Gouvernement de transition : Diango Cissoko n’a pas droit à l’erreur

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Finis les atermoiements et le mauvais coaching du débutant. Appelé en sauveur pour un bateau Mali qui a commencé sa longue et pénible traversée, Cheick Modibo Diarra n’a pas été à la hauteur des attentes. Il est viré par les militaires qui l’avaient hissé au sommet de la République nanti des pleins pouvoirs. Le médiateur de la République Diango Cissoko qui a pris les rênes devra tirer les enseignements de cet échec. Et n’a pas droit à l’erreur.

Mr Diango Cissoko, PM

Depuis le 22 mars 2012 qui a mis un coup d’arrêt à l’alternance démocratique  au Mali et ouvert la voie  à une transition sans issue, que de tâtonnement ! Que de leurre !  Diango Cissoko qui vient d’être appelé au chevet d’un pays presque à terre aura fort à faire pour colmater les différentes brèches. Son prédécesseur au poste de premier ministre avait été aperçu par ceux-là mêmes qui l’avaient nommé comme la solution à tout. Il fut hélas un flop magistral. Les missions à lui confiées sont demeurées statiques. Les lignes n’ont guère bougé depuis huit mois : c’est l’éternel recommencement.

Après le coup de force opéré par les militaires de Kati le mardi 22 mars ayant conduit à la chute du régime d’Amadou Toumani Touré, la condamnation fut unanime tant au Mali qu’à l’extérieur. Conduisant les militaires de Kati à vite former un Gouvernement. Le choix de Cheick Modibo Diarra, astrophysicien de son état, auréolé de son passé américain et de son passage à la prestigieuse NASA ne pouvait pas mieux tomber. Son nom à lui seul suffisait pour mobiliser la communauté internationale, pouvait-on entendre. Sur les hauteurs de Kati, on misait sur l’arsenal que pourraient mettre à la disposition du pays les Etats Unis d’Amérique. Mauvais coaching. Rien n’y fit. La déchirure, les tiraillements, les ressentiments, les humeurs, font légion. Les Maliens sont divisés plus que jamais. Cheick Modibo Diarra fut contesté plus que n’a été un premier ministre malien.

Un second gouvernement était plus qu’obligatoire pour limiter la fracture sociale. Bénéficiant du soutien des militaires et des milieux religieux, Cheick Modibo Diarra parvient tout de même à s’accrocher et former au forceps un gouvernement d’union nationale censé ouvrir la voie à la reconquête du nord et à la tenue d’élections libres et transparentes. Mais il abuse de ses «  pleins pouvoirs « , s’enferme sur lui-même et devient sourd aux coups de sirène des différentes sensibilités du pays. Il finit par se brouiller avec ses mentors d’hier. La suite on la connait.Loin de nous toute idée de se réjouir des circonstances de son départ, son successeur  présenté comme un cacique de la haute sphère administrative n’aura pas droit aux mêmes faveurs. Les mauvais choix politiques, le dur apprentissage de l’exercice gouvernemental, doivent être derrière nous. Le nouveau promu a tout à gagner en se mettant à équidistance des contradictions politiques. Et devra compter avec toutes les sensibilités politiques.Diango Cissoko a une obligation de résultat et doit vaille que vaille  confirmer  la réputation qui l’a précédé.

Abdoulaye DIARRA

 
SOURCE:  du   14 déc 2012.    

10 Réactions à Gouvernement de transition : Diango Cissoko n’a pas droit à l’erreur

  1. Kassin

    C’est événements se déroulent réellement entre 21 heures et 22 heures le mardi 11/12/2012 quelque part dans Bamako et banlieue.

    -Eh Big Man Zero où est ce que tu vas encore avec tous ces bagages?

    -D’abord Sano De Gueule tu me salues avant de piétiner mon tapis marocain avec de la boue de Kati.
    Je déteste cette couleur ocre de votre ville.

    -Big Man Zero ton contrat prend fin car je constate que tu ne parles pas assez de nous maintenant ni dans tes voyages ni sur l’ortm et le Lieutenant-capitaine Konaré pense que tu ne donnes pas assez d’argent maintenant à notre groupe.

    -Non mais vous avez déjà les armes débloquées de Conakry je croyais que votre groupe est parti à Sevaré, ne me dit pas que vous êtes encore à Kati?
    Ah non pitié, ne me jouez pas ce vilain tour car j’ai rouspété à Djanema en croyant que vous avez donné l’assaut…

    -Colenel-caporal Youssouf Traoré et Seyba vous avez vu comment Big Man Zero se moque de nous, il nous souhaite la guerre et lui il voyage tranquille quoi avec bagages et femmes!
    Mais je rêve, il n’y a même plus de bière au nord, les islamistes ont tout détruit, mais je rêve…

    -Non laisse betom Sano De Gueule j’en est parlé avec peau graté est il est d’accord pour remplacer Big Man Zero et dès demain à la primature.

