Investiture d’IBK :Tout en grand

0
1

Samedi 14 janvier, Ibrahim Boubacar Kéita, président du RPM et candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2012 avait rendez-vous avec ses sympathisants au Stade omnisport Modibo Kéita. L’impressionnante mobilisation est un réel motif d’espoir pour IBK d’être à Koulouba le 08 Juin 2012.

Sous une très forte escorte des services de sécurité, IBK a fait son entrée dans le mythique stade Modibo Kéita dans les environs de 17 heures. Dans les gradins aux couleurs du parti (le RPM) et des différentes associations et clubs de soutien, grouillait un monde surchauffé, déterminé. Ils sont jeunes, vieux et vieilles, mais chacun tenait à manifester son attachement et son soutien à la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéita.
«IBK l’élu», tout de blanc vêtu,  ne résiste pas à l’émotion. La foule explose à chaque geste pendant la ronde qu’il effectua au stade.
Seydou Badian Kouyaté a tenu à faire le déplacement
Courbé sous le poids des années, le très charismatique auteur de l’hymne national du Mali, Seydou Badian Kouyaté, a tenu à participer à la mémorable cérémonie d’investiture d’Ibrahim Boubacar Kéita. Péniblement, il parvint à prendre place, chapelet en main, aux côtés de son «fiston IBK». Perdu dans la foule, les deux ont dû se dire beaucoup de choses qui resteront très longtemps secrètes.


Cette symbolique présence a tout son sens pour ceux qui connaissent l’attachement des deux hommes au Mali et ses valeurs sacrées.


La forte présence des religieux
 Cheik Chérif Madani Haidara, le prêcheur le plus populaire de la sous-région africaine a donné un éclat particulier à la cérémonie à travers sa présence. Même s’il ne s’est jamais prononcé officiellement en faveur d’un candidat, son soutien pourrait être un appui déterminant. Il faut rappeler que Cherif Madani Haidara mobilise aujourd’hui plus de 500. 000 sympathisants à travers le monde. De triste mémoire, c’est lors d’une de ses cérémonies à une fête religieuse que le même stade a débordé de monde provoquant des bousculades qui ont occasionné des dizaines de morts. L’affaire est encore pendante auprès des autorités qui avaient promis de poursuivre devant les tribunaux les responsables de ces incidents.


Soufi Bilal était là
Tout comme Cherif Madani, Soufi Bilal, guide spirituel de réputation internationale, avait lui aussi tenu à honorer la cérémonie de sa présence.
Accompagné d’une très forte délégation, Soufi Bilal comme on l’appelle est arrivé sous les ovations d’un public surexcité. C’est la première fois, nous a-t-on dit, qu’il s’affiche publiquement aux côtés d’un homme politique. Selon d’autres indiscrétions, il aurait décidé de soutenir IBK pour les valeurs islamiques que ce dernier incarne. A rappeler que le courant de sympathie à l’endroit d’IBK dans les milieux religieux s’amplifie de jour en jour.
Soufi Adama également
Soufi Adama, pour ceux qui le connaissent, est généralement très discret. Il ne se mêle jamais de choses qui ne le regardent pas. Pourquoi donc a- t-il tenu à être présent à la cérémonie d’investiture du candidat Ibrahim Boubacar Keita ? Nombreux sont ceux qui se sont posé la même question. Pourtant la réponse est simple. IBK, avant la date de son investiture, a tenu à rencontrer discrètement tous les chefs religieux du Mali pour présenter ses respects. Son implication dans l’adoption du nouveau Code de la famille et ses différentes prises de position en faveur des chefs musulmans lui ont donné une cote de popularité ascendante auprès des musulmans du Mali. Mieux, dans les milieux religieux, les gens estiment que IBK est le seul président capable d’imposer son autorité pour circonscrire les crises de société dont la perversion des mœurs.
Soufi Adama et son frère Bilal sont désormais convaincus que IBK est un homme en qui le Mali peut placer sa confiance.
IBK 2012, une chance à saisir


