Intervention de l’Armée Française et de la CEDEAO au Mali : Un désaveu cinglant pour Oumar Mariko et le Chérif de Nioro

88 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dix mois après la prise du pouvoir d’Amadou Haysa Sanogo dont l’objectif est de reconquérir  les zones occupées du Nord du Mali,  Oumar Mariko et autres alliés politiques et religieux dont le Chérif de Nioro  s’étaient obstinément  opposés à toute intervention étrangère notamment de la France et de la CEDEAO. On peut dire sans ambages qu’ils ont lamentablement échouées à cause  des évènements douloureux du 10 janvier dernier avec la prise de KONNA par les  Jihadistes du Mujao, d’AQMI et d’Ansardine suivi de l’intervention de l’aviation étrangère française au Mali. N’eut été l’intervention décisive  de  l’armée française, ces  bandits armés auraient occupé la ville de Mopti et plus particulièrement l’aéroport  stratégique de  Sévaré.

 Le 17 janvier 2012 éclate une rébellion touareg qui ne dit pas son nom avec la prise de certaines localités du Nord du Mali. Il s’agit de Ménaka le 17 janvier, d’Aguelhoc le 24 janvier, et Tessalit le 13Msars. Ce qui suscita colère et indignation des soldats de Kati et les femmes et enfants des  militaires tués surtout à Aguelhoc  qui accusent le régime défunt d’ATT d’incapacité notoire. C’est ainsi qu’une mutinerie  éclata le 21 Mars pour se transformer en coup d’état le 22 Mars renversant du coup le régime démocratiquement élu d’Amadou Toumani Touré. A la tête de ce groupe de mutins, Amadou Haya Sanogo qui a promis de récupérer ces zones occupées.

Mais hélas ce fut  le contraire depuis dix mois et pire quatre villes sont tombées à savoir Kidal, 30 Mars, Gao, 31mars, Tombouctou 1er Avril et Douentza un mois après. Et depuis cet instant les Américains, les Français et la CEDEAO ont voulu venir en aide au Mali. Mais hélas certains politiciens véreux, certaines associations illégales et  surtout certains  religieux mal inspirés dont le Chérif de Nioro regroupés autour d’Oumar Mariko, ont tout fait pour décourager  la France et la CEDEAO à intervenir militairement à travers leurs diatribes dont eux seuls possèdent le secret.

Pendant plus de  dix mois Oumar Mariko   et ses alliés politiques et religieux ont toujours fait croire au peuple  malien que l’armée malienne n’a pas besoin d’aide extérieure et qu’elle seule peut libérer  ces zones occupées. Du coup on ne cesse  d’assister à des manifestations anti- intervention extérieure. On se rappelle que lors de son arrivée à Bamako, le Chérif de Nioro avait juré à ses fidèles devant le Stade Modibo Keita qu’aucune force  étrangère  n’interviendra jamais dans le pays. Mais le 10 janvier 2013, ces pro-putschistes  ont été rattrapés par l’histoire avec la prise de KONNA par les islamistes. N’eut  été l’intervention  aérienne  de l’armée française, Mopti serait sous la coupe de ces bandits armés.  article sur www.maliweb.net

Au lieu de garder toute son humilité et de féliciter l’armée française pour son appui décisif à la reprise de KONNA, Oumar Mariko tente de nier une fois de plus cette évidence en déclarant que l’armée française n’était pas présente à KONNA. Comme cela ne suffisait pas du tout un le camp de Diabaly vient de tomber aux mains des Jihadistes. En tout cas les évènements de KONNA viennent de battre en brèche tous les  arguments avancés par ceux qui se disent proches  d’Amadou Haya Sanogo. Ces personnes doivent comprendre qu’ils ne sont pas plus maliens que les autres. Ils doivent faire la différence entre le nationalisme et le chauvinisme ambiant.

Avec cette nouvelle donne qui prévaut au Nord du pays, tous les vrais maliens doivent faire des prières et des bénédictions aux militaires qui se trouvent au front et aux pays amis qui ont décidé de nous soutenir pour une reconquête totale de toutes les régions occupées. C’est le moment de lancer un appel à tous les patriotes sincères soucieux du devenir  du pays de faire la différence entre le vrai et l’ivraie. Aujourd’hui il ne fait aucun doute que c’est un désaveu cinglant pour tous les opposants à l’intervention étrangère et le bon sens doit les inciter à se taire au moins jusqu’à la reconquête totale des zones occupées.

La question qui se pose c’est de savoir que feront Oumar Mariko et le Chérif de Nioro  qui ont  juré que la France n’interviendra jamais au Mali de leur vivant. Ces anti- interventionnistes d’une force extérieure  sont-ils animés par Satan ? Cette question mérite réponse et réflexion.  Que Dieu sauve le Mali !

Abdul Bah

88 Réactions à Intervention de l’Armée Française et de la CEDEAO au Mali : Un désaveu cinglant pour Oumar Mariko et le Chérif de Nioro

  1. xdavid

    :mrgreen: IL ne faut jamais écouter MARKO tu ne séras rien tous les lois de ATT on étés vote par vous dans l’ensemble toi petit tu nas jamais marcher ni aucun membre de ton parties politique dans la rue.Quel jour ?

  2. Quelle digression

    Chérif de Nioro ou Mariko n’avait pas tort de penser ainsi si nous prenons l’exemple sur certains pays où les interventions internationales ont eu lieu où elles n’ont donné que l’image de pays de désolation.
    Peut être grâce à la prière de chacun de nous l’intervention a été Française qui est un pays conséquent.

    • vanmo1027

      les blancs ne disent rien aux maliens.arrete de reflechir betement.ces blancs travaillent durement pr avancer leur pays.un blanc na rien a dire a ce sujet.tu preferes etre coloniser par les bandits armés?
      ne dis pas qu ils avaient pas tors.ils nous a fait perdre le tps avec beaucoup de morts.
      il faut bien reflechir les 2 personnes sont koi pour conduire le peuple malien a la catastrophe.
      dit a ton cherif de prendre son fusil pour le front.
      l ignorance est a la base de nos problemes

    • These

      Pas en tout cas la prière du cherif de Nioro.Celui la meme qui n’a que des objectifs merquantilles. Il ne fait preuve d’aucune citoyenneté: il possede une grossse fortune acquise dans le trafic de drogue et d’influence et il ne veut payer un seul centime d’impots. il a trahi la mémoire de son père, qui, on le sait a été le vrais patriote qui ne n’est sait jamais mélé de politique. bandit de cherif il faut prendre exemple sur les vrais éredits musulmen de ce pays comme Cherif Ousmane Madani qui joue toujours à l’apaisement et aide son pays ( 10 000 000 F) qui dit mieux.

  3. Tout n’est pas dévoilé sur Mariko. Le temps nous en dira mieux. Mariko n’a jamais lutté pour l’interet supérieur du Mali. C’est un jour qui ne met jamais toutes ses cartes sur la table en début de jeu. Le seul conseil que je puisse donner à Mariko c’est qu’il est temps pour lui de grandir un peu. Je lui demande de cesser d’etre ce éternel pyromane.