Haut conseil des guinéens du Mali: Usurpation de titre de Sitta Camara

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis le 06 avril 2012, par voie d’élection, Sékouba Donsoba Kouyaté a été installé officiellement président du Conseil des Guinéens du Mali. Le vote s’est déroulé au Consulat de Guinée au Mali, sis au quartier Médine. Dans la foulée, Donsoba a été nommé Délégué du ministre délégué des Guinéens de l’Etranger dans le cadre de la mise en place du Haut conseil des guinéens de l’Etranger par décision gouvernementale. Après l’annulation de cette décision, Sita Camara s’agite.

A la surprise générale, ce même Sita président, de son état, de la communauté guinéenne au Mali a profité de cette situation pour tenter d’usurper le titre de président des guinéens du Mali attribué à Sékouba après avoir été plébiscité le 06 avril. Face à cette situation les ressortissants guinéens au Mali ont organisé une rencontre dans l’enceinte dudit Consulat en dénonçant le coup de force de Sita considéré comme indésirable. L’objectif est serrer les rangs et éviter la zizanie dans les rangs de la communauté guinéenne au Mali.

Pour rappel, pour être éligible au Conseil des Guinéens de l’Extérieur, il faut être citoyen guinéen, détenteur d’une carte consulaire, d’une carte d’identité nationale ; d’un passeport ou d’une carte d’identification des Guinéens de l’Etranger délivrée par le département ; avoir vécu six mois au moins dans le pays de résidence, n’ayant pas été condamné pour un délit quelconque, ni en Guinée ni dans le pays de résidence ; avoir une forte capacité de rassembler les Guinéens autour des idéaux de solidarité, de fraternité et de convivialité ; bénéficier d’une bonne intégration dans le pays d’accueil, et surtout la capacité de se mettre au – dessus de toute considération politique, ethnique, régionaliste et religieuse.

L’Assemblée générale du vendredi 06 avril 2012 était placée sous la présidence conjointe de Madame Dao Aminata Diané représentante du Consul et de la doyenne d’âge madame Youane Camara présidente de la communauté dela Basse Guinéeet membre fondatrice de l’Amicale des Guinéens au Mali.

Un seul point était à l’ordre du jour : l’élection du président du Conseil des guinéens du Mali.

Le candidat Sita Camara avait battu campagne puisqu’il avait des ambitions pour le poste. Mais face à Fanta Mady Kouyaté dit Donsoba, il n’avait aucune chance. Pis, il était le représentant d’un parti politique, toute chose qui le disqualifiait d’office puisque selon les termes de référence pour la mise en place des conseils des Guinéens, les représentants des partis politiques ne doivent pas faire acte de candidature. C’est donc logiquement qu’il n’était dans la salle.

A titre d’observation, Modibo Kéita et Boubacar Condé respectivement représentant des partis politiques, RPG et UFDG, étaient présents au présidium.

Au finish, un bureau de 45 membres présidé par Fanta Mady Kouyaté a été mis en place. Il a comme 1er vice – président El Hadj Amadou Bailo Bah, Secrétaire général Habib Diallo, Secrétaire administratif Mamadi Traoré.

Informées de la tentative d’usurpation de titre, les autorités guinéennes ont promis de rétablir l’ordre dans la famille guinéenne au Mali. Le ministre des Guinéens de l’Extérieur affirme ne reconnaître que Sékouba Kouyaté comme Délégué des Guinéens résidant au Mali. No comment.

En attendant, les guinéens au Mali entendent organiser un meeting général d’information pour éviter le dualisme en leur sein.

I SIDIBE

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.    

Une Réaction à » Haut conseil des guinéens du Mali: Usurpation de titre de Sitta Camara

  1. mich

    I.Sidibé soit un peu serieux et credible ne devient pas griot, d’un griot. tu fais vraiment honte au peulh.A force de chercher ton petit pain ton journal n’est plus crédible au mali . Au lieu de donner des informations clair et fiable; tu ne fais que denigré les gens; fait beaucoup attenttion ça risquera de te ratraper un jour ou meme tes enfants si tu as quand bien même.