Baby fait vibrer le stade

Mohamed Lamine Baby, vice-président du Mouvement «IBK 2012 une Chance à Saisir», a particulièrement marqué la cérémonie d’une empreinte indélébile. De toutes les interventions, celle qui a le plus marqué l’assistance a été son discours. Pourquoi ? Il a dédié une prière en langue arabe au «président Ibrahim Boubacar Kéita ». Prière reprise par le public en refrain. IBK lui-même, tout ému, fit un geste de la tête comme pour dire: Merci, merci et encore merci !
Bocar Tréta, la vedette du jour
Le secrétaire général du RPM, Bocar Tréta, ministre de l’élevage et de la pêche, était tout comblé. L’impressionnante mobilisation des militants voulait tout dire pour lui. Détaché du style protocolaire, Tréta, ancien secrétaire à l’organisation de l’ADEMA Pasj, était au four et au Moulin. Il n’avait presque rien à dire, puisque le stade qui vibrait de youyou n’était attentif à aucun discours.
IBK perd la voix
Le président IBK lui-même a connu un grand «malheur». Sa voix ne portait pas. Une grippe ? Coup du sort ? Il est hasardeux de se prononcer. «Ma voix est prise, mais je parlerais !» dit-il ! «Inchallah !» répond en chœur le stade. Pour un discours riche et mémorable, il lui fallait plus pour être audible. Hélas ! Mais l’essentiel est fait : le message est bel et bien passé et la mobilisation a sonné le tocsin de la conquête du pouvoir par le RPM lors des élections générales de 2012.
Abdoulaye Niangaly 
 
Élection présidentielle du 29 avril 2012
15 partis politiques signent leur pacte d’alliance derrière IBK
 
Quinze partis  politiques ont formalisé, le 12 janvier 2012, la création d’une plate-forme politique par la signature d’un protocole d’accord de soutien à la candidature d’IBK à la présidentielle du 29 avril.

A la veille de l’investiture de Ibrahim Boubacar Keïta, une alliance politique a été portée sur les fonts baptismaux  «IBK-Mali 2012» pour  soutenir le président  du RPM dans  la conquête du palais de Koulouba.


La cérémonie solennelle de signature de ce protocole d’accord, modeste mais pleine de significations, s’est déroulée le jeudi 12 janvier à la Maison de la presse. Ils étaient tous présents, les chefs des 15 partis : Pr Mamadou Kassa Traoré du MIRIA, Bocar Moussa Diarra de l’UM-RDA, Amadou Sidibé du RDR, Mamadou L. Sylla du PSO, Jean Dembélé du PDM, Seydou Soumbounou du PPP, Mamadou Sissoko du MPLO, Amadou Dembélé de l’ADCAM, Pr  Amadou Touré de l’UMP, Amadou Soulalé de FAMA, Mamadou Kanté du RJP, Baba Kané de CD, Ousmane Traoré du PSDM, Dr Fatogoma Togola du DPM, Ousmane Dramane Diawara du RUP. Avec à leurs côtés le représentant du candidat, l’ancien ministre Nancouman Kéita, secrétaire politique du RPM. Ils ont tous signé le protocole d’accord qui crée l’alliance politique «IBK-Mali 2012» qui a pour objectifs: constituer un pôle républicain et démocratique fort et stable autour de la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéita, effectuer un travail d’information, de communication et de sensibilisation des Maliennes et des Maliens en vue de leur mobilisation autour de la candidature d’IBK, œuvrer au renforcement et au bon fonctionnement des structures en charge des élections démocratiques au Mali.


Il s’agit aussi de cultiver les valeurs fortes de la société malienne qui ont pour noms la liberté, le dialogue, la justice, la solidarité, la dignité et le respect de la parole donnée, sensibiliser les Maliens à l’exercice de leurs droits de vote et de toute l’importance que revêt cette opération dans le respect des règles du jeu démocratique, engager le candidat IBK à élaborer ensemble avec les partis signataires un contrat de gouvernance politique, socio-économique et culturelle pour la mandature 2012-2017, pour offrir aux Maliens un bien-être démocratique.


