Face à la dégradation de la situation au nord Mali : Le Général Sadio Gassama nommé ministre de la Défense ,Natié Pléah à la Sécurité intérieure et la protection civile

0
3

Hier jeudi, le Général Sadio Gassama, précédemment ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, a été nommé, par décret présidentiel, ministre de la Défense et des anciens combattants en remplacement de Natié Pléah qui va, quant à lui, occuper la place de Sadio Gassama. C’est donc une simple permutation entre ces deux hommes qui vient d’être décidée par le président de la République.

Avec ce changement inattendu à la tête du ministère de la Défense, il s’agit certainement, pour le chef suprême des armées, le président ATT, de trouver l’oiseau rare afin de résoudre cette crise du nord qui est en train de s’enliser. Il est donc à espérer que le Général Sadio Gassama trouve rapidement les voies et moyens afin de doter les forces armées nationales en moyens adéquats. En tout cas, attendons de le voir à la tâche avant de le juger à ce nouveau poste.


Le Général Sadio Gassama est considéré dans le milieu comme un officier rompu à la tâche et qui bénéficierait, au sein de la troupe, d’un grand respect. C’est vrai aussi que sa nomination pourrait paraître bizarre pour certains. Et cela à cause de sa gestion de la crise qui traverse les différents syndicats de policiers. A plusieurs reprises, des éléments de la police nationale avaient réclamé sa démission, parfois à travers marches de protestation et meeting. Il a été aussi critiqué, par une frange importante de l’opinion, pour son supposé laxisme dans la gestion des questions de sécurité dans le district de Bamako. 


C’est dire que Natié Pléah, le nouveau ministre de la Sécurité intérieure et de la protection civile, est appelé à faire ses preuves sur ce terrain-là. Là où le Général Sadio Gassama a lamentablement échoué. Sera-t-il à la hauteur avec les multiples cas de vols à mains armées, les assassinats…dont le district de Bamako détient un triste record ? En tout cas, le très discret voire effacéNatié Pléah devra mouiller le maillot sur ce théâtre. Pour ne pas decevoir le président ATT et le peuple malien. En cette heure grave pour la nation tout entière.          
           Mamadou Fofana 

Union pour la République et la Démocratie (URD)
Des informations en provenance du nord de notre pays font état, à nouveau, de nouvelles attaques perpétrées par des troupes armées contre nos paisibles populations de ces localités. Des villes comme Léré et Niafunké seraient, à leur tour, l’objet d’agressions dont la barbarie est à l’image de leur cruauté inqualifiable.


L’URD condamne ces actes avec la dernière énergie et exhorte nos forces armées et de sécurité à user de tous les moyens pour les stopper et les enrayer.


Tout doit être mis en oeuvre par les autorités compétentes pour ce faire.
Les Maliens doivent plus que jamais se serrer les coudes pour préserver et conforter l’unité sacrée de notre nation et l’intégrité non négociable de son territoire.
L’URD réitère ses condoléances très attristées aux familles endeuillées et exprime sa solidarité et sa compassion à toutes nos populations affectées par ces lâches agressions.
 
                    P/Le Président, P.O
Lassina KONE

L’Union des Patriotes
pour la République (UPR)

C’est avec amertume que l’Union des Patriotes pour la République (URP) constate la dégradation du climat social au Mali. Le Bureau National appelle le peuple malien au calme et à la solidarité.
L’URP condamne sans réserve les agressions des mercenaires venus de la Libye contre le Mali ainsi que ceux qui sont à la merci des trafics de tous genres.
L’URP exprime sa sympathie et sa solidarité avec les populations des régions attaquées et demande aussi à éviter les amalgames qui ne servent que l’intérêt des agresseurs.
L’URP présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
L’URP soutient de façon totale l’armée malienne dans son combat et exige que des moyens soient mis à leur disposition pour garantir la sécurité et l’intégrité du territoire nationale.
L’URP interpelle le Président de la République et l’exhorte à prendre les décisions qui s’imposent dans de pareille circonstance.
Vive l’Armée Malienne, Vive le Mali, Vive la République
                Dr Modibo M Soumaré
                Président du Parti

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.