Koulouba 2012 : Jeamille Bittar dépose sa candidature

0
0

C’était mercredi dernier à, la Cour Constitutionnelle du Mali aux environs de 14heures GMT sous les regards de ses partisans et du Secrétaire Général, M. Bah Aliou ainsi que Greffier en Chef Me Mamadou Koné.

En fait, c’est aux environs de 13h45 que le candidat de l’Union des Mouvements et Associations du Mali (UMAM), M. Jeamille Bittar a franchi le portail de la Cour Constitutionnelle.A l’accueil, ses partisans composé des membres du bureau de l’UMAM ainsi que supporters et sympathisants. Après les salutations d’usage avec le Secrétaire Général et le Greffier en chef, Jeamille Bittar dira en guise d’introduction aux environs de 13h50: « Je suis venu  répondre à l’invitation de la Cour Constitutionnelle pour ma demande de candidature à l’élection présidentielle du 29 avril prochain après avoir écouté votre communiqué dans la presse ». De ce pas, le candidat de l’UMAM citera les éléments constitutifs de son dossier de candidature qui sont : Les photos d’identité, le livret de famille légalisé, une copie de certificat de nationalité ; une copie du certificat d’acte de naissance ; le bulletin N°3 du casier judiciaire et le reçu de la caution de dix millions de CFA (10 000 000 FCFA) déposé au trésor.

La surprise de Bittar

L’enfant de San et non président dela CCIMet du CESC, énumérera aussi la liste de ses parrainages conformément aux textes. A Bamako District, il a obtenu 05 parrains et non les moindres ; Kayes 05 ; Koulikoro 07 ; Ségou, son fief puisque région natale de ce fils du terroir et très attaché, il caracole avec 14 parrains ; à Mopti il obtient 10 parrains, Tombouctou 05, Gao 05 et Kidal, l’épicentre des revendications sécessionnistes, il engrange 07 parrains. D’où des interrogations de bien d’observateurs qui ne comprennent pas comment le président d’honneur de l’UMAM à pu obtenir en cette période de guerre 07 parrains et non els moindres ?

La réponse de l’intéressé est on en peut plus clair : « Nous avons des militants là-bas qui croient en moi et à mon projet de continuation des grands projets du Président ATT. En fait, ces militants croient au changement que je prône depuis fort longtemps ».

Et Bittar d’ajouter : « Je suis compétitif aux regards de ces soutiens. Et les maliens auront un choix à faire. Je dois donner le maximum de moi même pour ne pas les décevoir », a-t-il martelé à la presse à sa sortie du bureau du SEGAL de la Cour Constitutionnelle tout heureux. En réalité, le candidat de l’UMAM en parlant de la sorte, sait de quoi il parle car, selon nos informations cet homme et ses camarades qui se réclament héritiers d’ATT ont des atouts à faire valoir. « Nous surprendrons beaucoup de gens car dans les jours à venir, vous verrez notre armada», a laissé entendre un proche.

Interrogé par nos confrères sur ce qui l’anime après son dépôt de candidature à l’élection présidentielle du 29 avril prochain, le candidat de l’UMAM a été clair et précis : « C’est un sentiment de joie d’un  patriote qui vient d’accomplir un geste hautement patriotique. Je rends grâce à Dieu pour ce geste d’une très grande portée Nationale qui est important dans la vie d’un individu et de la Nation. Je sais que les maliens attendent beaucoup de moi. Je ferai tout pour ne pas les décevoir ».

Enfin, Jeamille BIttar a déposé sa candidature après celle de Soumaila Cissé, candidat de l’URD, qui l’a fait vendredi dernier « mais de façon sobre », comme l’explique un proche.

Pour la présidente des femmes de l’UMAM : « Ce dépôt prouve que notre candidat à travers les parrainages ainsi obtenus, qu’il est bien soutenu. Maintenant, nous nous attèlerons aux retraits des cartes d’électeurs qui sont prévus à partir du 25 mars prochain. En fait, après la rencontre du samedi, nous mettrons le turbo pour bien aborder ces élections par la formation de nos camarades et par la mobilisation de nos troupes. Retirer sa carte d’électeur prouve que chaque militant soutien notre candidat».

Pour la présidentielle du 29 avril prochain donc, de grosses surprises ne sont plus à écarter même si certains candidats dits potentiels se croient déjà Koulouba.

Aux regards de ce se passe sur le terrain, si la classe politique en fait pas attention, elle sera déboussolée par de jeunes loups aux dents longues.

 Bokari Dicko

 

Guerre au nord Mali

Demain, les femmes de l’UMAM en prières au CICB

« Ce sera demain dans l’après midi à l’intention de toutes les victimes civiles et militaires qui sont tombées sur le champ d’honneur et pour que la paix revienne dans notre pays», a laissé entendre la présidente des femmes, Mme Dembélé Ramatoulaye Touré au cours d’une rencontre hebdomadaire du mercredi dernier sis à leur siège de l’ACI de Lafiabougou.

Cette importante rencontre des femmes de l’UMAM, fer de la         nce de la consolidation des acquits du Président ATT, demain samedi aux environs de 14h30 au CICB était en réalité un meeting de soutien à leur candidat Jeamille Bittar. « Mais compte tenue de la situation de guerre qui nous a été imposée, les nouvelles au front, nous avons décidé de transformer ce meeting en rencontre de prières pour le repos des personnes tuées dans les combats au nord de notre pays », a expliqué en guise d’ouverture de sa rencontre avec ses sœurs de l’UMAM sis à leur siège de l’ACI de Lafiabougou. Sur ces mots, Mme Dembélé Ramatoulaye Touré, a été longuement applaudi et félicité par ses camarades qui trouvent juste et très important les prières pour nos morts civiles et militaires. En réalité, les femmes UMAM sont solidaires avec l’Armée et les épouses de militaires. Un geste politique hautement apprécié par toutes les militantes de l’UMAM, nous a-t-on dit à leur siège mercredi dernier. « Certes les pagnes confectionnés pour la fête du 08,mars seront distribués mais pas d’animation musicale que des prières, lecture du Coran samedi après midi au CICB », martèle-ton à l’UMAM. Pour réussir cet important évènement, les femmes ont décidé de sortir très nombreuse mais dans le calme pour venir au CICB faire des prières, lire le Coran à la mémoire des disparus et des blessés de guerre pour leur prompt rétablissement. Il s’agit pour els femmes de l’UMAM de prier pour que la paix revienne rapidement dans le pays.

Dépôt de candidature de Jeamille Bittar salué

Aussi, les femmes de l’UMAM à l’unisson ont salué le dépôt de candidature de Jeamille Bittar et se disent déjà prêtes pour la victoire finale au soir du 29 avril prochain.

A l’UMAM le message est on ne peut plus clair : « Si ATT a commis des erreurs certes, nous sommes avec lui. Nous sommes derrière lui jusqu’au soir de sa passation de service », a martelé la présidente Ramatoulaye vivement applaudi par ses camarades.

Pour l’élection présidentielle du 29 avril prochain, elles décident de sortir « la grosse artillerie pour le candidat Jeamille Bittar pour sa victoire qui sera sans équivoque».

Ce qui est sûr et certains, à l’UMAM, après la rencontre du 03 mars, c’est-à-dire de demain après midi, l’heure sera à la mobilisation de la troupe pour faire élire Jeamille Bittar à Koulouba. « Qui mieux que lui pour succéder à ATT le 08 juin », a laissé entendre un militant chevronné.

Bokari Dicko

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.