Immixtion des religieux dans l’arène politique : Moussa Balla Coulibaly dénonce la connexion dangereuse

25
Moussa Balla Coulibaly, ancien président du Patronat et du Conseil Economique, Social et Culturel (CESC)
Moussa Balla Coulibaly, ancien président du Patronat et du Conseil Economique, Social et Culturel (CESC).

A la faveur du lancement de son essai intitulé « Appel du Tabalé- Demain le Mali », l’auteur Moussa Balla Coulibaly a profité de l’occasion pour dénoncer l’immixtion des religieux  dans l’arène politique. Selon lui, Modibo Keïta était un fervent musulman. Pendant son règne, dit-il, personne n’a vu cette irruption des religieux dans l’arène politique. «Nous sommes dans une situation dangereuse où les religieux sont devenus des promoteurs de candidatures aux élections » a t-il indiqué. Et d’ajouter que cette situation est extrêmement dangereuse pour l’avenir politique du Mali.

Il affirme avoir appris qu’un chef religieux est mecontent par ce que le président a enlevé un de ses ouailles. Ce qui, selon lui, est malsain dans une République qui se dit laïc. « Il faut qu’on se ressaisisse pendant qu’il est temps » a-t-il souligné. Cette question est tranchée depuis l’adoption de la charte de Kurunganfouga. Cette charte a accordé une place non négligeable aux marabouts dans la vie de la cité. « Les marabouts sont nos maitres en Islam. On leur doit respect et considération ». Mais si le chef d’Etat va chez un marabout pour tâter son crâne et lui faire des bénédictions, c’est aberrant.

La Redaction

 

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. When we speak about church/mosque and state, we refer to the institutional interplay between two sets of powerful forces at work in societies, religion and politics.
    SEPARATION OF CHURCH/MOSQUE AND STATE AS APPLIED TO SPECIFIC ISSUES IS NOT SHARED BY MANY PEOPLE!
    We are still struggling to find answers to the following questions:
    Does religion rightfully make special claims against the government or the state? Is religion privileged among the forces that form our societies? Should political institutions defer to religious authority? Can government control or make use of religious institutions.
    La separation entre l’institution politique et celle religieuse n’est pas facile!!! Faisons attention pour ne pas confondre les choses!!! LA RELIGION CONTIENT EN ELLE UN PROJET DE SOCIETE’!!! DANS NOS PAYS, LES PARTIS POLITIQUES SONT… FICTIFS. LE PLUS SOUVENT, LE PARTI DISPARAIT AVEC SON FONDATEUR ET/OU LORQU’IL PERD LE POUVOIR!!! LES COMMUNAUTE’S RELIGIEUSES SONT REELLES!!!!!!!

  2. Les politiciens maliens et en general francophones ouest africains se sont toujours servis des religieux (meme 1u senegal) et par la suite les religieux sentant leur force ont commencé a s imposer en monnayant leur soutien par des dons de riz, mil, sucre et de l argent..
    De os jours io commence a parrainer des candidats, et c est la le debut du mal car apres le parrainage, ils voudront etre élus un jour comme au Comores.
    Et si on ne prend garde il y aura un jr au mali des candidats sunnites(arabie saoudite), chites(iran et le hezbollah), salafistes (quatar)et la ce serait le declin de la république du Mali.
    Si l etat a failli,le seul recours du peuple reste la religion et l alcool car autant les religieux font la pluie et le beau temps, les gérants des bars et hotel de passe aussi se frottent les mainse et c est ce chemin vers lequel nous courrons.

  3. Le Président de la République est le père de la nation. L’éducation de son peuple lui incombe. S’il se montre exemplaire, le peuple suivra. Le cas échéant, c’est vraiment la désolation. Les religieux ont beau prêcher la bonne conduite, ça ne marchera pas tant que les dirigeants seront tordus. Aujourd’hui au Mali, quand tu fais preuve d’intégrité morale, ta promotion sociale devient très difficile. Par la faute des politiciens, il y’a eu une inversion des valeurs. Ceux_là même qui sont sensé nous apporter la lumière ( les élites) sont devenus des prostituées et des courtisans. Il est temps d’arrêter le mensonge, la méchanceté et l’injustice qui sont entrain de décimer notre beau Pays.

  4. Les chefs religieux ont pleinement le droit de s’intéresser aux affaires de la cité, faire la promotion des femmes et des hommes qu’ils estiment dignes pour diriger leur Pays pour le bien être collectif. Ils sont citoyens comme tous les autres Maliens. Ce qui serait condamnable, qu’ils briguent eux mêmes des mandats électifs. Vouloir les diaboliser, faire peur à l’Occident et continuer à dépecé notre Pays, tel semble être le dessein de ces politiciens apatrides et insatiables.Cette situation ne peux plus continuer. Si c’est réellement pour le Mali, tous mes encouragents à ces chefs religieux

  5. Mr coulibaly pendant plus de trente ans vous n’aviez jamais dénoncer la mixtion des religieux , et maintenant parceque les religieux ont dénoncer la gestion de ibk , que vous voulez ou pas sans l’appui des religieux ibk savait bien qu’il n’allait jamais etre élu ! Sans les religieux le criminel pouthistes allaient te tuer ! Sans les religieux iyad ag akally allait tuer plus de trente militaires , sans les religieux le code de la famille allait être une réalité au Mali ! , si vous étiez fort et si vous pouviez dépasser les religieux s’il te plait a cause de tes cheveux blanc dit a ton fils ministre de remplir seul le stade modibo KEITA ! S’il te plait sans les religieux ibk savait bien . Toi et Seydou badian vous êtes des sages avec des mauvaises intentions et Dieu va vous payer parceque vous pouviez décéder tout de suite mais vous ne participe jamais à la construction d ce pays , 20 ans dans une institution on a pas besoin de tes conseils , tu as place ton fils comme un pion a UDD , quoi encore tais toi mon père essayer de cultiver la paix on a plus besoin de tes conseils parceque tu peux rien nous dire de concret . Je m’excuse si je eu à commettre de propos déplacé démocratie oblige et attention tu es mon GRAND PÈRE

  6. C’est la faillite de ces fameux intellectuels et politiciens véreux qui a accasionné cette immixtion des religieux dans la sphère politique. Cette bande d’apatrides formés à grands frais à l’école des blancs, pense qu’ils sont les seuls propriétaires du Mali. Sous l’ère démocratique, le vieux Balla a été le parrain de tous ces mafieux qui ont mis notre Pays à genoux. Qu’il vienne nous tenir un tel discours aujourd’hui me parait déplacé. Si les religieux peuvent nous sortir de cette situation chaotique, tant mieux. On ne peut pas continuer à s’accrocher à la laïcité pour détruire son Pays. Des élites pire que les colons, on n’en a vraiment pas besoin.

  7. La decheance, surtout morale de la societe malienne est le signe de la faillite du “religieux” . Les responsables religieux ne peuvent donc pas esperer prendre la place des ‘politiques”, car c’est surtout leur echec qui est manifeste.

  8. D’après un adage “Quand on se noie, on s’accroche à tout, même au serpent”, est-ce le cas de mon pays? Certains religieux se croient être les seuls propriétaires de la nation. Il est temps que l’on se ressaisisse! Il ne s’agit de nier l’importance des religieux, oh, combien louable. Mais, ils ne faudrait qu’ils dansent dans la cour des politiciens. Parce que les questions de religions sont trop sensibles surtout en Afrique. Dieu est grand! mais la théocratie n’a pas sa place dans une nation laïque!

