Hamed Diane Semega à cœur ouvert : «Le Pdes sera présent à tous les scrutins à venir»

72

SemegaAncien ministre de l’Equipement et des Transports sous le président ATT et président du Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes), Hamed Diané Séméga a été une personnalité en vue les dix dernières années. Il vit en exil au Sénégal depuis le coup d’Etat du 22 mars 2012. Tout en étant loin de Bamako, il partage la douleur du peuple malien. Après une période de retenue, il a accepté de nous parler… Entretien.

Ahmed Diané Semega
Ahmed Diané Semega

Le Prétoire: L’on vous a peu ou pas entendu depuis le coup d’Etat intervenu au Mali le 22 mars 2012, qui vous a vu prendre le chemin de l’exil ?
Hamed Diané Séméga: Vous avez raison de le souligner, depuis le coup de force de l’année dernière et depuis mon exil forcé, je me suis fixé délibérément une ligne de conduite qui est la retenue. En particulier, je me suis astreint à une obligation, celle de ne rien dire ou faire qui puisse gêner la résistance engagée par mes camarades et mes compatriotes restés au pays contre le putsch. Et surtout ne rien dire ou faire qui soit susceptible d’affaiblir le combat acharné mené par les forces politiques et sociales de notre pays pour imposer le retour à l’ordre constitutionnel démocratique voulu par les Maliens, à l’issue du référendum  du 25 février 1992. Je reste encore convaincu de la justesse de cette ligne dont, au demeurant, je n’entends pas m’écarter au cours de cet entretien.
Pouvez-vous nous dire, avec franchise et sans subjectivisme, quelles sont les raisons du renversement du régime du président Amadou Toumani Touré, dont vous étiez un acteur de premier plan. D’aucuns disent même l’une des figures emblématiques ?
Rassurez-vous, je n’éprouve véritablement ni haine ni ressentiment lorsque j’évoque ces moments  particulièrement difficiles que notre pays vient de vivre dans sa chair et dans son âme. Pour en venir à votre question, je pense que plusieurs causes sont à l’origine de la mutinerie du 22 mars 2012. Parmi celles-ci, il y a sans aucun doute la mauvaise gouvernance qui sévissait dans l’armée, à laquelle les solutions idoines n’ont pas été apportées. S’y ajoute la gestion du problème de la rébellion au Nord.
Il y a eu des insuffisances dans la gestion de la crise consécutive à l’attaque d’Aguelhok, il eût fallu prendre à temps certaines décisions, et surtout avoir une autre communication sur le conflit que celle qui a été déroulée. Après le temps de la critique souvent marquée par des jugements définitifs et erronés sur cette période agitée de notre histoire récente, celui de l’autocritique sincère menée par les acteurs eux-mêmes viendra, j’en suis sûr.
S’il y a un enseignement à retenir de tous ces mois d’instabilité, d’affrontements, de divisions, de conflits politico-militaires et de souffrances indicibles des populations, c’est bien celle-ci: la classe politique malienne, à commencer par ceux d’entre nous ayant eu à exercer de hautes responsabilités, doit mener une réflexion approfondie sur elle-même;  sur le sens et le contenu à donner désormais à l’action politique.
La crise multidimensionnelle que nous vivons actuellement à été en effet le révélateur de bien des insuffisances dans notre action, de bien des faiblesses et de nombreux disfonctionnements de la démocratie. Elle doit nous inciter à davantage d’humilité et à être plus à l’écoute du pays, des citoyens et de leurs aspirations profondes. Mais pour autant, il ne faudrait pas tout confondre et  souffler dans la même trompette que ceux qui, pour des raisons purement opportunistes, versent  dans le nihilisme stérile et tentent aujourd’hui de passer sous silence les indéniables progrès que le Mali a connus depuis 1992, date de l’avènement de la démocratie,  et sous le leadership du président Touré sur le triple plan de la gouvernance, du développement économique et de la lutte contre les inégalités sociales.
Je n’ai pas la prétention de dresser le bilan de tous les progrès que notre pays a accomplis depuis 2002. Les historiens s’en chargeront un jour, mais il est loin du tableau sombre que d’aucuns s’évertuent à dresser pour des intérêts que chacun peut deviner aisément.
Ce qui me préoccupe vraiment, ce sont les défis que notre pays doit désormais relever  après tous ces mois de temps perdu, de destructions inutiles, de conflits meurtriers, d’occupation criminelle de notre territoire par des bandits armés qui, sous la bannière de l’islam, se sont rendus coupables des pires crimes contre nos compatriotes vivant dans les régions du Nord. Pour relever ces défis majeurs, il y a deux chantiers prioritaires qui se résument en deux mots-clés: réconciliation et reconstruction.

