Investiture comme candidat du PANAFRIK : “Notre ambition est de refonder le Mali”

0
Alhousseyni Abba MaĂŻga
Alhousseyni Abba MaĂŻga

Les militants du parti pour une nouvelle Afrique (PANAFRIK) ont procĂ©dĂ© le dimanche 19 mai dernier, Ă  l’investiture de leur candidat, alhousseyni Abba MaĂŻga Ă  la prĂ©sidentielle de juillet prochain. Au cours d’une cĂ©rĂ©monie organisĂ©e pour la circonstance au pavillon du sport du stade du 26 mars, le candidat a dĂ©voilĂ© les grandes lignes de son projet qui consiste Ă  refonder le Mali en procĂ©dant Ă  des reformes dans les domaines de l’Ă©ducation, l’agriculture et les mines.

 

L’Ă©lection prĂ©sidentielle de juillet prochain a suscitĂ© des candidatures jeunes issues des nouvelles formations politiques. C’est le cas du parti pour une nouvelle Afrique, (PANAFRIK). Cette nouvelle formation vient de procĂ©der Ă  l’investiture de son candidat qui n’est autre que son fondateur, M. Abba MaĂŻga.

 

Dans son discours, le prĂ©sident de PANAFRIK a fait un Ă©tat des lieux du pays depuis l’avènement de la dĂ©mocratie au Mali. Cette pĂ©riode, selon lui, a Ă©tĂ© marquĂ©e par le mensonge et la corruption. Cela a eu pour consĂ©quence l’effondrement du pays.

 

Nous sommes fatiguĂ©s de nous Ă©nerver, de critiquer, d’interpeller,  nous avons dĂ©cidĂ© d’agir. Et notre rĂ©ponse est PANAFRIK, un combat de gĂ©nĂ©ration. Rassembler nos Ă©nergies, fĂ©dĂ©rer nos intelligences et refonder le Mali. Notre ambition est de nourrir l’espoir, de rebâtir le Malien nouveau, de construire une sociĂ©tĂ© juste pour une Ă©galitĂ© des chances, de restaurer la dignitĂ© nationale et relever le Mali “, a-t-il dĂ©clarĂ©.

 

Alhousseyni Abba MaĂŻga pense que cela n’est possible qu’avec l’ensemble des fils du pays. C’est pourquoi, il a bati son projet autour de trois grandes rĂ©formes. Il s’agit de  la refondation du système Ă©ducatif pour construire un nouveau citoyen malien, moderniser l’agriculture par la transformation des produits agricoles et une rĂ©forme du secteur minier axĂ©e sur la diversification des filières d’exploitation et une meilleure utilisation des ressources issues de l’activitĂ© minière.

 

Moussa SIDIBE

 

 

PARTAGER