  9. Nous avions déjà (et avons toujours! 😥 ) hélas un RETARD important à combler dans bien des domaines, mais avec l’arrivée des “charlatans-politico-religieux-moralistes” dans le paysage politique, le Pays à franchi un grand pas de plus …….EN ARRIERE! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Et quand en plus un pays dit laique se dote d’un “ministère des affaires religieuses” 🙄 🙄 , cela signe un retour en arrière OFFICIEL et ASSUME! 👿 👿 👿 🙄 🙄 🙄

    Et malheureusement, nos médias immatures et chasseurs de lecteurs à tout prix aggravent et renforcent la lamentable faiblesse politicarde de l’état sur ce point, en ne cessant pas de publier les états d’âmes POLITIQUES (et les élucubrations hors sujet! :roll:) des Bouyé, Dicko, et autres filous du système qui, dans un pays “normal” au 21ème siècle, ne devraient être médiatisés et entendus QUE pour des questions………….. d’ordre religieux!!! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Mais depuis 2012, sommes-nous encore au 21ème siècle? 😳 😥

  10. Si les réligieux ont la majorité à l’asseblée nationale vont-ils obligés toute la population
    malienne à se convertir à l’islam?
    V’ont-ils recevoir leurs directives de l’Arabie saoudite?
    Sachant que la majorité des maliens n’ont pas eu la chance de faire des études moyennes
    ou superieures.Ils sont assurés d’avoir un très large soutien des population rurales.
    Pauvre afrique et dire que nous sommes en 2015.

  11. Soyez sérieux. Qui, Ibk et Karim et toute leurs bandes de voleurs peuvent mobiliser aujourd’hui et demain en terme d’electorat ? Qui les fait confiance ? Et les 100 milliards de vol pour Tomi ? Un peuple sans valeurs morales est un peuple maudit. Regardez les États unis vous pensez que nos responsables ivrognes, adultèrins avec les petites filles, menteurs et bâtards de surcroît , peuvent occuper des responsabilités dans ce pays, première puissance mondiale. Allez y demander Bill Clinton, Dsk, Gary Hart. …si les églises ont un rôle ou pas dans la mobilisation de l’électorat.

  12. Salut Coulou,
    Moussa Balla n’est pas exempt de critiques; certes, il a sa part de responsabilité dans cette crise que le Mali traverse aujourd’hui puisqu’il fait partie de la classe politique. je constate une mauvaise interprétation de ses propos. Il dit que les leaders religieux sont entrain de s’immiscer dans la démagogie des politiciens, et encore ils disent à leurs ouailles de voter pour un tel candidat. il faut que cela cesse. Ne mêlons pas la religion et l’état. C’est très dangereux.
    Merci.

  13. Si nous voulons construire un Etat laïc et en sécurité à un moment ou les pseudo-religeux foutent la merde partout notamment chez nous, il faut cette deconnexion entre l’Etat et le religeux. N’oubliez pas que se sont ces soi disant religieux qui sont les logeurs et les protégés de ces djihadistes.
    A bon entendeur salut.

  14. Le problème est qu’aucun leader politique de nos jours ne peut mobiliser à souhait les populations car celles ci en ont marre de mensonges interminables. Le salut des politiciens est de se cacher derrière les religieux pour avoir un électorat digne de ce nom.

  15. L immixtion des religieux dans l arène politique est comme une bombe à retardement , surtout avec de difrentes sectes religieuses au mali qui ne parlent pas de la meme langue et chacun defend sa cause , les wahabites d un coté les soufis de l autre les an sardines qui montent en puissance pour barrer la route au wahabias , les tidjanis un peu discrets et les chretiens toujours verediques quelque soit la situation et ne se mèlent pas trop dans la politique.Bravo monsieur coulibaly vous etes un exemple à suivre un vrai intellectuel . L etat doit faire enormement attention a ces religieux , c est vrai souvent ils doivent etre concertés mais avec limite sinon un jour ces differentes sectes religieuses vont s entredechirés .Essayer de voir un peu au niveau des mosquées pour s en rendre compte avec des precheurs qui racontent leur vie , aucune notion de tolerance des fois à l egard d autres religions or notre maliba est une republique laique et democratique et non un exemple de yemen , arabie saoudite ou etat islamique et levant ( EIL )