Quel regard portez-vous sur le Mali de l’après-putsch et sur les convulsions qu’il continue de vivre en cette période de transition ?
La période de transition politique que notre pays connaît aujourd’hui a été fortement émaillée de tentatives de remise en cause émanant de ceux qui se sont donné comme mission de récupérer à des fins politiciennes l’action menée par les mutins du 22 mars. Mais à l’instar de mes amis du Pdes et du Fdr, je garde espoir et confiance en l’avenir de notre pays. J’ai également confiance aux autorités de la transition qui ont la lourde et historique mission de gérer cette période difficile.
Vous savez, le Mali est une grande nation qui a su triompher, tout au long de sa riche histoire, des adversités de tous ordres en préservant l’essentiel: le vouloir vivre en commun  de ses fils, qu’ils soient civils ou militaires, du Nord ou du Sud. Notre pays traverse précisément l’un de ces moments critiques où une nation s’interroge sur son avenir, mais grâce à Dieu, à nos amis et grâce au génie propre de notre peuple, nous gagnerons la bataille de l’unité nationale et de la restauration de l’intégrité du territoire national. Aidés par leurs frères d’arme venus d’Afrique et de France, les soldats maliens se battent vaillamment et tombent sur le champ de l’honneur pour cette cause sacrée. J’adresse mes sincères condoléances aux familles durement éprouvées des victimes civiles et militaires de cette guerre injuste imposée à notre peuple.
J’insiste, la réconciliation nationale, au sein de la classe politique comme au sein de l’armée, et la reconstruction nationale, après les destructions causées par les terroristes, sont les chantiers prioritaires auxquels nous devons maintenant nous atteler. Nous ne pouvons le faire en gardant les yeux rivés sur le rétroviseur ou en regardant notre nombril.
C’est sur ces chantiers que le monde nous attend. Leur  réussite passe par celle de la transition actuelle avec la tenue d’élections permettant au peuple de choisir librement ceux qui doivent conduire ses affaires pour les années à venir.  C’est en relevant ces défis que nous donnerons raison à tous ceux de nos amis qui ont volé à notre secours, pour nous aider à rester la Nation libre, solidaire et fière que nous avons toujours été. A cet égard, je tiens particulièrement à saluer l’action courageuse et déterminante  du président François Hollande dans la bataille engagée par notre pays et notre armée pour recouvrer l’intégrité territoriale de notre pays. L’engagement de la France a, à mes yeux, au-delà des perspectives nouvelles qu’elle offre au Mali et à l’Afrique dans la lutte contre le terrorisme jihadiste et la criminalité organisée, eu pour effet de réconcilier l’élite politique africaine avec ce pays, qui reprend sur la scène internationale sa place de porte étendard des droits de l’Homme et des valeurs démocratiques.
Je salue également la solidarité fraternelle des pays africains, au premier rang desquels le Sénégal, qui ont envoyé des hommes se battre aux côtés des nôtres pour la sauvegarde de notre dignité.
Les dates de l’élection présidentielle sont désormais connues. Le 1er tour aura lieu le 7 juillet 2013 et le cas échéant un second tour se tiendra le 21 du même mois. Le Pdes présentera t-il un candidat à ce scrutin ?
Aucun parti politique n’est indifférent à l’échéance présidentielle capitale de 2013 et aux législatives qui vont suivre. Ces rendez-vous politiques sont d’une importance capitale pour notre pays, qui tente de sortir d’une grave crise politico-institutionnelle. Il s’agit de jeter les bases de la refondation de l’Etat malien. Elles seront l’occasion de redonner la parole au peuple, qui devra choisir en toute liberté entre les programmes politiques d’une part, et entre les candidats et candidates qui en sont porteurs. C’est un exercice nécessaire pour donner un socle de légitimité aux institutions et aux dirigeants du pays. Ces scrutins seront l’occasion pour le Pdes de sillonner le pays et de rencontrer les Maliens, ceux qui vivent au pays, comme ceux de la diaspora, en défendant les valeurs de réconciliation, d’unité nationale et la nécessité de la reconstruction physique et morale du Mali.
Etes-vous personnellement intéressé par ces échéances ?
Pour l’heure, nous devons tous nous battre pour que les scrutins à venir soient à la hauteur des espérances du peuple malien et des attentes que le monde nourrit à l’égard de notre pays.
Pour le reste, c’est le parti qui posera en son sein le débat sur les candidatures aux différentes élections, les alliances, etc.  A ce propos, il convient de rappeler que la dernière convention du Pdes, tenue en décembre 2011,  avait  pris comme résolution de présenter un candidat du parti à l’élection présidentielle initialement fixée pour le mois d’avril 2012, mais finalement différée en raison du coup d’Etat.
Pour ne pas laisser place à la moindre suspicion du gouvernement de l’époque  par rapport aux candidatures déclarées, nous avions fini par décider de ne présenter aucun candidat. Aujourd’hui, la donne a changé. Notre pays s’apprête à prendre un nouveau départ et le Pdes se doit de répondre aux défis nouveaux qui se posent au pays et de jouer toute sa partition. Il sera, en tout état de cause, présent à tous les scrutins  à venir qui sont d’une extrême importance pour l’avenir du Mali et pour sa stabilité. Quant à ma modeste personne, je n’ai aucun agenda: le choix des militantes et militants de mon parti seront les miens.
Propos recueillis par Fatoumata Haidara depuis Dakar Sénégal

