IBK à propos du discours à la Nation de Dioncounda : «L’Assemblée nationale actuelle ne peut répondre au nom du peuple»

28 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Ibrahim Boubacar Keïta IBK

Il semble que le Président de la République par intérim ne souhaite plus faire passer la feuille de route du gouvernement via des concertations. Dans son discours à la Nation, il a en effet déclaré que le Premier ministre irait prochainement présenter le projet à l’Assemblée nationale.

Cette façon de faire de Dioncounda n’a pas plu au Président du parti des Tisserands. «L’Assemblée nationale actuelle ne peut répondre au nom du peuple malien. Cela pour la simple raison que toutes les sensibilités actuelles n’y sont pas représentées. L’Assemblée nationale ne peut être continuellement reconduite», a déclaré IBK devant les journalistes.

C’est pourquoi Maninka Bourama a interpellé Dioncounda afin qu’il tienne ses engagements, en organisant notamment les concertations nationales. Le Tisserand en chef pense qu’il urge de réunir les forces vives de notre pays pour donner plus de légitimité aux autorités de la transition et à leurs actes. Concernant la  tenue des élections, IBK ne veut pas en entendre parler sans la libération de nos régions occupées.

IBK est-il favorable à une transition dirigée par le Capitaine Sanogo? Réponse sans ambages du patron du RPM: «je ne le souhaite pas et ce n’est bon ni pour lui, ni pour le Mali. Je ne serai jamais  en faveur d’un plébiscite». Avant  de dire «le Mali est mon credo. Celui qui touche au Mali me trouvera sur son chemin».

Youssouf Diallo

SOURCE:  du   7 jan 2013.    

28 Réactions à IBK à propos du discours à la Nation de Dioncounda : «L’Assemblée nationale actuelle ne peut répondre au nom du peuple»

  1. justicequity

    veridique bien dis