Duel et dilemme au sommet de l’Etat : L’heure du choix pour IBK : Oumar Tatam Ly ou Karim Kéïta

14
Le PM, Oumar Tatam Ly et Karim Keita
Le PM, Oumar Tatam Ly et Karim Keita

Le cœur du président de la République balance entre le Premier ministre, Oumar Tatam Ly nommé à ce poste en raison de ses capacités intellectuelles et son fils, Karim Keïta, député, à l’AN et de surcroit président de la commission défense et sécurité de la même institution dont les ambitions deviennent de plus en plus démesurées. Les partisans de deux protagonistes ne cessent de se faire entendre. Chaque camp y va avec sa stratégie : dénonciation calomnieuse par-ci par-là, cabale par-ci par-là, critiques acerbes de part et d’autres. Tous les moyens sont bons pour détruire et terrasser son adversaire. A la base de cet agissement se trouvent des questions d’intérêts personnels, de positionnement politique pour mieux sucer le sang des pauvres maliens qui tardent  à voir de leurs yeux, pour le moment, les effets palpables de leur choix porté sur IBK.

 

Le seul tort du PM, c’est de ne pas appartenir au RPM. Ainsi, dans l’impossibilité de lui reprocher son incompétence ou son incapacité à coordonner et conduire l’action gouvernementale, ses détracteurs lui reprocheraient le fait qu’il n’est pas du RPM.

 

Le député Karim Keïta, soutenu par une frange importante des cadres du RPM, un parti en perte de vitesse et moribond depuis plusieurs années, ressuscité à la faveur des événements malheureux du 22 mars 2012, n’a pas caché ses intentions depuis qu’il dirige la  commission défense et sécurité de l’AN. A savoir avoir une large vue sur l’ensemble des questions concernant la gestion du pays. D’où une fronde contre toute personne pouvant mettre le bâton dans leurs intentions de s’accaparer de tous les postes juteux du pays au nom de la prétendue majorité tout cela en faisant fi des compétences intellectuelles et morales des cadres dont Karim et son clan veulent faire la promotion.

 

Après avoir purgé l’administration malienne en plaçant leurs protégés, le RPM veut la peau du Premier ministre, Oumar Tatam Ly. Ce dernier qui semble avoir la confiance du président de République à moins que ce dernier ne fasse une volte-face à cause des fortes pressions exercées sur lui par sa propre famille et sa formation politique, n’entend pas se laisser faire. Lui et ses partisans très confiants préparent leurs stratégies. Le PM soutenu par des intellectuels, des hommes intègres, des cadres compétents dont le seul leitmotiv est le travail bien fait. Loin des combines politiques, leur seul souci c’est le résultat.

 

« Toute cette manipulation pour quoi? S’ils ne veulent pas de lui, cela ne lui pose aucun problème car il a largement de quoi faire autre chose à un niveau très élevé », fulmine un de ses partisans. Pour un autre abordant la question du voyage du PM en hélicoptère : « Bocar Téréta de Karim Keita doivent faire attention tout en revoyant leurs ambitions à la baisse. Ce qui pose le problème ce que c’est un clan et non les habitants de Koulikoro qui ont exprimé leur désarroi à propos par exemple du déplacement du PM en hélico, les vrai koulikorois ont d’autres chat à feuilleter. Tatam Ly n’est pas du RPM donc forcement Bocar Téréta et Karim Keita veulent le faire partir. IBK doit comprendre qu’il doit songer au Mali et non à sa famille d’abord » et de poursuivre : « Laissez le Premier ministre en paix. Toutes ces actions de déstabilisation en cour sont de la pure politique des vautours et cadres assoiffés du RPM qui veulent avoir la peau du PM. IBK doit prendre le taureau par les cornes. Ces vautours ont toujours existé dans tous les régimes précédents ».

 

 

Pour un analyste de la scène politique, qui soutient de n’être d’aucun bord politique, si l’élection d’IBK était liée à la performance du RPM, il ne serait pas encore Koulouba. D’abord, le PM n’est pas du RPM, il est allé ensuite par hélicoptère à Koulikoro que des histoires à faire dormir debout. S’il était incompétent on pouvait comprendre, mais pour l’instant il n’y a aucune faille dans sa gestion et les responsables du RPM veulent sa tête. Ce pays est vraiment difficile à construire, des gros nuls qui veulent prendre la place des bons, c’est seulement au Mali qu’on voit des choses pareilles. Le gros problème avec ce PM est qu’il ne veut pas rentrer dans le jeu des politiciens du RM. Il est victime de son propension pour une gestion sérieuse et rigoureuse des affaires du pays. Il refuserait les CV imposés et n’intervient jamais pour débloquer un dossier pour quelqu’un même s’il est du RPM. Donc pas de favoritisme politique. IBK doit vraiment faire attention à son entourage.

 

 

En s’acharnant sur le PM, ils vont lui créer des soucis. Bref il est aussi responsable de cette situation sinon au Mali il y a tellement de compétences mais que ses parents.

 

 

Aujourd’hui, malgré son apparence amorphe dans la gestion des dossiers, Oumar Tatam Ly, à tout point de vue, a la confiance du président de la république, IBK, des institutions internationales et une bonne partie du peuple. IBK l’a dit au Palais de Koulouba, lors de la cérémonie de présentation des vœux de la presse au président de la République, qu’il n’a pas élu par les militants du RPM mais par l’ensemble des maliens. Les responsables ainsi que certains militants du RPM doivent faire profil bas et savoir raison gardée parce aucun responsable de quelques instances du RPM ne peut revendiquer un effort exceptionnel de sa part lequel effort a fait de IBK le Président de la République. Aussi, faut-il le rappeler, si le RPM a eu la majorité à l’AN c’est à cause de l’image d’IBK et non de l’engagement politique de son parti.