PARTAGER

72 COMMENTAIRES

  1. FOUTEZ LA PAIX A SEMEGA QUI EST MALIEN ET A LE DROIT DE SE PRESENTER COMME TOUT MALIEN LUI ET LES CAMARADES DE SON PARTI. C’EST LE PEUPLE ET SEULEMENT LE PEUPLE A TRAVERS LES URNES DE LES ACCEPTER OU DE LES DESAVOUER.

  2. Ecoutez!! Semega veut se présenter au Présidentielles étant vivant ou mort?? c’est là la question. En tout Séméga (1er fils de ATT), fait gaff!! et ne tente jamais de venir au Mali maintenant, sinon tu sera traité comme si c’est ATT qui venait. Tu sera pendu publiquement et fusillé sauf si tu nous dis où tu as trouvé tes milliards et les 8 milliard de la fille de ATT ta vrai soeur. Imbécile, essaie si tu es fils biologique de ton père!!connards que tu es!!

  3. Non, je pense que SEMEGA a rejoint son pays le Sénégal. Il peut se présenter aux élections de labas. Sinon, s’il rentre au Mali Sanogo va marcher sur ses testicules. Un voleur, pourquoi il a fuit ? Sinon les courageux sont restés au pays

    • Mr Afka, il faut laisser ce maudi retourner au mali pour gouter sa part de soufrance que les vrais maliens ont vecu pendant que lui etait en caval. Je sais qu’il va revenir car les maledictions des maliens ne vont pas lui lacher. Ce soif de pouvoir dont il a présentement ne lui permet pas de voir très claire les choses. Mais il y a un adage chez nous qui dit:” quand le sourd n’enttend les tonneurs grondés,il vera la pluie tombée”.Il viendra se livrer aux maliens dignes fils de ce pays Incha ALLAH.

  4. Je ne connais pas le mec , mais jusqu’à preuve du contraire c’est un malien. Il a donc le droit de s’exprimer et meme de prendre être president.
    Aucun pays Ouest africain ne pouvait faire face à cette invasion des rebelles.

