Hamed Sow lors du 1er congrès du RTD: «L’heure de vérité a sonné au Mali»

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Hamed Sow

Hamed Sowctualite20

Le Rassemblement travailliste pour le développement (RTD) a tenu le week-end dernier son premier congrès ordinaire au CICB. Au cours de ces assises, le parti a été doté d’un bureau politique national de 75 membres, présidé par le Dr Hamed Sow. Les travaux ont été sanctionnés par un grand meeting dans la salle des 1000 places, au cours duquel le Président du RTD a lancé un message fort.

 

 

Il a fait cette forte déclaration devant une salle archicomble, acquise à sa cause. Les délégués à ce congrès étaient venus des 49 cercles de notre pays et de l’extérieur. Toutes choses qui constituent la preuve de la vitalité de ce parti, qui nait avec l’ambition de briguer la magistrature suprême.

 

 

En effet, Hamed Sow a martelé que l’heure de vérité avait sonné dans notre pays: «il est temps de dire la vérité aux Maliens. Un fonctionnaire ne peut pas se permettre de construire des maisons par ci et par là. Il doit dire aux Maliens comment il a obtenu tout cet argent. Il faut qu’on barre la route à ceux qui ont passé 20 ans à piller nos ressources. On ne peut pas leur permettre de venir acheter nos votes avec l’argent qu’ils ont volé. J’invite les autres candidats à mettre sur leurs affiches que celles-ci ont été faites avec de l’argent propre».

 

 

Manifestement, Hamed Sow veut mener un combat sans merci contre les fossoyeurs de nos deniers publics. L’ancien ministre de l’Energie et l’Eau prône une lutte sans merci contre les délinquants financiers. «On ne pas faire comme si rien ne s’était passé chez nous. Rien ne sera plus comme avant», a-t-il martelé. Au cours de  ce grand meeting, il est aussi revenu sur les raisons pour lesquelles il s’est lancé dans le marigot: «je ne suis pas venu dans la politique pour faire de l’alimentaire. Je ne fais pas de la politique pour vivre. Je n’ai d’autre ambition que le développement du Mali. Je jure que, si je cherche le pouvoir pour faire des bêtises, que Dieu ne me le donne pas».

 

 

C’est pourquoi, il a précisé que la création du RTD avait suscité un dynamisme et de l’espoir chez les Maliens. Il a expliqué qu’il comptait s’attaquer aux maux qui minent Mali. Il s’agit notamment de la mal gouvernance et de la corruption. Face à la sollicitation de ses camarades de briguer la magistrature suprême du pays, Hamed Sow a demandé à ses militants de partir travailler sur le terrain. Selon lui, il ne se présentera que s’il sûr est de remporter la présidentielle, ou en tout cas de faire un bon score.

 

 

Auparavant, dans son allocution de bienvenue, le 1er Vice-président du RTD, Homini Belco Maïga, avait souligné que ces assises ont permis d’adopter les statuts et règlement intérieur, de mettre en place une stratégie d’implantation, un système pour la mobilisation des ressources financières et humaines du parti et la mise en place d’un bureau national de 75 membres. Concernant la situation que connaît le Mali, Homini Belco Maïga a déclaré qu’il fallait que notre pays retrouve sa stabilité, par la récupération de la totalité de son territoire et permette à tous les citoyens maliens de voter chez eux. Il a aussi annoncé que les congressistes souhaitaient qu’Hamed se porte candidat pour la présidentielle du 28 juillet prochain.

 

 

Youssouf Diallo

SOURCE:  du   25 mai 2013.    

3 Réactions à Hamed Sow lors du 1er congrès du RTD: «L’heure de vérité a sonné au Mali»

  1. Alice

    Ce Monsieur SOW semble connaitre des vérités et est au moins cohérent dans ces idées. Laissons-lui le bénéfice du doute. En tout cas nous allons suivre désormais tous les candidats et nous n’allons pas nous laisser faire. Wait and see !

  2. Toto totorino

    N’est ce pas ce monsieur qui a offert une médaille d’or à ATT pour sa très bonne gouvernance avec ses anciens potes du PDES? Et maintenant, il vient amuser la galerie avec ses phrases du genre « il faut qu’on barre la route à ceux qui ont passé 20 ans à piller nos ressources » ou « On ne pas faire comme si rien ne s’était passé chez nous ». Alors soit il est atteint d’alzheimer, soit il prend les gens pour des c.on.s.

  3. Alsace

    Bandes de manipulateurs!
    J’invite tous les maliens à aller voter pour le candidat qui semble être le meilleur, car c’est la seule manière de changer le cours du vent. Je pense personnellement qu’un renouvellement générationnel s’impose à la tête de l’État. Il faut vraiment se dire la vérité, si ses vieillards veulent réellement servir leur Pays, ce n’est pas en cherchant à être Président. Ils veulent tout simplement couvrir leurs passés. Voyez bien aux USA, aucun candidats ne se présente plus d’une fois que lorsqu’il est élu pour la première fois. Et les vieux sont toujours disponibles pour apporter leurs expériences aux jeunes Présidents. Nous devons donc changer de cap.