Faites connaissance avec les nouveaux membres du gouvernement

3

Ministre de l’Economie et des finances

Mamadou Igor Diarra
Mamadou Igor Diarra

Le nouveau locataire de l’HĂŽtel des finances s’appelle Mamadou Igor Diarra et ce n’est un inconnu ni dans les sphĂšres gouvernementales – il a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© ministre – ni dans les sphĂšres financiĂšres – il a un beau parcours de banquier.
Mamadou Igor Diarra est un ingĂ©nieur commercial. DiplĂŽme obtenu Ă  l’Ecole des hautes Ă©tudes commerciales de LiĂšge en Belgique (HEC) en 1990, aprĂšs un baccalaurĂ©at en sciences exactes passĂ© au LycĂ©e Askia Mohamed en 1985.
Banquier de carriĂšre, le presque quinquagĂ©naire (il a 49 ans) revient donc en terrain connu. Il fut, en effet, successivement ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau puis ministre de l’Energie et de l’Eau dans les gouvernements alors dirigĂ©s par Modibo SidibĂ© entre 2008 et 2011.
Ces Ă©pisodes gouvernementaux viennent entrecouper une belle carriĂšre dans les banques. Mamadou Igor Diarra y a, en effet, occupĂ© d’importantes fonctions au sein de diffĂ©rents Ă©tablissements. D’abord, reprĂ©sentant de la BDM-SA Ă  Paris en 1991, il a gravi les Ă©chelons jusqu’à devenir, directeur gĂ©nĂ©ral de la Banco Da Uniao (BDU-SA) en GuinĂ©e Bissau, d’oĂč il a Ă©tĂ© appelĂ© pour prendre la tĂȘte de la BIM-SA, alors proposĂ©e Ă  la privatisation. Il conduit avec brio les nĂ©gociations jusqu’à l’acquisition des actions majoritaires par le groupe bancaire marocain, Attijari Wafa Bank. C’était en 2008.
La rĂ©ussite de cette mission dĂ©licate ayant bonifiĂ© son talent de nĂ©gociateur, il est appelĂ© Ă  conduire les nĂ©gociations de mobilisation des financements du barrage de Taoussa, dont les travaux ont Ă©tĂ© lancĂ©s en 2010. A sa sortie du gouvernement aprĂšs le dĂ©part de Modibo SidibĂ© de la primature, Mamadou Igor Diarra retrouve le monde bancaire. Peu de temps aprĂšs, il est nommĂ© Ă  la tĂȘte de la Bank of Africa par les administrateurs. Poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination, samedi dernier, Ă  la tĂȘte du dĂ©partement des finances.
Mamadou Igor Diarra est mariĂ© et pĂšre de 6 enfants. Il aime le tennis, l’élevage, les films documentaires et la lecture.

Ministre de l’Economie numĂ©rique, de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement

Choguel Kokalla MaĂŻga
Choguel Kokalla MaĂŻga

Plus 7 ans aprĂšs l’avoir quittĂ©, Choguel Kokalla MaĂŻga fait son retour au gouvernement en qualitĂ© du ministre de l’Economie numĂ©rique, de l’Information, de la Communication, Porte-parole du gouvernement. Il fut, en effet, ministre de l’Industrie et du Commerce de 2002 Ă  2007.
NĂ© vers 1958 Ă  Tabango (cercle d’Ansongo), Choguel Kokalla MaĂŻga y a entamĂ© ses Ă©tudes fondamentales qu’il poursuivra Ă  Bara. AprĂšs le DEF, il est orientĂ© au LycĂ©e technique de Bamako. AprĂšs avoir obtenu son baccalaurĂ©at en 1977, il s’inscrit Ă  l’Institut des tĂ©lĂ©communications de Moscou pour en sortir en 1983 comme ingĂ©nieur des tĂ©lĂ©communications (spĂ©cialitĂ© satellite et faisceaux). Choguel Kokalla MaĂŻga obtiendra plus tard un doctorat d’Etat en tĂ©lĂ©communications en 1988.
Il occupe alors divers postes techniques au sein de la SociĂ©tĂ© des tĂ©lĂ©communications du Mali (SOTELMA) : ingĂ©nieur des projets Ă  la direction des Ă©tudes et de la planification, coordinateur national du programme national de la mise en Ɠuvre du Plan directeur des tĂ©lĂ©communications, directeur de l’Ecole nationale des postes et tĂ©lĂ©communications.
Membre de l’Union nationale des jeunes du Mali sous la IIĂš RĂ©publique, Choguel Kokalla MaĂŻga devient en fĂ©vrier 1997 prĂ©sident du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR). En 2002, il se prĂ©sente Ă  l’élection prĂ©sidentielle oĂč il obtient 2,73 % des voix au premier tour, avant de soutenir au second tour Amadou Toumani TourĂ©. Dans la perspective des lĂ©gislatives qui suivent, il s’allie au Rassemblement pour le Mali (RPM) d’Ibrahim Boubacar KeĂŻta et au CongrĂšs national d’initiative dĂ©mocratique (CNID) dans la coalition Espoir 2002. En 2013, il sera de nouveau candidat Ă  la prĂ©sidentielle avant soutenir Ibrahim Boubacar Keita au second tour.
Avant d’ĂȘtre nommĂ© ministre dans le nouveau gouvernement, il Ă©tait le directeur gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© malienne de rĂ©gulation des tĂ©lĂ©communications et des postes (AMRTP). Ce membre de l’AcadĂ©mie des tĂ©lĂ©communications est mariĂ© et pĂšre de 7 enfants. Il aime la lecture et le sport.