    • MOI AUSSI JE NE CONNAIS PAS LE MEC MAIS JUSQU’A PREUVE DE CONTRAIRE IL PEUT RETOURNER SE PARASITER SUR LE RESTANT DE SANG QUI EXISTE AU MALI! AH OUI …ET “MEME PRENDRE ETRE PRESIDENT”

  5. vive semega le courager tous le temps aux chantiers je dit une chose à;tout les maliens de laisser la haiene vive PDES gf

  6. Tout ceux qui ont participé ces 20 dernières années à la gestion du Mali doivent avoir le courage de se remettre en cause!!!!!!
    Il faut avoir le courage de resoudre les causes de la crise du Mali pour ne plus y tomber.
    Au Mali il faut remettre tout à plat et créer un nouveau type de malien: honnète,juste et patriotique!!!!!
    Tous ces politiques comme Séméga ont failli à leur serment devant le PEUPLE MALIEN.
    lA malhonnétété,l’injustice,l’irresponsabilité,le népotisme,l’affairisme,le clannisme,la corruption et le manque de patriotisme sont les causes de la faillite et de l’humuliation du Mali. Il faut y remedier et aimer les maliens quelque soit leur ethnie,couleur, région!!!!!!
    Le Mali ne doit pas et ne peut être l’appanage des seuls partis politiques ou des seuls hommes politiques(quelle erreur-combien de maliens sont membres des partis ?).
    Séméga ne parle que de la seule classe politique,elle qui est responsable de la faillite du Mali!!!! Et le brave peuple du Mali!!!!

  7. Tu n’as vraiment pas honte hamet. On savait que le ridicule ne tue plus au Mali dépuis belle lurete mais là tu détiens la palme.Tu n’as pas assez de couille pour revenir a Bamako.Restes ou tu es. A bon entendeur salut. 👿 👿 👿

  8. Il y a une question qui manque terriblement á l’interview: que prévoit Semega de corriger en soi pour l’avenir? Si on lui donnait une deuxieme chance quel homme politique deviendrait-il?

  9. Dites moi, si ce margoullat de Séméga ne se reprochait rien, pourquoi il a pris la fuite aussitôt après le coup d’état. Pourtant plein de gens sont restés.Il a beaucoup de choses sur la conscience

  10. Mr Semega si vous avez un peu de dignite vous devez continuer a faire profil bas comme votre mentor Att, car vous etes (toute l’equipe d’att) l’incarnation de la honte, de la dignite perdue du laxiste de l’incompetence que sais je encore…

  11. Semega est un grand patriote qui a beaucoup apporte au Mali. Le manque d’objectivite et l’egoisme sont les maux qui rongent l’unite et le manque de cohesion de notre pays. Y en marre des rengaines de certains maliens aigris qui accusent tous les anciens dirigeants de tous les maux et ce sont ces memes individus qui passent sous silence le passif calamiteux du lache Sanogo et sa clique dont les actes continuent de faire du Mali la risee du monde entier.

  12. « Parmi celles-ci, il y a sans aucun doute la mauvaise gouvernance qui sévissait dans l’armée,.. » Seulement ! Eh bien, la mauvaise gouvernance, elle sévissait surtout dans le gouvernement, particulièrement à l’équipement, avec l’immense mensonge que fut la campagne des pluies provoquées, l’arrogance outrancière des chaises balancées à la figure des policiers, de la part d’un roturier, et la pire, la pire, les larmes pour exprimer sa gratitude à ATT (l’émotion du voleur rendant hommage au chef de gang). Le peuple malien se fiche de ta haine ou ta compassion. Dans l’un ou l’autre cas, c’est de l’hypocrisie et tu aurais du, par respect pour tes victimes, dont tu as ramassé à la pelle les impôts, pu garder le silence, pour longtemps encore.
    « Ceux qui tentent de passer sous silence les indéniables progrès que le Mali a connus depuis 1992, date de l’avènement de la démocratie, et sous le leadership du président Touré sur le triple plan de la gouvernance, du développement économique et de la lutte contre les inégalités sociales. » ce dont les historiens se chargeront, c’est d’extirper les dix ans d’ATT de l’histoire du pays, les 10 ans qui ont vu ce pays mis à genoux, ces 10 ans qui ont bouleversé les valeurs sociétales, où, armées de votre haine (ATT et vous, et bien d’autres compagnons), obligés d’une société dans laquelle vous connaissez votre rang et votre valeur, avez tout fait pour humilier, torturer, bafouer l’honneur des méritants, allant jusqu’au crime d’intelligence avec l’ennemi, participant à l’achat/vente des otages et prélevant votre part des recettes. Tu dois te préoccuper des défis que doit relever ce pays, parce que tu en es responsable mais, tu peux mourir tranquille dans ton exil, le Mali surmontera l’épreuve, les vrais maliens, les dignes fils de ce pays.
    Tes amis du FDR et du PDES ne valent pas ceux qui « qui se sont donné comme mission de récupérer à des fins politiciennes l’action menée par les mutins du 22 mars. » Ils ont demandé des concertations nationales, comme qui dirait ouvrir le tombeau à tes amis du FDR et du PDES, eux qui sont les bourreaux de ce peuple.

    • tu commence a avoir peur soit tranquille le p.d.s. reviendra au pouvoir le peuple n’est pas comme vous.

    • Je te remercie mon frère pour tes commentaires clairs et éclairants que tout le monde ne peut pas comprendre malheureusement. Seméga incarne le mal absolu et il est corrompu jusqu’au fond de son anus. Voici quelqu’un qui est sans scrupule et ceux qui s’évertuent à défendre ce bandit de grand chemin jusqu’à présent ne méritent aucun respect.

      • Merci sisi. Ils sont tout simplement ignorants, et voila le drame de notre pays. Des gouvrenants malhonnêtes comme de gars brisent leur vie, stoppent l’avenir de leurs enfants, mais tant qu’opn leur laisse une opportunité de voler, ils sont heureux. Finalement, nous sommes dans un bordel à ciel ouvert où, lorsque ca pourrit énormément, on fait appel à la france. Dieu sauve le Mali !!!

  13. Nul n’est parfait.je pense kavec le recul on se rendra compte k ATT est de loin le meilleur président du Mali.mais hélas on peut rien faire contre l’égoïsme el la mauvaise foie.Vive ATT

  14. ATT en 10ans a construit plus d’infrastructures que les 3autres reunis. Il a eu des difficultés vers la fin parcequ’il n’est pas parfait. vive ATT

    • Je me méfie beaucoup des gens comme toi qui parlent sans preuves. La réalité est qu’en 10 ans, la mauvaise gouvernance a atteint un niveau inégalé. Je ne t’en veux pas parce que tout le monde n’est pas assez intelligent pour faire de bonnes analyses. Je ne vais même pas me fatiguer pour te convaincre, c’est peine perdu parce que tu ne comprendras rien

  15. le charognard qui a but le the de onze millions……..les journalistes maliens me font pitie…….dans si peu de temps ils ont tous oublie les sales coups que att et sa clique ont joue au maliens……….

  16. vive l,homme qui but onze millions de the…… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Vive SEMEGA, il n’a rien fait de mal. En si peu de temps sanogo a bouffé des millions.

  17. C’est inadmissible que des gens comme ca puissent meme pretendre a un quelconque poste politique et administratif dans ce pays encore. Ils n’ont vraiment pas honte et le pire c’est qu’ils se croient innocents. Attendons la fin de cette guerre, on demandera des comptes a toutes celles et ceux qui, de pres ou de loin sont impliques dans la gestion du pays ces 10 dernieres annees, specialement a ceux-la qui avaient la main dans la patte. Si une grande majorite des cadres qui ont accompagne ATT dans la destruction de ce pays, n’est pas passe devant les tribunaux, alors on ne sera pas al’abri une autre situation similaire. Ils portent sur eux la responsabilite historique de cette humiliation qu’a subit notre peuple. Ce n’est pas une question d’etre aigri contre quelqu’un ou pas. Des fautes lourdes ont ete commises et leurs auteurs doivent assumer leurs responsabilite et repondre de leurs actes. On ne peut conduire un Etat dans un tel niveau de faillite generalisee et pretendre etre innocent

    • Merci Doudou pour cette brillante mise au point. C’est bete de croire que les maliens ont deja oublie les auteurs de cette grave situation qui n’est rien d’autre que la conseqence d’une gestion catastrophique de l’Etat.

