Ibk-Cherif de Nioro et Amadou Haya Sanogo : Trois capitaines dans un même bateau

13

IBK Sanog BouillePorté à la tête du pays par le soutien de taille du chérif de Nioro et le chef militaire, le désormais général Amadou Haya Sanogo, IKB aura du mal à se défaire  de ces deux  leaders “religieux et militaire” pour mener à bien librement sa mission. Avec cet appui, tout porte à croire que leur présence dans les sphères de l’Etat sera marquée. Et nous acheminons vers le scénario de Triumvirat.

Si IBK peut se targuer d’être élu par le vote du peuple au sens large du terme, il doit  cependant son triomphe à l’implication de certains leaders religieux et militaires dont le duo M’Bouillé et Sanogo.
Inutile de rappeler la contribution des deux leaders, le chérif de Nioro M’Bouillé et le chef militaire, le général de corps d’armée, Amadou Haya Sanogo à l’élection d’Ibrahim Boubacar Keita à la présidence de la République. Le premier, en plus de sa contribution financière de 110 millions de nos francs, a mobilisé près que  toute la communauté musulmane en général et les hamallistes en particulier pour soutenir IBK à la présidentielle du 28 juillet et le 11 août 2013. Cette mobilisation du guide religieux des hamallistes de Nioro a été concrétisée par le mouvement Sabati-2012 qui a servi de courroie de transmission. La mobilisation lors des meetings organisés dans les milieux religieux constituait déjà des signes rassurants pour l’issue de l’élection pour IBK. Les résultats au 1er comme au second n’ont été qu’une confirmation.

Elu par confirmation des résultats du ministère de l’Administration territoriale par la Cour constitutionnelle, IBK s’est rendu très tôt chez le Chérif pour le remercier pour son soutien. L’auteur du putsch du 22 mars 2012 attend tout logiquement son tour de reconnaissance. Mais même si le président sortant s’est imposé le devoir de récompenser le capitaine putschiste Sanogo, ce dernier n’acceptera pas d’être de recevoir d’ordre surtout avec son nouveau galon de général de corps d’armée sur les épaules.

Il aura beau confirmer les qualités d’hommes de rigueur qu’on prête, IBK ne pourra pas se démarquer de Sanogo pour plusieurs raisons. La première c’est qu’IBK conçoit qu’il a eu le pouvoir après le coup d’Etat perpétré par le second. Et ce dernier a ouvertement soutenu la candidature d’IBK et aurait fait en sorte son candidat l’emporte dans les casernes.

La seconde est que l’auteur de ce coup de force est un ami, un protégé du leader religieux de Nioro, lui-même gourou des deux autres.

Pour se donner une forme à la récompense de Sanogo, beaucoup pense qu’IBK lui confiera un portefeuille ministériel lui permettant d’avoir plus d’influence sur l’armée. Dans ce cas, il ne sera étonnant de voir le général Sanogo bombardé à la tête d’un ministère clef comme la défense, l’Administration territoriale, ou la sécurité intérieure. Pour cela, Dioncounda aura déjà facilité la tâche à son successeur, IBK en bardant l’homme fort du 22 Mars 2012 de galons.

La troisième raison pour qu’IBK gouverne avec ces deux hommes, c’est le fait qu’il se serait engagé à respecter le mémorandum à lui soumis par Sabati 2012 dont M’Bouillé en est le leader.
Vu les engagements entre les deux hommes, IBK sera contraint de tenir compte de  son avis surtout dans le domaine militaire.

Si lors de sa première sortie, le nouveau président élu, IBK a déclaré qu’il n’y aura pas de gâteau à partager, et que les postes seront attribués selon le mérite et la compétence, la présence de Sanogo et des protégés des milieux religieux qui l’ont soutenu pendant la campagne, sont fortement pressentis dans le premier gouvernement d’IBK.

Zakariyaou Fomba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. 😳 😳 😳 🙄 🙄 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 💡 💡 💡 💡 😥 😥 😥 ➡ ➡ ➡ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ 😯 😯 😯 😯 😯

  2. “il doit cependant son triomphe à l’implication de certains leaders religieux et militaires dont le duo M’Bouillé et Sanogo.” 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Après nous avoir promis le TAKOKELEN, RPM + JUNTE + QUARANTAINE DE PARTIS ALLIES + ASSOCIATIONS (dont SABATI 2012 roulant pour le compte du HCIM et du Chérif de Nioro) = 39,7% (1er tour)

    LE TRIOMPHE (77%) EST L’OEUVRE DE QUI???

