En visite en Algérie, le PM malien s’entretient avec son homologue Abdelmalek Sellal

15 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Image de prévisualisation YouTube

Alger et Bamako ont procédé à un échange de vues sur la situation au Nord-Mali et les efforts pour un règlement de la crise.

Le Premier ministre malien, Diango Cissoko, accompagné d’une importante délégation ministérielle, a entamé hier une visite de deux jours à Alger. Cette visite intervient en pleine intervention militaire française au Mali où l’armée malienne, appuyée par des troupes françaises, a lancé une contre-offensive pour repousser des groupes islamistes armés. Des entretiens se sont déroulés au Palais du gouvernement en présence du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel. Cissoko, accompagné de son ministre de la Défense Diaran Koné, et autres ministres et de responsables militaires, a été accueilli à l’aéroport international d’Alger par son homologue algérien, Abdelmalek Sellal.

La visite de Cissoko à Alger qui s’inscrit dans le cadre des consultations politiques régulières entre les deux pays, permettra de passer en revue l’état de la coopération bilatérale, ainsi que les perspectives de son renforcement et de son élargissement, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. Elle offrira également l’occasion aux deux parties de procéder à un échange de vues approfondi sur la situation au Nord-Mali et les efforts en cours pour un règlement de la crise multidimensionnelle qui affecte ce pays, avait ajouté la même source.

Les deux parties examineront, dans ce contexte, les voies et moyens à même de renforcer la coopération entre les pays du champ et les partenaires extrarégionaux pour éradiquer le terrorisme et le crime organisé qui constituent une menace pour la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel.

Le Premier ministre malien, Diango Cissoko, et son homologue algérien, Abdelmalek Sellal.

Lors des interventions dans une rencontre tripartite avec les chefs de gouvernement tunisien et libyen, Sellal a affirmé que la position de l’Algérie est connue concernant la situation au Sahel. «Nous avons soutenu au maximum le dialogue et continuerons à le faire, mais en cas d’atteinte à la sécurité et l’utilisation d’autres moyens, nous sommes appelés à être fermes», dit-il. Il a affirmé que la crise malienne aura un impact direct sur la région, mettant en garde contre la circulation d’armes. Les deux parties devraient faire le point sur le développement de la situation au Mali suite à la contre-offensive militaire menée depuis jeudi soir au Mali. Le responsable malien serait également venu demander de l’aide à Alger. Depuis vendredi, les Français se sont engagés sur le terrain au Mali à la demande de Bamako face aux islamistes qui s’étaient emparés de la ville de Konna, proche du centre du pays. La diplomatie algérienne a toujours refusé l’option militaire et estime par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, que c’est en toute souveraineté que le Mali a demandé l’aide de puissances amies pour renforcer ses capacités nationales de lutte contre le terrorisme.

L’Algérie a également condamné énergiquement les incursions et les attaques menées par les groupes terroristes dans la région de Mopti qu’elle considère comme une nouvelle agression contre l’intégrité territoriale du Mali, a déclaré Amar Belani. Les pays de la Cédéao ont annoncé l’envoi rapide de troupes pour soutenir l’armée malienne, tandis qu’un sommet consacré est prévu mercredi à Abidjan. Le Mali, un des pays du champ coordonne les renseignements sécuritaires au Sahel aux côtés de l’Algérie, la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad.

Par ailleurs, un poste de commandement opérationnel, composé des troupes de plusieurs pays de cette même sous-région, devra être basé à Tamanrasset dans le sud algérien.

Par Mohamed BOUFATAH – Lundi 14 Janvier 2013  (Le Quotidien L’Expression – ALGERIE)

 

15 Réactions à En visite en Algérie, le PM malien s’entretient avec son homologue Abdelmalek Sellal

  1. COUP SOIGNEUSEMENT PREPARE

    Les jihadistes ne s’y sont pas trompés et ont soigneusement préparé leur coup. Début janvier, plusieurs milliers de combattants et plus de 300 pick-up venus de Gao et de Tombouctou ont convergé vers la ligne de front. Au même moment, des témoins ont vu arriver dans les deux grandes villes du Nord plusieurs convois transportant des fûts de 200 litres de carburant en provenance de Bordj Badji Mokhtar, à la frontière algérienne – le tout en l’espace de quatre jours. Commentaire d’un autre conseiller : « Une telle quantité de carburant n’a pas pu quitter le territoire algérien sans le feu vert d’Alger. »

    Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Mali : pourquoi les jihadistes ont-ils attaqué Konna ? | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

    • tz27

      Tous les ans, des tonnes de drogues sont introduites en France. Peut on pour autant dire que « « Une telle quantité de drogue n’a pas pu entrer en territoire Français sans le feu vert de Paris?. »
      Il faudrait peut etre arreter de dire n’importe quoi car la premiere victime de ces hordes terroriste est l’Algérie.