  18. Proverbe Bambara “L’âne qui commence à en avoir mare du bonheur fini à coût sûr par se marier aux avec des abeilles”
    Attend d’abord qu’on vous laisse indemne après la gestion de la situation actuelle.

    Pauvre type 👿

  19. Petit conseil gratuit: Tu jouera à ta perte définitivement si tu essaye de t’approcher de nouveau à la seine politique malienne.

    TU ES LE PLUS PIRE DES COMPAGNONS D’ATT “un veritable VAGABON FINANCIER” essaye voire on vera le reste c’est juré.

    • C’est vous qui êtes un salaud minable…C’est tellement facile de se cacher derrière son écran et d’insulter les gens!!!Mr SEMEGA est malien t il a bien le droit de se présenter aux élections comme tout malien remplissant les conditions définies par la loi électorale.
      Qu’a t-il donc fait qui vous chiffonne autant???Avoir consacré sa vie au Mali et construit je ne sais combien de dizaines de milliers de kilomètres de route…. Si vous arrivez à surmonter un instant votre haine et analyser objectivement tout ce que le PR ATT a fait peut être que vous aurez un peu moins de haine…
      Comme vous avez accès au net, comparez les bilans de ATT et Alpha O KONARE et ous verrez qui a le plus fait pour le Mali. Mais je sais que vous êtes tellement aigri que vous n’en ferez rien… Le malien est devenu tellement méchant qu’ils sont devenus négationnistes et c’est pour ça que vous méritez des dirigeants minables comme Sanogo dont le seul fait d’armes se résume à avoir mis le pays à genoux et provoque

      • Vous savez, dès qu’on critique les délinquants apatrides, vous trouvez qu’on est aigri. Ce n’est vraiment pas sérieux de votre part car tout le monde sait que ces gens qui ont appartenu aux régime de ATT sont des proscrits comme lui.

      • Vous savez, dès qu’on critique les délinquants apatrides, vous trouvez qu’on est aigri. Ce n’est vraiment pas sérieux de votre part car tout le monde sait que ces gens qui ont appartenu au régime de ATT sont des proscrits comme lui.

      • Hey toi petit mal poli
        Es ce que tu sais que ATT sera jugé et comdané dans ce maliba un jour??? Tu nous le dira. Rien que pour avoir fuit et abandoné son pays soit disant qu’il y a eu un coup d’état. ATT savait que tout était gaté et qu’il ne pouvait rien recuperer au moment où le petit capitaine est venu le sauver, oui je dis bien que c’est le capitaine sanogo et ses minables de compagnons qui lui ont servi une porte de sortie d’orée.
        Sans leur intervention ATT aurait fini par lacher le pays ds ts les cas mais comment???? “C’était UNITILE DE TOUCHER LA QUEUE DE L’OISEAU QUI A L’INTENTION DE S’ENVOLER” 👿

        Quant à ce minable de SEMEGA il peut continuer à métastaser à distance mais le jour où il va s’approcher ce sera pour dirriger son comité d’amis au lycée de Bamako coura. Toi tu ne le sais pas mais lui le sais. 😆

    • Encore une de ces personnes aigries…DITES MOI QUEL HOMME POLITIQUE ACTUEL N À PAS ÉTÉ LE COMPAGNON DE ATT??? Méditation Méditation…

  20. voici un homme digne et travailleur, vive hamed semega vive att, vive pds; les jaloux vont mourir 😛 :mrgreen:

  21. Ayez honte cher super ministre bouffeur, vous ne valez mieux que les jihadistes car vous avez plus que contribué à rabaisser notre cher pays.

