Ministère de l’environnement et de l’assainissement : Qui est David Sagara et que vaut-il ?

2

Grâce à sa longue et riche carrière, David Sagara sera à hauteur de la mission à lui confiée dans la nouvelle équipe gouvernementale : d’une part, gérer à bon escient l’environnement naturel du Mali, et d’autre part, élaborer  un schéma d’assainissement des villes du pays pour le bien-être des populations, tout cela à travers le département de l’Environnement et de l’Assainissement. Sa nomination n’est d’ailleurs pas le fruit du hasard quand  on sait qu’il avait été ministre délégué auprès du ministère de l’Administration territoriale et des collectivités locales chargé de la Décentralisation.

David Sagara

Dans le cercle de Bandiagara (région de Mopti), tout le monde l’appelle David. A 45 ans, il en paraît 10 de moins. Avec un port athlétique et une taille au-dessus de la moyenne, David Sagara est malgré tout resté égal à lui-même : discret et calme, un calme qui frôle la timidité, surtout que lorsqu’il parle, il n’élève jamais la voix. Parfois, pour toute réponse, il affiche ce sourire discret qui le caractérise. En un mot, David, qui est un Dogon bon teint, aurait hérité de la rigueur intellectuelle et du calme légendaire de son père. Nommé par Décret, David Sagara aura désormais, la lourde tâche de diriger le ministère de l’Environnement et de l’Assainissement durant la transition, mais aussi d’assainir de et de protéger l’environnement naturel du Mali.

Né le 15 décembre 1967 à Dourou, dans le cercle de Bandiagara, David fait ses études primaires dans cette localité où il obtient le Diplôme d’études fondamentales (DEF) en  1986. Il entre alors au Lycée de Sikasso où il obtient le Baccalauréat trois ans plus tard. En 1993, il décroche son diplôme d’Ingénieur agronome à l’Institut polytechnique rural (IPR) avant de s’envoler pour la Belgique où il parvient à obtenir, en 2002, son Certificat en Analyse et collecte des données dans les domaines socio-économiques de la démographie et de la santé-gestion du  cycle de projet. S’y ajoute, en 2004, l’obtention du Diplôme d’étude spécialisée (DES, 3è cycle) en Etudes de développement. S’ouvre ainsi pour lui une longue et riche carrière : Agent technico-commercial mandataire au projet Mil Mali/CIBA Geigy (février 1994 à décembre 1995), responsable du volet Agriculture durable à Caritas-Mali (1996 à 1999). David Sagara a été aussi, coordinateur des programmes de la structure IDEM basée au Mali d’octobre 1999 à septembre 2003. Toujours dans la même structure, David a été le responsable volet AGR –chargé de projet d’aide d’urgence. C’était, de mai 2004 à juillet 2007. Bien plus d’août 2007 à décembre 2007, il a occupé (encore) le poste de chargé de sécurité alimentaire, nutrition des enfants et atténuations des désastres à Caritas-Mali.  Avant d’être nommé dans ce gouvernement, David Sagara a occupé le poste de ministre délégué auprès du ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales chargé de la Décentralisation : c’était sous le dernier mandat d’ATT. Auparavant, il était Directeur du programme Actions de promotion humaine (APH) de Caritas-Mali, dans la région de Mopti.  David Sagara fut également Consultant Senior au bureau d’étude CERFAD au Mali avec, à la clé,  son poste de Senior des projets financés par l’Union Européenne dans les pays ACP depuis 2005.

En plus de on DES en Etude de développement, David Sagara a suivi plusieurs autres formations spécialisées. Entre autres : une formation en Analyse socio-économique du développement, en Théorie et politique de développement, en Anthropologie de développement et environnement, en Introduction aux techniques d’observation, d’analyse et de modélisation, en Cultures, économies et politiques dans leurs relations avec la démographie…S’y ajoutent d’autres formations et non des moindres, notamment, en Histoire de la démographie et du peuplement humain, en Analyse socio-économique du monde arabe et relations internationales, en Statistiques appliquées à la démographie et aux sciences sociales  et en Analyse sociopolitique de l’Afrique. En 17 années d’expériences, David Sagara a réalisé beaucoup d’études et fait aussi des publications, notamment le rapport et la gestion des associations villageoises en 1991, le rapport sur la lutte biologique contre les locustes et sautereaux au pays Dogon en 1998, une étude sur les technologies paysannes de conservation des produits agricoles au plateau Dogon en 1998, la décentralisation et la stabilité en Afrique, l’ancrage social des processus de décentralisation et pratiques populaire s: cas du Mali et du Niger , l’élaboration des plans de développement communaux et de gestion communale en 2001…

Comme on le voit, c’est un homme à l’intégrité morale et intellectuelle reconnue qui vient de prendre les rênes du département de l’Environnement et de l’Assainissement. Pour certains Maliens, il n’y a pas de meilleur choix que David Sagara à la tête de ce ministère. « C’est un homme aux compétences avérées et aux qualités humaines reconnues au Mali comme à l’étranger », indiquent ceux qui l’ont côtoyé. David Sagara est chrétien pratiquant, marié et père d’un enfant.

Jean Pierre James

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. J’espère qu’il ne fera pas de Bamako un champ de gombo et d’arachide comme à son domicile !!!

  2. S’il revient comme Ministre alors qu’il fût partie du dernier gouvernement d’ATT, par ces temps qui courent, c’est qu’il est bon. On sait de lui quelqu’un de modéré dans ses prises de position, avide d’innovations souvent même obstiné dès lors qu’il s’agit du boulot. Première satisfaction. Deuxième satisfaction, sa présence dans ce gouvernement est la preuve, j’ose l’espérer, que malgré tout ce qu’on dit, on a voulu d’abord et avant tout avoir des hommes de qualité. Maintenant, place au travail, ya du boulot. Courage à lui et à tous les autres.

Comments are closed.