    -Big Man Zero t’as entendu ça? Donc tu démissionnes!

    -Qui moi? Jamais! Amène moi l’accord cadre, je te montre tout de suite pourquoi je ne peux pas démissionner!

    -Ah bon l’accord cadre? Seyba, pointe sur lui toutes les armes débloquées de Conakry et n’hésite pas parce que Big Man Zero est devenu un béret rouge maintenant!

    -Attendez! Attendez! Vous avez encore toutes ces armes ici avec vous?
    Donnez moi un papier et un stylo je signe avec joie la démission et j’aiderai peau graté à vous servir mieux que moi.

    - Eh Seyba amène la télévision pour qu’il dit tout ça en direct.
    Et téléphone à peau graté et donne lui les consignes.
    Je ne veux pas entendre parler du nord avant au moins 5 mois, OK!

    - Oui chef Oui!
    J’informe Dioncounda?

    -Non laisse lui, il apprendra à la télévision!

    J+11

  2. Kassin

    Diango Cissoko a droit à zéro erreur! DCe=0,
    L’armée malienne a droit à 1000 erreurs! AMAe=1000
    Le Cnrdre a droit à 10000 erreurs! Cnrdre= 10000
    Sanogo a droit à 100000 erreurs! Sano De Gueule= 100000

    En combinant DCe+AMAe+Cnrdre+Sano De Gueule,
    On a déjà: 1000+10000+100000 erreurs
    Ce qui fait 111000 erreurs avant même que le Gouvernement Diango ne rentre en fonction.

    Cherchez les erreurs et vous avez deux heures, tous les documents sont permis, les calculatrices à fonctionnement autonome sont autorisées et éteignez les téléphones portables, aucune sortie même pour les toilettes n’est autorisée dans la première heure de l’épreuve, toute communication avec son voisin vous expose à des sanctions pouvant aller jusqu’à l’interdiction de se présenter aux examens d’état pendant 5 ans.

  3. fousseyni sissoko

    mira yo estoy muy dignado por que problema de norte de mi pais
    por que llevamos ocho mes así si soluciona nada sabe por que nosotros africana no preocupe para la sintacion que allí de pais ello preocupe solo su bolsillo solo
    lo ademas no se porta nada

  4. Dr ANASSER AG RHISSA

    Bonjour,
    Pour être stable, un gouvernement d’union nationale nécessite un équilibre entre les différentes sensibilités en incluant toutes les forces vives de la nation sans oublier la société civile.

    L’INDISPENSABLE SOUTIEN de tous les Maliens dépendra de cet équilibre et du fait que ce gouvernement soit réellement représentatif de la société.

    Mieux vaut prendre le temps nécessaire pour constituer un réel gouvernement inclusif et représentatif.

    Aidé par un Président conciliant et fédérateur, compte-tenu des enjeux, en homme de loi, aimant la justice et la médiation, le nouveau premier Ministre, Giango Cissoko, saura-t-il réaliser efficacement cette première vraie médiation publique, à travers la constitution du gouvernement d’union nationale, pour sortir, DURABLEMENT, le Mali de cette crise ?

    Espérons-le, c’est ainsi qu’il donnera espoir aux Maliens.

    Bon courage et bonne médiation pour une vraie union des Maliens.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassant@yahoo.com

  5. Niyefôkoyesegou

    Je pense que Django n’a pas besoin de porter de casques, sa tête en est un!

  6. moises

    Le pays des hipocrites,le pays ne bougera jamais dans le bon sens,car ceux qu.ils (les maliens) disent et ceux qu.ils pensent faire sont diametralement oposés.

  7. nonalinertie

    Plutôt que la viande grillée de porc, de moutons et d’alcool à KATI, le journaliste a pourtant bien résumé l’obligation de résultat du nouveau PM: libérer le Nord et organiser les élections. Sinon coups de marteau? Licenciement? En tout cas, le satut quo est inimaginable(amputations, lapidations, enlèvements, etc.) Hors, c’est ce que souhaite sûrement le CNDERRIERE et apparemment la communuauté internationale qui ne bouge toujours pas…

  8. Kollon

    CMD ne sais pas nager en eau trouble car la politique au Mali n’a rien de rationnelle comme CMD a eu le malheur de le penser.La seule condition pour que Django de reussisse est d’accepter de payer au Comité de reforme de Sanogo, les 148 millions mensuels pour que la viande grillée de porc et de moutons soient disponibles et l’alcool coule à flots et que sa villa de Kati soit construite.On sait que ses enfants sont conduits chaque matin à Kalanso depuis.Il tient ces troupes que par ces 148 millions mensuels.
    Il ose dire que CMD voyage dans les hotels à Paris et New york.je meurs de rire.