Inauguration de la première école politique au Mali : L’ADP-Maliba s’engage à former les citoyens pour promouvoir la social-démocratie

1
Le président de l'ADP-Maliba, Honorable Amadou Thiam et  l'ex-Premier ministre, Moussa Mara coupant le ruban
Le président de l’ADP-Maliba, Honorable Amadou Thiam et l’ex-Premier ministre, Moussa Mara coupant le ruban

C’est au cours d’une cérémonie solennelle qui a eu lieu au siège du parti de l’Alliance pour la démocratie et la paix (ADP-Maliba) que son nouveau président, l’Honorable Amadou Thiam, a inauguré la première école politique au Mali. C’était en présence d’importantes personnalités telles que l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, les honorables: Dr. Souleymane Ouattara, Tenin Simpara, Zoumana N’Ti Doumbia, les sympathisants du parti et les autres partis politiques.

Après avoir observé une minute de silence à la mémoire des soldats tombés au Nord, le Directeur de l’école, M. Dicko, ouvrant la série des interventions,  s’est réjoui du lancement d’une telle initiative qui, selon lui, exprime une nouvelle fois les préoccupations de l’ADP-Maliba dans la création d’écoles pour la formation de nos citoyens. Une façon pour le parti d’apporter d’une manière significative son appui à l’éveil de conscience et la restauration des valeurs culturelles.

Pour le président du parti ADP-Maliba, l’Honorable Amadou Thiam, cette première école politique sur le sol malien est placée sous le signe de la vision des pères-fondateurs pour lesquels la construction nationale dépendait inévitablement de la construction citoyenne. Il a révélé que conformément aux articles 35 et 36 de la loi du 18 Août 2005 portant Charte des partis politiques, cette école politique sera un centre de formation et de mobilisation des militants et militantes sur les problématiques d’Etat de droit, de démocratie et de civisme.  “Mais notre école n’est pas uniquement destinée aux militants de l’ADP-Maliba. Elle est ouverte à tous nos compatriotes ainsi qu’à l’ensemble des partis politiques se reconnaissant dans les valeurs de la social-démocratie afin qu’ensemble nous construisions un grand pôle politique de gauche dont l’action sera guidée par les idées plutôt que par les intérêts particuliers”, a-t-il précisé.

L’Honorable Thiam a indiqué d’ailleurs que l’ADP Maliba est un parti social démocrate qui croit en l’économie de marché et aux vertus de la création de richesses par l’entrepreneuriat. “Le sens de la social-démocratie telle que nous l’entendons tend à désigner un parti politique se revendiquant du socialisme, mais convaincu que la suppression du capitalisme est impossible et qu’il convient plutôt de lui apporter des correctifs sociaux, dans un contexte d’économie mixte” a-t-il soutenu.

D’après lui, la social-démocratie qui est un compromis entre l’Etat et le marché, entre le décideur politique et l’entrepreneur, promeut l’entrepreneuriat comme étant l’un des moyens de sortir ces milliers de maliens de la précarité et du chômage. ”Nous œuvrons pour trouver un juste équilibre entre le socialisme et le libéralisme de telle sorte que le citoyen devienne enfin acteur de l’économie et non victime d’un système injuste et inégal”, a-t-il ajouté.

Ansi dans l’accomplissement de cette tâche, le président de l’ADP-Malliba souhaite que l’école du parti serve de creuset de la créativité qui nous permettra de porter des projets concrets et d’avoir des idées claires. Mais aussi de former des acteurs politiques épris de la vision d’une société nouvelle plus juste dont l’ancrage démocratique sera renforcé par les actions d’hommes et de femmes politiques intègres et travailleurs.

Pour conclure, il a souligné que la construction d’un pays social-démocrate répond à des exigences que le Mali est loin de respecter pour l’heure. L’incivisme, la participation plus que faible des populations aux élections, la culture de l’impunité font tous partie de cette même gangrène qu’il est temps d’éliminer du pays. Avant de soutenir que l’école aura pour objectif de former les citoyens à leurs droits ainsi qu’à leurs devoirs, de convaincre nos compatriotes que personne ne viendra construire notre pays à notre place et servira à changer les comportements et les mentalités de la population.

Il a rappelé que cette initiative est née depuis la création du parti en mars 2013, voulue par le Président d’Honneur Aliou Boubacar Diallo, dans l’espoir de construire un Mali meilleur, un Mali de paix, un Mali prospère.

  Moulaye HAIDARA

PARTAGER

1 commentaire

  1. IL FAUT D’ABORD RESTAURER L’ÉCOLE MALIENNE AVANT LA CRÉATION D’UNE ÉCOLE POLITIQUE
    TOUS LES PROBLÈMES DE CE PAYS SONT LIES A LA DESTRUCTION DE L’ÉCOLE MALIENNE EN 1991.
    DONC LES PSEUDO DÉMOCRATES QUI ONT DÉTRUIT NOTRE SYSTÈME ÉDUCATIF VONT RÉPONDRE UN JOUR DE LEUR ACTES.
    LA CRISE DU NORD AVEC CES PETITS BANDITS TOUAREGS AVEC LE VERNIS ISLAMISTE SONT LA CONSÉQUENCE DIRECTE DE LA DESTRUCTION DE L’ÉCOLE MALIENNE

Comments are closed.