Ministre de l’Education nationale

Kénékouo dit Barthelemy Togo
Kénékouo dit Barthelemy Togo

NĂ© le 24 aout 1953 Ă  Pomorododiou (cercle de Koro), KĂ©nĂ©kouo dit Barthelemy Togo fit, de 1961 Ă  1965, ses Ă©tudes primaires Ă  l’école privĂ©e catholique de Pel-MaoundĂ©e. AprĂšs son admission au Certificat d’études primaires, il entame ses Ă©tudes secondaires Ă  l’école privĂ©e catholique de Bandiagara de 1966 Ă  1970. De 1970 Ă  1973, il frĂ©quente le LycĂ©e franco-arabe de Tombouctou oĂč il obtient son baccalaurĂ©at 1Ăšre partie en lettres modernes et 2e partie en philo-langues.
De 1973 Ă  1977, Barthelemy Togo est inscrit Ă  l’Ecole normale supĂ©rieure de Bamako (ENSUP) puis de 1985 Ă  1989 Ă  l’ISFRA. Il est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation.
Barthelemy Togo a Ă©tĂ© inspecteur Ă  l’inspection gĂ©nĂ©rale de l’éducation. Il a Ă©tĂ© Ă©galement secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du ministĂšre de l’Education nationale, puis du ministĂšre de l’Enseignement supĂ©rieur et de la Recherche scientifique. Il a aussi dirigĂ© le Bureau des projets de l’éducation.
Le nouveau ministre de l’Education nationale est mariĂ© et pĂšre de 8 enfants. Il aime la lecture et le sport

Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat

Dramane Dembélé 
Dramane Dembélé

Le nouveau ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat est nĂ© le 8 avril 1967 Ă  SĂ©gou. Dramane DembĂ©lé  effectue ses Ă©tudes primaires Ă  l’école de Hamdallaye de SĂ©gou (1974 Ă  1984) et ses Ă©tudes secondaires au lycĂ©e de SĂ©gou (1985 Ă  1988). AprĂšs son baccalaurĂ©at, il poursuit ses Ă©tudes supĂ©rieures Ă  l’Ecole nationale des ingĂ©nieurs (ENI) entre 1989 et 1993. Il y passe un diplĂŽme d’ingĂ©nieur des industries et des mines. Dramane DembĂ©lĂ© est aussi titulaire d’un certificat en gestion des ressources humaines (2000), d’un certificat en gestion des finances pour responsable non financier (2001) de l’IMA d’Abidjan et d’un Master II en gestion de projets de l’ESTM obtenu en 2008.
Au cours de sa carriĂšre professionnelle, il a Ă©tĂ© directeur national de la gĂ©ologie et des mines (2005-2010) avant de travailler comme consultant indĂ©pendant dans le secteur minier. Auparavant, il avait dirigĂ© le projet du fonds minier Mali-Banque europĂ©enne d’investissement « mise en valeur des ressources en pierres prĂ©cieuses et semi-prĂ©cieuses » en 2004. Entre 1994 et 1998 il Ă©tait gĂ©ologue d’exploration dans les compagnies privĂ©es CMC, Barrick Gold et Pangea Goldfield.
Membre du bureau de coordination de l’association des Ă©lĂšves et Ă©tudiants du Mali (AEEM), il rejoint l’Adema-PASJ (parti africain pour la solidaritĂ© et la justice), oĂč il grimpe les Ă©chelons jusqu’à devenir, en 2008, secrĂ©taire chargĂ© des mines et de l’industrie dans le comitĂ© exĂ©cutif. Point d’orgue de cette carriĂšre partisane : il est le candidat de l’Adema Ă  l’élection prĂ©sidentielle de 2013. TroisiĂšme, il appelle Ă  voter pour Ibrahim Boubacar Keita au second tour.
Marié et pÚre de 3 enfants, Dramane Dembélé a comme loisirs la lecture, la natation et le football.

