Élection présidentielle 2013 : Les leçons de grandeur d’un peuple

19

vote_mali2Le Mali vient de loin, de très loin. Il n’a pas fini de surprendre et ce pays surprendra encore et toujours le reste du monde. Car, cette nation est bâtie sur des valeurs sociétales à toutes épreuves. Le geste presqu’inattendu de Soumaïla Cissé à l’endroit de son “Aîné ” Ibrahim Boubacar Kéïta, 24 heures seulement après le second tour de l’élection présidentielle du 11 août dernier, en est l’expression la plus éloquente.

Le dépouillement des bulletins de vote du scrutin présidentiel
Le dépouillement des bulletins de vote du scrutin présidentiel

 

Voilà que du fond de l’abîme où il était il y a à peine un an et demi, le Mali administre de la plus belle manière qui soit, la preuve de sa grandeur de vieille nation aux civilisations multiséculaires. A travers une élection présidentielle reconnue comme transparente et crédible par l’ensemble des groupes d’observateurs nationaux et étrangers, le peuple malien reprend incontestablement sa position de grande nation au sein de la communauté internationale, mais de la manière la plus éclatante et honorable qui soit.

 

En effet, il y a si peu de temps, qui l’y aurait pensé ? Qui l’aurait cru ? Qui aurait imaginé un seul instant qu’en l’espace de 18 mois, le Mali passerait d’un Etat effondré et quasi-inexistant à celui d’exemple de démocratie ? Ils n’étaient surement pas nombreux ceux dont l’optimisme pouvait envisager en un temps record que la totalité du territoire serait libérée du joug des narco-djihadistes, que l’administration serait déployée sur l’ensemble du territoire ; que l’armée malienne, requinquée que jamais, serait présente partout aux côtés des forces alliées et de la Minusma ; que le pays organiserait des élections présidentielles dans le calme et la sérénité à l’issue desquelles le “vaincu” se précipiterait avant même la proclamation des résultats provisoires au domicile du “vainqueur” pour lui adresser ses félicitations et lui souhaiter bonne chance en tant que président de la République démocratiquement élu.

 

Le mérite revient d’abord aux filles et fils de ce pays qui n’ont jamais désespéré de leur avenir commun au sein d’une même et unique nation ; qui ont eu les ressorts nécessaires pour surmonter les pires épreuves ayant occasionné sous d’autres cieux l’effondrement total de très grandes et solides nations de par le monde. Le mérite revient ensuite aux autorités de la transition, qui, avec l’organisation de cette élection présidentielle après la libération totale du territoire, peuvent être fières d’avoir relevé les deux grands défis qui constituaient leurs principales missions. Le mérite revient également à la communauté internationale, notamment la Cédéao, l’Union Africaine (UA), l’Union Européenne (UE), l’Organisation des Nations Unies (ONU), qui, depuis le déclenchement de la grave crise sécuritaire et institutionnelle, s’est montrée solidaire du Mali et du peuple malien, malgré toute la complexité des problèmes.

 

Kidal-centre-vote

 

Dans ce registre des mérites, la palme revient incontestablement à la France et à son président, François Hollande, dont la promptitude, l’engagement ferme et la détermination pour la restauration de l’intégrité et la souveraineté totale et entière du Mali sur l’ensemble de son territoire, ont permis l’atteinte de tous ces résultats qui font aujourd’hui la fierté du monde entier. En effet, comment ne pas se rappeler de cette date fatidique du 10 janvier 2013 où des colonnes entières de terroristes, de narcotrafiquants et de djihadistes endoctrinés et complètement fanatisés dans leur rêve insensé de l’application d’un “islam rigoriste”, barbare, archaïque et moyenâgeux, étaient parvenus à sauter le dernier verrou des forces armées de défense et de sécurité du Mali stationnées à Konna à seulement une soixantaine de kilomètres de l’importante base militaire stratégique de Sévaré (Mopti).