L’Organisation «IBK-Mali 2012» est dirigée par un Comité national de coordination (CNC), composé des représentants des directions nationales des parties signataires du protocole, des bureaux de coordinations régionales, locales, communales et de base, correspondant aux différents échelons du découpage administratif du pays. Le CNC d’IBK-Mali 2012 est dirigé par un président désigné sur proposition du candidat Ibrahim Boubacar Keita.
Alliance «IBK-Mali 2012» est structuré en cinq organes: la conférence des chefs de partis, organe délibérant, le Secrétariat exécutif, organe d’exécution, les coordinations régionales, locales et communales, les Coordinations à l’extérieur du Mali et les Commissions techniques.
Nouhoum DICKO

 Forte mobilisation des clubs des amis de Yacouba Traoré :
«IBK, le seul homme sur qui le Mali pourra compter pour relever les défis»

Yacouba Traoré était venu à la cérémonie d’investiture pour assurer à IBK son soutien sans faille et jurer de mettre tout son potentiel en jeu pour faire élire IBK. Il y a quelques semaines seulement, il avait fait une démonstration de force à Koutiala, au cours de laquelle il avait mobilisé plus de 400 clubs.

Les clubs et associations rivalisent d’ardeur dans la précampagne électorale de 2012 chez Ibrahim Boubacar Kéita. Koutiala l’avait déjà rassuré  de lui offrir, par sa mobilisation, le fauteuil présidentiel en 2012, lors d’une manifestation populaire qui restera longtemps gravée dans les mémoires des Koutialais. Une semaine après ce mémorable rendez-vous, c’est à Ségou que les amis de Yacouba Traoré ont lancé à IBK leur appel à candidature.
C’est dans une salle comble de militants et sympathisants que Yacouba Traoré a été accueilli par ses amis, venus de tous les horizons du Mali. Ils étaient 412 clubs représentés à cette grandiose occasion. 17 clubs de Kayes sous la conduite de Bourama Diarra, 89 clubs à Sikasso avec comme président Namon Souleymane Traoré, 52 clubs de Bamako, 20 à Ségou et 150 à Markala. L’ensemble de ces clubs est sous le «commandement» de Youssouf Touré, lui-même présent à la cérémonie. Dans son mot de bienvenue, M. Touré a expliqué les raisons de la  création de son mouvement, avant d’appeler ses amis à la cohésion et au travail, afin de faire élire leur ami commun, Ibrahim Boubacar Kéita.


 Pour son appel, l’ensemble des amis de Yacouba Traoré ont chargé Mahamane Dembélé de lire l’acte solennel d’adhésion à la cause du président du RPM, dans la perspective électorale de 2012. Alternant rappel et commentaires sur l’homme, M. Dembélé a présenté IBK comme le seul homme sur qui le Mali pourra compter pour relever les défis qui se dressent devant notre pays à l’horizon 2012. L’expérience politique, le sens de l’Etat, ses qualités d’homme d’honneur et de parole, bref le vocabulaire utilisé par M. Dembélé manquait de mots pour traduire les sentiments réels des militants de son organisation.


Yacouba Traoré, parrain de la cérémonie, est resté figé d’émotion sous les tonnerres d’applaudissements de ses amis venus lui témoigner leur attachement à ses orientations politiques et sociales.


«Nous connaissons Yacouba Traoré, nous savons qu’il ne nous mènera jamais dans une aventure incertaine. Yacouba fait de belles choses pour le Mali et il n’a jamais demandé d’être élu à aucun poste que se soit». Seydou Dembélé, responsable d’un des 412 clubs, témoigne pour les réalisations de l’Homme dans sa ville natale, Markala. Une morgue climatisée, un centre sportif pour les personnes âgées, des équipements sportifs pour la jeunesse, des routes dans la ville, participation à la construction de la mosquée… Il est inutile de rappeler ses œuvres. Pourtant, cette vague de sympathie n’est née qu’en 2006, quand le premier club a été créé à Markala, avec seulement 7 membres. Aujourd’hui, selon Youssouf Touré, Yacouba compte environ 450 clubs d’amis formels ou informels. Ils n’entendent pas s’arrêter là. Yacouba Traoré continue d’étendre ses actions dans plusieurs autres localités du Mali et promet de surprendre les adversaires politiques d’IBK.
Abdoulaye Niangaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.