Justice et réconciliation nationale : Réussir l’union sacrée des ex-dignitaires et abattre les terroristes

154

 

anciens-presidentsAu terme de la signature de l’accord d’Alger les 15 mai et 20 juin 2015, et avec la recrudescence du terrorisme, la nouvelle feuille de route du gouvernement pour la paix et la réconciliation doit inclure nécessairement l’union sacrée des ex-dignitaires et la lutte implacable contre les terroristes.

Nous ne manquerons certainement pas d’appuis extérieurs pour réussir ces deux tâches, et l’une dans l’autre, nous avons de fortes chances d’ouvrir le chantier du succès pour la paix et un développement harmonieux. Il suffit de taire les rancœurs pour mettre le Mali au-dessus de tout.
La nouvelle page qui s’ouvre au Mali est pleine d’embûches. Entre autres, il faut parachever les accords dans leur application et nettoyer l’écurie des terroristes et celui des maraudeurs du denier public.
Pour sa part, le Président par Intérim Dioncounda Traoré déclarait le 29 juillet 2012 : ” Il y a un temps pour tout ! Il y a un temps pour la politique politicienne, un temps pour les ambitions personnelles, pour les intérêts individuels et corporatistes, un temps pour les querelles partisanes. Mais aujourd’hui, c’est le temps de la mobilisation, de toutes et tous pour sauver notre pays en danger. C’est le temps du dépassement et de l’oubli de soi… Il s’agit de faire du Mali notre seule priorité. Il s’agit de ne plus perdre de temps dans les polémiques stériles… Il s’agit de se focaliser sur l’essentiel, c’est-à-dire notre intégrité territoriale et notre démocratie… “.
Où en est-on avec notre intégrité territoriale et notre démocratie, alors que les dignitaires politiques ne s’entendent pas et les terroristes poursuivent dans l’impunité totale leur mission de destruction, avec Kidal sous leur autorité et toutes les contrées du pays sous leurs menaces ?
Vous nous faites honte, et ayez honte, chers présidents d’hier et d’aujourd’hui, de ne pas pouvoir vous entendre pour le Mali. En particulier vous nos démocrates, Alpha, Dioncounda et Ibk, faites-nous honneur en faisant preuve d’ouverture d’esprit, de don de soi. Alpha l’ancien ministre de Moussa, Dioncounda le fils de militaire, Ibk le premier président de l’Assemblée nationale sous Att, qu’est-ce qui vous empêche en démocrates de taire vos rancœurs et de tendre la main à nos deux généraux, l’un béret vert, l’autre béret rouge, tous deux crédités d’une carrière militaire exemplaire et d’une popularité avérée ? Vous avez quand même pu tendre la main aux rebelles non ? A quoi nous sert le silence de Alpha ? Que nous vaut l’exil de Att ? Rien que la douleur de perdre des compétences face à l’ennemi. Vous dites à la France, l’Algérie, la MINUSMA oui, mais Ibk dit à Att non, et semble-t-il Alpha dit à Ibk non, c’est dommage. Si tu
abats ton chien méchant, celui d’autrui te mordra, dit l’adage. Pardonnons à ceux qui le méritent, pour le Mali. Soyons unis contre l’ennemi, contre les terroristes.
Déjà, la feuille de route du gouvernement préconisait à l’époque d’entamer le dialogue avec les rebelles, avec comme préalables :
– la renonciation à la lutte armée, aux revendications indépendantistes ou fédéralistes ;
– l’adhésion au principe que les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre commis pendant la période de belligérance ne devront pas rester impunis ;
– l’adhésion aux principes de la démocratie et de l’Etat de droit ;
– l’adhésion au caractère unitaire de l’Etat malien ;
– le respect de toutes les dispositions de la Constitution du Mali, en particulier le caractère d’Etat laïc et unitaire de la République du Mali.
Cette même feuille de route prévoyait, conformément aux exigences de la justice malienne, de lutter contre l’impunité et de poursuivre devant les juridictions compétentes nationales et internationales les auteurs de tous les actes de violation des droits humains et en particulier les violences faites aux femmes et aux enfants.
L’on se rappelle que la Libye a sollicité le mardi 12 février 2013 et obtenu l’aide des puissances occidentales et des pays voisins pour assurer la sécurité à ses frontières et empêcher les islamistes chassés du nord du Mali de s’y installer. Ainsi Iyad Ag Ghali, Algabass Ag Intallah, Bilal Ag Acherif et leurs compagnons d’armes sont interdits de séjour dans leur patrie d’adoption qui n’est autre que la Libye. Aussi, le Mali de Ibk se doit d’obtenir auprès de la communauté internationale l’exécution des mandats d’arrêts contre ces criminels.
Dans l’accord d’Alger, il est stipulé dans le 1er article, chapitre 1 des principes, que les Parties, dans l’esprit de la Feuille de route, réitèrent leur attachement aux principes ci-après :
a) respect de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Etat du Mali, ainsi que de sa forme républicaine et laïque ;
b) respect et promotion de la diversité culturelle et linguistique et valorisation de la contribution de toutes les composantes du peuple malien, en particulier les femmes et les jeunes, à l’œuvre de construction nationale ;
c) prise en charge par les populations de la gestion effective de leurs propres affaires, à travers un système de gouvernance prenant en compte leurs aspirations et leurs besoins spécifiques;
d) promotion d’un développement équilibré de l’ensemble des régions du Mali tenant compte de leurs potentialités respectives;
e) rejet de la violence comme moyen d’expression politique;
f) recours au dialogue et à la concertation pour le règlement des différends ;
g) respect des droits de l’Homme, de la dignité humaine et des libertés fondamentales et religieuses;
h) Lutte contre la corruption et l’impunité ;
i) lutte contre le terrorisme, le trafic de drogues et les autres formes de criminalité transnationale organisée.
Voltaire disait : ” N’est-il pas honteux que les fanatiques aient du zèle et que les sages n’en aient pas ? “. En ce qui concerne les Maliens, nous avons été sages jusqu’au bout. De l’indépendance à ce jour, la sagesse a prévalu pour le règlement de tous les conflits, sauf que des touaregs égarés dans le terrorisme sonnent toujours la révolte armée, au nom d’une ethnie et des régions du nord, mais sans mandat et en dépit de leur statut de ” minorité minoritaire “. Excusez du peu, car ils sont moins d’1% de la population. S’ils agissent conformément à une culture, celle-ci doit respecter les relations séculaires de fraternité entre les Maliens. S’ils sont à la solde de puissances occultes, ils doivent comprendre que le Mali ne manque ni d’amis, ni de soutiens. Enfin, s’ils ne connaissent que le langage des armes, alors le Mali répondra par leur propre langage. Et tout laisse à croire que ces apatrides ne connaissent que le langage
des armes.
N’oublions surtout pas que les nombreuses populations maliennes ont fait preuve de citoyenneté et de patriotisme, et restent victimes des crimes les plus odieux perpétrés par ces terroristes. De quel droit faudrait-il honorer ces criminels au détriment de leurs victimes ? Comment oublier les profanations des tombes de nos saints ? Comment oublier les crimes commis à Adel Hoc et ailleurs ? Pourquoi choisir l’impunité et donc manquer de sagesse et fouler au pied la justice ? Comment peut-on prendre pour nos frères ceux qui ont éventré nos soldats, amputé nos camarades et violé nos sœurs et nos filles ? Vous dites justice ! Alors comment mettre au placard tant de crimes ?
En ce qui concerne les dossiers sulfureux qui impliquent les hommes politiques dont certains montent aujourd’hui la garde devant la porte de Ibk, leur nouveau Papa, il faut nettoyer cette écurie en commençant par l’audit de la gestion d’Att. Il faut éviter que les mêmes sangsues continuent de sucer le sang des Maliens. Il faut fouiller dans les ministères, sans oublier la période transitoire, notamment les tiroirs des ministres et du CNDRE. On n’oubliera pas les nouveaux ministres magouilleurs. L’on trouvera sans doute ” l’âne sous la moustiquaire “.
En tout état de cause, en application de ses promesses et vu l’état de la délinquance financière dans notre pays, Ibk a du pain sur la planche. Et les marabouts ne manqueront pas de clients.
Mamadou DABO