 

Le lendemain, 11 janvier à l’aube, le président français, ordonnait l’engagement de l’armée française au Mali pour stopper nette l’avancée inexorablement entamée des terroristes vers le sud du Mali. Ce fut le départ de tout ce qui nous vaut aujourd’hui ces résultats et ce satisfecit général.

 

Un vibrant hommage doit être rendu ici et maintenant à tous ceux qui y ont contribué d’une manière ou l’autre, en tête desquels ceux (Maliens et étrangers) qui l’ont fait au prix de leurs vies. En mémoire de leurs sacrifices, qui n’ont pas été vains, le peuple malien se doit à présent de regarder résolument l’avenir en tirant toutes les leçons de ses errements du passé afin que plus jamais, le Mali ne connaisse à nouveau une telle situation si atrocement vécue par l’ensemble de ses populations quelles qu’elles soient et où qu’elles soient.

 

C’est pourquoi, le nouveau président de la République, n’aura aucune excuse quant à la conduite diligente des grands chantiers qui l’attendent impatiemment. Il s’agit notamment de l’unité nationale, de la réconciliation entre toutes les composantes nationales, de la reconstruction, du redressement et de la restauration de l’autorité de l’Etat, du redressement économique, du retour de la confiance entre les différents acteurs de la vie nationale, entre autres.

 

Le président de la République, fraichement élu, Ibrahim Boubacar Kéita, dans l’imaginaire populaire de ses compatriotes, dispose d’atouts sérieux pour y parvenir. C’est ce qui justifie le vote massif des populations en sa faveur aussi bien au premier qu’au second tour de l’élection présidentielle lui conférant ainsi une légitimité solide à même de lui permettre d’engager toutes les réformes nécessaires au renouveau de l’Etat et de l’homme malien.

 

Les attentes sont certes nombreuses et les défis multiples, multiformes et multidimensionnels. En aura-t-il tous les moyens nécessaires pour y faire face ? Seul l’avenir nous édifiera à ce sujet.

 

En attendant, savourons ensemble cette éclatante victoire de la démocratie en espérant que les choses changeront véritablement comme s’y étaient engagés l’ensemble des 28 prétendants au fauteuil présidentiel. Heureusement qu’il n’y a, en la matière, qu’un seul et unique fauteuil, celui dans lequel sera très bientôt installé El Hadj Ibrahim Boubacar Keita, candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM). Que les autres, à l’instar de Soumaïla Cissé, assument courageusement leur défaite, si défaite il y a. Car, en définitive c’est tout le Mali qui sort vainqueur de cette élection.

 

Alors, au travail tous, chacun dans ses rôle et place !

 

Bréhima Sidibé

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. POUR COMMENCER, JE VAIS ME CONTENTER DE DIRE EN DIFFERENTES LANGUES CECI: “DELIKO BLAKAGO DONKELEN GNEGUAN YE= L’HABITUDE EST UNE SECONDE NATURE ou ON A BEAU CHASSE LE NATUREL, IL VOUS REVIENT AU GALOP= WHAT IS BREAD IN THE BONES WILL COME OUT IN THE FLESH.” TOUT CELA POUR DIRE QUE CE QUI S’EST PASSE LORS DES DEUX TOURS DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE A MAINTENANT N’EST AUTRE QUE LE PROPRE DU MALIEN. IL N Y AUCUNE SURPRISE D’AVOIR MONTRE A LA FACE DU MONDE QUE NOUS SOMMES UN PEUPLE D’UNE VIEILLE CIVILISATION, DE RESPECT, DE DIGNITE ET DE FIERTE REELLE; MEME SI LES ACTIONS DE CERTAINS LEADERS IRRESPONSABLES ONT FAILLI DEMONTRER LE CONTRAIRE. NOUS DEVONS REVENIR A NOS TRADITIONS QUE MEME LE COLONISATEUR RECONNAIT EN NOUS. PAR CONSEQUENT, JAMAIS ENCORE PLUS JAMAIS CELA. LE PEUPLE DOIT SE SENTIR SOUVERAIN. NOUS DEVONS TOUS PRENDRE NOS RESPONSABILITES EN APPORTANT NOTRE PIERRE A L’EDIFFICE NATIONAL MAIS AUSSI NOUS DISSOCIER DE TOUTES PRATIQUES ANORMALES EN DENNINCANT LES COUPABLES.

