Visite inopinée dans les départements ministériels :Mme le Premier ministre veut « redynamiser l’administration »

0
0

Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a rendu la semaine dernière une visite inopinée dans sept départements ministériels. Le constat, fait par elle, est « satisfaisant au regard de la disponibilité des agents et la ponctualité de certains cadres ».

Le Chef du gouvernement a effectué le jeudi 5 janvier une visite surprise dans plusieurs départements logés à la Cité ministérielle. Très tôt le matin,  le Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a fait le tour des ministères du Développement social, de l’Environnement, de l’Eau, des Réformes de l’Etat, des Postes et des nouvelles technologies, de la Communication, et du ministère délégué chargé de la Décentralisation. Au passage du PM,  le ministre des réformes de l’Etat, du développement social et de celui chargé de la décentralisation n’étaient pas sur place à cause de rendez-vous en dehors de leurs départements. Le ministre des réformes devait « présider un séminaire relatif aux élections », celui en charge de  la décentralisation « avait la charge de défendre un projet de loi à l’Assemblée nationale » alors que le ministre du développement social avait «  un empêchement ».

Que le meilleur gagne en 2012 !

L’objectif de cette visite, explique Mme le Premier ministre, était de s’enquérir des conditions de travail des agents des ministères transférés à la Cité. « Cette visite devrait intervenir plutôt, mais mieux vaut tard que jamais. Elle nous permet de réussir notre mission de réforme de l’administration, et d’être au service de nos populations » a déclaré Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé qui  s’est dite satisfaite de la disponibilité du personnel des départements et de leur ponctualité. « Si certains bureaux étaient fermés, j’ai constaté dans l’ensemble que les agents sont à la tâche. Cela me rassure, et témoignent que notre administration a conscience du défi que l’attend » a déclaré la patronne du gouvernement. Qui a profité de cette tribune pour mettre l’accent les enjeux des élections référendaires et présidentielles de 2012. Exprimant son souci de réussir des élections libres, apaisées et transparentes, Mme le chef du gouvernement a insisté sur la participation massive des citoyens, notamment des femmes et des jeunes qui jouent, selon elle, un rôle déterminant dans la réussite du processus électoral dans notre pays. « En avril ce sont les Maliens qui choisiront celui doit les gouverner. Mo je souhaite que le meilleure gagne ! », a martelé Mme le Premier ministre.
Issa Fakaba Sissoko
 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.