Le ministre Jean Marie Sangaré lors de la cérémonie de passation de service : “Si la politique a ses raisons, il y’a des départements qui doivent connaitre la stabilité pour pouvoir avancer… “

2
Les ministres Mahamadou Camara et Jean-Marie Sangaré lors de la passation
Les ministres Mahamadou Camara et Jean-Marie Sangaré lors de la passation

Mahamadou Camara, éminent journaliste et homme du métier, précédemment directeur de Cabinet du Président de la République, préside désormais aux destinées du ministère de l’économie numérique, de l’information et de la communication. Il a reçu le témoin des mains de son prédécesseur Jean Marie Sangaré, le mardi 15 avril dernier, dans les locaux du département. C’était en  présence du secrétaire général du ministère, des directeurs centraux et de nombreux collaborateurs. Il a dit être prêt à mener le combat, de poursuivre et d’achever les chantiers en cours, mais surtout de servir avec loyauté son pays…

 

C’est le Secrétaire général du ministère, qui a pris la parole pour souhaiter la bienvenue au nouveau ministre et dire merci et au revoir à l’ancien. ” C’est très souvent pathétique ce genre de cérémonie, car dire au revoir à celui qui vous a managé pendant des mois, c’est des séances difficiles, mais la vie est ainsi faite. Certes, nous n’avons pas passé assez de temps ensemble, mais nous avons collaboré, dans la convivialité totale et au nom du personnel du département, nous vous souhaitons bonne continuité“.

 

 

Le ministre sortant, Jean Marie Sangaré, a présenté le nouveau ministre au personnel et collaborateurs du département. ” Je sais que vous avez donné le maximum de vous, durant mon séjour, et je vous exhorte à accompagner avec la même énergie, voire plus, mon remplaçant. Le ministre sortant de rassurer : “Camara est un bon jeune frère à moi. Il a eu l’honneur d’être désigné pour diriger ce département, et je suis convaincu qu’il est capable de relever le défi“.

 

 

Il a par ailleurs étalé les nombreux challenges du département. “ Il y’a beaucoup de chantiers dans ce département. Beaucoup de gens ont des  difficultés à percevoir l’importance de ce ministère. On a tendance  à croire que la communication s’arrête à l’ORTM et au quotidien l’Essor et que le numérique, c’est uniquement les opérateurs téléphoniques. Je pense que c’est l’un des ministères qui contribue le plus à l’économie du pays. Et c’est pourquoi je dis qu’il est important que ce département soit stabilisé. Si la politique a ses raisons, il y’a un certain nombre de départements dans ce pays qui doivent connaitre la stabilité pour pouvoir avancer. Ceci étant, je n’ai pas de doute que mon jeune frère qui me remplace aujourd’hui est à la hauteur. Avec le soutien de tous, j’ai la conviction que vous réussirez “. Parlant de son sort, le ministre Jean Marie Sangaré de déclarer ”  quant à moi il n’y a pas de souci, je viens du privé, je retourne dans le privé. Je suis sur qu’on gardera le meilleur rapport “. Avant de conclure. ” Si pendant ces sept  mois il y’a eu des incompréhensions entre nous, ou de mauvaises perceptions, sachez que l’erreur est humaine et je vous demande pardon. Rassurez vous je pars le cœur tranquille “.

 

 

De son coté, le nouveau locataire du ministère, Mahamadou Camara s’est engagé à poursuivre l’œuvre entamée et renforcer les bases du secteur de la communication. ” Avant tout propos j’aimerai saluer et remercier mon ainé Jean Marie Sangaré, quelqu’un pour qui j’ai beaucoup d’affection, sans oublier l’ensemble ses collaborateurs “. Le ministre Camara de préciser  ” Je sais l’abnégation et le niveau de motivation qu’il a mis dans le travail qu’il a effectué à vos côtés durant ses sept mois. Aujourd’hui c’est un honneur pour moi  de prendre la relève, de reprendre ce flambeau et d’aller jusqu’au bout “.

 

 

Il a déclaré ne pas être un intrus dans la maison, car ayant fait une grande partie de sa carrière dans le secteur. Cependant, il dit pouvoir compter sur son successeur et sur tous les autres acteurs du secteur pour réussir sa mission. ” Il y’a beaucoup de challenge dans ce département. Jean Marie l’a dit, et je suis convaincu que c’est l’un des départements les plus importants surtout dans le contexte actuel de notre pays. Ca veut dire que chacun d’entre nous doit donner le meilleur de lui-même pour la réussite de la mission qui nous a été assignée “.

En énumérant quelques objectifs, le ministre Camara a également rassuré ses collaborateurs. ” La reforme de l’audio visuel est une priorité, nous devons revoir le secteur des télécoms, la construction d’une école de journalisme, une priorité qui me tient particulièrement à cœur. Je suis heureux de me retrouver aujourd’hui dans cette grande famille, je suis convaincu qu’il y’a des hommes  compétents dans ce département et j’aurai le temps de vous découvrir, une chose est sûre, nous avons du chemin à faire “.

 

 

Le directeur administratif et financier, le doyen du département, a formulé les bénédictions pour mettre fin à la cérémonie.

Clarisse NJIKAM

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Cher Jean Marie SANGARE, j’ai l’honneur de vous rappeler le principe sacro-saint au fondement du fonctionnement de l’Etat stipulant que “les gouvernants passent et l’Etat reste”. A bon entendeur salut. Bon arrivée excellence CAMARA et du courage.

  2. Oh la la, que veux dire ce monsieur, il ne veut pas partir. Qu’il se pose la question sur le comment et le pourquoi de son arrivée dans ce fauteuil.

Comments are closed.