Gouvernement – RPM : la plaie désormais ouverte

6
Bocary Tereta  et le PM O Tatam Ly (G-D)
Bocary Tereta et le PM O Tatam Ly (G-D)

Il n’est un secret pour aucun observateur de la scène politique malienne, la volonté du secrétaire général du parti du Président de la République, Ibrahima Boubacar Kéïta, et non moins tout puissant ministre du Développement Rural, Dr Bokary Téréta, de s’emparer de la Primature, au grand dam de l’actuel locataire, Oumar Tatam LY (OTL).

 

La guéguerre entre les deux hommes, jusque-là tenue en dehors des instances de l’Etat, commence à affecter l’action publique dans son déploiement. Il était prévu de lancer le jeudi 13 mars dernier les activités du Programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles en vue de leur permettre d’être compétitive. L’objectif de ce programme qui boucle présentement sa deuxième phase d’exécution était de renforcer la compétitivité des unités industrielles existantes pour leur permettre de faire face à la concurrence née de l’ouverture des marchés suite au démantèlement tarifaire au sein de l’UEMOA et de la CEDEAO.

 

 

Mais, au dernier moment, c’est le Premier ministre OTL en personne, qui a instruit au ministre de l’Industrie et des mines Dr Boubou Cissé de surseoir à la cérémonie. Raison invoquée, pour justifier le report de la cérémonie de lancement, OTL aurait souhaité que le département communique plutôt sur les résultats obtenus après la mise en œuvre du programme. Mais, selon des sources proches de la Primature, Oumar Tatam Ly a pris peur de la réaction des responsables du Rassemblement pour le Mali (RPM), notamment son secrétaire général, qui serait démarché par une poignée d’entrepreneurs en faillite, dont le seul mérite est d’avoir soutenu la candidature du président IBK pendant les deux tours de l’élection présidentielle de juillet et août 2013. Le Premier ministre aurait eu peur de soulever le courroux de cette ‘’nomenklatura économique’’. Des tonneaux vides que des véritables entrepreneurs. Il faut rappeler que le Programme de mise à niveau et de restructuration des entreprises concerne certes des entreprises en difficulté que celles possédant un fort potentiel de croissance. Mais, pour bénéficier de ses services, il y a tout un éventail de critères à remplir. Car, le Programme s’intéresse particulièrement aux industries évoluant dans les filières prioritaires et celles à forte valeur ajoutée et génératrices d’emplois.

L’annonce de cette nouvelle a affligé le jeune ministre Cissé, qui éprouve en ce moment une folle envie de montrer aux Maliennes et aux Maliens, que le choix de sa personne pour occuper cette haute fonction de l’Etat n’était un fait du hasard. Qu’il a de la compétence à revendre. Surtout que le secteur industriel est celui dans lequel il excelle. Il souhaitait également se saisir de cette opportunité pour prouver aux électeurs maliens que le président IBK a bel et bien un programme économique en général et un plan de développement du secteur industriel en particulier. Car, l’on ne saurait parler de développement ou de création d’emplois en ignorant le secteur de la manufacture, qui est le prolongement naturel du secteur primaire (agriculture, élevage, pêche, etc.). C’était le lieu de parler de ce qui a été fait dans le cadre du Programme ainsi que le soutien de l’Etat au secteur industriel parallèlement au dit programme. Selon nos sources le Ministère en charge de l’industrie avait conclu des contrats de performance avec certaines entreprises en difficulté pour leur permettre d’améliorer leur performance économique.

 

 

C’est dire que le jeu politique autour du président de la République, qui peine à changer l’attelage gouvernemental pour lui insuffler une nouvelle dynamique commence à entamer le fonctionnement normal de l’Etat. Les querelles de positionnement en cette période de veillée d’armes provoquent la paralysie généralisée dans les services publics. Il revient au Chef de l’Etat de taper du poing sur la table, sinon ce serait trop tard. Au cas où il tarderait à prendre des mesures pour remettre de l’ordre dans l’écurie. Sinon c’est cette guéguerre autour de lui, qui risquerait de lui causer de sérieux ennuis. Surtout que la boulimie est une pratique bien ancrée dans les mœurs politiques du RPM.

