Grand meeting de la sous-section Urd de Sangarébougou : Une démonstration de force en prélude à la propulsion Soumaïla Cissé à Koulouba

0
0





Sans nul doute, le mercredi 21 Décembre 2011 restera à jamais graver dans la mémoire des habitants de la commune de Sangarébougou. Et pour cause, convaincu de la victoire de leur mentor à l’élection présidentielle de 2012, le secrétaire général de la sous section, Kassim Sidibé et son équipe ont organisé un meeting, sans précédent, dans la commune. C’était en présence de Mme Cissé Astan Traoré, épouse du candidat Soumaïla Cissé, de certains députés, d’une forte délégation de la direction du parti et de nombreux militants et sympathisants du parti de la poignée de main à Sangarébougou.

 Sans nul doute, le mercredi 21 Décembre 2011 restera à jamais graver dans la mémoire des habitants de la commune de Sangarébougou. Et pour cause, convaincu de la victoire de leur mentor à l’élection présidentielle de 2012, le secrétaire général de la sous section, Kassim Sidibé et son équipe ont organisé un meeting, sans précédent, dans la commune. C’était en présence de Mme cissé Astan Traoré, épouse du candidat Soumaïla Cissé, de certains députés, d’une forte délégation de la direction du parti et de nombreux militants et sympathisants du parti de la poignée de main à Sangarébougou.

Malgré son statut de 1er parti de la commune de Sanagarébougou, la sous section URD de cette localité, située à la lisière de Bamako, n’entend pas dormir sur ses oreillers. Et pour cause, les élections de 2012 pointent à l’horizon. Ainsi, pour prouver que le takokelen n’est pas une utopie, le secrétaire général de la sous section Kassim Sidibé et ses compagnons ont effectué une démonstration de force.

Pour eux, l’atteinte des objectifs du millénaire pour un développement humain durable et la transformation du Mali en pays émergent passent forcement par Soumaïla Cissé, candidat de l’URD en 2012. C’est pourquoi, ils ont décidé de ne ménager ni leurs moyens, encore moins leur temps pour la matérialisation de ce rêve plus que jamais à porter de mains. C’est donc devant ces milliers de femmes dévouées et de Jeunes dynamiques engagés que le secrétaire général de la sous-section a prononcé son discours.

Dans ses propos qui magnifient les qualités d’homme social, de technocrate émérite et de politique hors pairs de l’ex N°1 de la commission de l’UEMOA, Kassim Sidibé, non moins promoteur du complexe scolaire « fraternité » de Sangarébougou a invité sa troupe a resté vigilante et mobilisée pour éviter toutes surprises en 2012.

Pour conclure, l’enfant de « brigo » a dit que s’il est vrai que l’UEMOA se frotte les mains eu égard à la stratégie de gestion et de planification des projets de développement intégrés  adaptés pour chaque pays de notre Soumi National, que nous devons sauter sur l’occasion qu’il nous offre de sortir le Mali de l’ornière en 2012.

Compte tenu de l’importance de l’ordre du jour, le candidat empêché s’est fait représenté par son épouse, Mme Cissé Astan Traoré. Après les interventions de la présidente des femmes de la sous section, de l’honorable Bathily. L’honneur est revenu, après quelques intermèdes, musicales assurées par Mah Kouyaté N°1, à la marraine de la cérémonie de faire vibrer une assistance déjà acquise à la cause de son mari. Dans son intervention, Mme Cissé a exhorté le peuple de l’URD à rester mobiliser pour une victoire éclatante en 2012.

C’est donc un secrétaire général de la sous section comblé qui a fait le bilan de ce premier feu d’artifice qui a déjà fait trembler dans toute la commune.

L D  

LANCEMENT DU MPM A SIKASSO

Un nouveau soutien de taille à Soumaïla Cissé

 

En prélude de ses activités sur toute l’étendue du territoire national, le Mouvement Patriotique pour le Mali a procédé, le Dimanche dernier, à son lancement officiel dans la capitale du Kénédougou. En plus d’une forte délégation du bureau national, conduite par son président Aboubacar Doucouré, la cérémonie a enregistré la présence massive des populations de la localité, des autorités coutumières et religieuses, du président des coordinations des Associations de soutien à Soumaïla Cissé, Mama Sylla et du secrétaire général Adjoint de la section URD de Sikasso.

Le Mouvement Patriotique pour le Mali (MPM) est un rassemblement de citoyens maliens, soucieux de la préservation des acquis sociaux et de l’édification d’une société malienne juste et équitable. Conscient du rôle de la Jeunesse dans le développement du Mali, le MPM a décidé d’orienter son programme vers les axes prioritaires que sont : l’éducation, l’emploi des jeunes, la corruption et l’incivisme. Pour ces jeunes cadres de secteurs différents, laisser son pays sombrer est un pêché dont ils ne veulent pas se rendre coupable. Au delà de toute considération politique et personnelle, ces jeunes patriotes n’ont que le Mali pour leitmotiv. Dans ce cadre, ils entendent œuvrer pour son développement socio-économique tout en préservant les valeurs culturelles, religieuses et morales conformément aux objectifs du millénaire.

pour le 1er vice président du PMP, le professeur Fodié Tandjougoura,  cette vision sous entend : entreprendre des actions citoyennes en faveur des couches vulnérables ; contribuer à la sensibilisation pour les actions de civismes ; préserver les valeurs culturelles religieuses et morales du Mali ; favoriser l’accès des jeunes à l’emploi et au leadership ; soutenir les femmes dans les activités génératrices de revenus ; lutter contre la pauvreté et l’exclusion des couches plus vulnérables ; sensibiliser les populations à la sécurité routière. Dans ce combat pour un autre Mali, le MPM se dit ouvert à tous les jeunes qui partagent les mêmes objectifs : Le Mali.

Après la lecture de coran et l’hymne national, le président Aboubacar Doucouré a placé la cérémonie dans son contexte qui n’est autre que servir notre Mali. Pour lui, en plus d’être une question de bon sens, servir sa patrie est un devoir religieux.

Pour la réalisation de ses ambitions pour le Mali, les responsables du MPM ont décortiqué les programmes de l’ensemble des candidats pour 2012. Dans cet désintéressé, ils ont porté leur choix sur le candidat de l’URD Soumaïla Cissé. Une chose qui justifie la présence des représentants de l’URD et le coordinateur des Associations de Soutien à Soumaïla Cissé au présidium. Selon le 1er vice de l’association, ce choix a été dicté par une convergence de vision pour le Mali. Après une mobilisation sans précédent autour des objectifs du PMP et de la candidature de Soumaïla Cissé, la délégation a pris congé de la capitale du Kénédougou. Dans son programme, les étapes de Kayes, Ségou et Mopti sont pour bientôt.

 

L D

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.