Kebzabo Saleh, chef de file de l’opposition tchadienne en visite au Mali : « Il faut rebâtir très rapidement l’Etat malien»

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Journaliste de formation, Kebzabo Saleh est le président du parti politique UNDR qui a 10 députés à l’Assemblée nationale. Il est le président de ce groupe parlementaire, également, porte- parole adjoint de la CPDC, principale coalition de l’opposition. Du fait du nombre des députés, il est le chef de file de l’opposition. En visite au Mali, nous en avons profité pour lui tendre notre micro.

Kebzabo Saleh

Kebzabo Saleh

Le Pouce : Quelles sont les raisons de votre présence au Mali ?

Kebzabo Saleh : Nous sommes venus pour vous apporter notre salut fraternel. Précisons que c’est une initiative de l’opposition. Cette délégation, avalisée par le gouvernement, est venue apporter sa solidarité et confirmer que nous sommes dans la guerre et continuerons dans la guerre, en espérant qu’elle ne sera pas très longue. Mais, il ne faut pas se faire d’illusion : On entre dans une guerre qui va être longue. Il faut s’y préparer en conséquence. Le Tchad ne va pas reculer et va maintenir sa présence. J’espère qu’à long terme, cette solidarité tchadienne va faire avancer l’unité africaine.

Le Pouce : Au sortir de la rencontre avec la Coalition pour le Mali,  que faut-il retenir?

Kebzabo Saleh : Nous avons tous conscience que le Mali est par terre, que ses structures sont détruites et qu’il faut rebâtir vite un Etat. Sans Etat, il n’y a pas de démocratie, d’élections. Il faut rebâtir très rapidement l’Etat malien ; Il faut remettre sur pied une armée malienne. Pour la légitimité du pouvoir, organiser des élections. Mais, comment organiser des élections dans un pays complètement défiguré. C’est un challenge qu’il faille relever.

Le Pouce : Un message ?

Kebzabo Saleh : Le message, c’est le courage. Le peuple malien est très courageux et à qui j’adresse toutes mes salutations et tout mon soutien pour qu’il tienne débout pour que puisse continuer la lutte. Il n’y a pas d’autre chemin que de faire face aux aventuriers, aux terroristes, par une très forte unité nationale et derrière un seul slogan : « Le Mali, rien que le Mali ».

Propos recueillis par

Tiémoko TRAORE

 

 
SOURCE:  du   11 mar 2013.    

Une Réaction à » Kebzabo Saleh, chef de file de l’opposition tchadienne en visite au Mali : « Il faut rebâtir très rapidement l’Etat malien»

  1. Fofana

    A Son Excellence Monsieur le Ministre du Logement, des Affaires Foncières et de l’Urbanisme.

    A quand l’inauguration et la remise des clés des logements sociaux de kolokani? Voilà plus d’une année que l’Entreprise en charge de ce chantier s’est totalement exécutée. Les populations du Bélédougou comptent sur votre sens de la responsabilité et votre esprit de solidarité pour un denouement heureux de ce processus qui avait longtemps suscité de l’espoir au départ mais suscite des interrogations au finish.