Remaniement ministériel : Le défi qui attend la nouvelle équipe

0

C’est un gouvernement qui ne devra pas gouverner comme les autres, ceux que le Président Ibrahim Boubacar Kéita a mis en place depuis son élection en 2013, et qui ont dirigé le Mali jusqu’à ce jour.

La nouvelle équipe qui accompagnera Ibrahim Boubacar Kéita pour l’an 2016 a véritablement du pain sur la planche. En dehors des multiples et grands défis qui attendent d’être relevés, elle fera face aux critiques, dénonciations et aux offensives des adversaires du Président IBK, qui bataillent pour la conquête du pouvoir en 2018.

Le gouvernement ou les derniers gouvernements du chef de l’Etat seront donc soumis à de rudes épreuves non pas parce que le Président n’a rien fait pendant les deux ans de son règne. En vérité, les attentes ne sont pas entièrement comblées en dépit des grandes réalisations et réformes en matière économique, sociale, éducative et de la santé. Pour preuve, le Mali est actuellement confronté à de graves problèmes liés au déficit énergétique, à la non-disponibilité permanente de l’eau et à la cherté de la vie, malgré les efforts consentis par le pouvoir. Et logiquement, on doit se demander que peut encore changer le gouvernement d’IBK dans les années à venir même si on n’attend pas forcément un miracle de la part du pouvoir qui pourrait apporter une solution à tous les problèmes de la nation.

Ici se pose la question de la responsabilité et tant qu’IBK est au pouvoir, il devra, même à 1 ou 2 ans de la fin de son dernier mandat, répondre avec les membres de son gouvernement, aux problèmes préoccupants de la nation et certaines affaires et dossiers liés à la gestion des anciens ministres et directeurs des sociétés étatiques. C’est vrai que ceux qui avaient collaboré avec le Président IBK, même s’ils ne sont plus au gouvernement, ne sont pas à l’abri de poursuites, s’ils sont impliqués dans des affaires criminelles ou scandales financiers. Mais il n’y a pas que çà, puisque certaines difficultés auxquelles le Mali est actuellement confronté, sont dues à l’inexpérience, l’incompétence et le laxisme de certains cadres que le chef de l’Etat a nommés à des postes de responsabilité. Quelques uns ont été à un moment donné limogés par le Président de la République qui n’était pas satisfait de leur travail.

Cependant, il y a toujours des magiciens et quelques griots qui savent quel tour jouer pour ne pas tomber dans la nasse des remaniements ministériels ou réaménagements techniques du Président IBK. Il est évident que les opposants ou adversaires du Chef de l’Etat, qui sont aux aguets, ne ratent aucune occasion pour critiquer, dénoncer ou faire le procès au pouvoir. Ils ont des objectifs politiques ou des visées électorales et on ne doit pas s’étonner de les voir traîner le gouvernement à la barre, dans leur stratégie de conquête du pouvoir. Cette situation est inévitable puisque ceux qui ont l’ambition de conquérir le pouvoir ne feront pas de cadeau au gouvernement en place, fut-il un nouveau gouvernement, ils le rendront responsable de tous les maux. Pour une élection à grand enjeu comme la présidentielle de 2018, le Président IBK et le gouvernement qui l’accompagne doivent se préparer pour faire face à plus de critiques et d’attaques que des éloges. Et si le Chef de l’Etat tient à la préservation de ses acquis, il devra faire en sorte qu’au cours de ces deux dernières années, les scandales financiers et autres affaires rocambolesques ne viennent encore compromettre son gouvernement.       Gérer comme autrefois serait une manière de fournir à ses adversaires politiques les armes dont ils ont besoin pour conduire son pouvoir à l’abattoir.

Paul N’GUESSAN

200-310  
350-050  
70-532  
200-310  
70-411  
100-105  ,”””
SY0-401  
000-080  
70-480  
200-101  
70-461  
ITILFND  
000-017  
EX300  
200-125  ,”””
1z0-808  
CAP  
210-060  
OG0-093  
101  
220-802  
PR000041  
300-206  
200-101  
74-678  
220-801  
MB6-703  
9L0-012  
CRISC  
300-209  
2V0-621  
200-120  
642-999  
CISM  
70-410  
350-029  
1Z0-060  
2V0-620  
210-065  
70-463  
70-483  
9L0-066  
ICGB  
70-413  
352-001  
MB2-704  
700-501  
70-346  
CCA-500  
352-001  
PR000041  
000-104  
70-488  
JN0-360  
350-001  
CISSP  
JN0-102  
1Z0-804  
CAS-002  
70-533  
642-732  
400-201  
102-400  
LX0-103  
MB2-704  
210-060  
300-101  
70-411  
70-532  
c2010-652  
1Y0-201  
70-461  
200-125  ,”””
ICBB  
70-461  
ICBB  
000-089  
70-410  
350-029  
1Z0-060  
70-463  
70-483  
9L0-012  
70-488  
JN0-102  
640-916  
70-270  
100-101  
MB5-705  
JK0-022  
350-060  
000-105  
70-486  
70-177  
N10-006  
VCP550  
70-532  
70-177  
N10-006  
500-260  
640-692  
70-980  
CISM  
VCP550  
70-532  
1Z0-804  
LX0-103  
MB2-704  
210-060  
101  
200-310  
640-911  
200-120  
EX300  
300-209  
1z0-808  
220-802  
ITILFND  
1Z0-804  
LX0-103  
MB2-704  
210-060  
200-310  
640-911  
200-120  
EX300  
300-209  
1Z0-803  
350-001  
400-201  
500-260  
640-692  
70-980  
70-532  
200-101  
000-080  
640-911  
640-911  
70-480  
000-089  
1Z0-803  
000-080  
100-105  , “””
300-070  
400-051  
2V0-621  
M70-101  
LX0-103  
300-320  
100-101  
810-403  
MB2-707  
300-320  
N10-006  
MB2-707  
352-001  
300-135  
NS0-157  
300-101  
210-260  
300-208  
400-101  
300-320  
210-060  
200-120  
400-101  
CISSP  
300-320  
1Z0-803  
400-101  
810-403  
CISSP  
N10-006  
CISSP  
300-320  
350-018  
300-101  
300-070  
ADM-201  
400-101  
ADM-201  
350-018  
200-310  
SY0-401  
200-120  
300-208  
200-120  
SY0-401  
PARTAGER