PARTAGER

154 COMMENTAIRES

  1. L’union sacrée des ex dignetaires !!! un faux débat Que peut on attendre des bras cassés Le pouvoir quand on la perd on devient un citoyen de seconde Zone ( ermitage ) dont le seul role consiste a faire le lobbying pour des proches

  2. Il ya des hommes qui ont laissé leur emprunt dans l'histoire et il y a ceux qui n'ont fait que passer par begueillement de l'histoire cela doivent rester dans le passé, ATT, GMT et ils seront rejoint par IBK .

  3. Le pardon requiert la mémoire absolument vive de l’ineffaçable, au-delà de tout travail du deuil, de réconciliation, de restauration, au-delà de toute écologie de la mémoire. Allons au-delà de ces deux mots: La paix et la réconciliation. Surpassons nos ressentiments pour offrir à notre pays un moment de répit.

  4. Il suffit d’abaisser notre prétention à dominer la nature et d’élever notre prétention à en faire physiquement partie, pour que la réconciliation ait lieu.

  5. L’Ex président de la République Alpha est pire qu’un serpent à deux têtes. Père de la démocratie malienne, la faible capacité de ce Monsieur à gérer le pouvoir a conduit le pays dans le KO total dont nous vivions aujourd’hui.

  6. La nature de cet article est connue, ce journaliste veut à travers cet article voilé inciter la population à la haine. Le retour d’ATT dépend de ses actes commis pendant ses dix années au pouvoir.

  7. Nous ne voulons pas d’ATT ni Alpha. Nous savons déjà que nous éprouvons la volonté de faire la paix, il ne faut pas que les journalistes viennent nous embrouiller dans notre someil.

  8. En fait, si ça se trouve, ALPHA à calmer les choses juste pendant son mandat et le reste n’était plus son problème. D’ailleurs son silence le prouve. S’il ouvre la bouche, les maliens vont lui tomber dessus. Il fait mieux de garder silence. En enserrant les rebelles dans l’armée régulière, il a permis à ceux-ci de connaitre nos forces et nos faiblesses. Il est le mal non négligeable de notre pays. Nous pouvons aller à la réconciliation avec ces personnes que s’ils reconnaissent devant les maliens leurs fautes.

  9. ATT et Alpha doivent d’abord aller en prison. Alpha fait croire aux gens qu’il a mieux gérer la crise du nord, alors qu’il est à l’origine de l’affaiblissement de nos forces armées. Quand il a intégrés en 1994 les rebelles dans l’armée régulières, le mal a commencé par là. Ceux-ci ont ensuite quitté l’armée pour aller créer le mouvement de l’ançar dine.

  10. MOUSSA TRAORE a été en prison, ce qui n’a jamais été le cas d’ATT. Celui-ci se la coule douce dans sa résidence de DAKAR. En ce qui concerne ATT, son désordre est ressent. Et pour éviter la frustration, il ne serait pas responsable de le faire venir. Il doit au moins faire la prison pour haute trahison.

  11. Cet article est publié pour inciter les gens à davantage demander le retour d’ATT au bercail. Lol !!! On découvre quand le nul s’exprime. Ces journalistes du ZENITH pensent en dormir le peuple. Vous êtes les premiers à avoir critiqué IBK quand celui-ci avait dit que Moussa T était un républicain. Aujourd’hui vous demandez l’unité des anciens président parce que ATT est hors du MALI.

  12. Tous les maux du Mali ont commencé avec Alpha Oumar Konaré qui a décidé de signer un accord disant que nos militaires ne seront pas fournis en armements pendant 10 longues années. Ces 10 ans couvraient bien son régime à lui. Par cet acte on peut en déduire qu’il n’a pensé qu’à exercer son mandat et partir en paix sans réfléchir à ce qu’en subiraient les maliens. Après lui aussi, ATT a été pire. En conclusion je te demande Monsieur le journaliste de ne pas nous faire des leçons de moralité concernant ces deux énergumènes. Je préfère 1000 fois accepter les criminels que d’accepter Alpha et ATT. Ce sont des traites. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  13. Le silence d’Alpha par rapport à la situation du Mali est dû à son incompétence à gérer les questions des rébellions bravées sous son régime. Il a mal géré le pouvoir en son temps, il décide de se prononcer sur ce sujet, il risque de porter le mauvais chapeau.

  14. Allez à la réconciliation avec tous les fils de la nation et une bonne chose, mais les cas ne sont pas similaires. On sent nettement que cet article défend la cause d’ATT. Les journalistes du ZENITH BALE rentrent dans la danse. Le mouvement populaire n’est plus une affaire de la rue. Même les pseudos intello du bled voudraient voir l’ancien bandit de la république, subitement redevenu héros national revenir au pays.

  15. LA QUESTION EST DEV SAVOIR SI LES DIREGEANTS DE CE PAYS SE SOUCIENT DU SORT DE LEURS CITOYENS. TOUS DES BANDES D’INCONSCIENCIEUX QUI NE PENSENT QU’A EUX-MEMES.

  16. C’est vrai que le Mali a besoin de tous ces fils réunis au sein d’une seule communauté. Certes l’accord pour la paix et la réconciliation fut signé, mais les acteurs de la rébellion qui sont ATT et Alpha n’auront jamais le pardon des maliens.

  17. Les maliens ont passé des années dans une crise qui a presque fait disparaître ces valeurs, la signature des accords du 15 mai et du 20 juin ont été le moment le plus précieux des maliens. Tous les amis du Mali ont été présents à cette signature, mais deux anciens présidents important du Mali se sont permis de faire dos à cette signature. AOK père de la démocratie malienne et ATT le président qui a été victime du coup d’Etat, l’absence de ses deux hommes est inexplicable.
    D’un coup IBK est seul dans la dance de faire récupérer les 20 années du Mali qu’il a perdue.

  18. Le régime en place n’êtes pas le fautif de cette mésentente entre les leaders. IBK a sollicité MOUSSA TRAORE ET DIOCOUNDA dans tout les affaires sensible du Mali. Comme lors de la signature de l’accord du 15 Mai et du 20 Juin 2015. IBK est ouvert à tout le monde pour la bonne gouvernance et pour le bien être de notre patrie.

  19. Le sort actuel du Mali repose sur les deux derniers régimes. C’est eux qui ont donnés de l’ampleur à la rébellion. Ils sont les coupables de tout ce qui arrive à ce pays.

  20. ATT aurait dû penser aux conséquences de ses actes avant de décider d’héberger ces gens là. Il est et reste le seul et l’unique responsable des maux que traverse notre pays à ce jour. Ce qui laisse entendre qu’on n’a rien à foutre de son retour.

  21. Moi je pense que la relation tendue entre les leaders politiques est une fiction mise en place. Dans le seul but de porter atteinte au régime en place. Le pouvoir exécutif ne peut pas se mêler des problèmes qui appartiennent au pouvoir judiciaire, donc le sort des leaders accusés dépend de la justice malienne.

  22. Je suis d’accord avec Mamadou Dako quand il dit que tous les fils du Mali doivent se réconcilier mais je ne suis pas de son avis quand il remet en cause la signature de l’Accord de paix. Ce n’est pas en continuant de garder ses positions que nous allons avancer, que nous pouvons faire bouger les choses. Non. Il était question de trouver des compromis avec ces hommes armés afin de mettre fin aux massacres d’innocents. Que ATT revienne ou pas ce n’est qu’une affaire de derrière minute et pour Alpha aussi n’en parlons pas.

  23. Celui qui désire la pluie doit aussi accepter la boue, le retour d’ATT dépend de la peine qu’il lui est infligé. S’il retourne, il doit s »attendre à répondre à ces actes devant la justice. Il faut qu’il paye pour tous ces âmes qui continuent de verser à cause de lui. Bien sûr si ATT n’avait pas reçu ces bandits armés au Mali, rien de tout cela n’allait arriver.

  24. vraiment laisser ceux ci -laisser ceux ci se reposer
    ils ont fait fait chacun ce qu ‘il peut pour le mali
    pas d’amalagama il ne faut pas mettre sanogo dans le même sac que les autres: il a tuéles enfants d’autrui, il a fait un copu d’état interdit pas la constitution

    il ne faut pas profiter de la situation pour élargir sanogo et la douleur des familles des tués ?

