Intime conviction : Opération Serval, la geste de Dioncounda

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Insulté, frappé, et honni par une race d’hommes politiques, le Président de la République, le Pr. Dioncounda TRAORE se relève. Non pas pour se venger. Mais plutôt pour sauver le Mali d’une tragédie planifiée par les Rebelles du Nord et matérialisée par ceux du Sud. IBK, Younous H. Dicko, Oumar Mariko.

Il ignore ses pourfendeurs tapis dans l’ombre, parce que les positions de l’armée malienne étaient attaquées par les djihadistes à Konna. Il garde son sans froid parce que le bateau Mali chavirait. L’ultime solution à portée de main restait l’intervention de forces étrangères. Très rapidement, il sollicite et acquiert en quelques minutes l’intervention de la France. Merci Dioncounda pour cet exploit inédit ! Merci François Hollande pour le retour de l’ascenseur. Et grand merci à l’armée malienne pour avoir accepté enfin de collaborer avec les forces étrangères.
Il n’y a pas d’explications plausibles à cette volonté du Président Dioncounda et de l’armée nationale que la défense de la patrie. Merci Monsieur le Président pour avoir sonné la mobilisation générale autour de l’armée nationale. Et merci Hollande pour l’opération serval.
Les Maliens-les vrais dis-je,  dans leurs intimes convictions, soutiennent et saluent la bravoure du Président de la République par Intérim. Tous acceptent sans pressions, de se mettre à la disposition de la Patrie. Pour qu’enfin, le Mali retrouve son unité et sa quiétude d’antan. Les vrais Maliens disais-je acceptent l’état d’urgence parce que ce pays a été construit au prix du sang de nos ancêtres.
L’armée est plus que jamais déterminée à combattre parce que la défense de la  patrie est un devoir de génération.
C’est parce que tous, nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous saluons la geste du Président de la République.
C’est parce que tous nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous soutenons moralement et matériellement notre armée.
C’est enfin parce que tous nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous remercions la France et son Président pour les frappes aériennes.
Courage et bénédictions aux autres partenaires qui combattent aux côtés de l’armée malienne.
Toi armée nationale, tu as notre soutien sans ambigüité.
Bats-toi, parce que tu préfère la mort à la honte !
Bats-toi parce que chaque Malien se considère désormais comme soldat en réserve.
Bats-toi parce que le Mali doit vaincre et vaincra.
Merci, Pr. Doncounda pour avoir décidé enfin de libérer le Mali.
Un Mali Un et Indivisible!
Boubacar KANTE
Note d’explication :
Suite aux réactions des lecteurs, nous tenons à donner le sens étymologique de «LA GESTE»
Que signifie «la Geste» ?

A  partir du XIème Siècle, il s’est développé la Littérature Epique (épopée): une histoire chantée, dotée d’une imagination légendaire. Elle a été d’abord orale, ensuite écrite. Un récit en prose de styles élevés où le merveilleux se mêle au vrai, la légende à l’histoire et dont le but est de célébrer un personnage, un haut fait.
En histoire littéraire, la geste, c’est l’ensemble des poèmes épiques du moyen âge. Le héros rencontre des magiciens enchanteurs, lutte contre des monstres, voyage dans des pays merveilleux.
Geste vient du participe passé Latin (gesta) – qui veut dire ce qui a été accompli, les actes, les exploits.
La Geste : exploit au sens rapporté par écrit des hauts faits d’un peuple, d’une famille ou d’un homme.
Exemple1 : La geste du Roi (charlemagne): événements relatifs à Charlemagne et à sa famille.
Exemple2 : La geste de Guillaume d’Orange : relate les luttes du midi (milieu) de la France contre les sarrasins.
Exemple3 : La geste de Doon de Mayence : lutte de la Féodalité contre la Royauté.
Donc : Opération Serval, la geste de Dioncounda: veut dire ici les exploits de Dioncounda, en rapport avec la guerre contre les Islamistes armés au Nord du Mali.
Boubacar KANTE,
Diplômé en Lettres Modernes.

 
SOURCE:  du   1 fév 2013.    

5 Réactions à Intime conviction : Opération Serval, la geste de Dioncounda

  1. Le chatiment d'Allah contre l'axe du mal(MNLA,ANSARDINE,MUJAO,TERRORISME,BOKO HARAM,ALQAIDA)

    Intime conviction : Opération Serval, la geste de Dioncounda
    Ben Mr Kante c’est ce titre avec GESTE au feminin?C’est du neologisme ou quoi :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. dibi

    Les choses sérieuses commencent. On avait jusqu’ici amusé les Maliens. Hollande et l’OTAN libéraient le pays et garantissaient son intégrité. Eh bien que nini!
    Toute la presse occidentale ne bruisse que la fameuse et mythologique question touareg. France inter ce matin au réveil nous apprend que le MNLA dispose de 2 à 3000 hommes de troupes armés dans la région de Kidal et que la question de l’autonomie de l’Azawad reste sur la table des négociations comme perspective irrécusable.
    Nous y sommes! Cela fait des mois, qu’en lien avec les patriotes maliens, nous alertons l’opinion malienne débilité par les mensonges des françafricains Hollande et autres Dioncounda de la classe politique frelatée de Bamako. Mais en vain!
    On commence à comprendre pourquoi les barbouzes de la coloniale ont occupé Kidal sans l’armée malienne. Et le MNLA auparavant réduite à néant disposerait désormais de quoi protéger les intérêts occidentaux et français au Mali partitionné avec la charia wahabite au Nord.

  3. anti

    On se demande qui est vendu.
    Je ne suis pas parti pris, je juge sur les actes.
    Etaient-ils des patriotes ceux qui criaient sur tous les toits que le pays pouvait se défendre seul sans intervention étrangère alors qu’ils ne pouvaient ignorer l’état déplorable de l’armée?
    Eaient-ils des patriotes ceux qui mettaient le désordre à Bamako pour des fauteuils de luxe alors que les jihadistes étaient près de Bamako?
    Sont-ils des patriotes ceux qu’aujourd’hui disent prendre acte de l’intervention très rapide de la France laissant d’ignobles sous-entendus derrière?
    Ils sont bien tordus ces « patriotes ».

  4. blanche neige

    Je crois que les maliens se sont beaucoup trompés sur Dioncounda .Qu’il devienne president par interim aprés le coup d’etat raté de Sanogo ne semblait gener personne .Ce n’etait pas une grande gueule qui pouvait poser problème . Et puis voilà que celui qui paraissait naif a eu le bon reflexe au bon moment . Les maliens peuvent lui en etre reconnaissants :idea:

  5. pierre

    Dioncounda est un fin politicien … mais svp Mr le journaliste ne faites pas le mauvais griot… pourquoi si vous êtes favorable à l’ancien régime et aux amis d’ATT, au FDR et à ceux qui ont contribué à gâter ce pays vous êtes incapable de vous comporter en démocrate et à accepter qu’il existe des hommes et des femmes qui ne sont pas de votre bord, qui ne traînent pas de casseroles et que l’on ne peut affronter que par l’argumentation politique et pas par le mensonge et la diffamation.
    Nous sommes tous soulagés que la France nous ait débarrasé des terroristes, mais nous ne fermons pas nos oreilles aux déclarations de ceux que vous vilipendez chaque jour dans vos colonnes. IBK, YHD, Mariko et autres. Arrêtez ce jeu de vendu et brandissez les armes de la démocratie. Des patriotes il y en a dans les 2 camps et des voleurs et mauvais gouvernants aussi :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: