative au Premier ministre Cissé Mariam Kaïdama Sidibé. Bâti sur une superficie de 10 hectare, l’ouvrage, qui a coûté 53.508.685.130 FCFA, est un édifice de quatre niveaux qui comprend la Primature, douze bâtiments ministériels, quatorze résidences, un bâtiment des services communs et les voiries et réseaux divers. La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions, des partenaires et de plusieurs invités de marque.

Le projet de construction de la nouvelle Cité Administrative de Bamako répond à un double objectif : rendre l’administration publique plus efficace et surtout la rapprocher des usagers qui triment souvent entre les différents services de l’administration d’Etat  pour résoudre tel ou tel problème.

Fruit de la coopération entre le Mali et Libye, la nouvelle Cité Administration est un superbe complexe architectural offrant toutes les fonctionnalités et commodités requises qui s’insère harmonieusement dans la riche tradition de l’architecture soudano-sahélienne.

Le maire de la Commune III, Abdel Kader Sidibé, dont la Commune abrite l’infrastructure, a dit la grande joie et la fierté qui l’animent au nom de l’ensemble de ses mandants.

D’un coût de réalisation de 53,5 milliards de FCFA, dont environ deux milliards d’apport du gouvernement malien et le reste sous forme de prêt commercial octroyé par la Libye, la Cité Administrative de Bamako permet à notre pays de se hisser au sommet des pays dotés d’infrastructures de ce genre. Prévus pour 32 mois, les travaux de construction de la Cité Administrative se sont déroulés sur plusieurs années. Ce, en raison du changement de l’entreprise adjudicataire des travaux  et, surtout, à cause de la dépréciation du cours du dollar. Toutes choses qui ont eu de sérieuses répercussions  sur la durée des travaux et l’estimation du coût initial de réalisation.

Les bâtiments de la Primature sont composés d’une salle de Conseil, 12 salles de réunion, 173 bureaux, une salle de documentation et d’archivages, des locaux techniques, une cantine et sa cuisine. Quant aux bâtiments ministériels, ils comprennent 1.212 bureaux, 61 salles de réunion, un atelier de maintenance, des locaux techniques et 12 cantines. Rien n’a été laissé au hasard pour l’accès à la Cité Administrative.

En effet, la construction de l’échangeur multifonctionnel, sorti de terre il y a quelques mois, a facilité la desserte de façon particulière. D’après le ministre de l’Equipement et des transports : "La nouvelle Cité Administrative sera également dotée d’un réseau multiservices de télécommunication gouvernemental dont le marché a été attribué au groupement CFAO Techniologies/CB Net Works".

Le ministre Séméga a, au nom de l’ensemble du peuple malien, remercié et félicité toutes les entreprises maliennes et étrangères ayant contribué à la conception des travaux, au suivi et au contrôle de qualité du chantier de la Cité Administrative de Bamako.

Emerveillé après la visite des lieux, le Président ATT a confié à la presse : "Je suis très impressionné par la qualité architecturale de la Cité Administrative. L’intérieur des bureaux et leur fonctionnalité font la fierté de tout un peuple".

Le Chef de l’Etat a profité de l’occasion pour féliciter le gouvernement libyen dont l’apport a été déterminant dans la réalisation de cette infrastructure. "Maintenant que l’administration est logée mieux que moi-même, je l’invite à redoubler d’efforts pour satisfaire ses usagers" a conclu le Président ATT.

Diakaridia YOSSI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER