Gestion chaotique du Mali : Après les dénonciations, l’opposition montre ses muscles

76
Gestion chaotique du Mali : Après les dénonciations, l’opposition montre ses muscles

L’opposition républicaine et démocratique ne veut plus admettre les dérives du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta. Indigner par la gestion calamiteuse du pays durant deux ans et demi, la majorité des douze partis politiques de l’opposition malienne était dans les rues, le samedi 21 mai 2016 à Bamako, pour exprimer son ras-le bol. En effet, l’opposition marchait contre la vie chère, les coupures d’électricité, les pénuries d’eau, contre l’insécurité et l’insalubrité, contre l’arrogance et le mépris, contre la mauvaise gouvernance, contre la corruption généralisée, contre l’ingérence de la famille du président dans les affaires de l’Etat, contre la dilapidation des ressources du pays, contre  la mauvaise gestion de la crise du nord, contre la partition de fait du pays, contre le détournement des ressources destinées à la défense et a la sécurité du pays, pour la paix et la réconciliation nationale, pour le retour et la réhabilitation du président ATT, pour la tenue des concertations nationales en vue de sauver le Mali. Ladite marche matinale à laquelle des milliers de personnes (environ 50 000 selon les organisateurs) ont pris part, est partie de la place de la liberté en passant par Bar Mali et la place OMVS, et a pris fin à la place de l’indépendance.

Des milliers de personnes ont pris part à cette marche pacifique de protestation de l’opposition malienne. Pratiquement tous les barons de l’opposition ont répondu présent. Au delà de l’opposition, figuraient aussi parmi les manifestants, des membres de la société civile, de la majorité présidentielle et le nombre incalculable des femmes et des jeunes. Parmi eux, on peut citer le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé non moins président de l’Urd, son épouse Mme Cissé Astan Traoré, le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé, Sadou Diallo et Nouhoum Togo du Pdes, Djibril Tangara du Fcd, Daba Diawara du Pids, Modibo Sangaré de l’Unpr, Souleymane Koné des Fare An Ka wuli, Me Demba Traoré, Madani Traoré, Mme Soumaré Fatoumata Soumaré, les honorable Mody N’Diaye et Seydou Diawara de l’Urd, Me Amidou Diabaté, Djiguiba Keïta alias PPR du Parena, et bien d’autres.

Régime d’IBK : un fiasco de gouvernance

Cette marche pour le Mali est partie de la place de la liberté à la place de l’indépendance en passant par Bar Mali et la place OMVS. La marche était encadrée par les forces de défense et de sécurité du Mali. On pouvait lire sur les banderoles : « Les Maliens ont faim », « IBK, où sont les 200 000 emplois», « Ras-le bol, tous pour le Mali. Non à la mauvaise gouvernance. Non à la partition de notre pays». Les marcheurs scandaient «Antôrôla ; Ansèguèla », « on en a marre, on est fatigué ». Arrivé à destination, ce fut l’exécution de l’hymne national du Mali. Puis, le président du Parena Tiébilé Dramé, a pris la parole. Selon lui, cette une marche est faite pour défendre le Mali, pour défendre notre peuple. C’est une marche, dit-il, contre la mauvaise gouvernance du régime d’IBK, contre le chômage des jeunes, contre la mauvaise gestion du Nord, les surfacturations, l’association de la famille dans les affaires de l’état, une marche pour la paix et la réconciliation nationale, une marche pour le retour d’Amadou Toumani Touré. « La manifestation d’aujourd’hui est un immense succès politique et démocratique…IBK est atteint d’une maladie plus grave que la parathyroïde. Cette maladie c’est l’autisme. Le pouvoir n’attend pas le soupir et le gémissement du peuple malien. Jusqu’à ce jour le régime d’IBK est un fiasco de gouvernance, un fiasco démocratique. Le peuple malien est humilié et ils sont incapables de défendre l’intégrité du territoire national. Cette marche est un avertissement à l’endroit du pouvoir en place», a souligné Tiébilé Dramé.

L’opposition montre un carton rouge au régime d’IBK

A la suite de Tiébilé, le chef file et porte parole de l’opposition, Soumaïla Cissé,  a évoqué les grandes lignes d’une déclaration remise à la presse. Selon Soumaïla Cissé, l’opposition républicaine et démocratique marche pour le Mali ce jour et prend à témoin le peuple malien et la Communauté internationale pour exiger fermement du Gouvernement de la République, ce qui suit : des Assises Nationales pour la Refondation de l’État, le retour du Président ATT pour une vraie réconciliation nationale, la fin de la dilapidation des ressources publiques, l’emploi pour les jeunes, une meilleure dotation des FAMAS pour la défense de l’intégrité du territoire et la sécurisation des personnes et de leurs biens, une gestion transparente des ressources allouées aux FAMA, un allègement de la souffrance quotidienne des ménages, la fin de la gestion patrimoniale de l’État, une meilleure présence de l’État et de ses démembrements (Éducation, Santé, Administration…) sur toute l’étendue du territoire national, le retour au dialogue pour contenir un malaise social grandissant. « Nous sommes là parce que ça ne va pas ! Et pourtant nous avons alerté ! Sans cesse alerté ! Oui nous avons toujours dénoncé toutes les dérives qui caractérisent la Gouvernance de notre pays ! Et pour toute réponse nous avons eu le mépris des autorités et la diffamation publique nous avons été traités d’apatrides, de «hassidi» ! Notre Mali est en terribles souffrances sociales, en persistantes déviances affairistes, en misères économiques grandissantes et en méfiances inquiétantes de la communauté internationale et des investisseurs », a souligné Soumaïla Cissé. Avant d’ajouter que le pouvoir en place a fait plus de 30 mois d’immobilisme, voire de recul qui ont anéanti l’espoir, le bonheur et l’honneur tant promis. «  C’est pourquoi nous avons invité les Maliennes et les Maliens de tous bords, ce matin à «la Marche pour le Mali», pour faire entendre le cri de désespoir de notre peuple, le cri du peuple est notre cri à tous et c’est ensemble que nous devons désormais nous engager au chevet de notre pays pour le bien-être des populations, au-delà de tous les clivages politiques, dénoncer non seulement les dérives du régime mais aussi et surtout dire non à la mauvaise gestion du Nord, non à la mauvaise gouvernance, non à la corruption généralisée, non à l’arrogance et au mépris, non à l’absence de dialogue social justifiant ainsi le malaise social grandissant », a-t-il dit. En outre, il a exigé non seulement que la priorité soit donnée à une paix durable au Mali, mais aussi à la création massive et pertinente d’emplois pour les jeunes. Aux dires de l’honorable Soumaïla Cissé, le Nord du Mali est caractérisé aujourd’hui par l’absence totale de l’État et les populations sont abandonnées à elles mêmes. « Douze mois après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, le gouvernement est toujours au stade de tâtonnement et de tergiversation là où il a pris des engagements explicites. Ces constats affligeants dénotent de la politique de fuite en avant qui caractérise l’action gouvernementale au Mali depuis deux ans et demi », a-t-il dit. Soumaïla Cissé a fait savoir que depuis le 2 décembre 2015, l’opposition est dans l’attente du démarrage du dialogue républicain avec la majorité. « Nous, partis de l’opposition républicaine, organisations de la société civile présents ici ce jour sommes déterminés à redonner espoir et confiance à notre peuple », a conclu l’orateur. A signaler que cette marche pacifique de protestation de l’opposition a commencé à 8h  et a pris fin aux environs de 10 heures sans incidents.

Aguibou Sogodogo

Ils ont dit… :

Tiébilé Dramé, président du Parena : « IBK est atteint d’une maladie plus grave que la parathyroïde, c’est l’autisme »

Il ne se passe un jour au Mali sans qu’on entende des frasques de nos gouvernants. Et tout y passe : surfacturation, corruption,  délinquance financière, mauvaise gouvernance… C’est devenu leur quotidien. Et cela dure depuis 32 mois. On veut mettre fin à ces dérapages. Il faut mettre fin au pillage et à la partition du pays. C’est une marche pour défendre le Mali, pour défendre notre peuple. C’est une marche contre : la mauvaise gouvernance du régime d’IBK, la mauvaise gestion du Nord, les surfacturations, l’association de la famille dans les affaires de l’état, pour la paix , pour la réconciliation nationale, la lutte contre le chômage et l’emploi des jeunes, pour le retour d’Amadou Toumani Touré. IBK est atteint d’une maladie plus grave que la parathyroïde. Cette maladie c’est l’autisme. Le pouvoir n’attend pas le soupir et le gémissement du peuple malien. Jusqu’à ce jour le régime d’IBK est un fiasco de gouvernance, un fiasco démocratique. Le peuple malien est humilié et  ils sont incapables de défendre l’intégrité du territoire national. Ils sont, aussi, incapables de défendre l’unité nationale.

Modibo Sangaré, Président de l’UNPR

« C’est une marche citoyenne qui dénonce la mauvaise gouvernance »

C’est une marche citoyenne qui dénonce la mauvaise gouvernance, la corruption, la délinquance financière, la gestion familiale du pouvoir. C’est la raison de notre présence comme toujours.

Souleymane Koné, vice président du parti Fare An Ka Wili

« La marche d’aujourd’hui est une marche pour le Mali »

La marche d’aujourd’hui est une marche pour le Mali. C’est-a-dire que nous avons pris en charge l’ensemble des préoccupations du peuple malien d’aujourd’hui. D’abord la corruption, la présence de la famille dans les affaires de l’Etat, les scandales quotidiens, le retour du Président Amadou Toumani Touré. Parce qu’on ne peut pas faire de la réconciliation tant que ceux qui ont fait la démocratie dans ce pays se trouve à l’extérieur. Ce Président a consacré toute sa vie pour le Mali et chacun voit tous les jours au quotidien ses réalisations. Nous avons aussi fait cette marche pour l’emploi de la jeunesse, pour les problèmes quotidiens, les coupures d’électricité, d’eau. Nous avons fait cette marche avec l’ensemble de la société civile debout, celle qui n’est pas couchée, celle qui ne va pas à la soupe. Voila essentiellement l’objet de la rencontre d’aujourd’hui.

Sadou Diallo, président du PDES

«Je suis fidèle à l’opposition »

« Je suis sorti pour accompagner mes camarades, parce que je suis fidèle à mes camarades de l’opposition ;  et je resterai fidèle à l’opposition. Au-delà de ce devoir de fidélité, j’ai un double agenda: d’abord le retour de l’ancien président ATT qui est en exil depuis son départ du pouvoir en 2012. Ensuite, je tiens à dénoncer l’insécurité qui est une préoccupation nationale. Sans sécurité, il n’y a pas de développement; sans sécurité, il n’y a pas de démocratie. Je suis le président national du PDES (Parti pour le développement économique et la solidarité). Donc j’engage le PDES dans la lutte ».

 

Me Demba Traoré, chargé de communication de l’URD

« Je suis d’un quartier où des familles peuvent faire trois jours sans eau »

«Il y a des problèmes d’électricité et d’eau… Je suis d’un quartier où des familles peuvent faire trois jours sans eau. La corruption a atteint un niveau très élevé alors qu’ils avaient décrété 2014 comme année de lutte contre la corruption. On est allé jusqu’à la suspension du Mali par le FMI (Fonds monétaire international). L’ingérence de la famille présidentielle dans les affaires publiques et bien d’autres problèmes existent. Pour la première fois de l’histoire du pays, les vendeurs de charbon et de bois sont allés en grève. Ça veut dire que tout le monde est mécontent. Pour toutes ces raisons, nous avons voulu alerter le gouvernement en organisant cette marche ».

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

76 COMMENTAIRES

  1. Le carton rouge des maliens est pour l’opposition malienne plutôt.Qu’est ce qu’elle a dit de nouveau durant cette marche qui n’a vu que la participation des personnes de leur clan.Les populations maliennes ne sont pas sorties pour cette marche.C’est un signal donné à l’opposition malienne pour dire qu’elles ne se reconnaissent pas à ces raisons évoquées par l’opposition comme étant celles qui ont suscité la marche.L’opposition malienne s’est une fois de plus ridiculisée.

  2. Cet article essaie désespérément de montrer que cette marche à été une réussite.Mais c’est faux comme tout ce que l’opposition dit d’ailleurs.Cette marche a été un échec total.L’opposition attendait 100000 personnes mais n’a répondu à l’appel que quelques 1000 personnes de leur clan de voleurs.Les populations maliennes ont boudé cette marche.Cela est la preuve que le peuple malien est avec son président pour la construction de notre pays.

  3. L’opposition malienne s’est rendue compte qu’elle n’est que la petite minorité dans ce pays.Les maliens ont été indifférents à cette marche en n’y allant pas.Ce désaveu des populations maliennes doit servir de leçon à l’opposition malienne.Il faut qu’elle sache désormais que le peuple malien est avec le président pour la reconstruction de notre pays.Et aussi le peuple est au courant que ces opposants ne sont que des égoïstes qui veulent seulement des postes ministériels que le président IBK ne leur donnera point.

  4. Les maliens se sont pas dupes.Les opposants veulent les utiliser pour mettre à mal la bonne marche de notre pays.Les maliens l’ont compris et ne se sont pas laissés manipuler par ces assoiffés de pouvoir.C’est pourquoi cette marche a été un échec total car les populations maliennes n’y sont pas venues.La nation continue sa marche vers la prospérité avec ou sans cette opposition égoïste.

  5. Cette marche de l’opposition qui a fait couler tant d’encres et tant de salives.Cette marche que l’opposition brandissait à tout bout de champs.Cette marche s’est déroulée dans l’indifférence totale des populations maliennes.L’opposition malienne ne vaut que dalle dans ce pays.Les populations maliennes sont pour le président IBK et ce désaveu de l’opposition malienne par le peuple malien en est la preuve concrète.

  6. L’opposition malienne tient toujours les mêmes paroles pour espérer discréditer le régime du président IBK.Mais on a entendu tout cela tellement de fois qu’on pense que l’opposition malienne nous manipule.C’est pourquoi les amis et nous mêmes ne sommes pas allés à cette marche.Rien ne change dans leur discours ces opposants qui sont allés d’ailleurs en rang dispersé à cette marche.Je pense sincèrement que le meilleur choix c’est le président IBK.Ces opposants sans exception n’inspirent pas confiance.

  7. Tout ce que l’opposition malienne reproche au président IBK ne sont que des mensonges.Seulement le régime actuel ne veut pas faire comme ces voleurs ont l’habitude de faire.C’est à dire partager le gâteau comme ils le disent eux même.Ces opposants n’ont rien à foutre des souffrances des populations mais ne pense qu’à leurs intérêts personnels.C’est très bien que le peuple malien l’ait compris et a boudée cette marche.Les populations maliennes ne se laisseront plus manipuler par cette opposition égoïste à sa guise car elles soutiennent le président de la république dans sa quête du bien être des maliens.

  8. Le peuple malien dans sa grande majorité a boudée cette marche.Pourtant ces opposants prétendent parler au nom du peuple malien.De quel peuple s’agit il alors?Parce que le peuple malien a carrément ignoré cette marche parce qu’il ne se reconnaît pas en cela.Le peuple est avec son président et c’est à juste titre car tout ce que l’opposition malienne nous donne comme raisons de cette marche,ne tient pas.Cette situation de notre pays a été créée par ces mêmes personnes qui aujourd’hui pour leurs poches prétendent dénoncer des choses qu’ils ont eux mêmes instauré dans notre pays.

  9. L’opposition malienne comme toujours s’est ridiculisée une fois de plus.Les populations maliennes n’ont pas répondu présentes à cette marche insensée de l’opposition.Pourquoi ce désaveu des populations maliennes vis à vis de l’opposition malienne?La raisons est très simple.Parce que tout ce qu’elle prétend dénoncer n’est que sa création.Comment des opposants qui s’opposent systématiquement à tout ce que le gouvernement entreprend peuvent ils être un facteur de changement dans ce pays.Le peuple malien est avec le président IBK et c’est ce message qu’il a fait passé à l’opposition en boudant cette marche.

  10. Les opposants sont des rigolos.Les personnes qu’on a vu à l’œuvre dans ce pays et qui n’ont rien fait du tout pour que le pays avance.Ils ont volé notre pays quand ils étaient aux affaires.Ce sont ces personnes qui disent des ragots sur le régime actuel.Les maliens ne sont pas dupes.On sait qui est qui dans ce pays.Cette marche de l’opposition ne pouvait qu’être boudée par les populations maliennes.Les raisons évoquées par les opposants ne sont que des mensonges fabriqués de toute pièce par l’opposition malienne.Le pays doit aller de l’avant ces opposants font tout pour faire obstacle au président IBK dans la mise en œuvre de son programme de développement.

  11. Si le président IBK est atteint de l’autisme; c’est encore mieux que ces ignares qui eux sont atteints d’Alzheimer. Le président IBK est en train de travailler pour le pays et il faille que ces gens le laissent dans son œuvre car malgré la mauvaise gestion ; le FMI a salué ses progrès économiques; malgré la mauvaise gestion de la crise du Nord les acteurs parlent de la même voie et l’administration sera bientôt de retour dans cette zone; malgré la mauvaise gestion les statistiques vérifiables auprès des services du ministère de l’emploi font état de création de plus de 80000 emplois depuis l’accession du président IBK au pouvoir; malgré la mauvaise gestion; les Famas ne se déguisent plus en femmes pour fuir la ligne de front.
    Nous ne sommes plus dupes! Changez de disque car ceux-ci sont rayés.

  12. Carton rouge des Maliens au président IBK. Vous êtes vraiment marrant.-(LOL)- -(LOL)-
    Carton rouge donne par des personnes achetées à 2000 frs plus un T-SHIRT qui ne savaient même pas pourquoi elles étaient là en train de subir le soleil?
    3000 personnes sur 16 millions ne traduit en rien la volonté des Maliens car ces 3000 personnes ne sont pas le Mali.
    Réveillez-vous un peu! Le combat n’est plus à ce niveau. Le peuple voir claire dans ces manigances politicienne du voleur international et de sa clique de hors la loi.

  13. Le réalisme et l’objectivité n’existe pas chez l’opposition malienne car à y voir de près et sous un angle purement réaliste, les choses ne semblent pas être gâtées au point d’en arriver à un tel déluge. Sinon un président dont les efforts dans le sens de l’équipement de l’armée qui est d’une importance capitale aujourd’hui du fait du terrorisme; un président dont les progrès économiques sont salués par le FMI… qui est fustigé de part et d’autres par cette opposition.
    On ne peut donc déduire qu’elle est dans une logique de “fanatisme politique aveugle” et donc ces personnes ne tiennent pas compte des actions. Elles font les critiques parce qu’il faut les faire. Un point c’est tout!

  14. Il faut vraiment que le peuple Malien se réveille et évite de se faire manipuler par ses opposants véreux. Des personnes qui ont été à la base de l’échec de notre pays a plusieurs niveaux et qui veulent se faire passer pour de bons samaritains aujourd’hui en montrant du mauvais doigt les actions du président de la république. Les membres de l’opposition sont pour la plupart des personnes qui ont occupées des postes stratégiques à la tête du Mali ou l’on représenté à l’extérieur sans apporter des retombées positifs et ce sont eux aujourd’hui qui estiment que le président IBK a échoué ou est à la base de certaines situations pendant qu’eux-mêmes en connaissent les sources. C’est ce que je qualifierai de mauvaise foi de ces derniers.

  15. Le président IBK malgré tout ce qui se dit; malgré tout ce qui se fait de part et d’autres restent serein et imperturbable parce qu’il ne défends pas ses intérêts personnels. Il défend les intérêts du peuple et cela pour ceux qui ne le voient pas encore du fait des mensonges des opposants de part et d’autres ne tarderont pas à le découvrir. Le président IBK fait tout pour que le pays puisse aller bien et cela des personnes veulent y faire obstruction mais la vérité triomphant toujours; on saura qui fait quoi pour ce pays.

  16. Cette marche de l’opposition n’était qu’une autre action pour nous distraire de l’essentiel qui est la construction du pays. Le président IBK sait ce que le peuple attend de lui car c’est sur cette base que le pouvoir lui a été donné.
    Des opposants qui parlent d’assises nationales quand ce sont eux les premiers à quitter les cadres de discussions établis par le gouvernement pour prendre en compte leurs points de vue.
    Pour leur information; les FAMAs ne font plus de replis stratégiques aujourd’hui par manque de munitions; c’est sous le président IBK que nos FAMAs reçoivent le meilleur traitement salarial et des équipements à hauteur de souhait. Que Soumi et sa bande arrête de nous distraire. Malgré la crise ; le pays fait des progrès au plan économique. Si le gouvernement était dans l’immobilisme ; nous n’aurions pas tous ses résultats.

  17. Walaye aw ta yêrêdon!
    Comment des personnes qui disent marcher pour dénoncer des tares et exiger des choses pendant qu’eux-mêmes ne sont pas des exemples. Toi tiébilé qui parle de coupure d’eau et d’électricité alors que tu dois des impayés à l’EDM.
    Toi soumaïla qui passe ton temps à crier à la malversation pendant que tu traines une casserole de 27 milliards que tu n’arrives pas à justifier objectivement et que ton bras droit gassama est un voleur qui emprisonne les populations qui l’ont élu parce qu’elles ne veulent plus d’une cotisation illégale. Vous pensez être des exemples comme ça?
    Vous finirez par vous y faire car le peuple saura qui vous êtes vraiment.

  18. Cette situation est tout à fait facile à comprendre. Si l’opposition se lance dans ce genre d’actions; c’est tout simplement parce que le président IBK les a écarter de la gestion des affaires de l’état. C’est tout simplement parce qu’ils n’ont plus l’occasion de voler que ces derniers veulent nous faire croire que le président IBK est le pire président que notre pays n’ait connu sinon malgré sa pseudo mauvaise gouvernance que les opposants chantent sur tous les toits les progrès surtout économiques sont remarqués par les organisations internationales. C’est juste dire que c’est de la calomnie que ne saurait tarder à être découvert par le peuple.

  19. Sur quels rails l’opposition veut bien mettre le pays?
    Le pays a certes connu de petits problèmes de part et d’autres ce qui ne peut être évité dans la vie de toute institution de ce monde la perfection n’existant pas.
    Aussi faut-il dire que si l’opposition pense vouloir mettre le pays sur les rails; elle doit faire de la critique constructive; de la critique positive. Ce qui n’est visiblement pas le cas de l’URD et de ses acolytes qui ne veulent que se donner de l’importance en rejetant la faute des maux que connait le pays sur la seule personne du président IBK comme si c’est lui qui gère ce pays depuis des décennies. Les problèmes que nous connaissons datent d’au moins 10 ans.

  20. Le président IBK sait pourquoi le peuple lui a accordé ce plébiscite lors des élections dernières. Il est sur la voie pour répondre aux attentes des populations de notre pays et comme son directeur de la communication l’a récemment annoncé: “les réformes engagées ne vont pas tarder à produire des résultats”.
    Il va falloir que nous soyons un peu patient et que nous n’écoutions pas ces mensonges de ces opposants malhonnêtes qui ne cherchent qu’à se faire de la popularité à travers leurs mensonges.

  21. une stabilité sécuritaire est salutaire car beaucoup d’efforts ont été fournis pour en arriver là. une armée équipée fait la fierté du pays car grâce à elle nous pouvons vaguer à nos occupations sans craindre. ceux qui disent que l’armée n’est pas équipée sont les mêmes qui se plaignaient pourquoi équiper une armée? mais en fin de compte le temps donne raison au président IBK de ne pas s’occuper de ces vautours mais de l’avenir du pays car une armée doit faire peur à ses adversaires.

  22. Tout est enfin fini et nous pouvons respirer maintenant. ces hypocrites ont fini leur marche avec un meeting de clôture sans proposition de solution concrètes. L’opposition n’est pas à la hauteur. sur 100 000 personnes attendues à peine on pouvait compter 2000 personnes à qui on a donné 1000 francs pour la participation à la marche. ce qui veut dire que le peuple malien reconnait dans quelle souffrance le Mali est sortie et ne veut plus suivre parce qu’il faut suivre..Donc carton rouge des maliens à l’opposition qui n’arrête pas de dénigrer le régime sans proposition.

  23. Pour l’honneur du pays le président IBK avec la ferme volonté et l’engagement à bâtir un Mali nouveau, un Mali émergent joue avec sa sagesse et la diplomatie pour arriver à ses fins et aujourd’hui nous pouvons dire Dieu merci car avec le régime IBK, la corruption a été ralenti, nous avons une armée opérationnelle, nous assistons à la croissance économique, des projets d’insertion et les nominations sur des bases strictes et j’en passe…….Nos incapables opposants n’ont pas de propositions à faire pour l’amélioration des condition de vie du peuple malien, ils se permettent seulement de crier mauvaise gouvernance sans proposer.

  24. le président de la république est au boulot et les opposants en campagne de dénigrement. il manque de sagesse à l’opposition, les critiques oui mais aussi des proposition car les critiques et les propositions vont ensemble donc que les opposants arrêtent de nous distraire s’ils n’ont pas de proposition à faire.

  25. j’invite le peuple malien à la sagesse car nous devons savoir que le Mali s’est réveillé avec le président IBK, homme de bonne vision pour son pays et intègre. les opposants cherchent à brûler le Mali. je vous dire qu’aucun de leurs enfants ne sont au pays ici, ils sont tous à l’extérieur pour des hautes études et si jamais nous ne prenons pas soin de notre beau pays ces opposants se moquerons de nous car c’est qui seront les grands perdants.

    on peut ne pas aimer le président IBK, mais reconnaissons en lui les capacités à faire du Mali un pays émergent car il fait ses preuves. lui au moins il pense à la souffrance du peuple mais ces opposants affamés, corrompus n’arrivent plus à faire des magouilles raison pour laquelle ils veulent tout faire pour mélanger le pays à cause de leur intérêt.

  26. Il faut dire que l’opposition pense que lorsque nous sommes à l’opposition il faut s’opposer à tout. Il n’est pas mauvais de s’opposer mais on s’oppose à des reformes qui n’arrange la vie de la nation tout en apportant des solutions mais on ne s’oppose pas des reformes qui arrange le pays à cause de nos propres intérêts. Moi je pense que lorsque tu t’opposes tu es en mesure d’apporter quelque chose de nouveau. Mais c’est dommage de voir des opposants malien qui s’opposent à tout alors qu’ils n’ont pas d’idée. Il faut dire l’opposition malienne est très nulle

  27. il ne suffit pas de montrer ses muscles mais de passer aux actes concrets. quand tu dois être en mesure de proposer des solutions alors que c’est ce que l’opposition n’arrive pas faire donc elle montre ses muscles pour ne rien.

  28. je crois que il vaut mieux déclarer que vous êtes en train d’entamer une campagne électorale sinon depuis que le Mali est mali ces problèmes ont toujours persisté.Après une telle crise le nouveau président n’a que deux et demi pourquoi tout ça alors???

  29. Tiebilé Drame c’est toi même qui est atteint d’une maladie plus grave que la parathyroïde. Avec ta vilaine de tête va d’abord régler tes factures d’eau et d’électricité ils n’ont pas honte les voleurs de ce pays.Des voleurs qui n’arrivent pas voler se plaignent aussi il est temps pour les maliens de comprendre les choses a leur vrai sens.

  30. La coalition des voleur du pays veulent provoque les des révoltes dans le Mali à cause tout simplement de leur propre intérêt IBK est là pour tout mettre en ordre même si la tache ne semble pas être facile avec l’aide du tout puissant le pays retrouvera la paix et la quiétude d’avant.

  31. En ne pensant qu’a notre propre intérêt nous ne parviendrons a rien dans ce pays nous devons travailler honnêtement dans ce pays pour que le pays puisse avancer enfin que nous pussions bâtir un avenir meilleur pour nos descendant.

  32. Que des politiciens voleurs et détourneurs de grosse somme de qui veulent destabiliser notre régime parce que le président de la république a ferme le robinet ils n’arrivent pas voler de l’argent.C’est tout a fait normal qui se révolte pour cette cause mais en montrant aux gens que le pays est mal gouvernement or que c est eux qui veulent dépouiller encore ce pauvre pays.

  33. Que des politiciens voleurs et détourneurs de grosse somme de qui veulent destabiliser notre régime parce que le président de la république a ferme le robinet ils n’arrivent pas voler de l’argent.C’est tout a fait normal qui se révolte pour cette cause mais en montrant aux gens que le pays est mal gouvernement or que c est eux qui veulent dépouiller encore ce pauvre pays.

  34. Beaucoup de nos politiciens sont à la recherche d’un poste. Ils ne sont pas libres. Comme le disait Albert Einstein : « Ventre vide ne peut pas être un bon conseiller politique. » Celui qui n’est pas libre ne peut pas dire la vérité.C’est le cas de l’opposition de notre pays.

  35. Comment pouvons nous avoir un etat fort quand nous sommes un pays qui vient d’une crise. notre gouvernement et le président est en train tout faire pour retour de la paix et la stabilité dans ce pays.Cependant l’opposition ne veulent pas que nous ayons de paix et de stabilité c’est vraiment difficile.

  36. Le peuple n ‘intéresse qu’a l’argent ils serons toujours esclave de l’argent dans ce bas monde vous avez été suffisamment berné par ces politiques qui cherchent que leur propre intérêt.Il est de temps que les gens comprenne cela.

  37. Je pense qu’il est temps pour les maliens de se réveiller,nous sommes au le 21 siècle nous ne sommes plus au temps de prendre de l’argent pour n importe quel cause sans chercher a comprendre les raisons. L’opposition veut seulement déstabiliser le pouvoir du pays.

  38. Nous avons un sérieux probleme dans ce pays il suffit seulement d’avoir de l’argent pour pouvoir rassemble des ignorants pour ta cause quelque soit si ces gens gagnent de l argent seulement, ils s en fiche du reste nous ne pouvons pas avancer dans ce pays comme de cette manière.

  39. L’opposition malienne a la mauvaise intention de duper la conscience de duper la population malienne. Le seule but de l’opposition malienne est de souillé l’image du régime au pouvoir pour ensuite parvenir à leur fin. La population malienne doit rester indifférente face aux manigances de l’opposition.

  40. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas rester qu’aux critiques mais proposer aussi des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  41. Ce ne sont pas la perturbation de la stabilité accompagné des marches qui sera la solution. L’opposition malienne agi chaque d’une manière déraisonnable dans la politique malienne, l’opposition peut se faire entendre sans perturbé la stabilité de ce pays. 👿 👿 👿

  42. Il ne s’agit pas d’enlever aux débats sur l’amélioration de la gouvernance sa légitimité, mais plutôt de la crédibilité dans un dialogue plus crédible entre acteurs. Les meetings politiques, les marches et autres formes de contestations populaires ne produiront rien de constructif dans le contexte actuel.

  43. En moins de 2 ans on ne peut pas redresser un pays qui a fait plus de 20 ans dans une crise existentielle et multidimensionnelle. Les défis sont énormes et prendront plus de temps qu’on ne le pense. IBK reconstruit les maux dont travers le pays et il commença par la base pour mieux cerner les différentes difficultés existentielles. Cela est une politique de gouvernance plus crédible et plus avantageux. ➡ ➡

  44. J’invite l’opposition à participer à la gestion du pays. Le faite de s’adonner aux critiques ne signifie pas faire de la construction du pays ou de boycotté les rencontres et les marches insensés ne sont pas la solution. Certes, les critiques mais proposer au régime au pouvoir votre idées, votre point de vue avant toute décision du gouvernement.

