Faites connaissance avec les nouveaux membres du gouvernement

3

Ministre de l’Economie et des finances

Mamadou Igor Diarra
Mamadou Igor Diarra

Le nouveau locataire de l’Hôtel des finances s’appelle Mamadou Igor Diarra et ce n’est un inconnu ni dans les sphères gouvernementales – il a déjà été ministre – ni dans les sphères financières – il a un beau parcours de banquier.
Mamadou Igor Diarra est un ingénieur commercial. Diplôme obtenu à l’Ecole des hautes études commerciales de Liège en Belgique (HEC) en 1990, après un baccalauréat en sciences exactes passé au Lycée Askia Mohamed en 1985.
Banquier de carrière, le presque quinquagénaire (il a 49 ans) revient donc en terrain connu. Il fut, en effet, successivement ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau puis ministre de l’Energie et de l’Eau dans les gouvernements alors dirigés par Modibo Sidibé entre 2008 et 2011.
Ces épisodes gouvernementaux viennent entrecouper une belle carrière dans les banques. Mamadou Igor Diarra y a, en effet, occupé d’importantes fonctions au sein de différents établissements. D’abord, représentant de la BDM-SA à Paris en 1991, il a gravi les échelons jusqu’à devenir, directeur général de la Banco Da Uniao (BDU-SA) en Guinée Bissau, d’où il a été appelé pour prendre la tête de la BIM-SA, alors proposée à la privatisation. Il conduit avec brio les négociations jusqu’à l’acquisition des actions majoritaires par le groupe bancaire marocain, Attijari Wafa Bank. C’était en 2008.
La réussite de cette mission délicate ayant bonifié son talent de négociateur, il est appelé à conduire les négociations de mobilisation des financements du barrage de Taoussa, dont les travaux ont été lancés en 2010. A sa sortie du gouvernement après le départ de Modibo Sidibé de la primature, Mamadou Igor Diarra retrouve le monde bancaire. Peu de temps après, il est nommé à la tête de la Bank of Africa par les administrateurs. Poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination, samedi dernier, à la tête du département des finances.
Mamadou Igor Diarra est marié et père de 6 enfants. Il aime le tennis, l’élevage, les films documentaires et la lecture.

Ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement

Choguel Kokalla MaĂŻga
Choguel Kokalla MaĂŻga

Plus 7 ans après l’avoir quitté, Choguel Kokalla Maïga fait son retour au gouvernement en qualité du ministre de l’Economie numérique, de l’Information, de la Communication, Porte-parole du gouvernement. Il fut, en effet, ministre de l’Industrie et du Commerce de 2002 à 2007.
Né vers 1958 à Tabango (cercle d’Ansongo), Choguel Kokalla Maïga y a entamé ses études fondamentales qu’il poursuivra à Bara. Après le DEF, il est orienté au Lycée technique de Bamako. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1977, il s’inscrit à l’Institut des télécommunications de Moscou pour en sortir en 1983 comme ingénieur des télécommunications (spécialité satellite et faisceaux). Choguel Kokalla Maïga obtiendra plus tard un doctorat d’Etat en télécommunications en 1988.
Il occupe alors divers postes techniques au sein de la Société des télécommunications du Mali (SOTELMA) : ingénieur des projets à la direction des études et de la planification, coordinateur national du programme national de la mise en œuvre du Plan directeur des télécommunications, directeur de l’Ecole nationale des postes et télécommunications.
Membre de l’Union nationale des jeunes du Mali sous la IIè République, Choguel Kokalla Maïga devient en février 1997 président du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR). En 2002, il se présente à l’élection présidentielle où il obtient 2,73 % des voix au premier tour, avant de soutenir au second tour Amadou Toumani Touré. Dans la perspective des législatives qui suivent, il s’allie au Rassemblement pour le Mali (RPM) d’Ibrahim Boubacar Keïta et au Congrès national d’initiative démocratique (CNID) dans la coalition Espoir 2002. En 2013, il sera de nouveau candidat à la présidentielle avant soutenir Ibrahim Boubacar Keita au second tour.
Avant d’être nommé ministre dans le nouveau gouvernement, il était le directeur général de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des postes (AMRTP). Ce membre de l’Académie des télécommunications est marié et père de 7 enfants. Il aime la lecture et le sport.

Ministre de l’Education nationale

Kénékouo dit Barthelemy Togo
Kénékouo dit Barthelemy Togo

Né le 24 aout 1953 à Pomorododiou (cercle de Koro), Kénékouo dit Barthelemy Togo fit, de 1961 à 1965, ses études primaires à l’école privée catholique de Pel-Maoundée. Après son admission au Certificat d’études primaires, il entame ses études secondaires à l’école privée catholique de Bandiagara de 1966 à 1970. De 1970 à 1973, il fréquente le Lycée franco-arabe de Tombouctou où il obtient son baccalauréat 1ère partie en lettres modernes et 2e partie en philo-langues.
De 1973 à 1977, Barthelemy Togo est inscrit à l’Ecole normale supérieure de Bamako (ENSUP) puis de 1985 à 1989 à l’ISFRA. Il est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation.
Barthelemy Togo a été inspecteur à l’inspection générale de l’éducation. Il a été également secrétaire général du ministère de l’Education nationale, puis du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il a aussi dirigé le Bureau des projets de l’éducation.
Le nouveau ministre de l’Education nationale est marié et père de 8 enfants. Il aime la lecture et le sport

Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat

Dramane Dembélé 
Dramane Dembélé

Le nouveau ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat est né le 8 avril 1967 à Ségou. Dramane Dembélé  effectue ses études primaires à l’école de Hamdallaye de Ségou (1974 à 1984) et ses études secondaires au lycée de Ségou (1985 à 1988). Après son baccalauréat, il poursuit ses études supérieures à l’Ecole nationale des ingénieurs (ENI) entre 1989 et 1993. Il y passe un diplôme d’ingénieur des industries et des mines. Dramane Dembélé est aussi titulaire d’un certificat en gestion des ressources humaines (2000), d’un certificat en gestion des finances pour responsable non financier (2001) de l’IMA d’Abidjan et d’un Master II en gestion de projets de l’ESTM obtenu en 2008.
Au cours de sa carrière professionnelle, il a été directeur national de la géologie et des mines (2005-2010) avant de travailler comme consultant indépendant dans le secteur minier. Auparavant, il avait dirigé le projet du fonds minier Mali-Banque européenne d’investissement « mise en valeur des ressources en pierres précieuses et semi-précieuses » en 2004. Entre 1994 et 1998 il était géologue d’exploration dans les compagnies privées CMC, Barrick Gold et Pangea Goldfield.
Membre du bureau de coordination de l’association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), il rejoint l’Adema-PASJ (parti africain pour la solidarité et la justice), où il grimpe les échelons jusqu’à devenir, en 2008, secrétaire chargé des mines et de l’industrie dans le comité exécutif. Point d’orgue de cette carrière partisane : il est le candidat de l’Adema à l’élection présidentielle de 2013. Troisième, il appelle à voter pour Ibrahim Boubacar Keita au second tour.
Marié et père de 3 enfants, Dramane Dembélé a comme loisirs la lecture, la natation et le football.

Ministre du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des Relations avec les Institutions

Mme Diarra Raky Talla
Mme Diarra Raky Talla

Celle qui dirige désormais le département du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des Relations avec les Institutions, s’appelle Mme Diarra Raky Talla. Cette spécialiste du droit des transports était jusqu’à sa nomination au gouvernement chargée de mission au ministère des Maliens de l’Extérieur. C’est le même poste qu’elle occupait au ministère de l’Alphabétisation, des Langues nationales puis au ministère de l’Education nationale.
Mme Diarra Raky Talla va devoir puiser dans les enseignements cumulés de ce parcours professionnel pour prendre les rênes d’un département stratégique et transversal et nouer un dialogue constructif avec les partenaires sociaux. Titulaire d’un DESS en droit des transports obtenu à l’Université de Dakar au Sénégal, Mme Diarra Raky Talla a suivi des études primaires à l’école fondamentale Mamadou Konaté, qu’elle fréquente entre 1971 et 1975. Elle poursuit ses études à l’institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar entre 1976 et 1978.
Elle entre alors à la Maison d’éducation de l’Ordre national du lion à Gorée, qui devient plus tard la Maison d’éducation Mamadou Ba, où elle passe son baccalauréat. Elle s’inscrit alors à la Faculté des sciences juridiques et économiques de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar.
Avant de travailler dans les cabinets ministériels, Mme Diarra Raky Talla a été administratrice provisoire de Valimex industrie. Mariée et mère de 4 enfants, elle aime la lecture et le sport.

Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable

Mohamed Ag Erlaf
Mohamed Ag Erlaf

Mohamed Ag Erlaf est né le 12 juillet 1956 à Tessalit (Région de Kidal). Il fait ses classes à l’école primaire dans cette localité de 1962 à 1971 avant de fréquenter le lycée Askia Mohamed où il passe son baccalauréat en 1975. Il poursuit ses études supérieures à l’Ecole normale supérieure (ENSUP), puis à Paris III, Sorbonne Nouvelle, et à Paris VII. Il y passe un Diplôme d’études appliquées dans la spécialité Etudes Africaines puis en Santé publique.
Mohamed Ag Erlaf a occupé sa première fonction ministérielle en tant que ministre du Tourisme en 1991, après la Révolution de Mars. Il est devenu par la suite ministre de la Santé, ministre des Sports, ministre de l’Environnement, puis ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique et du Travail, avant de diriger le ministère des Travaux publics et des Transports.
Mohamed Ag Erlaf fut également coordinateur du Programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement au Nord du Mali (PSPSDN). Depuis l’an 2000, il occupe le poste de directeur général de l’Agence nationale d’investissements des collectivités territoriales (ANICT). Poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination au département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable dans le nouveau gouvernement dirigé par Modibo Keita.
Il est marié et père de six enfants

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je suis très surprise de constater qu’on cache des informations concernant le ministre de la fonction publique des dates ont Ă©tĂ© oubliĂ©es pourquoi ??????qui est cette dame????????

    • Si en tant que Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du DĂ©veloppement durable, il met des paves dans les rues de Bamako et ferme tous ces canivaux a ciel ouvert… Je voterai meme pour lui en tant que president…

Comments are closed.