  2. En principe, un SIDIBE n’est pas Griot. Quand il se déguise en journaliste (?) sa propre parole l’enivre.
    M le journaleux, tout bon journaliste Nord Coréen ferrait exactement comme toi, lui n’a pas le choix.
    Le passé glorieux à l’infini, le génie éblouissant du malien, l’auto célébration et la grande gueule, voila ce que je dénonce.
    Ces incantations ne permettent pas de reconstruire un pays. Prends ton rôle au sérieux, formes-toi

  3. Bonjour,
    Félicitations au nouveau Président, Ibrahim Boubacar Keïta, pour le plébiscite obtenu de la part des électeurs Maliens.

    Désormais, il a le feu vert pour la création d’institutions fortes au Mali et pour la reconstruction et le développement durables du Mali.

    Mais, il ne peut le faire sans la quiétude, l’engagement et l’aide de tous les Maliens y compris ceux de l’opposition qu’elle participe au gouvernement ou pas.

    C’est pourquoi la paix et la sécurité doivent être renforcées, de même, la réconciliation et l’unité sont, maintenant, indispensables pour avancer ensemble et bâtir un Mali prospère et solidaire avec l’assurance d’un bien-être durable pour ses filles et ses fils.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  4. Non Dr. ANASSER AG RHISSA, le Mali n’a pas besoin d’un gouvernement de consensus.

    Nous avons besoin d’une vraie opposition et Soumi champion fait très bien l’affaire.

    IBK, non plus, ne veut pas avoir un gouvernement de consensus.

    Il nous faut une vraie opposition constructive, républicaine, efficace et démocrate.
    C’est dans Contradiction-Proposition qu’un pays avance à grand pas vers le développement et la cohésion sociale.
    Dans un pays où il n’y a pas de confrontations d’idée, il n’y a pas non plus de vraie démocratie. Le régime de ATT est une parfaite illustration de cette démocratie de façade, inutile, stérile et dangereuse pour le pays.

    Le Mali a besoin d’une vraie opposition pour renforcer sa démocratie et son caractère républicain.

    Alors Dr. ANASSER AG RHISSA, ne faisons plus cette même erreur, celle qui nous a conduit à la situation que nous connaissons tous.

    • Bonjour,
      Merci, LeSablier, de votre contribution.

      Un gouvernement d’ouverture n’est pas un gouvernement de consensus tel que vous le définissez et tel que l’a appliqué ATT, car ses membres ne s’entendent pas forcement sur TOUT.

      Un gouvernement d’ouverture n’empêche pas le renforcement de la démocratie et ne veut pas dire qu’il n’y a pas de confrontation d’idées et des propositions associées, au contraire.

      Une telle confrontation se fait au sein du gouvernement et les décisions sont prises en conséquence et plus rapidement pour le bien du Mali.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com

  5. SINCERES PENSEES ET PRIERES POUR LE PEUPLE EGYPTIEN…EN CE JOUR TRAGIQUE DE LEUR HISTOIRE…

    JE N’AIME PAS DU TOUT MORSI ET LES FRERES MUSULMANS…MAIS ON NE PEUT PAS … DEMANDER UNE CHOSE ET SON CONTRAIRE…ILS ONT ETE ELU…

