Investiture du candidat de la CNAS-FH : Soumana Sako promet aux pauvres un accès gratuit à l’eau, à l’électricité et aux soins de santé

0
0

On en sait désormais plus sur les priorités du candidat Soumana Sako. Appelé à prendre la parole lors de son investiture, le samedi 17 décembre 2011, l’ancien Premier ministre de la Transition a promis, s’il est élu Président de la République, un accès gratuit à l’eau, à l’électricité et aux soins de santé pour les Maliens les plus défavorisées. Sans compter qu’il renégociera, au profit du peuple, les différents contrats miniers en cours.

Après le faux bond de 1997, année où l’opposition avait décidé de ne pas aller aux élections, le Dr Soumana Sako sera bel et bien dans la course pour Koulouba en 2012. Il a été officiellement présenté comme candidat au peuple malien samedi dernier, en marge du premier Congrès ordinaire de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire Faso Hèrè (CNAS-FH).  Bien que choisi pour porter les couleurs de la CNAS-FH, le Dr Sako se veut le candidat du peuple.

D’ailleurs pour ses partisans (les représentants des jeunes et des femmes qui ont tour à tour pris le parole à cette cérémonie), l’homme est un modèle, le seul candidat capable de prendre le relais d’Amadou Toumani Touré et qui soit en mesure de redonner confiance au peuple malien meurtri par le coût de la vie, l’insécurité de plus en plus grandissante dans le pays et les difficultés d’accès aux soins de santé et à une justice saine, entre autres.

Pour le candidat investi de la CNAS-FH, 2012 doit consacrer la remise du pouvoir au peuple. Pour relever ce défi, Soumana Sako a une fois de plus tendu la main à l’ensemble des forces vives, autour d’un pacte refondateur qui prenne en compte l’ensemble des préoccupations de l’heure. Avec comme slogan «Retrouvons ce qui nous grandit!», l’ancien ministre des Finances et du Commerce de Moussa Traoré se propose par exemple de redynamiser l’école malienne, à travers le Plan Abdoulaye Sangaré, du nom du premier ministre de l’Education du Mali indépendant, et de redonner espoir à cette frange importante de notre population qui croupit sous le poids d’une pauvreté endémique, à savoir les plus défavorisés, grâce notamment à un accès gratuit aux soins de santé, à l’eau et à l’électricité.

 

Autres priorités à l’agenda du candidat Sako, la promotion des femmes et des acquis démocratiques, la défense des droits et des intérêts de la diaspora, la restauration de l’autorité de l’Etat, le dialogue social, la souveraineté alimentaire, la modernisation de nos forces armées et de sécurité et la renégociation des contrats miniers en cours, entre autres. Si Soumana Sako est élu président de la République, il s’attellera, dès les premières heures de son investiture, à cette tâche, afin que notre pays puisse bénéficier réellement de toutes les retombées de cette exploitation minière. Dans le cadre de sa vision pour le Mali, Zorro se propose aussi d’organiser, s’il bénéficie de la confiance des Maliens, des funérailles nationales pour le premier Président du Mali indépendant, Modibo Kéïta.         

 

 

Intervenant à moins de 7 mois du lancement officiel du parti, ce premier Congrès de la CNAS-FH, tenu au Palais de la culture Amadou Hampathé Bah, a enregistré la présence de délégués venus des sections de l’intérieur et de l’extérieur du Mali. Il a permis à la jeune formation de se doter d’un nouvel organe dirigeant et de relire ses textes. Il a aussi enregistré la participation de représentants des partis amis et de personnalités, au rang desquels on peut citer l’URD, le RPM, Sadi, la CODEM, le FAD, le PRDT, l’Association US-RDA, Ousmane Issoufi Maïga, ex Premier ministre, l’ancien membre du CMLN Karim Dembélé et Tiébilé Dramé, président du PARENA.

Yaya Samaké 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.