Interview de l’honorable Thiam: « Sans promotion de l’entreprenariat, l’émergence de la jeunesse sera impossible ».

1

Amadou-Thiam-adp-malibaAprès plus de deux ans aux affaires, que retenez vous de vos débuts dans l’aventure parlementaire ?

J’avoue qu’en tant que 2ème vice-président , l’Assemblée Nationale fut un tremplin au sortir des législatives de 2013 où j’étais à ma 1èrecandidature politique. En plus de comprendre les procédures parlementaires j’ai eu le pouvoir analyser la fréquence des relations entre la représentation nationale et le Gouvernement. Je  retiens de ce cadre qu’il faut que le vote des lois soit renforcé et conséquent car il existe un déficit communicationnel en terme de flux de documents. Concernant le contrôle de l’action gouvernementale des interpellations ont été faites ainsi que des huis clos avec les équipes de négociations de l’accord de paix ( Affaires étrangères, Haut Représentant…) pour savoir qui négocia au nom du Mali. Ce qui m’a permis d’être le président de la commission en charge du suivi et de rédiger les TDR des députés qui seront appelés à y siéger pour l‘intérêt du Mali.

 

Quel est le bilan de la commission mines ou vous évoluez depuis lors ?

La dite commission s’occupe aussi de l’eau , la technologie et le tourisme. Une loi sur les hydrocarbures a été votée il ya une dizaine de jours afin d’encourager les bailleurs de fonds à investir surtout qu’il n’y avait aucun texte en la matière. Il ya aussi la loi portant création du Haut conseil du Tourisme  pour réguler  le secteur au lendemain de la crise que le Mali a traversée. Je tiens à ajouter que des accords de prêts ont été obtenus afin de construire de grandes stations de pompage d’eau potable pour Bamako ( Niamana) et les régions.

Dans le secteur minier, nous avons tenu compte des récurrents conflits entre orpailleurs et détenteurs de permis miniers. C’est ainsi qu’avec le ministère , il a été initié un recensement des orpailleurs afin de les installer dans les paramètres d’exploitation appropriés et ils seront appelés à payer des impôts.

 

 Votre arrivée au Parlement a suscité beaucoup d’espoir auprès de la jeunesse malienne qui vous sollicite énormément. Quelle lecture faites vous sur les conditions de ces jeunes aspirant à de meilleures conditions de vie?

La jeunesse a une problématique majeure : l’emploi. Au niveau de l’Assemblée Nationale , j’agis comme je peux sur les politiques afin que l’économie se porte bien car la stabilité permettra la création d’emplois. Que ce soit des ambitions législatives au toute autre aventure en politique , les jeunes sont torpillés surtout que sans emploi , nul ne peut avoir les moyens de ses ambitions. Pour leur émergence il faut de la confiance et une valeur intrinsèque d’où un emploi décent. Pour ceux qui chôment , force est constater qu’ils n’ont pas d’orientation c’est pourquoi l’Etat doit promouvoir l’entreprenariat surtout que le système éducatif est devenu défaillant au fil des années. La formation des techniciens est un impératif pour ne pas que les jeunes ne soient que des simple auxiliaires dans l’administration publique même si au niveau du privé, les conditions y sont plus appropriées pour eux.

 

Comment évoluent les choses au niveau de votre parti  l’alliance pour la démocratie au Mali (ADP-Maliba) ??

Pendant le mois de Juin ,s’est tenue la conférence régionale à Ségou et dans la foulée, il a été créé le Kit du militant. L’école du parti est en construction afin de former les militants sur nos valeurs afin qu’ils ne soient pas sous nos couleurs par rapport à un individu mais des convictions solides et pertinentes. Je rappelle que l’ADP-Maliba est de la mouvance socio-démocrate.

 

5/ Quel sera l’impact de l’arrivée de l’Honorable Jacqueline Togola dans vos actions en faveur de la Commune V ?

Moi et mon colistier Moussa Tembiné aussi du RPM  , priions pour la défunte. Son arrivée au sein du Parlement est déjà symbolique au nom de la promotion du genre car les 14 dames qui y siègent , conservent le chiffre qui leur est dévoué pour la législature en cours. Une restitution sera effectuée dans les semaines à venir , occasion pour la nouvelle venue de prendre directement langue avec les mandants bien qu’elle soit fortement sollicitée depuis qu’elle était dans le gouvernement. Je suis très actif pour avoir été au cœur de la médiation dans l’affaire de la mairie brulée où un clash a eu lieu avec les commerçants du marché de Daoudabougou et la municipalité. J’ai dû être extirpé par la police pour avoir été pris en embuscade au sein de la mosquée du même quartier. Actuellement, je suis entrain de gérer le bras de fer entre les jeunes et la mairie de Kalaban Coura pour le terrain supposé abriter le foyer des jeunes. L’honorable Jacqueline Togola était dans les parages , sera d’un grand apport.

 

Propos recueillis par KEITA IDRISSA

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pourtant la jeunesse doit être impliqué dans tout les projets de développement du mali

Comments are closed.