    Moussa Ag,…TRES TRISTE POUR L’EGYPTE…ILS AURONT DU MAL A S’EN SORTIR…

    QUAND L’ARMEE QUI DOIT PROTEGER LES CITOYENS ET L’ETAT…DEVIENT LE PLUS GROS DANGER POUR LES DEUX… 😥 😥 😥 😥 😥

    • Les vrais terroristes sont dans l’armee, pas dans le camp Morsi aussi paradoxal que cela puisse paraitre. C’est ce qu’on a tente de dire aux maliens avec nos fuyards qui se sont trouves des occupations autres que la protection de l’integrite territoriale et le respect de la hierarchie. QUAND ON A DES LOIS DANS UN PAYS ON LES RESPECTE SINON IL N’Y A QUE L’ANARCHIE. Les egyptiens ne sont pas les maliens, certains peuvent les qualifier de fous mais ils sont prets a mourir pour un ideal. Et je vais repeter ce que j’ai dit ici avant: L’AVENIR EST TRES SOMBRE DANS CE PAYS ET LES CHOSES NE SONT PAS PRETES DE S’ARRANGER TANT QUE MORSI N’A PAS ETE RELACHE. C’est tellement triste! 🙁 🙁 🙁

      • Je ne suis pas de ce avis. Il n’as pas été élu pour détourner la révolution vers son dieu. Le temps des pharaons c’est fini. Les dieux n’ont plus de rôle dans les choix et la direction du pays.
        C’est horrible tous ces morts dans la violence prescrites par d’autres.

  6. Dieu merci pour ce beau cadeau qu’est le retour de la démocratie dans notre chère patrie Le Mali.Le peuple malien a prouvé qu’il est maitre de son destin et que c’est lui qui choisit son dirigeant. C’est aussi une mise en garde au nouveau régime que ses attentes sont énormes donc au travail dès l’investiture Monsieur le Président.Concretisez cette leçon de democratie que nous avons offert à toute l’huanité.
    Dieu vous benisse,Dieu benisse le Mali uni en paix et reconcilié.

  7. Bonjour,
    Après le beau geste de Soumaïla Cissé, les mêmes raisons que le Niger à savoir renforcer la stabilité politique, la sécurité interne et externe (dans la zone sahel) et la cohésion nationale, doivent pousser le Président IBK à opter pour un GOUVERNEMENT d’OUVERTURE au Mali dont le Premier Ministre pourrait être Soumaïla Cissé (c’est ma proposition).

    Ce gouvernement doit intégrer toutes les sensibilités.

    C’est ainsi que le slogan le Mali d’abord sera une réalité.

    En plus, il permettra de résoudre la difficile question de l’intégration dans le gouvernement de certains présidentiables du premier tour après leur ralliement à IBK au deuxième tour.

    On est loin de MARS 2011 où j’avais proposé à travers une lettre et sur internet, pour les mêmes raisons, au Président Nigérien et à son opposition ARN d’accepter de former un tel gouvernement d’ouverture et d’union nationale.

    Ne perdons pas le temps.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE
    Webanassane@yahoo.com

  8. 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Mais mon frère DOUC….

    Tu es plus civilisé que je ne le croyais … et dire que tu supportait IYAD … c’est vraiment bizarre … 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Bon … fini avec mes tracasseries … 😆 😆 😆 😆 😆

    L’opposition doit être sérieuse et constructive … ELLE DOIT GARDER L’ŒIL SUR LE POUVOIR … DENONCER ET S’OPPOSER AUX DERAILLEMENT ET AUX ABUS … ELLE A BESOIN D’UN CERTAIN POUVOIR POUR CELA …

    En tout cas … le peuple cherche sa tête dans tous les pays du monde et compte sur l’équilibre entre ces deux …pour l’avancement du pays …

    Moussa Ag,…qui salut son ami jihadisto-democrate …DOUCARA … 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    VAS TU NOUS DIRE … OU SE TROUVE IYAD … POUR QU’ON LUI APPLIQUE LA CHARIAH FRANÇAISE DES CAROTTES ENFLAMMÉES QUI TOMBE DIRECTEMENT DU CIEL …???? PLEEEEEEEEEAAAAAAAAAASE…!!!

