Le candidat en tête ne pouvant dépasser 41% des voix, selon certaines estimations : « Un second tour est inévitable… »

0
Le dépouillement des bulletins de vote du scrutin présidentiel du dimanche 28 juillet se poursuit au Mali. REUTERS
Le dépouillement des bulletins de vote du scrutin présidentiel du dimanche 28 juillet se poursuit au Mali.
REUTERS

Hier, ils étaient tous présents, Soumaïla Cissé, Dramane Dembélé, Modibo Sidibé et Jeamille Bittar au siège de l’ADEMA à Bamako-coura où ils ont animé un point de presse. Au cœur des échanges, ces quatre candidats ont dénoncé à l’unisson les tentatives de fraude pour faire passer un candidat dès le premier tour. Alors que selon les estimations émanant des sources indépendantes, aucun candidat ne pourra franchir la barre des 50% dès le premier tour.   

 

C’est au grand complet que les candidats membres des partis du FDR, front anti putsch, étaient devant la presse, hier lundi au siège de l’ADEMA pour fustiger la tentative de « faire passer par la fraude un candidat et cela dès le premier tour ». Avec 27 candidats présents dans le starting-block de la présidentielle du 28 juillet, personne ne peut, en effet, penser qu’un candidat puisse enlever le gros lot et cela dès le premier tour. Raisons pour laquelle latitude de la radio privée qui a donné des résultats, plus que parcellaires et ciblés, a été condamnée par les conférenciers qui ont vu en ce comportement une machination inacceptable. Un comportement que les conférenciers ont, naturellement, décrié avant d’exprimer leur  détermination à s’opposer, par tous les moyens légaux, à toute tentative de fraude. Compte tenu de la configuration politique du pays – avec des partis qui pèsent plus beaucoup plus lourds que leur adversaire du jour en termes de députés ou de conseillers municipaux, par exemple – ils se sont dits certains qu’un « second tour est inévitable ». Aussi, ont-ils déclaré que toute « tentative de faire passer un candidat dès le premier tour par la fraude aura des conséquences incalculables ».

 

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que celui qui sera en tête lors de ce premier tour de l’élection présidentielle ne devra pas pouvoir atteindre plus de 41%. Attendons donc de voir, la proclamation des résultats provisoires étant prévue ce soir ou demain.

 

 

Mamadou FOFANA pour Maliweb 

 

 

La fraude toujours dénoncée…mais jamais réprimandée

Le bulletin de vote n°00040461 en faveur de Soumaïla Cissé retrouvé dans une poubelle.

bulletin trouvé dans poubelleXXQui a jeté dans la poubelle le bulletin de vote n°00040461 en faveur de Soumaïla Cissé ? Voilà la question que ne cessent de se poser tous les observateurs qui ont vu ce document. Ce n’est donc pas pour rien si tous les candidats du FDR ont dénoncé la fraude qui serait programmée pour « faire élire un candidat dès le premier tour ». C’est sûr que ce bulletin, retrouvé à Djélibougou dans une poubelle, a été remplacé lors du décompte des voix par celui d’un autre candidat.

 

Combien de bulletins identiques se sont-ils retrouvés dans ce cas ? Personne ne saurait le dire. De ce fait, il s’agit pour les observateurs internationaux principalement de ne pas se laisser séduire par les chants de sirène des autorités de la transition mais d’aller parler directement avec les candidats (ou leurs mandataires) qui sont, d’ailleurs, les premières victimes de la fraude.

 

 

Mamadou FOFANA pour Maliweb

PARTAGER