 

 

 

En effet, le sens du partage est celui qui manque le plus  au sein de cette formation. Rappelons que c’est la gestion hégémonique du RPM qui a eu raison de l’alliance Espoir 2002 à l’hémicycle entre 2002 et 2007. On se rappelle qu’en son temps, les partis formant ce bloc politique avaient tacitement convenu d’un modèle de gestion de l’Assemblée. Au terme de cet accord, IBK devrait être porté au perchoir, Me Mountaga Tall, assurera le poste de 1er vice-président et la questure devrait revenir au MPR de Choguel K. Maïga. Mais, seulement après une année d’exercice, le RPM est revenu à la charge en réclamant la questure. Depuis, l’alliance a volé en éclats. Mettant le Président en porte à faux avec son allié ATT. Car, il faut rappeler que c’est le soutien du premier, qui a permis au second de remporter le scrutin présidentiel de 2002, face au candidat de l’ADEMA-PASJ, d’alors, Soumaïla Cissé.

 

Mohamed A. Diakité

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Chers maliens, ayons des analyses objectives allant dans le sens collectif. Etre d’un même parti politique, peu importe s’il y a la conviction patriotique pour le dévélopment de sa Nation. La construction de ce Pays nous incombre tous sans exeption; être d’un parti politique ou pas, battons nous pour le Mali.
    Soyons visilant!

  2. Que Dieu assiste notre pays (le Maliba), quand ça marche, on voie des opportunes, dans le cas contraire ils n’ont pas participé. tel est le cas de Mr TERETA; Etant le SG du parti, quel jour as- tu mis pied au QG DURANT TOUTE CETTE PÉRIODE CRUCIAL;
    Mais fait énormément attention tu sais pas que I bo ka tchan FO A KA TILA I LA. Tu es face a des hommes dignes et honnêtes pour vocation LE MALI D’ABORD.

  3. Il faut que ce TERETA fasse enormement attention. qu’il sache que les maliens ne lui connaissent pas du tout ni son père ni son grand père.Si tu te crois puissant ou intouchable parce que SG du parti RPM alors detrompe toi avant qu’il ne soit trop tard parceque c’est pas RPM qui a porté IBK au pouvoir ni toi non plus.les maliens ont voté IBK PRIMO pour ses qualités personnelles et secondo l’appel et l’effort du grand cherif de nioro le très respecté des religeiux maliens.Si tu ne veut pas avoir de regret comporte toi bien en tant que simple ministre et simple citoyen.t ‘as interêt

    • pourquoi perdez vous vos talents d’écriture à commenter des balivernes de journalistes en manque de sujet réel et qui ne sont au courant de rien.
      Et puis d’accord c’est pas le RPM seul qui a porté IBK au pouvoir, mais c’est le RPM qui est la formation politique de IBK que vous le vouliez ou non et la couleur de l’assemblée nationale est RPM. Niais sont ceux qui pensent que ” ba toguo bi bô a golo kan”. Sachez aussi que c’est cet homme qui a tout enduré derrière IBK. Avec la traversée du désert, beaucoup l’ont abandonné. seuls certains sont restés et puis…. pensez ce que vous voulez!

  4. 😆 😆 😆 , merci Kassin et en revenant a l’article je pense que ladji boura doit reciter 1000 inchallah car la partisannerie empeste notre nation. Le PM bien qu’il n’est pas trop politicard cas meme il a assez bien bosse et ladji boura doit lui laisser les commandes au moins pour son premier mandat. Mais en voysny les ces requins et rapaces voulant prendre leurs parts coute que coute et s’asseoir uniquement dans des fauteuils de premier, ils ne peuvent que nous ramener 25ans en arriere. inchallah :mrgreen: .

  5. -T’as vu l’avion présidentiel de papa ma chérie?

    -Non pas encore, j’ai appris la nouvelle dans la presse mais je ne l’ai pas encore vu.

    -Il est beau et grand on pourra même jouer au “cache cache” la dans ou bien faire “A saute montons”.

    -Et si on a faim qu’est ce qu’on fait chéri, je n’aime pas la nourriture dans les avions.

    -Mais Mami, tu connais mal papa, on aura les mêmes cuisiniers qu’à la maison et il suffit de taper la main et c’est l’avion même qui te sert du “dibissoko”, du “Fagoye”, du “Yassa” ou du “Saga Saga” sans oublier le poulet rôti ou le poisson braisé.

    -Ah bon bébé?

    -Mais oui ma poule, et si tu tapes deux fois la main, l’avion de transforme en piscine. 3 fois et ça revient une boîte de nuit.

    -Et ton père va encore en boîte de nuit, mon coco?

    – Mais ma bibiche papa est le premier danseur de “coupé décalé” parmi les présidents africains.
    On l’appelle DJ Kankeletigui.

    “Dormement, dormement, inutilement, inutilement, allez
    Gaspillement, on va vraiment dilapider” il est trop fort mon père.

    -Ouh “aou Keitalaka nounou” Karim.

    -Mais on s’en fout Mami on est élu et toi tu es belle!

Comments are closed.