  45. Il serait absurde de croire et de faire croire que tout va bien dans la gouvernance actuelle. Nul n’est parfait et nul n’a le monopole de la vérité, l’opposition veut seulement poussée la population malienne à la haine et à la violence. Ce n’est pas en déstabilisant le pays que l’opposition aura gain de cause, c’est tout à fait le contraire. 😕 😕 😈

  46. Il serait absurde de croire et de faire croire que tout va bien dans la gouvernance actuelle. Nul n’est parfait et nul n’a le monopole de la vérité, l’opposition veut seulement poussée la population malienne à la haine et à la violence. Ce n’est pas en déstabilisant le pays que l’opposition aura gain de cause, c’est tout à fait le contraire.

  47. Ibrahim Boubacar Keita pendant les élections présidentielles de 2013, n’a pas fait fausse promesse, non loin de là. Seulement que dès son n’investiture, il a été confronté à plusieurs problèmes de grande taille prévus comme imprévus. Malgré, la situation chaotique dont IBK a reçu de ses prédécesseurs, il arrive plus ou moins à relever le défi d’une manière salutaire. Le pays aujourd’hui commence apprendre une bonne allure tant sur le plan national qu’international.

  48. Le pouvoir d’un pays qui traverse une période de crise doit être l’union des citoyens au tour de la première institution. Le cas du Etat de mars 2012, à mon comble avis.

  49. La paix est, continue et continuera d’être inaccessible aux maliens tant que nous n’avons pas tous la conscience que le retour de la paix est un devoir national. L’esprit patriotique existe chez peu e maliens. Néanmoins j’ai été content aussi par le refus de certains citoyens à prendre part à cette marche malgré le pot-de-vin proposé.

  50. Je pense que la population doit prendre son mal en patience. Le pays revient d’une crise multidimensionnelle très ardant qui a véritablement ruiné le pays tout entière. Sur le plan économique, éducatif, politico-sécuritaire, surtout la crise du septentrion et tant d’autre le pays est au bord du chaos. Comme on le dit si bien et deux temps trois mouvements IBK ne pourra ne redresser le pays même en 10 ans, il faut un large et maximum de temps pour régler tous ces problèmes. 😉 😉 😉

  51. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta et ses hommes sont en train de se sacrifier corps et âmes pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale avec l’application de l’accord de paix et de réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

  52. Si le président de la république est atteint par une maladie plus grave que la parathyroïde c’est l’opposition est atteinte par une maladie plus grave que le VIH/SIDA. Une opposition respectueuse n’est pas celle qui critique tout et ne propose absolument rien de bon.

  53. Toute la nation malienne respire actuellement à un retour rapide de la paix et de la réconciliation nationale. Le meeting de réconciliation organisée est une bonne chose car elle consiste à rassembler les partisans des anciens chefs d’Etat du Mali pour aller vers une bonne réconciliation qui nous conduira à la paix.

  54. Ensemble, donnons-nous la main pour sauver cette nation. L’opposition et majorité, classe politique et civile, homme et femme, jeune et vieux, toutes les ethnies confondues, faisons en sorte que ce beau pays ne devienne pas une sorte d’enfer sur terre. J’ai été déçu par la marche du 21 organisée par l’opposition.

  55. Le Mali est dans la crise depuis 2012. La paix peine à revenir dans le pays malgré la signature d’un accord de paix et de réconciliation nationale. La stabilité n’est plus ce qu’elle fut dans cette nation. Le meeting de réconciliation organisée le même jour est une bonne chose car elle s’inscrit dans le cadre de l’accord de paix.

  56. Le travail dont le président IBK est en train d’accomplit est très salutaire et il n’est pas aussi évident qu’il arrive a accompli tout cela. Vue la crise multidimensionnelle et existentielle dont travers le pays IBK arrive par plusieurs efforts et sacrifice à relever le défi. On ne doit pas critiquer le régime au pouvoir mais plutôt mais plutôt le soutenir.

  57. Jamais l’opposition n’a commis un acte plus déstabilisateur du pays que cette marche amatrice. L’opposition n’est pas épargnée de la mal gouvernance qu’elle dénonce car celle-ci n’a pas commencé aujourd’hui. Depuis que ces mêmes militants de l’opposition étaient dans les gouvernements passés, cette pratique existe dans ce pays.

  58. Je ne veux plus rien de l’opposition qui vient de porter un grand coup déstabilisateur à la démocratie malienne. La démocratie n’est pas que l’exercice effectif de ses principes fondamentaux mais l’exercice à temps de ces principes. Cette marche était loin de ce que les opposants voulaient, une marche de protestation. Elle a été une sorte de campagne présidentielle.

  59. Je ne suis ni pour ni contre cette marche ou un autre droit reconnu par la loi fondamentale du Mali, la constitution. La situation du pays devrait être une cause pour renoncer à cette marche qui a une fois de plus déstabilisé le pays.

  60. Cette marche de l’opposition n’était pas du tout la bienvenue dans ce pays. Le Mali traverse une période difficile qui ne profite pas du tout à cette marche de protestation que la capitale a conne le samedi. Les maliens veulent actuellement le retour de la paix et de la réconciliation nationale.

  61. Si votre situation est bloquée, si vous voulez débloquer ça, on se jette dans les rues en disant des bêtises, qui n’a aucun rapport avec la gouvernance, on vous a vu dans ce pays la. L’histoire est la, espèce d’affamer de pouvoir que vous êtes.
    On vous connait un à un on saura qui est qui dans ce pays.
    Le petit Mr Dramé ton ami vient d’avoir un problème, est ce tu est blanc dans l’affaire…

  62. J’invite l’opposition malienne à la sagesse et à la responsabilité. Une opposition est avant tout une sorte d’institution politique chargée de certaines tâches dans une république. Elle doit servir de contre-pouvoir mais ne doit pas être une puissance contre le développement du pays. Rendre la tâche difficile au régime actuel revient à rendre le retour de la paix au Mali.