    • personne au mali peut montrer dire que cet ministre est voleur, cher malien soyons honnête et digne 🙁

      • ***personne au mali peut montrer dire que cet ministre est voleur, cher malien soyons honnête et digne ***

        Mr Hustlered pr ton infos , Nous autres nous sommes honnete et digne ,c’est toi qui ne l’est pas pauvre con!!!!

  22. Simbon
    Les voilà ! Ils sont candidats. Ils s’estiment compétents. Ils sont tous candidats à la prédation des maigres ressources du pauvre Mali. Mais retenez ceci. Depuis que le soi-disant « intellectuel » malien a pris goût au port de la veste et de la cravate, ce qui ne dédouane guère les porteurs de boubous brodés qui peuvent habiller quatre personnes, pour s’adresser à ses compatriotes qui transpirent sous le soleil, dans la pauvreté et le dénouement total, le Mali qui nous est si cher a cessé d’exister. Quelle souffrance ! Depuis que nos soi-disant « hommes politiques » ou directeurs des services généraux ont été incapables de s’expliquer et d’expliquer dans au moins une de nos langues nationales les projets d’orientation économiques, sans le truchement d’un français inapproprié, le Mali que nous aimons tant a cessé d’exister. Quelle honte ! La politique malienne des vingt dernières années n’a été qu’une comédie de prédation, de piétinements fratricides et d’auto-piétinements aux poussières cancérigènes et de misère, constamment entretenue au nom d’une prétendue « démocratie » par des porteurs de vestes et cravates le plus souvent mal ajustées, alors que nos tissus bogolan tapissent les plus célèbres galeries de la planète. Le plus compétent c’est celui qui vole et pille le plus. Cette comédie d’autodestruction n’a que trop duré ! L’énormité du désastre qui en découle est telle que le Seigneur est désormais fatigué d’écouter, d’analyser, voire d’accepter nos prières. Quelle honte ! Quelle tristesse ! Alors, de grâce, luttons ! Plus rien ne sera comme avant. Plus rien ne doit être comme avant ! Que le Mali s’en sorte fusse-t-il en lambeaux ! Méditez.

  23. 😯 8) TU N’AS PAS HONTE TU AS TROP MANGE LE MALI TU PENSE MANGER ENCORE SALLE DERNIERE FILS DE PITES DE TOUT LES BAMAKOIS
    😈

    • C’est vous qui êtes un salaud minable…C’est tellement facile de se cacher derrière son écran et d’insulter les gens!!!Mr SEMEGA est malien t il a bien le droit de se présenter aux élections comme tout malien remplissant les conditions définies par la loi électorale.
      Qu’a t-il donc fait qui vous chiffonne autant???Avoir consacré sa vie au Mali et construit je ne sais combien de dizaines de milliers de kilomètres de route…. Si vous arrivez à surmonter un instant votre haine et analyser objectivement tout ce que le PR ATT a fait peut être que vous aurez un peu moins de haine…
      Comme vous avez accès au net, comparez les bilans de ATT et Alpha O KONARE et ous verrez qui a le plus fait pour le Mali. Mais je sais que vous êtes tellement aigri que vous n’en ferez rien… Le malien est devenu tellement méchant qu’ils sont devenus négationnistes et c’est pour ça que vous méritez des dirigeants minables comme Sanogo dont le seul fait d’armes se résume à avoir mis le pays à genoux et provoque

      • Provoqué son effondrement avec des politiciens rates qui étaient pourtant dans le système pendant 10 ans avec ATT.. SANOGO que les américains appellent le soldat raté en 10 mois de gestion s’est payé 12 V8 ( 70 millions pièce) et lui et sa Connerie touchaient 1.600.000 000 / mois…UN MILLIARD SIX CENT MILLIONS POUR UN CAPITAINE FUYARD C EST PAS MAL…
        Pourquoi pensez vous que Dionkiss lui a attribué 4 millions de salaire par mois sans compter les avantages ?, Demandez à Cheik Modibo la vraie raison de son départ et vous vous mordrez les doigts…Mais finalement voilà ce qui arrive quand dans un pays ou l’égoïsme, la forfaiture la délation et l’ingratitude deviennent des valeurs à cultiver..

