Investiture de Cheick Boucadry Traoré : Le candidat de la Care expose ses ambitions pour le Mali

0
0





La Convergence africaine pour le renouveau (Care) a investit son président, Cheick Boukadry Traoré, candidat au présidentielle du 29 avril 2012. C’était le samedi 28 janvier 2012 au centre international de conférence de Bamako, en présence de nombreux militants et sympathisants du Care.

Deux ans après sa création, la Convergence africaine pour le renouveau (Care) se lance dans la course au pouvoir.  Elle a investi le samedi dernier son président,  Cheick Boucadry Traoré, candidat à la  présidentielle du 29 avril 2012. L’événement a eu lieu au Centre international de conférence de Bamako en  présence de nombreux militants et sympathisants du parti. La décision du parti a été justifiée par plusieurs membres du directoire de la Care, le président des jeunes, Bandiougou Sissoko,  la présidente de la convergence des femmes, Mme Nafo Mariétou Diarra, ainsi que le secrétaire général du parti, Afriki Lakuraya, Dr. Bréhima Traoré et le président de leur centre de formation politique, sis à Kurukafunga,  Hamed Wélé, qui  a démontré la place et le rôle dudit centre dans la modernisation de notre culture politique. Il pense qu’avec leur projet de société, élaboré pendant deux ans, est la clé d’un Mali renouveau.

D’entrée de propos, le candidat,  Cheick Boucadry Traoré a prié pour le repos de l’âme de sa mère, la regrettée Oumou Haïdara, disparue, il y a de cela deux mois, et remercié ses compagnons et camarades du parti. Il a alors dénoncé «  la confiscation de la démocratie par une certaine classe de notre société, la montée fulgurante de la corruption, de l’impunité et aussi l’insécurité qui sévit dans notre pays ». Une fois élu, il promet de  combattre l’ensemble de ses pratiques pour un Mali prospère. 

Ousmane Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.