Entre ministre et DFM: Qui va virer qui ?

0
0

Le président de la République, Amadou Toumani Touré est un grand «dribleur» connu de tous. Et l’un de ses actes les plus médiatisés et les plus célèbres au cours de ce dernier mandat aura sans nul doute été la nomination des directeurs des finances et des matériels (DFM) en remplacement directeurs administratifs et financiers (DAF,) qui étaient devenus trop puissants.

Cette décision de remplacer les DAF de tous les ministères a créé un tel tollé que certains n’en revenaient pas. Mais, le coup était parti et ATT, une fois de plus avait réussi son pari. De cette date à nos jours, les choses se passaient un peu comme le voulait les bonnes manières et surtout les textes, en ce qui concerne la gestion des affaires publiques.

Aujourd’hui dans certains ministères, on peut dire sans risque de se tromper, que ce temps de bonne collaboration est révolu, car rien ne va plus entre certains ministres et leurs DFM. Pensant pouvoir «manger» dans la complicité avec bien sûr des justificatifs nécessaires, certains DFM ont simplement refusé de jouer le jeu. Et, aujourd’hui c’est l’enfer sur terre entre ces DFM et leurs Ministres de tutelle.

En refusant d’exécuter ou de signer tous les dossiers qui ne sont pas «cleans» ou «réglo», ces DFM ont attiré la colère des grands «manitous» et mêmes leurs familles qui n’hésitent plus à appeler pour mettre le DFM à sa «place». Ce cas est malheureusement la réalité dans plusieurs ministères aujourd’hui.

A la longue, qui d’entre ces deux groupes de fonctionnaires virera l’autre ? Pour plus de précisions, nous reviendrons sur cette affaire dans nos prochaines parutions.

M. KONDO

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.