    IBK sait bien que sans la confiance d’une grande partie des autres maliens (djeden ne faisant pas partie 😆 ), ce triomphe n’allait pas être une réalité!

    Il n’aura aucun mal “à se défaire de ces deux leaders « religieux et militaire » pour mener à bien librement sa mission.”

    AVEC DJO BRIN, CES DEUX MINABLES FONT SE METTRE A L’INFINITIF. 😆

  3. Tous les Maliens devraient êtres blancs car depuis cinquante ans les dirigeants les roulent dans la farine et ça continue.

  4. FOMBA LE JOURNALISTE ENNEMI N°1 DU MALI.
    IL FAUT COMMENECRE A LES JETTER DANS LES PRISONS POUR QU’ILS COMPRENNENT QU’ON SE METTE PAS A ECRIRE N’IMPORTE QUOI AU NOM DE LA LIBERTE D’INFORMER.

  5. Ce que moi je voudrais comprendre, c’est combien le Shérif paie d’impôt au Mali? Quand un imposable peut donner 100U à un candidat, sa feuille d’impôt doit être suivie par la DGE des Impôts. Vous serez surpris d’entendre qu’il ne paie pas beaucoup en termes d’impôt! Il y a matière à travailler pour nos IMPOTS.Si IBK veut moraliser la vie politique et lutter contre la fraude, la corruption et le vol, il doit commencer par donner un grand coup en lançant la douane et les impots sur Shérif. Car un PR doit travailler avec des gens cleans et ne pas devoir à prendre des dispositions qui le mettraient mal à l’aise ds sagestion quotidienne

  6. Cheick Oumar Sangare

    ” la témérité du Général” 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Effectivement! Contre l’ennemi, il s’est montré d’une folle témérité! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Les djihadistes en tremblent encore! 😀 😀 😀 😀

  7. IL N’Y A PAS DEUX COMMANDEMENTS DANS UN BATEAU,LE SEUL CHEF AUJOURD’HUI C’EST IBK,SANOGO SERA BIENTÔT FACE A SON DESTIN.LA PRESCRIPTION DE L’IBEFLAGELLINE(MÉDICAMENT PROPRE A IBRAHIM COULIBALY ALIAS IB) AURA BIEN RAISON SUR LUI.

  8. Pas mal: Bouillé, Ministre du Culte. AYA: Ministre de la Défense. Mariko: ministre de la Santé. Le Président de Yèrè Wolo Ton: Ministre de la Jeunesse. Amion Guindo: Ministre des Dogons. Cheikh Modibo Diarra: Ministre de l’Enseignement supérieur et des Bambaras à côté de AYA 😆 😆 😆 😆 😆 😆 …

    • CA VEUT DIRE QUOI CA,MINISTRE DES DOGONS? 😯 😯 😯 😯

  9. les véritables grands hommes sont ceux là qui viennent au moment des grands évènements.
    C’est une chance pour le Mali d’avoir un trio aussi bien en point pour un chantier titanesque.

    Le soutien collectif peut bien nous aider à réaliser le rêve d’unité de laïcité, de développement et tout le reste, car qui veut peut.

  10. Cher ami, tous les présidents qui se sont succédés au Mali ont eu droit à leur lot de critiques, et le plus souvent pour leur mauvaise gestion de la chose publique, de leur propension à l’enrichissement personnel, du manque chronique de sens de l’anticipation; bref la génèse de leur accession à cette haute fonction en dit long.
    C’est dons dire qu’en la matière il serait bon de méditer sur cette sagesse qui dit:
    les peuples ont les dirigents qu’ils méritent.
    Et mon avis serait que chacun s’acquitte de son devoir,l’etat vous pourvoiera ce à quoi vous avez droit; ce trio est loin d’être tocard, car la baraka de Bouya, et la témérité du Général,ajoutées au profond sens de l’état de IBK propulseront le Mali à sa vraie place.

    • La baraka de Bouyé a donc fait que Dieu a pris le contre-pied de ce que voulait celui-ci. Dieu a envoyé les troupes africaines et françaises sauver le Mali des amis du Shérif: les farfelus de Kati et les djihadistes du Nord.Il faut arrêter de vous foutre des maliens en pensant que shérif est un saint homme.Il est très loin d’être _un homme de Dieu!

Comments are closed.