Ministre du Travail, de la Fonction Publique et de la RĂ©forme de l’Etat, chargĂ©e des Relations avec les Institutions

Mme Diarra Raky Talla
Mme Diarra Raky Talla

Celle qui dirige dĂ©sormais le dĂ©partement du Travail, de la Fonction publique et de la RĂ©forme de l’Etat, chargĂ©e des Relations avec les Institutions, s’appelle Mme Diarra Raky Talla. Cette spĂ©cialiste du droit des transports Ă©tait jusqu’à sa nomination au gouvernement chargĂ©e de mission au ministĂšre des Maliens de l’ExtĂ©rieur. C’est le mĂȘme poste qu’elle occupait au ministĂšre de l’AlphabĂ©tisation, des Langues nationales puis au ministĂšre de l’Education nationale.
Mme Diarra Raky Talla va devoir puiser dans les enseignements cumulĂ©s de ce parcours professionnel pour prendre les rĂȘnes d’un dĂ©partement stratĂ©gique et transversal et nouer un dialogue constructif avec les partenaires sociaux. Titulaire d’un DESS en droit des transports obtenu Ă  l’UniversitĂ© de Dakar au SĂ©nĂ©gal, Mme Diarra Raky Talla a suivi des Ă©tudes primaires Ă  l’école fondamentale Mamadou KonatĂ©, qu’elle frĂ©quente entre 1971 et 1975. Elle poursuit ses Ă©tudes Ă  l’institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar entre 1976 et 1978.
Elle entre alors Ă  la Maison d’éducation de l’Ordre national du lion Ă  GorĂ©e, qui devient plus tard la Maison d’éducation Mamadou Ba, oĂč elle passe son baccalaurĂ©at. Elle s’inscrit alors Ă  la FacultĂ© des sciences juridiques et Ă©conomiques de l’UniversitĂ© Cheick Anta Diop de Dakar.
Avant de travailler dans les cabinets ministériels, Mme Diarra Raky Talla a été administratrice provisoire de Valimex industrie. Mariée et mÚre de 4 enfants, elle aime la lecture et le sport.

Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du DĂ©veloppement durable

Mohamed Ag Erlaf
Mohamed Ag Erlaf

Mohamed Ag Erlaf est nĂ© le 12 juillet 1956 Ă  Tessalit (RĂ©gion de Kidal). Il fait ses classes Ă  l’école primaire dans cette localitĂ© de 1962 Ă  1971 avant de frĂ©quenter le lycĂ©e Askia Mohamed oĂč il passe son baccalaurĂ©at en 1975. Il poursuit ses Ă©tudes supĂ©rieures Ă  l’Ecole normale supĂ©rieure (ENSUP), puis Ă  Paris III, Sorbonne Nouvelle, et Ă  Paris VII. Il y passe un DiplĂŽme d’études appliquĂ©es dans la spĂ©cialitĂ© Etudes Africaines puis en SantĂ© publique.
Mohamed Ag Erlaf a occupĂ© sa premiĂšre fonction ministĂ©rielle en tant que ministre du Tourisme en 1991, aprĂšs la RĂ©volution de Mars. Il est devenu par la suite ministre de la SantĂ©, ministre des Sports, ministre de l’Environnement, puis ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique et du Travail, avant de diriger le ministĂšre des Travaux publics et des Transports.
Mohamed Ag Erlaf fut Ă©galement coordinateur du Programme spĂ©cial pour la paix, la sĂ©curitĂ© et le dĂ©veloppement au Nord du Mali (PSPSDN). Depuis l’an 2000, il occupe le poste de directeur gĂ©nĂ©ral de l’Agence nationale d’investissements des collectivitĂ©s territoriales (ANICT). Poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination au dĂ©partement de l’Environnement, de l’Assainissement et du DĂ©veloppement durable dans le nouveau gouvernement dirigĂ© par Modibo Keita.
Il est marié et pÚre de six enfants

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je suis trĂšs surprise de constater qu’on cache des informations concernant le ministre de la fonction publique des dates ont Ă©tĂ© oubliĂ©es pourquoi ??????qui est cette dame????????

    • Si en tant que Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du DĂ©veloppement durable, il met des paves dans les rues de Bamako et ferme tous ces canivaux a ciel ouvert… Je voterai meme pour lui en tant que president…

Comments are closed.