  24. TU N’AS PAS HONTE TU AS TROP MANGE LE MALI TU PENSE MANGER ENCORE SALLE DERNIERE FILS DE PITES DE TOUT LES BAMAKOIS

  25. Toi la mr semega attention. Deih sinon tu es risque de triangle par sanogo l’homme fort du mali.tout le volé que vous avez commis c’est encore toi de venir nous faire un petit discourt. Tu n’es pas honte je suis désolé d’avoir gouvernement att qui fait petit démarche devant nous. Comme ils n’ont jamais été le responsable de ce problème. Essaie vous de s écarté un peu dans nos adroit propre. Car vous êtes saletés. A bas le gouvernement att.ennemi de pays c’est vous qui crée la guerre au mali c’est vous qui as signé d’alliance avec mnla .Nous sommes dans votre gros problème. Al ciao

  26. pourqoi mali webe metre la photo d un bbbbaaaatttaarrr en grand alors que les chadien qui son mort pour le mali en petit article en bah se qui on detruis le mali ct eu les heureus et non les mor que honteus journalo 👿 👿

  27. S A L A U D c’est vous qui avez mis ce pays dans ce petrin. Va te faire foutre. On ne votera pas pour vous. I N G R A T

  28. C’est maintenant qu’il se décide à parler? C’est au moment où on parle d’élection qu’il se manifeste. Il nous trouvera sur son chemin ici. Ses dossiers l’attendent.

  29. Qu’ils aie au diable, le Mali n’a pas besoin de tous ces gens corrompus du tête au pied 👿

  30. “Tout en étant loin de Bamako, il partage la douleur du peuple malien…”: sans blague!!Qu’est ce qui l’empeche de venir “partager” cete douleur sur le terrain??? :mrgreen: 😆 😛 😀

  31. que Dieu assiste les maliens et les évitent de tomber dans les pièges des ennemis politiques cachés.

  32. ADEMA,URD et PDES = MNLA
    Il faut les dissoudre sinon ,il n’ y aura jamais la paix au Mali.
    Ce sont eux qui ont détruit l’ homme malien

  33. Attention le PDES (petits destructeurs de l’Etat et de sa structure) fait sa réapparition. J’attire l’attention de la communauté malienne sur le danger que fait peser ce retour. Souvenez-vous, au lendemain du 26 mars 1991, les opportunistes ont tout simplement retourné leur veste et ont été tout de suite réhabilités. Cette fois-ci, il faut qu’on prenne conscience. La nature de ces hommes ne peut changer d’un moment à l’autre. Nous sommes en train de nous dépêtrer dans leurs excréments, on arrive pas à nous en sortir encore, s’ils pointent encore le nez, c’est pour nous couvrir de nouveaux excréments plus horrible qu’avant. les gens comme DIANE Sémega aurait dilapidé des millions dans du thé souvenez vous.

    • arretez de cultiver la haine et de faire des critiques stériles le mali a besoin de tous ses fils meme toi qui incarne satan tu ne vaux pas mieux que les gens du pdes de frace evoluons et donnons une chance au mali de sen sortir

      • Je suis parfaitement d’accord avec shikassy, il n’a dit que la verité et rien que la verité.

      • Abass,
        justement, la chance doit être donnée aux autres pourquoi ceux qui ont montré leur limite doivent continuer à spolier le peuple. C’est ça la plaie du Mali, on pense que certains sont indispensables, or le cimetière est pleins des gens indispensables et la terre continue de tourner.

    • Oui mon cher tu as raison, le retour de ces gens serait une victoir de l’inpunité sur la justice sociale et le respect de la chose publique et çà c’est pour ne rien changé chez nos pauvres et braves populations.Que assiste le Mali.

Comments are closed.