Gouvernance démocratique : Moussa Mara entend institutionnaliser la solidarité comme système de gouvernance

0
0





Après l’économie, la réforme de l’administration et l’école, le président du parti Yelema « le changement » et candidat à l’élection présidentielle de 2012, Moussa Mara,  a évoqué le vendredi 26 janvier dernier à Koulikoro son projet de renforcement de la cohésion sociale. A l’occasion, il a exposé ses idées lors d’une nouvelle conférence de presse dont le thème était : « la solidarité à promouvoir vers une société harmonieuse ». 

Au cours des échanges, le candidat à la succession du président ATT a dévoilé aux hommes de média la  stratégie qu’il compte mettre en œuvre pour  institutionnaliser la solidarité et en faire le socle de notre vie collective. Pour ce faire, il envisage de supprimer les ministères en charge de la promotion de la femme et celui de la jeunesse au profit d’un grand département de la solidarité et de la promotion des couches vulnérables. Il a rappelé que  la solidarité est indispensable dans une société comme la nôtre qui en a fait une de ses valeurs fondamentales et centrales. « Nous allons lui donner une forme moderne, mieux organisée, plus efficace en soutenant ceux qui le méritent  vraiment et qui en ont le plus besoin. Si nos concitoyens nous accordent leur confiance, la solidarité sera érigée en système de gouvernance. Elle sera agissante et orientée vers la quête perpétuelle d’occasions de progrès et de développement pour que le maximum de nos compatriotes s’extraient de la précarité pour de nouveau croire en la vie », a-t-il promis.

 Le projet de société du candidat Moussa Mara intègre donc la solidarité comme un des piliers de la  société malienne qu’il entend intégrer, harmoniser et soutenir pour en faire le socle de notre vie collective. Il présente des aspects de soutien à l’individu et au groupe mais aussi des politiques sociales ciblées en partenariat avec les collectivités territoriales plus proches des populations. Il intègre des aspects de soutien  et de promotion des défavorisés par la multiplication de services de base accessibles permettant aux individus et groupes concerné&s de surmonter leur handicap majeur et de pouvoir se consacrer à leur développement individuel et collectif. Il contient des innovations institutionnelles majeures qui accompagneront utilement les initiatives ciblées et les activités de promotion e ayant sur elles des effets multiplicateurs profitables. Une fois élu, Mara « fera entrer les couches  défavorables de notre pays dans la République en leur démontrant qu’elles y ont une place privilégiée et centrale afin que demain, elles deviennent autant de motifs de satisfaction pour chacun et de sources d’enrichissement pour le Mali ». Et tout cela passera  par la suppression des ministères en charge de la promotion de la femme et celui de la jeunesse au profit d’un grand département de la solidarité et de la promotion des couches vulnérables.

Ben Dao

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.