IBK et la présidentielle de 2012 : Les raisons profondes d’une candidature

0
0

Le palais de la culture a refusé du monde le 7 janvier 2012 à la faveur d’une cérémonie de réponse d’Ibrahim Boubacar Keïta suite aux incessants appels à sa candidature pour la présidentielle du 29 avril prochain. Etaient présents à cette cérémonie  les militants, sympathisants, partis alliés et  clubs de soutien d’IBK venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays.
 

Après les mots de bienvenu du secrétaire général de la section V du district de Bamako et du secrétaire politique du parti, ce fut au tour d’Ibrahim Boubacar Keïta de prendre la parole devant ses militants et sympathisants ravis et  ivres de joie. C’est avec une grande émotion que le président du parti a répondu favorablement à ses militants, sympathisants et amis. Ainsi dira t-il que la situation actuelle du Mali appelle des politiques nouvelles avec des solutions nouvelles. Selon lui, seul un homme d’expérience, honnête et libre, un homme d’état peut sortir le Mali de son malaise social. Ainsi dans un discours programme IBK a promis aux maliennes et aux maliens s’il est élu président de la république de trouver les solutions  idoines aux différents maux qui minent la société malienne. A ses dires il fera tout pour rassembler et redonner confiance au peuple qui doute et qui s’interroge. « Oui je suis candidat car je veux aider, protéger, soutenir les plus fragiles d’entre nous et sortir de la misère et de la pauvreté nos villages et nos campagnes sur l’ensemble du territoire. Oui, je suis candidat car je veux assurer la sécurité des biens et des personnes, des maliens comme des étrangers, de lutter contre le terrorisme, je veux redonner un sens à l’école du Mali, je veux relever le défi d’un Mali créateur d’emplois, restaurer l’autorité de l’état, la justice et la confiance en la politique, redonner la fierté d’appartenir à un grand peuple et enfin je suis candidat pour porter et  incarner la nouvelle ambition du Mali » a-t-il déclaré sous des applaudissements nourris de la salle. Une chose est sûre, on peut tout reprocher à IBK sauf à dire qu’il est novice dans les affaires publiques de la nation. En effet  l’homme fut successivement Ambassadeur, ministre, Premier ministre et Président de l’Assemblée. Actuellement  député à l’assemblée nationale où il continue d’apporter sa petite pierre à la construction du pays. Pour parvenir à la victoire, IBK a invité les uns et les autres à plus de solidarité et d’unité s’ils veulent réellement que les choses changent désormais au Mali. Ainsi il leur a promis d’aller à leur rencontre, les écouter,  recevoir leurs conseils et bénédictions  afin qu’il soit au rendez- vous de 2012 afin de conduire sans faille le Mali sur la voie de la modernisation et du progrès pour tous, sans laissés-pour compte. Le candidat IBK a saisi cette opportunité qui lui a été offerte pour lancer un appel pressant à tous les maliennes et maliens afin qu’ils lui rejoignent  pour faire le Mali de nos rêves. « C’est tous ensemble, rassemblés, solidaires, que se construira le Mali de demain. Le Mali rayonnant, le Mali créateur de richesses et de valeurs au service de tous ses fils. Votre attente est grande et votre espoir vif. Ce puissant désir de changement, ce désir d’agir, je l’ai vu. J’en fais mon engagement et Inch’Allah je serai au rendez-vous que vous m’avez donné pour 2012.  C’est le combat auquel je vous convie dès maintenant » a-t-il conclu. Au vu de cette forte mobilisation, il ne fait aucun doute que le Mandémassa  reste toujours populaire dans le pays malgré les nombreuses secousses politiques depuis  2002. Ainsi selon une enquête de sondage menée, IBK est largement donné favori si l’élection présidentielle se tient aujourd’hui. Ainsi il serait crédité de 66% de l’électorat. Ce pourcentage comprend 50% de la tranche  d’âge de 18 à 25 ans ; 65%  de la tranche d’âge de 26 à 45ans ; 80% chez les  porteurs d’uniforme ;  et enfin  70% de la tranche d’âge de 46 à 70ans. La balle est maintenant dans le camp des militants et sympathisants d’IBK afin que leur rêve se transforme en réalité le 29 avril Prochain. D’ici là, place maintenant à la convention d’investiture prévue le 14 janvier prochain au stade Omnisports Modibo Keïta où on pourra mesurer une fois de plus la capacité de mobilisation pour bien montrer la voie menant leur candidat à Koulouba.  
Sadou Bocoum et Amara Kouyaté

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.