    • foudkg peut faire ce que bon le semble avec ses carottes
      Iyad, lui, il est en securité
      😀 😀 😀 😀
      Moussa Ag qui se soucci de la santé de notre frère a tous

  9. Bonjour chers frères

    Je voudrais ici saluer la maturité politique de Soumaila CISSE qui a accepté de privilégier l’intérêt national. Le Mali est et restera un grand pays tant que des actes de ce genre seront posés par des hommes comme SOUMAILA CISSE.

    Je souhaite que cet exemple inspire tous les perdants aux élections. SOUMI CHAMPION, Vous êtes un valeureux et digne perdant.

    Tonton SOUMAILA nous sommes fiers de l’exemple démocratique que vous avez donné. Ce geste que vous avez sagement imprimé restera gravé pour toujours dans la mémoire de tous les démocrates convaincus.

    Merci Tonton CISSE.
    Que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse le Mali.

  10. Bonjour chers frères
    IBK doit discerner les opportunistes des démocrates intègres.
    Le nouveau président n’aura aucune excuse en cas de reprise des erreurs impardonnables commises allègrement par le régime défunt.
    Il se doit de composer un gouvernement efficace travailleur et incorruptible.
    Le mali a massivement voté en faveur de IBK car il jouit d’une très grande confiance auprès de ses compatriotes.
    Alors, Monsieur le nouveau Président, le peuple vous regarde.
    Que Dieu vous donne, la bonne volonté, la force, la bonne santé, surtout le bon entourage pour diriger dignement ce beau pays qui attend beaucoup de vous.
    Que Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse le Mali.
    Répondre

  11. Bonjour chers frères

    IBK doit discerner les opportunistes des démocrates intègres.
    Le nouveau président n’aura aucune excuse en cas de reprise des erreurs impardonnables commises allègrement par le régime défunt.

    Il se doit de composer un gouvernement efficace travailleur et incorruptible.

    Le mali a massivement voté en faveur de IBK car il jouit d’une très grande confiance auprès de ses compatriotes.

    Alors, Monsieur le nouveau Président, le peuple vous regarde.
    Que Dieu vous, la bonne volonté, la force, la bonne santé, surtout le bon entourage pour diriger dignement ce beau pays qui attend beaucoup de vous.

    Que Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse le Mali.

  12. Meme presse toujours la grande gueule au Senegal nous avons les memes types de journalistes corrompus et menteurs
    La grandeur d’un peuple oui mais c’est toujours les memes qui reviennent au pouvoir c’est comme chez nous les ex-Senghoriens,les Dioufistes,les ex-PDS de Wade gouvernent ensemble et continuent de piller les maigres resssources du Senegal
    Ce sera la meme chose pour Keita et compagnie les ex compagnons des ex presidents seront a ses cotes et le festin va continuer au detriment du pauvre peuple malien qui est le seul a rester digne dans cette turbulence aux allures d’un neo colonialisme des temps modernes

    • M. ou Mme Lune, il n’y a pas que les journalistes qui élisent le président de la république, ni au Sénégal ni au Mali. Pourquoi alors cette fausse guerre aux journalistes ? Ils sont autant sinon plus citoyens que la plupart de ces compatriotes aveuglés par l’aigreur, l’égoïsme et la méchanceté gratuite. Peut-on construire le Sénégal sans les senghoristes, les dioufistes et les wadistes? C’est un pur leurre.

  13. Rien à dire. Sauf à rappeler que le vainqueur doit gouverner et que les autres, tous les autres, mêmes les opportunistes et arrivistes de la 25ème heure, doivent se résoudre à conduire une opposition sérieuse afin de donner à la démocratie malienne sa lettre de noblesse.

    • pour ce que tu viens de citer ici ne rien pour ; mais pour moi
      c’est beaucoup car tu as tout dit.
      trop parler dans un post pour ne rien dire ne sert absolument a rien

      une opposition sérieuse
      oui une opposition sérieuse c’est ça qui nous faut pour vraiment aller de l’avant
      et c’est ça qui nous manquait ces dernières années,et on a tous récolté ce que nos politiciens ont semé

Comments are closed.