    • moi c moi

      Jeune Afrique le premier site d’information et d’actualité d’Afrique vous dites? Moi je dirais que vous en revanche êtes en manque d’informations concernant Jeune Afrique. Relisez monsieur ses articles concernant l’Algérie et vous pouvez remonter dans le temps, vous verrez pour quel voisin roule t-il. Le lobbying vous en savez quelque chose peut être ? à bon entendeur :wink:

  2. LE MALIEN DE WASHINGTON

    MES PROPOS S’ADRESSENT A MALIWEB, C’EST PAS UN DÉNI D’INFORMATION QUE JE VOUS DEMANDE MAIS COMPTE TENU DE LA SITUATION NE NOUS PARLEZ DE CES GAMINS MNLA. PARLEZ D’EUX,LES MÉDIATISER, C’EST UNE FAÇON DE LEUR PRÊTER MAIN FORTE. MERCI DE VOTRE BONNE COMPRÉHENSION.

  3. LeRépublicain

    Maliweb, Il ne faut pas perdre pas de temps la propagande Algérienne!

    Le Mali recouvra son intégrité territorial point!

    Ce que l’ Algérie souhaite de créer l’équivalent d’un problème sarahoui au Mali à travers ce qu’elle appel Azawad!

    Mais là je pense que les Algériens mesure mal l’enjeu de cette guerre au Mali!

    C’est elle qui sera observer d’avantage par l’Otan!

    Ce qu’on peut dire avec certitude actuellement c’est que le Mali combat le terrorisme aujourd’hui contrairement à L’ Algérie et à la Mauritanie de pseudos champion de la lutte anti-terroriste!

    A travers la crise malienne l’opinion internationale comprendra que les terroristes viennent de la Mauritanie et de l’Algérie: la preuve, l’attaque de la ville malienne de Diabali depuis la région Mauritanienne de Néma! La question est donc que fait l’armée mauritanienne? Elle n’arrive pas à sécuriser son territoire?

    Quant arrivera l’attaque par l’armée malienne de la ville de Kidal, nous verrons celle de L’Algérie.

    • brahim ould mohamed

      Je suis de ceux qui ont toujours prôné la nessecité pour l´Algerie et la mauritanie de s´engager militairemant au côté du Mali.Cependant,je ne peux donner aucune crédibilité á cette information,car la Mauritanie s´est retrouvée seule combattant les terroristes en terre malienne,et resultat,le Mali est aujourd-hui au stade qu´il est.

    • moi c moi

      entre voisin on se reconnait ? :lol:

    • moi c moi

      entre voisin on se reconnait! :lol:

  4. filos

    Connaissant ces gens mieux que quiconque, c’est l’Algerie qui dévrait être à l’avant garde de cette guerre contre le terrorisme au sahel vu ces moyens militaires et financier? Mais elle parle tout le temps de négocier :evil:

    • slate

      Désolé: l´Algérie n´est qu´1 sépulcre blanchi, au dehors elle brille ms dedans c´est de la pourriture:Qui a déjà vu l´Algérie sur le terrain si ce n´est d´acheminer ses démons au Mali. Financièremt, elle ns donne des dattes et des bourses qui ne sont pas á comparer avec le sang que des Maliens les ont donné. Dc arrétez cet intox faisant de l´Algérie une puissce!!! Si elle aime tant le MNLA, c´est simple, elle n´a qu´á lui attribuée un lopain de terre en Algérie,elle a de grande superficie elle aussi oú ce MNLA peut bien s´installer.

      • tz27

        La guerre d’Algérie s’est passée au nord. Je n’ai pas entendu parlé d’un seul Malien mort pour l’Algérie. Le Mali a aidé la révolution Algérienne mais il ne l’a pas libéré. Il ne faut pas exagérer. L’Algérie a aussi et pendant longtemps aidé le Mali et elle continue à le faire. C’est normal entre voisins et frères.

  5. Touré A.

    La fin du commentaire télévisuel en dit long sur la position de l’Algérie conflit « azawado-malien », révendications d’autonomie, interdiction d’entrée de l’armée malienne dans leur imaginaire territoire :!: :evil: Qu’ils viennent défendre leur « pays » fictif, bande d’apatrides mnla, vous êtes à la base de tout ce qui arrive au Mali et à présent vous vous terrez à Ouaga et Nouakchot pour révendiquer des conneries encore :!: :evil: Vous n’êtes ples maliens, la nationalité vous est déchue et azawad n’existera jamais donc plus de pays pour vous, continuez à errer dans le désert comme des hyènes aveugles pourchassées par les éleveurs et leurs propres congénères :-D

  6. Le future président

    Ils sont intérêt a copereé

    • Aksilus

      tu veux dire « ils ont  » petit con pouilleux …si non quoi face de rat :mrgreen: ?

      • Ahmed75

        L’algérie est la principale source d’instabilité en afrique du nord. Elle fait tout pour déstabiliser ses voisins. Elle a aider ces islamistes à passer la frontière sans rien faire. Alors non on ne veut pas des algériens au Mali. On veut qu’ils ferment leur bouche et retournent s’égorger entre eux comme ils savent bien le faire.