  16. Mr Coulibaly, c’est en fait les slogans à consonance religieuse que IBK a été élu. Je veux rappeler : inchallah, allah soubbaha wata allah, alla ka tignè dèmè … etc. Dans un pays où l’éducation a été sacrifiée, avec le plus faible taux d’alphabétisation au monde, la religion reste l’espoir du peuple. Qui ne jure pas au mali qu’avec l’aide de Dieu la crise sera surmontée.
    Mr Coulibaly, c’est quand l’alphabétisation atteindra 90% qu’on comprendra, inutile de s’y attarder.

  17. Les chefs religieux sont des citoyens comme toi s’ il y’à des injustices ils doivent bien donner leur point de vue et mettre les autorités en garde contre les injustices. Du président Modibo Keita en passant par moussa traore, ATT, alpha les autorités religieuses ont toujours exprimés leur point de vue. Au Sénégal leurs influences est encore plus grande,:aux États unis leur influence n’est pas à démontrer.
    Toi Moussa Balla le donneur de leçon tu ne fais que la promotion de ton fils l’Actuel ministre de la defense voilà tout ton combat sinon le Mali n’a jamais été en fait ton souci. Tu t’es beaucoup enrichi au patronat ou tu as fait aussi plus de 20 ans comme patron avec une gestion scandaleuse comme sait le faire seuls les maliens dans une totale impunité.

  18. tres bonene remarque grand doyen mais helas dans un pays qui se dit democratique ou les politiciens encouragent les coups d’etat et les pouch alors les religieux ont tout fait raison de s’immixer voire pretendre devenir des chefs d’etat pour ne pas dire des politiciens . comme vous le souhaitez il est temps qu’ont se ressaisisse mais si c’est nos doyens s’etaient egarésun moment. merci pour tes bons et loyaux services rendus à la nation.

  19. Moussa balla, pour toi les religieux ne sont pas maliens alors. Tu parle de modibo, qui a mis le mali la ou ils est aujourdhui ce vous et modibo. Donc on s’en fou de tes conseilles, nous avons plus de 50 ans aux mains de soit disant intelectuel, le resultat ce quoi, chaque annees des millards voles, et tu viens nous dire de nous mefiers des religieux, qu’a meme laisser nous en paix avec tes chantages. Tu entrains de montre a ton fils comment voler l’etat et tu ve te montre saint aux peuple. Degaģe

  20. Oui Moussa Balla COULIBALY a raison, mais ce comportement ne date pas d’aujourd’hui, je crois qu’il est aussi comptable de ce comportement. A l’UDD c’est encore une question de dynastie ou d’entreprise familiale, ce népotisme ne permet pas de construire la démocratie tant souhaitée par le peuple malien. C’est dommage de voir que les maliens font toujours des amalgames dans l’évolution de notre très cher Mali, personne ne reconnait sa faute dans les efforts de construction de notre pays et faire son mea-culpa pour le bonheur de la postérité.

    • Justement tu fais amalgame coulibaly le sujet abordé par moussa balla est la collusion entre hommes politiques et leaders religieux que je partage car je pense que la politique n’a pas sa place des les lieux de cultes.

  21. Chacun a sa place!!! La politique et la religion sont deux chose différents. La religion a ces limites, la politique est la pour gère l'ensemble des problèmes de l'état. Donc la religion est la pour la médiation… Tout sauf la politique.

  22. MERCI MOUSSA BALLA.
    RIEN QUE POUR CE MOT, UN MONUMENT DOIT ETRE ERIGE EN VOTRE HONNEUR.

  23. ❗ je n’ai pas encore lu votre livre toutefois cette vérité me pousse à sa lecture.
    les vrais marabout savent comment se tenir et seul les prétentieux font des prétentions afin d’acquérir des popularités ❗

Comments are closed.