Election Présidentielle / Plate-forme de veille pour des élections sans violence et équitable au Mali

1

Bintou« Le Mali n’a nul besoin de troubles sociaux alimentés par des ambitions politiques »

 

Lors de la conférence de presse animée le 27 juillet dernier à la veille de l’élection présidentielle, les femmes de la plate-forme de veille pour des élections sans violence et équitable au Mali, ont lancé un message de paix adressé aux leaders politiques, aux différents candidats et aux électeurs. Voici le contenu de message livré par la porte-parole de la Plate-forme, l’ancien député Bintou Sanakoua.

 

Nous femmes de la Plate-forme de Veille des femmes pour des élections sans violence et équitable au Mali, venant de différentes organisations de la Société Civile, délivrons ce message de Paix, de tolérance et d’incitation au respect scrupuleux des règles du jeu démocratique, à l’occasion des élections présidentielles de 2013.

Ce message s’adresse aux leaders politiques, aux partis politiques, aux candidats, aux électeurs (en particulier aux jeunes), aux associations et clubs de soutien, aux leaders religieux et communautaires ainsi qu’aux media.

Ce message de paix s’adresse à tout le peuple malien pour:

– une prise de conscience des enjeux de la situation socio politique de notre pays

– une prise de conscience de la fragilité de la paix et de la sécurité dans notre pays,

– une prise de conscience de la solidarité internationale qui s’est manifestée en faveur de

notre pays à l’occasion de cette terrible crise que nous avons tous vécue dans nos cœurs et dans notre chair.

Ce message s’adresse aussi aux media, compte tenu de leur rôle particulièrement important dans le traitement et la diffusion de 1’ information en période électorale.

Ce message de Paix, nous l’adressons à l’ensemble des acteurs politiques pour les rappeler la présence à nos côtés de toute la communauté internationale (l’Union Européenne, l’Union Africaine, la CEDEAO, les coopérations bilatérales et multilatérales, et autres partenaires au développement) pour aider le Mali à sortir de cette crise.

Nous rappelons aux leaders politiques aux candidats, aux électeurs (en particulier aux jeunes), aux associations et clubs de soutien, qu’il existe des voies de recours démocratiques en cas de contestation.

Nous rappelons à tous les protagonistes que la Cour constitutionnelle est l’organe suprême de recours en cas de contestation. Elle est neutre, apolitique et au dessus de tous les acteurs.

Nous appelons la Jeunesse du Mali à respecter scrupuleusement les règles démocratiques de recours.

Nous appelons cette Jeunesse responsable, avenir et espoir du pays, à manifester son accord ou son désaccord sans violence, sans agression et sans destruction des biens publics ou privés.

Nous, femmes de la Plate-forme de veille des femmes pour des élections sans violence et équitable au Mali, rappelons aux leaders politiques et particulièrement les candidats, qu’ils doivent être les premiers à respecter et faire respecter scrupuleusement les voies de recours en cas de contestation. Ils ne doivent en aucun cas appeler ou inciter à des manifestations violentes.

Aux différents candidats; nous rappelons qu’au sortir de cette terrible guerre, le Mali n’a nul besoin de troubles sociaux alimentés par des ambitions politiques.

Nous appelons les leaders politiques et religieux du Mali à délivrer Un message de paix et de concorde nationale à la Jeunesse et au peuple malien.

Nous femmes de la Plate-forme de Veille pour des élections sans violence et équitable au Mali, nous réitérons notre ferme opposition à toute forme de contestations violentes des résultats du scrutin présidentiel.

Rappelez-vous, vos engagements pour Un Mali uni et stabilisé afin que la seule lutte qui vaille soit celle du développement de la Paix et de la justice sociale.

Vive le Mali Un et indivisible, démocratique et apaisé.

La porte-parole, Bintou Sanakoua

PARTAGER

1 commentaire

  1. AD un homme de paille, sans dignité.
    Avec ces informations , je souhaite très sincèrement pour le bonheur des maliens…. la défaite de IBK au soir du 11 Aout, surtout que, maintenant en plus de ces hommes politiques de paille, les pire ennemis du pays, le mnla viennent sur rfi ce matin de « porter leur choix » sur le caméleon…de Sébenicoro…., soit disant « pour l’honneur du Mali »…..

    Mon pauvre Mali dont l’honneur se trouverait selon IBK dans les alliances avec les forces du mal mon oeil!!!!! (pushistes; islamistes sans répères, rebelles, politiques sans foi ni dignité…)

    Bizarre non….?

    Qui avait dit dès les premiers mois de la crise que Sanogo le soldat raté était de mèche avec les rebelles..;sachant que ibk n’a jamais caché son support aux experts de replis stratégiques…
    on n’a pas besoin d’être Einstein pour faire les déductions qui s’imposent…. La farce a trop duré…..IBK n’est pas la solution…
    Pourquoi le fameux caméléon de sébénicoro fuit le débat…? Il n’est pas sûr de lui.

Comments are closed.