Gouvernement Diango Cissoko : Le bouleversement n’a pas eu lieu

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Nommé le même le 11 décembre, jour de démission de son prédécesseur Cheick Modibo Diarra le Premier ministre Diango Cissoko a composé son équipe ce samedi 15 décembre, date à laquelle le Président de la République par intérim Dioncounda Traoré a pris le Décret 2012-710/PRM DU 15 décembre 2012, portant nomination du gouvernement.

Le nouveau gouvernement Diango Cissoko compte 30 ministres contre 32 dans l’ancienne équipe dirigée par Cheick Modibo Diarra. On note le départ de 8 ministres contre 6 nouveaux rentrants. Les six nouveaux ministres sont Baba Berthé, Ministre de l’Agriculture ; le Pr Messa Ould Mohamed Lady ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; Yaya Ag Mohamed Ali Ministre de l’artisanat et du tourisme ; Mme Diané Mariam Koné Ministre de l’élevage et de la pêche ; Manga Dembelé Ministre de la communication, porte-parole du Gouvernement ; Abdourahmane Oumar Touré Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, chargé de la décentralisation et de l’aménagement du territoire.

Cinq anciens ministres ont changé de portefeuille, c’est le cas du ministre Me Demba Traoré Ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, qui était précédemment ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, chargé de la décentralisation. C’est le cas aussi de David Sagara Ministre du logement, de l’urbanisme, et des affaires foncières, qui était précédemment ministre de l’Environnement et de l’Assainissement. Makan Tounkara, ministre de l’Energie et de l’Eau était précédemment à l’Elevage et à la Pêche. L’actuel ministre de l’Environnement et de l’assainissement Ousmane Ag Rhissa était précédemment ministre de l’artisanat et du tourisme. Bruno Maïga ministre de la culture était à la Communication.
24 ministres du gouvernement Cheick Modibo Diarra ont gardé leur poste, dont les trois ministres militaires ex-membres de la junte qui a renversé le Président Amadou Toumani Touré : Ministre de la défense et des anciens combattants Général Yamoussa Camara, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’Aménagement du Territoire Col Moussa Sinko Coulibaly, Ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile General Tiefing Konaté. Dans ce gouvernement, arrive au premier plan le Ministre de l’Economie, des finances et du budget Tienan Coulibaly, suivi du Ministre de la défense et des anciens combattants Général Yamoussa Camara et du Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale Tiemam Hubert Coulibaly.

On note deux ministres délégués qui sont : le Ministre délégué auprès du ministre de l’économie, des finances et du budget, chargé du budget, Marimpa Samoura, et le Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, chargé de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Abdourahmane Oumar Touré.

B. Daou

 

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
Décret 2012-710/PRM DU 15 décembre 2012 , portant nomination du gouvernement
LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
VU LA CONSTITUTION
Vu le Décret 2012-708/PRM du11 décembre 2012 portant nomination du premier ministre
Sur proposition du premier ministre
Décrète :
ARTICLE 1 – Sont nommés membres du gouvernement en qualité de
1 – Ministre de l’Economie , des finances et du budget:
Tienan Coulibaly
2 – Ministre de la Défense et des Anciens combattants:
Général Yamoussa Camara
3- Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale:
Tiemam Hubert Coulibaly
4 – Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’Aménagement du Territoire:
Col Moussa Sinko Coulibaly
5 – Ministre des mines:
Dr Amadou Baba Sy
6 – Ministre de l’éducation de l’alphabétisation de la promotion des langues nationales et de l’instruction civique:
Bocar Moussa Diarra
7 – Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique:
Pr Messa Ould Mohamed Lady
8 – Ministre du travail, de la fonction publique et des relations avec les institutions:
Mamadou Namory Traoré
9 – Ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine:
Me Demba Traoré
10 – Ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile:
General Tiefing Konaté
11 – Ministre de l’Agriculture:
Baba Berthé
12 – Ministre de la justice garde des sceaux:
Malick Coulibaly
13 – Ministre de l’équipement et des transports:
Lt Col Abdoulaye Koumaré
14 – Ministre de la santé:
Soumana Makadji
15 – Ministre du commerce et de l’industrie:
Abdel Karim Konaté
16 – Ministre de l’artisanat et du tourisme:
Yaya Ag Mohamed Ali
17 – Ministre du logement, de l’urbanisme, et des affaires foncières:
David Sagara
18 – Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle:
Dr Diallo Dédia Mahamane Kattra
19 – Ministre de la poste et des nouvelles technologies:
Bréhima Tolo
20 – Ministre de la famille, de la promotion de la femme et de l’enfant:
Mme Alwata Ichata Sahi
21 – Ministre de l’Energie et de l’eau :
Makan Tounkara
22 -Ministre de l’environnement et de l’assainissement:
Ousmane Ag Rhissa
23 – Ministre de la jeunesse et des sports:
Hamèye Founè Mahalmadane
24 – Ministre de l’action humanitaire, de la solidarité et des personnes âgées:
Dr Mamadou Sidibé
25 – Ministre de l’élevage et de la pêche:
Mme Diané Mariam Koné
26- Ministre des affaires religieuses et du culte:
Dr Yacouba Traoré
27 – Ministre de la communication, porte-parole du Gouvernement:
Manga Dembelé
28 – Ministre de la culture:
Bruno Maiga
29 – Ministre délégué auprès du ministre de l’économie, des finances et du budget, chargé du budget:
Marimpa Samoura
30 – Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, chargé de la décentralisation et de l’aménagement du territoire:
Abdourahmane Oumar Touré
ARTICLE 2 – Le présent décret sera enregistré et publié au journal officiel
Bamako le 15 décembre 2012,
Le Président de la République par intérim : Pr. Dioncounda Traoré,
Le premier Ministre : Diango Cissoko.

 
SOURCE:  du   17 déc 2012.    

2 Réactions à Gouvernement Diango Cissoko : Le bouleversement n’a pas eu lieu

  1. EXPERT KEITA

    prions pour que 7 gouvernement soit la remède de solutoin .

  2. sambpu

    « Le bouleversement n’a pas eu lieu »bien sûr!Les opportunistes qui pensaient « profiter » de cette énième occasion sont encore deçus!Django
    Cissoko aussi sera désormais dans leur viseur et rebelotte…Pendant
    ce temps notre peuple souffre sous l’occupation des djihadistes! :wink: