Koulouba : La lutte contre le terrorisme au menu des échanges entre le Chef Suprême des Armées et les Officiers stagiaires de l’ESIG

0
Koulouba : La lutte contre le terrorisme au menu des échanges entre le Chef Suprême des Armées et les Officiers stagiaires de l'ESIG
IBK, Chef Suprême des Armées et les Officiers stagiaires de l'ESIG

Hier vendredi après-midi, le Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, était face à une délégation de l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun (ESIG), conduite par son Commandant, le Colonel de Division NGAMBOU Esaïe.

La délégation de l’ESIG était forte de 58 officiers stagiaires de plusieurs nationalités dont deux maliens. Elle séjourne au Mali dans le cadre d’un voyage d’études de trois jours.

Les visiteurs du jour n’ont pas boudé leur plaisir d’avoir été reçus par le Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, dont ils savent l’agenda très chargé. Par la voix de leur Commandant, le Colonel de Division NGAMBOU Esaïe, les officiers stagiaires de l’ESIG ont exprimé leur gratitude au Président KEITA pour sa disponibilité.
Au Chef Suprême des Armées, le Commandant de l’ESIG fera un exposé succinct sur le contexte de leur déplacement au Mali. Il s’agit, dira-t-il, d’un voyage dont l’objectif principal est de rencontrer les hautes autorités militaires de notre pays afin d’échanger avec elles sur les stratégies mises en place pour lutter efficacement contre le terrorisme.

Il s’agissait aussi, précisera-t-il, de permettre aux officiers stagiaires de s’imprégner des réalités maliennes pour améliorer leurs connaissances des enjeux de défense et de sécurité.

En retour, le Chef de l’Etat s’est dit à la fois heureux et honoré de l’intérêt que l’ESIG porte au Mali. Il félicita chaleureusement les visiteurs avant de les remercier d’avoir choisi le Mali comme destination pour leur voyage d’études.

Dans une intervention très suivie, le Président IBK a rappelé l’excellence des relations qui existent entre le Cameroun et le Mali, lesquelles remontent aux premières heures des indépendances de nos deux pays.
Tout comme le Mali, le Cameroun fait face à des attaques terroristes perpétrées par Boko Haram qui sème la mort et la désolation. Trois autres pays – Nigeria, Niger et Tchad – sont victimes des atrocités commises par le groupe terroriste dont les victimes innocentes se comptent par milliers.

Tout en condamnant cette barbarie d’un autre âge, le Président IBK a réitéré la solidarité du Mali à l’endroit du Cameroun dans sa lutte contre Boko Haram.

Le Chef de l’Etat a surtout rappelé que les défis en matière de lutte contre le terrorisme sont nombreux et ont des implications internationales. Il s’est réjoui de ce que l’ESIG forme des officiers de qualité qui sauront certainement mettre en place de nouvelles stratégies pour enrayer la menace terroriste dans la sous-région mais aussi dans le monde.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui de ces échanges très enrichissants entre politiques et militaires appelés à développer des synergies dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.
Pour conclure en apothéose, le Chef de l’Etat a offert un cocktail à ses hôtes dans le jardin du Palais de Koulouba, avant de leur souhaiter un bon retour au Cameroun.

A n’en pas douter, ce voyage d’études contribuera à renforcer la formation reçue au sein de l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun dont la mission est de préparer les officiers supérieurs africains, américains et européens à exercer de hautes responsabilités au sein de l’armée de leurs pays respectifs. En outre, la formation à l’ESIG permet aux stagiaires de maîtriser l’emploi des forces armées en opération.
Il faut rappeler que plusieurs officiers maliens ont poursuivi des formations à l’ESIG du Cameroun.

Présidence de la République du Mali

PARTAGER