  25. Les maux que Mali vit aujourd’hui est la faute des régimes passés, particulièrement celui d’AOK et d’ATT. IBK a hérité d’un pouvoir en affaiblit par une crise multidimensionnelle. ATT est en exile parce qu’il fuit la justice de son pays. Il évite la justice et demande d’être pardonner. Alpha pour des raison voilés, s’arme de son silence pour ce faire oublier et porter atteinte au régime en place. Ils ont tous agir mal vis-à-vis de leurs pays par leurs mauvaise gouvernance le MALI regret de leurs gouvernances.

  26. I remind you that the disagreement between the Malian political leaders, has nothing to do with the rebellion in northern Mali. The proof is that the regime managed to find a credible and advantageous ground with the separatists. IBK embodies the peace and reconciliation and that is that summarize the signing of the agreement of 15 May and 20 June 2015. The immature leaders like Alpa that bring personal problems to meet the country’s interests are stateless of the worst kind.

  27. Le fait de pardonner aux bandits armés, ne signifie pas que le président IBK doit aussi tendre la main aux rinceurs du Mali. Si la rébellion existe jusqu’au jour d’aujourd’hui, c’est la faute d’ATT et d’Alpha.

  28. Alpha Oumar Konaré a beaucoup négliger le peuple du Mali qui lui a tout donner, maintenant il se permet de faire calmer les crises internationaux plutôt que d’intervenir sur les problèmes qui ont secouer son peuple. Le Mali ne mérite pas ça!!!

  29. Rien ne vaut la paix. Donc peu importe si on a été contraint de trouver un terrain d’entente avec ceux même qui ont pris les armes contre leur pays. Et je pense aussi qu’il ne sert à rien de mettre de l’eau sur le gratin. Désormais toutes les atrocités qu’ils ont pu commettre font partie du passé. La réconciliation est une affaire qui implique tout le peuple malien et même les maliens de l’extérieur. Si Alpha ne sent pas concerné, ben cela ne tient qu’à lui.

  30. La paix n’est pas un vain mot mais un comportement, IBK a fait preuve de grande sagesse. Les autres leaders politiques qui œuvrent pour le bon déroulement de la paix dans le cadre du bon sens du patriotisme, doivent encourager le régime en place. Le Mali appartient à tous les dignes fils du MALI, alors chacun doit envoyer sa pierre l’édifice.

  31. ATT à fait beaucoup de mal aux maliens, il a trahit la confiance des maliens. 😥 😥 😥 😥

  32. The discomfort is old. In 1993, under the peace accords Tamanrasset (1) and to calm the Tuareg separatist tendencies (2) in the north of the country, President Alpha Oumar Konaré decides to integrate hundreds of rebel fighters in the regular army. This primary does not leave a good memory to active soldiers in 1994, the “integrated”, doubting the government’s word, take to the bush with their weapons. The scenario is repeated in 1996. Again, the other military are forced to accept, willingly or unwillingly, these arrangements and their consequences.
    Ten years of cohabitation impression of mistrust have passed when, in 2006, “integrated” military relatives of Mr. Iyad Ag Ghaly – which will create five years later the movement Ansar Dine (“Defence of Islam”) a Tuareg Rally jihadist trend – are accused of going back and forth between North movements “in the wind”. On May 23, 2006, integrated soldiers, grouped in Kidal, help in decision of the military camp and joined the Tuareg chief in the desert. For the military, this is treason too. “For ten years we shared everything, we ate together, we took tea together,” protested a sergeant. He can not forget that one of his former brothers in arms had then grabbed his own Kalashnikov to shoot down six of his companions.

  33. Ni ATT, ni Alpha ne sont les bienvenus sur ce territoire, nous voulons que la justice soit rendue. Ces deux président ont abusés de la confiance des maliens. Ils ont préférés passé leurs mandats à mentir et trahir ce peuple que de résoudre les questions de la rébellion. Pis, ils ont passé leurs temps à ne pas acheter d’armement militaire.

  34. personne n’oblige au président ATT de rester au Sénégal, mais il est lui même conscient de ce qui lui attend au pays. il a créé beaucoup des tores qu’il doit expliqué aux maliens.

  35. Si entre IBK et Alpha il existe un antécédent je pense que ce n’est pas à notre pays de payer pour cela. Il me semble que c’est Alpha qui a tourné le dos à son pays. Le Mali a besoin de voir réuni tous ses enfants et parler le même langage. Mais en ce qui concerne Amadou Toumani Touré, je ne saurai me prononcer là dessus car c’est un cas un peu délicat. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  36. Chacun de ses chefs d’Etat ont servi le Mali en leurs manières. Mais de nos jour le pays a plus besoin de la participation de tout le monde avec le gouvernement pour faire sortir le pays dans la crise qu’il est en train de traverser.

  37. Alpha est un opportuniste, tout ce qu’il voulait c’était de passer ces dix années au pouvoir sans avoir à gérer les questions délicates. Il a vendu m’âme du Maliba aux ennemis, il n’a aucune dignité ce Monsieur.

  38. Do not try to confuse us dear journalist. It is true that Mali has made peace with criminals who hood life to a lot of our soldiers, raped women are made, children are made to kill, etc. But this is not the time to reconsider such things when Malian decided to bury all this behind them. If we forgive ATT I think it will come. It does not force things but they just themselves. Everything has a time, as you have mentioned in your article. Regarding the return of ATT can be said that most Malians are not psychologically ready for it. While everyone wanted us to make peace with these “criminals” as you say. Also, in the manner to which Alpha showed that it is no longer interested in what happens to Mali, I would say that the same way we do not have to make him see his head. We did not need these two men to make peace and reconcile us. All our dear country through today as ordeal is due to errors Alpha and ATT have committed in the past. They just stabbed Mali and I do not need to say how since everyone knows what they have done.
    However, I would advise journalists, whose intention is to put their pen in favor of the return of ATT, to stop creating controversy because we no longer supporterons that the situation is still festering again because Amadou Toumani Touré. : Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:: Evil:

  39. L’heure n’est pas au retour du président ATT. Les blessures ne sont pas encore cicatrisées et la population se rappelle toujours des méfaits de son régime comme si s’était hier. Il doit toujours rester en exile pour que la population malienne soit apte de le pardonner et qu’il réponde aussi de ses actes ignobles devant la justice malienne, ce qui pourra consolider la paix.

  40. Dans la réconciliation dans le nord MALI, la paix et la réconciliation est le seul remède pour mettre fin à ces atrocités et aux méfaits qui existent pendant plusieurs années dans le nord Mali. Cette guerre est devenue une guerre héritage car elle se transmettait de génération en génération. L’accord signé ne signifie pas que les actes resterons impunis, les auteurs présumés seront toujours traquer et mis sous la disposition de la justice malienne ou internationale.

  41. IBK has nothing to reproach himself about the relationship between him and ALPHA, ALPHA is who decided to cut the deck with IBK and never restore the !!! Otherwise he could forgive MOUSSA, he even urged Malians to forgive him in the bringing the signing of the agreement, but someone who will not forgive you even if you forgive him you will always be at the same point !!!

  42. On ne fait la paix qu’avec celui qui désire faire cette même paix avec nous. Le fait que le président IBK a pu ramener la paix au Mali relève de la volonté de tous les deux côtés.
    Les maliens sont conscient que celui qui leurs ont apporté la paix est l’homme qu’il leurs faut comme leader. IBK est le bienvenu et doit être soutenu dans tous ses actes.

  43. What you are saying is perhaps reasonable, but do not try to make some sort of comparison between two situations that have nothing to do with each other !!! When trying to make people understand qu’IBK could forgive the rebels who have caused the most twists in Mali, and should do the same with ATT and ALPHA, it makes no sense because for the rebels c ‘we had to forgive them because of Malian life depended on it !!! In terms of the relationship between him and his predecessors, is something else !!!

  44. ALPHA a eu à servir comme médiateur dans le conflit des autres pays comme l’Égypte, l’Éthiopie étc… pourquoi pas le notre ? Alors qu’il est non seulement un fils du pays, mais aussi un ancien président de ce pays !!!

  45. Si les maliens se rappellent bien, AOK a passé ses 10 années au pouvoir sans acheter aucun armement pour un pays qui devrais se défendre contre tout autres tentatives extérieure. Et après ses 10 ans, avec son soutien, ATT s’est installé au pouvoir et c’est avec le président ATT que le Mali a connu ce problème des terroristes et djihadistes narcotrafiquant, qu’ATT avait accueillis jusqu’au palais présidentielle. Quel belle coïncidence ?

  46. Je me demande même, de par ce qu’on a comme information, si ce n’est pas ALPHA qui est à la base de la récente rébellion qui est dans notre pays !!!

  47. Tout ce qui intéresse Alpha ce sont les problèmes d’autrui sinon on peut voir clairement qu’il n’en a rien à faire de ceux de son ex pays (Mali). Le Mali est devenu un pays inconnu pour Alpha Oumar Konaré. Il est temps qu’on arrête de se voiler la face et continuer de se mentir.

  48. Je vous invite tout simplement à lire le livre ATTcratie ainsi vous comprendrez beaucoup de chose sur la vraie personnalité de ATT. Son accession au pouvoir a été une grosse erreur et les conséquences très catastrophiques pour le Mali.

  49. Nié la réalité est de se mentir soit même. Seuls les anciens gouvernants du Mali sont les responsables de tout ce qui arrive à ce pays aujourd’hui. Le silence d’Alpha Oumar Konaré n’est pas surprenant, car en tant que premier auteur des malheurs de ce pays. Il ne peut plus se prononcer sur les questions de la rébellion.

  50. Le soit disant général en fuite, (un général vrai doit- il fuir?) ,a mis ce pays à genoux, au pilori, et ses laudateurs et compagnons prédateurs de la nation malienne veulent jouer aux victimes ou à l’avocat du diable! sacrilège! que le ridicule ne tue plus certes ,mais n’ont ils aucune vertu morale? aucune dignité humaine? Ils devront avoir honte et se taire!
    Nous les attendons de pieds ferme, associations de défense des droits humains et de la bonne gouvernance, car nous seront partie civile dans cette procédure judiciaire contre ATT et ses éventuels complices au nom de toutes les victimes et de la démocratie torpillé par eux!!
    WAIT AND SEE!!

  51. La mise en vigueur de la paix et la réconciliation reste impossible sans la mise place d’une justice transparente et équitable. Si vous voulez qu’IBK pardonne aux principaux auteurs de la crise du Mali, il faudra aussi accepter leur sentence devant la justice. Ce peuple meurtrie fut trahit par Alpha et ATT, de ce fait ils doivent tous les deux payer pour leurs actes.

  52. Le seul responsable des crimes commis à Adel hoc est Amadou Toumani Touré connu sous ATT. Celui qui a exposé les populations de ce lieu à la tuerie. La réalité est là sous nos yeux et bien visible.

  53. Mr le journaliste, il n’y a d’aucun intérêt plus important que la nation (le Mali), ça ne sert à rient d’apporter des critiques vains sur nos autorités qui ont tous servis le peuple en leurs manières. 8) 8) 8) 8) 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 8) 😯 😯 😯

  54. « Ce n’est pas le jour de la chasse qu’il faut élever un chien », la réunification du Mali commence par les anciens présidents. Le silence d’Alpha vis-à-vis de la situation du Mali réside sur sa mauvaise gouvernance perpétré en son temps. Dans la perspective de mettre fin à la rébellion déclenchée en son temps. Père de la démocratie malienne, l’Ex président Alpha avait réintégré des centaines de combattants rebelles au sein de l’armée malienne leur promettant des conditions meilleures.

    Aussi, n’ayant pas bénéficié de leurs attentes, ceux-ci décident de quitter l’armée avec des armes pour reprendre les mêmes atrocités en 1996. C’est ainsi, qu’Alpha procéda à la signature de la flamme de la paix. Ce pacte consistait avait pour but de priver notre pays contre tout achat d’armement militaire. Ce n’est pas tout, pour s’octroyer du silence des bandits armés, il les donnait de l’argent.

    Après avoir plongé le pays dans une crise bien profonde, Alpha ne peut plus parlé, sinon il risque de se faire avoir. C’est évident que le pardon, la paix et la stabilité commence au sein de la classe politique. Mais tout en à ne pas oublier ceux qui ont conduit le Mali dans ces crises depuis 30 ans. Marchant sur les pats de son prédécesseur, ATT s’est aussi introduit dans la même lancée qu’Alpha. Tout comme ce dernier, ATT a gratifié ces rebelles des milliards puisé dans le fond public.

    Jusqu’en 2012, ces bandits étaient sous la responsabilité de notre cher président à grade 5 étoile. Comme si cela ne suffisait pas, il a aussi accueilli à bras ouvert les bandits armés après la chute du président libyen Mouhammar Khadafi. En tant citoyen, il m’est très facile de voir les rebelles s’allouer le pardon et l’accord du peuple malien, que ceux qui ont semé tous ces terreurs. On ne s’aura pardonné à ces leaders, que lorsque la justice sera rendu.

  55. ALPHA n’a rien d’un patriote sinon il n’allait pas se servir de la tension qui existe entre lui et IBK pour incriminer tous les maliens !!! Il sert d’autres pays, mais sa mère patrie reste dans une situation calamiteuse à laquelle il peut remédier !!!

  56. Lorsqu’on décide de prendre le chemin de la paix il faudra aussi accepter le pardon et oublier le mal du passé. On ne veut que la paix et Mali et c’est ça qu’IBK vient de nous apporter par ces signatures des accords de paix et de réconciliation.

  57. Si Alpha est un vrai patriote, un fils digne de ce MALI doit se surmonté de sa rancune et intervenu dans les problèmes du MALI. Sinon Alpha fait partie aujourd’hui des leaders qui ont mis le MALI dans le trou dont IBK cherche suite de sortie. Le pacte qu’Alpha signer lors de son régime dans son accord d’Alger, un pacte qui accentuait le non achat des armements pendant 10 ans et aussi la flamme de la paix dans lequel il brule tous les armes de l’armée. L’une des causes historiques de la faiblesse de l’armée malienne.

  58. A-t-on besoin d’enquête et d’instruction judicaire, pour établir la responsabilité de l’ancien président et assoir les éléments constitutifs de la haute trahison, lorsque recevant les femmes des camps, le commandant en chef de l’armée malienne reconnait avoir piloté (avec le téléphone de son garde du corps) jusqu’au moment fatidique avec les éléments sacrifiés.

  59. La retenue et la décence aurait voulu qu’au moment où sur la même planète et sur le même continent, un président démocratiquement élu est destitué et traduit devant les assises pour la mort de treize (13) manifestants (Egypte), qu’on ne s’égosille pas à dépeindre comme un saint un Commandant en Chef qui déballe le tapis devant des mercenaires surarmés en fuite de Lybie, les accueille en « frères » à coup de dizaines de millions de cadeaux de bienvenue… et ne lève pas le petit doigt lorsque ceux-ci pactisent avec d’incorrigibles narco-indépendantistes pour égorger plus de cent cinquante (150) soldats maliens.

  60. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Le silence d’Alpha ne concerne que lui, avec lui ou sans lui le Mali avancera, la paix et la réconciliation sera plus que réelle au MALI. Après tout, Alpha fait partie de ce qui ont poussés le MALI vers la dégringolade. S’il a choisie de s’écarter de la terre de ses ancêtres cela ne dépend que de lui. Le MALI dispose de beaucoup de ses fils plus efficace et plus responsable qu’Alpha, il est le médiateur de plusieurs pays à travers le monde pour le retour de la paix, cela est très bien, s’il veut, il peut être une colombe de la paix interplanétaire cela ne cerne que lui.
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • ATT, à travers leur philharmonique, ne mérite pas et ne devrait pas mériter la potence. Parce qu’il est ancien chef d’Etat ? Non, personne ne mérite la potence pour forfaiture et haute trahison. Mais les soldats maliens, les dignes fils du Mali, livrés, en autodafé, sans carburant et sans munitions, le 18 janvier 2012, à Aguelhock, méritent-ils une fin aussi tragique et atroce ?

  61. De toute les façons, un enfant tous comme les maliens ne se sentirons à l’aise qu’avec la personne qui s’ouvre à nous et qui nous donnes de l’importance.
    I. Alpha depuis très longtemps à renoncer à tous problèmes qui peut consister le Mali. Personnes n’as jamais interdire à ATT de retourner au Mali, mais il comprend lui-même que son retour au bercail consiste un véritable danger pour sa propre sécurité.
    BK est notre président et on va le soutenir jusqu’au bout.

  62. Si vous essayez de persuader la population de se révolter contre le régime en place pour que ATT puisse revenir, vous n’aurez pas gain de cause !!! D’ailleurs, ce n’est pas IBK qui l’empêche de revenir au pays, c’est sa conscience qui ne lui permet pas de le faire !!!

  63. Si les maliens sont là aujourd’hui c’est la faute aux deux prédécesseurs de IBK. Tu veux qu’on oublie les rancoeurs alors que toi tu ne l’as pas fait. Quand on décide d’abandonner les rancoeurs, on oublie tout sans jamais revenir sur les faits.

  64. N’essaie pas de nous embrouiller cher journaliste. Il est vrai que le Mali a fait la paix avec des criminels qui ont hotté la vie à un bon nombre de nos soldats, des femmes se sont faites violer, des enfants se sont faits massacrer, etc. Mais ce n’est pas le moment de revenir sur de telles choses du moment où les maliens ont décidé d’enterrer tout ceci derrière eux. Si nous devons pardonner à ATT je pense que cela viendra. On ne force pas les choses mais elles viennent d’elles mêmes. Toute chose a un temps, tout comme tu l’as mentionné dans ton article. En ce qui concerne le retour d’ATT on peut dire que la plupart des maliens ne sont pas prêts psychologiquement pour cela. Alors que tout le monde a voulu qu’on fasse la paix avec ces « criminels » comme tu dis. Aussi, de la manière à laquelle Alpha a montré qu’il n’est plus intéressé à ce qui arrive aux maliens, je dirai que de cette même manière nous ne voulons plus avoir à faire à lui, voir sa tête. Nous n’avons pas besoin de ces deux hommes pour faire la paix et nous réconcilier entre nous. Tout ce que notre chère patrie traverse aujourd’hui comme dure épreuve est due aux erreurs qu’Alpha et ATT ont commis par le passé. Ils ont tout simplement poignardé le Mali et je n’ai besoin de dire comment puisque tout le monde sait ce qu’ils ont fait.
    Cependant, je conseillerai aux journalistes, dont l’intention est de mettre leur plume à la faveur du retour d’ATT, d’arrêter de créer des polémiques car nous ne supporterons plus que la situation s’envenime encore une fois de plus à cause d’Amadou Toumani Touré. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  65. Lorsque l’honneur et la dignité sont, à vil prix, mis à l’encan et que la vertu et la décence se mettent au service de l’imposture, c’est, pour paraphraser l’autre, le festival des fripouilles.

  66. Le sors D’ATT ne dépend pas d’IBK, mais plutôt de la justice malienne. ATT est trahi de haute trahison par la justice malienne alors qu’il réponde de ses actes. IBK n’a rien à avoir dedans. Alors évitons de culpabiliser IBK pour ce qui ne l’ indexe aucunement.

  67. IBK n’a rien à se reprocher concernant la relation entre lui et ALPHA, c’est ALPHA qui a décidé de couper le pont avec IBK et de ne plus jamais le retablir !!! Sinon il a pu pardonner à MOUSSA, il a même incité les maliens à lui pardonner en le faisant venir à la signature de l’accord, mais quelqu’un qui ne veut pas te pardonner même si tu lui pardonnes vous serez toujours au même point !!!

  68. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡
    Je vous rappelle que la mésentente entre les leaders politique malienne, n’a rien à avoir avec la rébellion au nord Mali. La preuve est que le régime en place à réussit à trouver un terrain d’entente plus crédible et avantageux avec les séparatistes. IBK incarne la paix et la réconciliation et c’est qui à résumer à la signature de l’accord du 15 Mai et du 20 juin 2015. Les leaders immatures comme Alpa qui mettent des problèmes personnels au-devant des intérêts du pays sont des apatrides de la pire espèce.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  69. Alpha Oumar Konaré ancien président de la république du Mali. Un homme qui ne se soucie plus jamais de ce que la Nation traverse où est en train de traverser comme problème. Le Mali vient de traverser une importante crise politico-sécuritaire de son histoire d’existence, qui a apporter des grandes déchirures, et Alpha étend que père de la démocratie Malienne ne s’est jamais donné la peine de parler comme sage pour tenter défendre où de faire arrêter certaine hostilités du pays à qui il a promis de toujours accompagné. Il vient de montrer par cet acte qu’il a eu de ce qu’il voulait du Mali et que le reste ne l’intéresse plus. mais avec la bénédiction que les ancêtres du Mali ont apporter à la Nation, ce pays ne disparaitra jamais car un homme conscient est venu à son secours.

  70. MALIDEN KOURA 💡 💡 💡 💡
    Tu as raison, AOK essaye de nous voiler la face, il a mal gérer le problème du nord Mali avec des accords sordides aujourd’hui qui ont coûté très chère au Mali. Sa politique de gouvernance était l’une des plus mauvaises, les maliens regrettent aujourd’hui son séjour à la commande de la magistrature suprême du MALI.

  71. Le malaise est ancien. En 1993, en application des accords de paix de Tamanrasset (1) et pour calmer les velléités indépendantistes touarègues (2) dans le nord du pays, le président Alpha Oumar Konaré prend la décision d’intégrer des centaines de combattants rebelles au sein de l’armée régulière. Cette première fusion ne laisse pas un bon souvenir aux soldats d’active : dès 1994, les « intégrés », doutant de la parole gouvernementale, prennent le maquis avec leurs armes. Le scénario se reproduit en 1996. Là encore, les autres militaires sont forcés d’accepter, bon gré mal gré, ces arrangements et leurs suites.
    Dix ans d’une cohabitation empreinte de méfiance se sont écoulés quand, en 2006, des militaires « intégrés » proches de M. Iyad Ag Ghali — qui créera cinq ans plus tard le mouvement Ançar Dine (« Défense de l’islam »), un rassemblement touareg de tendance djihadiste — sont accusés de faire des allers-retours entre les différents mouvements du Nord, « au gré du vent ». Le 23 mai 2006, les soldats intégrés, regroupés à Kidal, aident à la prise du camp militaire et rejoignent le chef touareg dans le désert. Pour les militaires, c’est la trahison de trop. « Pendant dix ans, on partageait tout, on mangeait ensemble, on prenait le thé ensemble », s’insurge un sergent. Il ne peut oublier que l’un de ses anciens frères d’armes avait alors saisi son propre kalachnikov pour abattre six de ses compagnons.

  72. Ce que vous êtes en train de dire est peut-être raisonnable, mais n’essayez pas faire une sorte de comparaison entre deux situation qui n’ont rien à avoir l’un avec l’autre !!! Quand vous essayez de faire comprendre aux gens qu’IBK a pu pardonner aux rebelles qui ont causé le plus de tord aux malien, et qu’il devrait faire autant avec ATT et ALPHA, cela n’a pas de sens car pour les rebelles c’était obligé qu’on leur pardonne étant donné que la vie des maliens en dépendait !!! Pour ce qui est de la relation entre lui et ses prédécesseurs, c’est autre chose !!!

  73. L’absence de Alpha Oumar Konaré à la cérémonie de signature, la seule cohérence de l’évènement
    Premier paradoxe : le Général Moussa Traoré, dictateur sanguinaire qui dirigea le Mali d’une main d’acier pendant 23 ans était présent à cette cérémonie. Pour rappel, il s’agit de celui-là même qui est à la base de la démilitarisation du nord malien par les accords de Tamanrasset dont il en est le signataire. Accord qui a fragilisé la situation sécuritaire de la zone, la livrant à des hordes de narco-trafiquants et autres bandits de grands chemins. La crise malienne n’étant que la suite logique de la démilitarisation du septentrion malien, nous pouvons affirmer, sans risque de se tromper, que l’Accord de paix a été signé en présence de celui qui en a semé les graines.
    Deuxième paradoxe : ce qui choqua la majeure partie de nos compatriotes, c’est le vibrant hommage rendu au père de la Nation malienne en présence de celui-là qui mis fin à son régime par un coup d’Etat militaire et qui très certainement aura été à l’origine de sa mort en prison.
    Comment donc en même temps peut-on rendre hommage au président Modibo Keita et saluer la présence de GMT à la cérémonie de signature ? Comment le premier président de la République du Mali indépendant, héros de la lutte contre l’oppression coloniale dans toute l’Afrique pouvait se trouver en prison et y mourir dans des circonstances atroces ? Qu’a ressenti Moussa Traoré lorsque le président du Zimbabwe, Robert Mugabe contemporain du président Modibo Keita, se lança dans un vibrant et sincère hommage au père de l’indépendance en chantant, « Ghana, Guinée, Mali » à plusieurs reprises ? Le président Alpha Condé de la Guinée tout en affirmant qu’il aurait été souhaitable que les présidents ATT et Alpha Oumar Konaré soient présents dans la salle, a aussi salué la présence de GMT. Il n’est pas sans savoir qu’Alpha Oumar Konaré, militant et président du mouvement démocratique, ne pouvait souiller par sa présence la mémoire des martyrs du 26 Mars qui ont donné leurs vies pour la liberté et la Justice. C’est là, d’ailleurs, la seule cohérence de la soirée du vendredi 15 mai 2015. Modibo Keita. C’est peut-être un signe du destin que tout cela se passe aujourd’hui, 15 mai 2015, soit 24 heures avant la date anniversaire de sa mort en détention dans des conditions infra humaines, le 16 mai 1977 par la faute du dictateur Moussa Traoré.
    Assurément, le Mali est le pays où l’on a mal compris le concept de pardon. Il n’y manquait donc que la présence de Att, d’AOK et de Amadou haya Sanogo pour que la fresque paradoxale soit complète. Ainsi, d’un seul regard, l’on aurait pu comprendre toute l’histoire contemporaine du Mali. Nous aurions, par ordre chronologique, GMT qui fit un coup d’Etat militaire à Modibo Keita, Att qui fit un coup d’Etat populaire à GMT, AOK, infatigable militant pour la démocratie, Amadou haya Sanogo qui fit un coup d’Etat à Att et enfin, Dioncounda Traoré qui assura l’intérim de la présidence avant l’élection du président iBK.

  74. Ces signatures des accords du 15 mai et du 20 juin ont été pour la population du Mali un grand jour qui consiste le début de paix et de réconciliations pour un Mali qui a connus un déchirement intense. Le pardon est accepté si celui avec qui nous sommes en conflit le veut. Ce qui a été le cas des deux parties des maliens. Bien sûr que le Mali mérite mieux que des conflits, nous maliens on ne suit que celui qui veut notre bien.
    😯 😯 😯 😯

  75. Mamadou DABO, s’il te plait ne parle pas d’ATT en plus ne soit pas hypocrite. moi je pense que son retour ne doit pas être sollicité. c’est pour sa propre sécurité.

  76. En cherchant mes repères dans la culture ou dans les cultures : Là aussi on a encore un gisement qui peut nous servir de repère pour relever le défi. Le brassage culturel séculaire permettra-t-il au Mali de ne pas laisser s’établir une ligne physique à la place de cette ligne imaginaire de séparation légalisée à la signature d’un tel accord ?

  77. Omettre Pr Diouncounda Traoré et mettre la tete de ce voyou de Sanogo c’est une insulte à notre nation.. Pourquoi notre journalistes agissent ainsi.. L’histoire de notre pays est si vieille que ça pour qu’on perte la mémoire??

Comments are closed.