  63. Cette opposition après avoir échouée à tous ces coups fourrés du mois de mars se lancent dans une autre campagne de déstabilisation du pays. J’ai mal au cœur quand je vois ces personnes qui prétendent aimer ce pays et défendre nos intérêts communs se lancer même dans des actions qui ne nous profitent guère. Pendant que l’on prends des dispositions sécuritaires pour répondre à la menace terroriste; c’est le moment que des personnes choisissent pour vouloir organiser des marches afin de pouvoir semer le désordre. Le pouvoir dans notre pays ils pourront l’avoir mais seulement dans les urnes car nous n’accepterons jamais des coups de forces qui déstabiliserait encore plus notre pays.

  64. Il faut être un opposant pour faire enterrer le Mali, encore, nous dans une crise plus profonde , nous voulons une réconciliation de tous les fils du Mali, c’est en ce moment là que l’opposition organise leur jeu d’intérêt en mêlant le nom du Mali

  65. Modibo et Gassama pour la corruption a échelle ouverte, quoi dans votre bouche Mr les corrupteur , l’affaire de l’initiative riz, où en sommes nous, tu as tout voler notre wari.
    Et toi Gassama dit moi qui mange les sangs des population de Yélimanie, sourcier de wari.

  66. Tièbilé, pour l’accord, quel accord, accord pour la paix, oui c’est normal, parce que tous les maliens veulent que cet accord avance, mais qu’est ce que tu as fait pour que ça bouge, manipulateur.

  67. Soumi le voleur, Tièbilé le manipulateur, Modibo et Gassama les menteurs, les maliens ont compris votre jeu, la marche oui la marche, pour quoi, pour la mauvaise gouvernance, Soumi tu ne peux pas nous dire ça, ton affaire de 27 milliards où en sommes nous?

  68. L’opposition de voleur, manipulateur, menteur, les maliens ont compris leur jeu, nous sommes dans une situation ou nous voulons la paix dans tout le Mali, c’est en ce moment que les mauvais fils du Mali, déstabiliser encore le Mali, pour cause cette les arranges.

  69. Les maliens ont compris le jeu de l’opposition malienne, qui ne voit que le bout de leur nez, le Mali est un pays qui vient d’une crise profonde, cette crise est la cause de leur mauvaise gouvernance, l’histoire est récent, IBK est venu à peine 3 ans et ce n’est une baguette magique qu’il va tout régler. Il est facile de critique, mais la gestion en est une autre.

  70. Cette marche de l’opposition est une manifestation opportuniste avec comme but de tromper une fois de plus la conscience des maliens. Détourner la vigilance des uns les autres. Voiler leur mauvaise foi. Cacher la vraie réalité de leur ignorance et de leur médiocrité en politique. Sinon la mauvaise gestion c’est eux, le mal malien c’est eux, l’erreur malienne c’est eux. Qu’ils aillent se faire voir ailleurs.

  71. C’est aujaurdhui que l’opposition hypocrite,demagoge et complaisant veut nous distraire.
    Alors les petits monsieurs vous avez manqué au rendez vous,allez y vous faire voir ailleure,malheureusement vous êtes tombés à la nouvelle generation consciente,soucieuse qui n’est pas une marionnète comme vous les fantôches.Rastafariii!
    Hasta victoria siempré.blessing!!!

  72. Oui la marche contre la vie chère,oui la marche contre la corruption,contre la mauvaise gestion et la délinquance financière,mais nous disons non à une marche qui vise à sauver l’image et la carrière de Soumaïla cissé.Cette marche n’est autre chose que de distraire les maliens et nous faire oublier l’affaire des milliards détournés par soumi voleur,car il est présumé voleur dé tourneur et frondeur de 27 milliard pour le 300 forage,ils veulent juste menacer et faire peur le gouvernement,alors nous,nous ne rentrerons pas dans leur bateau.

  73. Voila les maliens qui se soucie du Mali, dans son ensemble, tout bon malien au jour ou nous sommes prône pour la paix et la réconciliation de tout ces fils et filles de l’intérieur comme de l’extérieur.

  74. Le peuple n’est pas berné, le peuple n’est trahi par les hommes politiques sauf ceux qui aiment suivre ces pseudo opposants, on se connait tous dans ce pays, quand le voleur crie au voleur. Que faire?

  75. Bon regarde moi ce journaliste, 50000 personne comment ces opposants peuvent faire mouvementer ce nombre sur le faux, il ne dépassait même pas les 3000 personnes,

  76. Bien que cette opposition ne m’inspire pas confiance, je ne trouve aucune excuse a IBK pour ses insuffisances notoires dans la gestion dy pays.. Notre situation actuelle est pire qu’avant sa prise de pouvoir…. C’est à croire que son seul but était de parvenir par tous les moyens au pouvoir…
    IBK est une honte totale….. Je suis mal dans ma peau, tous les jours un peu plus, car tous les jours c’est un autre scandale…. Il faut carrément l’enlever ce monsieur, ve vaurien , il ne réalise pas le mal qu’il fait au peuple malien meurtri.

Comments are closed.