 

 

Que va faire IBK ? Va-t-il accéder à la demande de son fils soutenu, disions-nous par le RPM ? Va-t-il soutenir le favoritisme, le clientélisme, l’affairisme et la culture de l’incompétence. Lui qui a soutenu dans le programme, qu’il fera tout pour donner au Mali et malien leur dignité et leur honneur. Lui qui a dit à toutes les occasions qu’il faut instaurer la culture de l’excellence et la qualité au sein de l’administration malienne. En cédant à la pression de la famille et de sa formation politique, il décevra les plus d 77% des électeurs qui l’ont porté à Koulouba. Car ce que veulent les Karim Kéïta, les Bocar Téréta c’est l’instauration d’une culture de carence au sein de l’administration. Il s’agit pour eux de choisir et placer les cadres en fonction de leur appartenance politique et non en fonction de leur compétence intellectuelle ou technique. Ainsi, la valeur intrinsèque sera reléguée au second plan. Sacrés responsables du RPM !

 

 

Le président de la République c’est IBK c’est lui qui a choisi Oumar Tatam Ly comme PM, il est intervenu dans le choix des membres de son gouvernement.  Il a donné sa caution pour l’élection d’Issiaka Sidibé à la présidence de l’Assemble Nationale. Donc détromper, c’est lui le seul homme à bord. Les regards sont tournés vers lui. Une situation qui lui plaît d’ailleurs. A savoir gérer seul le pays à la manière d’un roi. Pauvre Mali le bout du tunnel est loin. Son inaction pourrait provoquer un blocage au sommet de l’Etat.

 

 

Moussa Mamadou Bagayoko

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Au moment où les populations se battent pour la construction de leur route dégradée : Le déplacement en hélico du PM à Koulikoro désapprouvé par les vautours du RPM

    • je pense si je ne me trompe pas il doit être le fils de IBK! astafouroulaye du moins c’est ce que je pense. Que dieu me pardonne si je me suis rompé.

  2. Depuis la campagne présidentielle j’ai toujours été critique avec ibk car je connais ibk PM , mais de toutes évidence l’auteur de cet article fait l’avocat du diable au lieu de nous informer il victimise le PM , heureusement que ibk a affirmé avoir confiance en son PM sinon il doit loger à l’asile de fou du point G et non Koulouba. Même si je ne suis pas RPM je suis d’accord avec les RPMistes le PM doit venir de leur camp, ce qui a détruit le Mali c’est que sous ATT on a fait cohabiter et collaborer des gens de toutes sortes le fameux consensus d’ATT auquel je m’oppose radicalement. Même dans les grandes démocraties ce sont les membres du parti au pouvoir qui occupent tous les postes strategiques . M. Bagayoko nul n’est indispensable ou irremplaçable encore moins tatam ly qui d’ailleurs est” fils de” comme ton fameux Karim keita . Si vous voulez défendre tatam ly dites nous concrètement ce qu’il a fait en 6 mois, car bien souvent la victimisation est l’arme des gens qui n’ont aucun arguments c’est bien plus facile de vouloir nous faire croire qu’on complote contre tatam ly que de nous dire pourquoi il doit être maintenu PM. Au cas où vous et votre tatam ly l’auraient oublié la politique n’est pas le monde des bisounours , la politique est une pratique où tous les coups sont permis la seule règle est qu’il n’y en a aucune , essayer de nous faire croire que tatam ly est un saint et que les RPMistes sont tous des corrompus est bien trop facile. Moi je pense que tous les maliens sont pareils mais au moins cette fois-ci qu’ibk et son parti gère le pouvoir sans aucun compromis si tatam ly n’est pas content les élections c’est dans 5 ans qu’il vienne se présenter aux suffrages .

  3. qu’il prenne Karim comme çà la dictature familiale sera complète 💡 💡 💡

  4. N’oublions jamais que le premier RPM en république du Mali est de Ibrajima Ly, pas de IBK.

    • Ngolo même si le premier RPM est d’Ibrahim à ly en quoi sa peut avoir un rapport avec tatam ly ? Vous cautionnez la pratique d’ibk selon laquelle on est ” fils de ” si vous voulez défendre tatam ly argumentez car il ne sera jamais son père et heureusement que ce n’est pas ainsi sinon on vivrait dans un monde figé où la naissance de détermine la place de chacun dans la société . Tatam ly est le fils d’Ibrahima ly et Ibrahima ly lui est le fils de qui ???. ibk ton président est le fils de qui ???

  5. arrêté de porter le débat ailleurs , pkoi voulez vous faire la promotion du PM? pour ce qui est de placer les cadres politiques dans l’administration ou etiez vous au temps du Pdes?. laisser la gestion du pouvoir au RPM koi bon de s’accrocher de façon désespérer.il arrivera l’heure du bilan……

    • Mariam, comprenez que les maliens ont voté IBK pour le changement.Et gérer autrement le pays que le PDES, en mettant l’accent sur l’excellence, sur la justice sociale seraient un changement notable. Tatam LY ne s’accroche pas au pouvoir, son CV est suffisamment riche pour avoir de quoi faire après cette mission à lui confiée par le Président de la République.Tatam n’est pas de ceux qui se servent de la politique ou de la position de leur parent pour leur ascension sociale. Le monsieur est instruit, compétent, honnête, sincère et patriote. Que ses détracteurs saches qu’ils ne boxent pas dans la même catégorie que lui.Que Dieu protège le Mali de ces nouveaux oiseaux voraces, médiocres à tout point de vue et qu’allah bénisse le Mali.

    • Par ce qu’il faudrait attendre le bilan pour s’apercevoir de la médiocrité.Et pendant ce temps les pauvres continuent à mourir de faim?

Comments are closed.