Groupe de réflexion et d’action pour le Mali (GRAM) : ‘’Nous soutenons sans réserve les actions du président ATT’’

0
1





Les responsables du Groupe de réflexion et d’action pour le Mali (GRAM), dont les activités ont été lancées le 9 décembre dernier au Palais de la culture, ambitionnent de soutenir sans réserve les actions du président de la République, Amadou Toumani Touré.

Le Groupe de réflexion et d’action pour le Mali (GRAM) a lancé le 9 décembre dernier ses activités au Palais de la culture au cours d’une cérémonie grandiose présidée par le ministre de l’Equipement et des Transports, non moins président du Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes), Hamed Diane Semega. On notait également la présence de plusieurs barons du Pdes dont l’ancien ministre N’Diaye Ba, ainsi que l’honorable Ousmane Ba.Le Mali est un exemple dans la sous-région à travers son président ATT, a souligné le transitaire, Amadou Dagamaissa, membre du Gram. Selon lui, il ne s’agit pas de soutenir un candidat à l’élection présidentielle mais d’accompagner les actions d’un bâtisseur jusqu’au 8 juin 2012. Selon son secrétaire général, Cheickné Camara, le GRAM est né de la ferme volonté des jeunes, des hommes et des femmes animés par un devoir citoyen et patriotique, celui de favoriser le développement économique ainsi que l’émergence sociale et culturelle de notre pays. ‘’ Le GRAM comme son nom l’indique a vocation à réfléchir, à analyser, à diagnostiquer et à évaluer avant d’agir. Car toute action véritable s’enracine sur une réflexion profonde, vigoureuse et rigoureuse’’, a déclaré Cheickné Camara. Pour le secrétaire général, la charte de la jeunesse et des forces vives du Mali qui comporte les axes prioritaires de la situation socio-économique, politique et culturelle de notre pays ne constitue pas une recette miracle. Il s’agit, affirme-t-il, de susciter la réflexion, le débat, la discussion autour de l’ensemble des questions majeures touchant la vie de la nation. Le président du GRAM, Ousmane Sylla, a tenu à remercier tous ceux qui ont fait le déplacement pour assister à cette cérémonie. Le Mali, déclare-t-il, a besoin d’unité, de cohésion et d’action. ‘’Nous souhaitons la paix au nord’’, a affirmé Ousmane Sylla, en appelant les Maliens à adhérer massivement aux réformes initiées par le président ATT. Mme Soumaré Mariam Sangaré, présidente des femmes du GRAM  a appelé à un changement dans la continuité tout en précisant que la porte du GRAM est ouverte à tous. Cette cérémonie de lancement a été marquée par la prestation de plusieurs artistes comme Abdoulaye Diabaté, Babani Koné, Iba One, etc.

GRAM, l’arme secrète

de Semega ? Difficile de répondre à cette question. Si la présence de l’homme à cette cérémonie n’intrigue pas, les éloges faits à son endroit et la présence de certaines personnalités censées être proches de lui, sont de nature à créditer la thèse d’une liaison entre le ministre-président du Pdes et le GRAM. Mais… wait and see !

Chiaka Doumbia

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.