Ibk- Moussa Mara : Qui va trahir le premier ?

7
Ibrahim B Keita et Moussa Mara
Ibrahim B Keita et Moussa Mara

Avril 2014 marque le début d’une nouvelle aventure entre Ibrahim Boubacar Kéita et Moussa Mara. Leur histoire reprend de plus belle avec la nomination du second au poste de Premier ministre. Mais au prix de quels accords ? Rien à se mettre sous la dent à ce sujet.

 

 

Cependant, tout au plus, le parti de Moussa Mara s’est engagé à accompagner les actions du président de la République pour son premier quinquennat. Un soutien qui a été utile pour le nouveau locataire de Koulouba. Si l’on fait un retour en arrière, 2007 n’a pas du tout été tendre pour les relations entre ces deux personnalités du pays. Mais cela n’est que du passé, diront certains observateurs de la vie politique malienne.

 

 

Auréolé de ses 77% au second tour, IBK a parié sur le remplacement de la vieille classe politique par une nouvelle. C’est ainsi que dans la perspective des élections municipales, le régime du Changement affiche sa frénésie de pâlir les couleurs du Yelema et les autres partis traditionnels qui font partie de la mouvance présidentielle. Prenant conscience de l’enjeu, le Rpm se retrouve avec la traditionnelle classe politique et décide de créer avec elle une coalition pour mieux affronter les municipales à venir.

 

 

Si du côté des partis de l’opposition, c’est déjà la déception avec la gouvernance d’IBK, qu’ils sont prêts à combattre à la manière républicaine. Dans ce contexte, le président IBK participe et prend le devant des initiatives afin de contrecarrer cette opposition qu’il trouve énervante. Mais, en face, les partisans du chef de l’Etat n’ont pas encore digéré cette nomination de Mara à la Primature, même s’ils font croire à une parfaite entente entre eux.

 

Entre détente et guéguerre

C’est donc une histoire d’amour entre le chef de l’Etat et le président du parti Yéléma, en ce moment. On se marie, on se quitte et on revient à la case de départ. Le nouveau mariage que les deux « amis » viennent de célébrer a-t-il de beaux jours devant lui ? Oui, à condition que cela ne comporte pas de piège. Mais on doute fort que les élections municipales à venir, le vote de certaines lois à l’Assemblée nationale, la résurgence des questions liées au transfert des compétences de même que les choix de gouvernance provoquent des nuages dans le ciel de leurs relations. De plus, on se demande si Yeléma n’est pas tombée dans le piège d’IBK qui semble avoir désormais les moyens d’assouvir sa soif, celle de réduire l’influence du jeune leader de cette nouvelle formation au silence. Car son avenir politique dépend de la réussite de sa mission à son nouveau poste.

 

Avec une majorité à l’Assemblée qui est maitre des lieux, des barons du Rpm qui ne sont pas prêts à partager le gâteau de leur quinquennat, l’on se demande si la lune de miel entre les deux hommes sera de longue durée.

 

Wait and see !

 

 

Paul N’GUESSAN

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. le premier qui va abandonné sera mara car ibk na pas respecté ses camarades de rpm en nommant mara mais ses quelleques chose que ibk a fait exprêt

  2. MONSIEUR PAUL ES-TU MALIEN?POURQUOI IMAGINER QUE L’UN DE CES MESSIEURS DOIT TRAHIR L’AUTRE?VOUS ETES VRAIMENT UNE PERSONNE DE MAUVAISE FOI. 😈 😈 😈 😈

  3. Mara partira le 1er car il est venu sans amballage, sans accessoire, je veux dire il n’a pa améné de neveux ni de copains donc il est free comme un oiseau et il s’envolera bientôt.
    IBk a du surcharge et le falcon 900 est debordé sans aéroport de secours. Tam tam Ly a tenté un aéroport de fortune, il a refusé. Il a fait appel à Mara, lui malin, il a pris des mesures de précaution pour sa propre tête car un falcon 900 qui s’écrase n’est pas une blague. imaginer la suite…………..

  4. Pauvre journaliste, tu es de quelle nationalité , pas Malien en tous cas avec le non que tu portes laisse les Maliens tranquille il y’a pas de problème arrête de mettre le feu a la case et on sent que tu es apatride , parle nous des vraies problèmes de la nation ou tu te tais

  5. Article bidon. Journaliste attardé. Sujet inopportun. IBK n’ pas à trahir et Moussa Mara n’est pas fait pour rester PM à vie. Il a remplacé des gens , des gens le remplaceront: seule certitude. Moins certain: ce ragot ne t’apportera pas le prix des condiments du jour. Il te fait passer pour un vrai plouf

  6. Pour sauver son pays on pas besoin de penser ultimement à soit ou à son parti. Il prouvera qu'il est à hauteur et déjouera tout plan diabolique……sinon…ca veut dire qu'il ne mérite pas tous les louanges dont il reçoit actuellement…..ce métier est très facile pour quelqu'un qui veut réellement le faire.

Comments are closed.